BTTH Chapitre 424

BTTH Chapitre 423 [Bonus]
BTTH Chapitre 425 [Bonus]

Hop, voilà le dernier chap’ régulier de la semaine ! Heureusement, ce soir deux chaps bonus vous attendent, ainsi qu’un dernier demain matin 😉

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 424 — Un contre trois

 

La voix basse de Xiao Yan se répercuta lentement à travers le stade, puis il se leva et fit passer Xun’Er derrière sous les regards de la foule. Il leva doucement la tête et arrêta son regard indifférent sur les visages de Bai Shan, Hu Jia et Wu Hao.

Dans les tribunes, Ruo Ling et Xiao Yu poussèrent un long soupir de soulagement en voyant le jeune homme sortir de sa méditation au moment critique : « Pfiou, il s’est enfin réveillé. »

Bai Shan et ses deux compères sentirent clairement, grâce à son aura bien plus puissante qu’avant, que leur rival avait réussi à percer. Le combat s’annonçait bien plus féroce que prévu…

Le jeune alchimiste les observa d’un regard neutre qu’aucune émotion ne troublait. Seule Xun’Er n’était pas dupe ; elle sentait nettement une émotion brutale se dégager subtilement de lui. Que Bai Shan et les deux autres se soient alliés pour l’attaquer le rendait absolument furieux.

« Xun’Er, tu devrais t’écarter un peu. Laisse‐moi m’occuper d’eux. » Dit‐il à voix basse.

La demoiselle répondit d’un air hésitant : « Xiao Yan ge‐ge, ils ont tous les trois une force de Da Dou Shi 5–6 étoiles. Les méthodes de Qi qu’ils utilisent ne sont pas non plus faiblardes, et ils utilisent de puissantes techniques de Dou. Si tu es tout seul…»

« Laisse‐moi m’occuper d’eux. » Dit à nouveau Xiao Yan. Une légère flamme verte commença à se dégager de son corps en émettant une chaleur qui finit par brouiller l’air environnant.

Xun’Er ne put que hocher la tête devant son obstination, et elle recula lentement en disant doucement : « D’accord… Je vais observer le combat depuis le bord de l’arène. Je te préviens, j’interviendrai au moindre imprévu. »

Son aimé hocha la tête et se tourna à nouveau vers Bai Shan et les deux autres. Un long moment plus tard, il leur dit lentement : « Je jure que si vous parvenez à vous en sortir sans une égratignure, moi Xiao Yan ne mettrai plus jamais les pieds à l’Académie Jia Nan !»

Ses trois adversaires changèrent légèrement d’expression à sa déclaration, dans laquelle ils purent percevoir toute la froideur et la rage qu’il contenait.

Bai Shan brandit sa grande lance et rit froidement : « C’est ça, raconte‐la toi si tu veux. Tu as peut‐être avancé d’une étoile, mais ta puissance n’est qu’autour de Da Dou Shi six étoiles. C’est à peine suffisant pour affronter l’un d’entre nous, mais tu veux nous affronter tous les trois en même temps ? Tu tiens vraiment à te faire humilier !»

Wu Hao observa calmement le jeune homme et lui dit : « Je n’avais pas l’intention de blesser Xun’Er. Une fois qu’on t’aura vaincu, je ferai payer à Bai Shan le coup de pied qu’il lui a infligé tout à l’heure. »

Hu Jia rit adorablement : « Hi hi, compte sur moi pour faire de même !»

Bai Shan ne put s’empêcher de se renfrogner en entendant les intentions de ses deux alliés temporaires. Cependant, il retrouva rapidement son sourire et dit : « Je me sens terriblement coupable d’avoir blessé Xun’Er. Vous n’aurez pas à faire quoi que ce soit : je descendrai moi‐même de l’arène et m’excuserai auprès de Xun’Er. Cela étant, il nous faut d’abord vaincre Xiao Yan avant qu’on en discute davantage. »

Le jeune alchimiste ignora Bai Shan et son sourire glacial. « N’est-il pas un peu trop tard pour ça ?» Ses mains formèrent lentement une sorte de sceau étrange, puis la flamme verte qui l’enveloppait coagula et se rétracta subitement en lui dans un ’suo’.

Juste après, ses grands yeux noirs furent graduellement envahis par la même flamme jusqu’à les remplir entièrement.

Premier des trois changements mystérieux du feu céleste : changement du Lotus Émeraude ! Au dernier mot pensé, son aura se rétracta abruptement en lui et en émergea un instant plus tard avec la puissance d’un volcan en éruption dans tous les sens !

Le Dou Qi de flammes vertes se répandit à toute vitesse à l’horizontale dans les airs et augmenta très rapidement la température de l’arène. Certains des spectateurs les plus faibles se mirent même à transpirer sous la chaleur.

Xiao Yan avait alors largement surpassé le niveau de Da Dou Shi. Si on devait faire une vague estimation de sa force, on pourrait l’estimer similaire à celle d’un puissant Dou Ling !

De nombreuses personnes du public restèrent abasourdies en regardant la silhouette enveloppée d’un gros amas de flammes. Ils avaient également pu sentir sa force monter soudain en flèche.

Bai Shan ne put s’empêcher de changer d’expression tandis qu’il fixait intensément son rival. « Dou Ling ?!» De même, Hu Jia et Wu Hao le considérèrent avec un sérieux renouvelé.

À peine le prétentieux en blanc eut‐il parlé qu’une explosion énergétique retentit depuis les flammes. Une vague silhouette verte déchira l’air dans un sifflement aigu et traversa la dizaine de mètres qui la séparait de ses ennemis en moins d’une seconde. Les trois Da Dou Shi furent aveuglés par cette vitesse terrifiante.

Une figure verte de près de trois mètres de haut et à la température intense apparut devant eux. Tout à coup, un poing jaillit soudain des flammes et se changea en trois images rémanentes couvertes de flammes, qui frappèrent brutalement en direction de la tête des trois jeunes gens.

L’alchimiste était devenu si rapide après avoir activé les trois changements mystérieux du feu céleste qu’il surpassait un Dou Ling ordinaire dans ce domaine. Du coup, ce ne fut que lorsque le coup fut sur le poing d’atteindre leur tête que Bai Shan et les autres sentirent quelque chose. Leurs expressions changèrent du tout au tout et ils tentèrent hâtivement de croiser les bras devant leur visage, avant de les renforcer aussitôt de leur Dou Qi.

« Bang !»

Les poings de flammes atterrirent violemment sur les bras croisés des trois compétiteurs dans trois bruits étouffés successifs. Bai Shan et les deux autres glissèrent en arrière sous le coup tandis qu’une rougeur envahit leur visage.

Ils reculèrent sur plus d’une dizaine de mètres avant de planter brutalement leurs pieds dans le sol et d’enfin réussir à dissiper la force. Leurs bras s’étaient presque engourdis sous la force du coup, ce qui les stupéfia grandement. Ils ne s’attendaient pas à ce que la puissance de Xiao Yan ait augmenté à ce point. Il se retrouvait à un contre trois, mais non seulement n’était-il pas en difficulté, mais en plus il les contenait jusqu’à même avoir le dessus.

« Donnez tout ce que vous avez !» Cria froidement Bai Shan en serrant les dents. Il s’enveloppa soudainement de son Dou Qi argenté en brandissant sa longue lance devant lui. Son Dou Qi remonta jusqu’à la pointe de l’arme où elle dansa et brilla. Ensuite, alors que la lance tremblait intensément, le Dou Qi commença à s’agglomérer à la pointe en émettant des crissements. Selon toute vraisemblance, il se préparait à une utiliser une puissante technique de Dou.

Wu Hao et Jia hésitèrent un instant avant de faire rapidement circuler leur Dou Qi. Leur réputation dans l’Académie et leur fierté les empêchaient d’accepter d’être vaincu par un type de leur âge en un contre trois. Ils n’avaient naturellement pas d’autre choix que de se donner à fond.

Ils s’enveloppèrent de leur Dou Qi respectif qui jaillirent de leurs corps. Un puissant Dou Qi s’amoncela à la pointe de leurs armes ; après avoir perdu leur précédent échange, ils étaient prêts à tout miser sur cette contre‐attaque !

Contrairement à ce à quoi s’attendait le public, Xiao Yan ne poursuivit pas son assaut. Enveloppé de sa flamme verte, il jeta un yaowan violet dans sa bouche en fixant froidement ses ennemis. Il la macha puis il cracha une bouffée de flammes violettes qu’il garda dans sa paume.

Il jeta un coup d’oeil à la flamme violette, puis il fit apparaître une grande flamme verte dans sa paume droite. Il leva alors lentement la tête et observa Bai Shan et les deux autres, qui étaient prêts à attaquer de toute leur force avant leur défaite. Il les fixa de son regard dépourvu d’émotion et rapprocha peu à peu ses mains l’une de l’autre… Les deux flammes commencèrent à fusionner !

Il semblait vouloir utiliser un petit Lotus du Courroux du Bouddha.. Comme quoi Bai Shan et les autres devaient vraiment l’avoir mis hors de lui.

Depuis les tribunes, le directeur adjoint Hu Han observa la silhouette verte immobile, puis les trois autres concurrents qui préparaient de puissantes attaques. Il dit alors lentement : « Ce Xiao Yan doit avoir une technique secrète lui permettant d’augmenter temporairement sa puissance, non ? Il n’aurait pas pu atteindre une telle force, autrement. »

Un doyen de l’académie à côté de lui dit en souriant : « Il a probablement la puissance d’un Dou Ling à présent, mais les techniques de Dou que Bai Shan et les deux autres préparent ne sont clairement pas ordinaires. Même un puissant Dou Ling n’oserait pas sous‐estimer leurs forces conjuguées. Si Xun’Er ne se décide pas à intervenir, j’ai bien peur que la manche se finisse sur un match nul. »

Une vieille voix intervint : « Ce ne sera pas le cas. » Le Vieil Huo fixa intensément la flamme qui enveloppait le jeune alchimiste en contrebas et dit doucement : « S’il fait ce que je pense, le match se terminera avec cette attaque. »

« Oh ?» Même Hu Gan fut un peu surpris par sa déclaration. Il tourna son regard sur l’arène et, un moment plus tard, il sentit qu’une énergie extrêmement violente et sauvage y était subitement apparue. Son expression changea aussitôt, et il tourna son regard acéré directement sur la figure verte. « Quel sacré gaillard ! Quelle est exactement la technique de Dou qu’il utilise, là ? Elle est vraiment puissante à ce point ?»

Le silence perdura une minute dans l’arène avant d’être brisé abruptement !

« Tonnerre Glorieux !»

« Vigne silencieuse du serpent venimeux sylvestre !»

« Frappe séparant le sang en deux !»

Bai Shan et les deux autres écarquillèrent subitement les yeux. Les puissantes techniques de Dou entre leurs mains avaient enfin atteint leurs apogées. Ils secouèrent abruptement leurs armes et, en un instant, trois techniques de Dou rouge, verte et argentée à l’énergie incomparable bondirent brutalement. Elles brisèrent sur leur passage le sol qu’elles survolaient, d’où se répandirent d’énormes craquelures jusqu’au bord de l’arène.

Tandis que ces trois énergies fonçaient furieusement, une voix indifférente résonna depuis la silhouette de flamme verte un peu plus loin. Aussitôt, un halo violet‐vert en jaillit à la vitesse de l’éclair en laissant une superbe traînée derrière elle, puis elle entra subitement en collision avec les trois attaques sous le regard de tous !

« Bang !»

Il y eut d’abord le silence, puis une explosion absolument dantesque retentit tout à coup !

Juste après, un nuage de poussière recouvrit l’arène qui fut ravagée en un instant !

Ce résultat plongea le public dans un silence de mort !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 423 [Bonus]
BTTH Chapitre 425 [Bonus]

8 Commentaires

  1. Azerty

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. ti

    merci !!!

    Répondre
  3. Hinomura kid

    Merci pour se magnifique chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre. AHHH!!! Non mais sérieux, cet auteur exagère. Comment peut‐il finir tout ses chapitres sur des fins pareilles. C’est une torture.

    Répondre
  5. Shirosuu

    Vous allez voir,la suite va être génial et merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com