DNC Chapitre 272 [Bonus]

DNC Chapitre 271
DNC Chapitre 273 [Bonus]

Je ne suis pas en avance mais voilà le premier des deux bonus de ce soir, en hommage à la générosité de notre viking national, Ragnaar !

A toute pour le second chap’ et merci encore à lui =)

 

 

Chapitre 272 — Tu veux essayer ? Ça tombe bien, moi aussi.

 

« C’est ça. Je suis Chu Fei (NdT qui signifie littéralement « pas un chu » x) ) et voici mon frère aîné, Chu Nan. » Dit Chu Yang avec un sourire chaleureux.

« Chu Nan ». Gu Duxing leur jeta immédiatement un regard noir et hurla : « La ferme !» (NdT Chu Nan ça veut dire sud, mais les deux mots ensemble ressemblent beaucoup à « puceau » en chinois)

Mais Ao Xieyun et les autres le regardèrent déjà d’un air moqueur. Chu Nan ? Puceau ? Hmm, c’est vraiment un nom lourd de sens qui attise l’imagination !

« Puis‐je vous demander vos nos, jeunes maîtres ?» Le fourbe sourit timidement avec l’innocence de la jeunesse et dit : « Mon frère et moi aimons vraiment nous faire des amis. »

« Je m’appelle Mo Tianyun. » Dit ce dernier en souriant. On aurait du mal à croire, en regardant son expression, qu’il avait tenté de mobiliser tout le monde contre eux. « J’ai vraiment honte de l’admettre, mais je dois dire que j’étais inquiet jusqu’à vous rencontrer. Maintenant que vous êtes là, je réalise que c’était en vain !»

« Oh ?» Chu Yang le regarda et sourit d’un air admiratif. « Vous êtes vraiment franc, jeune maître Mo. J’aime bien les personnes dans votre genre. »

Mo Tianyun sourit doucement d’un air on ne peut plus sincère : « Il faut se méfier de certaines choses dans le Jiang Hu et au fur et à mesure, cette méfiance devient une mauvaise habitude… Je vous en prie, ne me méprisez pas, jeunes maîtres Chu. »

« Comment le pourrions‐nous !» Répondit sincèrement le Ministre Chu. « Mon père nous a répété maintes fois qu’il faut être prudent pour survivre dans le Jiang Hu. Non seulement tu es prudent, frère Mo, mais tu es également sincère ; ça fait de toi un ami rare. »

Mo Tianyun, Ao Xieyun et les autres furent un peu surpris par cette réplique.

Aucun d’entre eux ne pouvait dire depuis combien de temps ce jeune maître Chu se tenait derrière la porte. Par contre, ils étaient sûrs d’une chose : il avait définitivement entendu quelque chose. Peut‐être pas tout, certes, mais une partie au moins.

Dans tous les cas, il ne devrait pas se montrer aussi chaleureux avec Mo Tianyun. Il s’adressait à eux en faisant fi des normes sociales.

« Je m’appelle Ao Xieyun. »

« Je suis Luo Kewu. »

« Je suis Ji Zhu, souvenez‐vous‐en. » Cette présentation farfelue de Ji Zhu fit rire Tu Qianhao, qui se tenait d’un air sévère dans son coin. Quel clown…

Chu Yang sentit le coin de ses lèvres trembler. Il pensa qu’il avait de la chance que Ji Mo ne soit pas là. Il aurait eu du mal à déterminer lequel des deux avait le moins de bon sens…

Après une salve de présentation, l’atmosphère devint plus légère.

« Ce voyage à la Citadelle du Centre du Continent est vraiment excitant. » Dit le Fourbe avec un sourire subtil. Chacun de ses faits et gestes trahissait les habitudes d’un descendant de famille privilégiée.

« Il paraît que les gens d’ici se battent pour Demande aux Cieux et le Sabre des Enfers ?»

« Ce ne sont que des rumeurs sans fondements répandues par le peuple. Elles n’ont aucune crédibilité. » Mo Tianyun sourit. « Vous venez des Trois Cieux Supérieurs, jeune maître Chu. Vous devriez savoir qu’il n’y avait aucune arme légendaire de ce nom il y a mille ans. »

« Seuls des imbéciles peuvent avaler de tels mensonges. Nous autres sommes juste venus regarder le spectacle et rire un peu. » Dit le jeune maître Mo avec éloquence.

Il s’était fait humilier par Ao Xieyun sans avoir la moindre chance de répondre tout à l’heure, mais à présent, il se comportait comme si rien de tout ça n’était arrivé.

« Oh… Ce ne sont que des histoires ?» Chu Yang sourit et changea de sujet. Il discuta avec tout le monde de tout et rien.

Tous les jeunes maîtres s’efforcèrent de ne pas l’offenser au vu de son statut de jeune maître d’un super clan des Trois Cieux Supérieurs, mais leurs conversations n’étaient pas chaleureuses pour autant.

À part Mo Tianyun qui essayait de se rattraper, seuls les frères Gu flattèrent les deux jeunes maîtres Chu.

Gu Duxing en fut d’ailleurs agacé. Lorsqu’il vivait dans le clan, ces deux frères le haïssaient et dès qu’ils avaient du temps libre, ils trouvaient des excuses pour le tabasser. Ils étaient même dégoûtés de ne pas pouvoir le tuer. Vous n’avez pas honte de vous montrer aussi servile devant les autres ? N’avez-vous donc aucune intégrité ?

Les autres jeunes maîtres gardèrent leurs distances. Ils n’essayèrent pas de se rapprocher deux, mais ils veillèrent à ne pas se montrer offensants. Ils restaient à une distance raisonnable.

Dong Wulei, Xie Danqiong et Tu Qianhao ne dirent rien de plus après s’être présentés. Ils restèrent assis dans leur coin à boire du thé.

Li Xiongtu était le plus bruyant. Il était assis à une table face à Luo Kewu et les deux hommes se disputaient comme si le monde touchait à sa fin.

Ji Zhu s’effondra mollement sur sa table et fit le mort.

Malgré cette distance prudente qu’ils entretenaient, tous les jeunes maîtres prêtèrent attention au Fourbe lorsqu’il changea subitement de sujet.

Ces génies avaient pour habitude de ne pas prêter attention aux sujets dont leurs interlocuteurs voulaient ouvertement parler, mais par contre… Ce qu’ils cachaient intentionnellement les intéressait particulièrement !

De plus, tout le monde savait ce que représentait un jeune maître des Trois Cieux Supérieurs : il était forcément bien mieux renseigné qu’eux. Pourquoi a‐t‐il changé de sujet ? Se peut‐il qu’il y ait vraiment un mystère dans cette histoire ?

Le regard ténébreux d’Ao Xieyun brilla : « Vous êtes descendus ici seuls, jeunes maîtres Chu ?»

« Ah…» Chu Yang cligna des yeux et dit : « Pas exactement. »

Le jeune maître maléfique comprit et sourit : « Des gens vous suivent constamment quoi que vous fassiez. C’est vraiment agaçant, ha ha. »

« Exactement, exactement !» Le ministre Chu réagit comme s’il avait trouvé quelqu’un sur la même longueur d’onde que lui. « Tu comprends ce que c’est, frère Ao. »

Le fourbe échangea encore quelques badinages, puis il alla à la rescousse de Gu Duxing qui était encerclé par ses frères, puis il salua l’assemblée et retourna dans sa chambre. Un air joyeux traversa son visage juste avant qu’il ne parte, mais il se dissipa rapidement.

Ao Xieyun fit un geste de la main et deux experts de son clan apparurent immédiatement à la prote.

« Qu’en penses‐tu ?» Demanda‐t‐il en regardant Mo Tianyun. Il le méprisait et le considérait comme son ennemi, mais à ce moment, il lui posa une question. Mo Tianyun avait des capacités que les autres n’avaient pas.

Mo Tianyun dit solennellement : « Ces deux hommes ont clairement été menés ici par Du Facai. »

« En effet. » Approuva le jeune maître maléfique.

« Il est évident qu’ils sont venus vérifier quelque chose…» Dit Mo Tianyun en fronçant les sourcils.

« J’ai la même impression. »

« Quand ils sont partis, ils semblaient très heureux. » Le jeune maître Mo renifla.

« Bien vu. »

Les deux ennemis mortels confirmèrent leurs suspicions avec ce court échange, et ils se turent aussitôt.

Ao Xieyun se leva illico et s’en alla.

Mo Tianyun s’en alla également, accompagné de ses deux gardes du corps.

Ils s’étaient servis l’un de l’autre pour confirmer leurs doutes et une fois cela fait, ils s’en allèrent chacun de leur côté.

Xie Danqiong eut également l’air songeur. Peu de temps après le départ du jeune maître Ao, il s’en alla également.

Rapidement, Ji Zhu, Luo Kewu, Dong Wulei, Tu Qianhao et Li Xiongtu leur emboîtèrent le pas avec une excuse différente : l’un prétendit avoir faim, l’autre être fatigué, un autre avoir la migraine…

Tous ces départs laissèrent un grand vide dans la salle commune, où il n’y avait plus que les deux frères Gu et quelques autres, soit les gens qui n’avaient absolument rien réalisé.

Comme Chu Yang le pensait, certains plans ne pouvaient être employés qu’avec des génies et étaient complètement inutiles face à des gens ordinaires ou des imbéciles.

Ensuite, Gu Duxing alla faire un tour, vêtu de ses vêtements blancs flottants au vent.

Un peu plus tard, le Fourbe fit de même sous le regard attentif de tous.

Cependant, les jeunes maîtres des clans des Trois Cieux Intermédiaires ne tentèrent rien… Et lorsque les deux frères martiaux rentrèrent aux Appartements Célestes l’un après l’autre dans l’après-midi, personne ne réagit.

Le ciel s’assombrit et les gardes du corps des grands clans commencèrent à sortir.

Ils quittèrent l’auberge les uns après les autres dans les ténèbres nocturnes avec un seul but : faire des recherches.

La neige continuait de tomber sur la Citadelle. Le nombre d’étrangers y entrant ne cessait de croître, et le Hall des Cavaliers Dorés de Diwu Qingrou capturait énormément de gens chaque jour.

Le premier ministre regarda le jardin de superbes bambous fins à l’extérieur par la fenêtre. « Ces clans des Trois Cieux Intermédiaires ne sont pas encore passés à l’action ?»

« Nous n’avons relevé aucun mouvement. » Gao Sheng sourit et dit : « Pourquoi feraient‐ils quoi que ce soit en sachant que ces épées sont fausses ? Ils sont là pour s’entraîner puisque le moment est propice. Ils ne rejoindraient jamais volontairement la mêlée;»

« Hmm, c’est bien qu’ils ne fassent rien. Tant qu’ils ne participeront pas au chaos, nous garderons le contrôle. » Le premier ministre avança lentement de deux pas. « Mais que le Roi des Enfers Chu n’ait pas encore réagi me prend complètement au dépourvu. »

« Que voulez‐vous dire, Premier Ministre ?»

« Il a traversé d’innombrables épreuves pour venir semer le chaos dans la capitale. Lorsqu’enfin, il y est parvenu, c’est moi qui en ai profité. Comment te sentirais‐tu, à sa place ?» Dit Diwu Qingrou.

Gao Sheng répondit franchement : « Je serais absolument fou de rage. »

« Mais le Roi des Enfers Chu n’a pas encore contre‐attaqué, et il n’a pas non plus mis fin à son plan… C’est comme s’il n’avait pas remarqué que je m’en servais. C’est vraiment étrange. » Le premier ministre fronça les sourcils : « Que pourrait‐il faire ensuite ?»

« Il n’est pas censé ne rien faire…» Marmonna‐t‐il. « Comment pourrait‐il reprendre la main ?»

« Premier Ministre, nous avons un avantage certain. Même si le Roi des Enfers est un génie, il est dans le Grand Zhao, pas dans son pays. Il pourrait bien pleurer à chaudes larmes au moment où je vous parle. » Le rassura Gao Sheng.

« Non, les autres abandonneraient peut‐être, mais pas le Roi des Enfers Chu. » Dit Diwu Qingrou avec certitude.

Il fronça ensuite les sourcils tout à coup et dit : « J’ai entendu dire que deux invités de marque étaient arrivés aux Appartements Célestes aujourd’hui ? ET que Du Facai est allé les accueillir respectueusement lui‐même ?»

« En effet. D’après nos informations, ce sont deux jeunes maîtres du clan Chu, des Trois Cieux Supérieurs. » Répondit Gao Sheng.

« Du clan Chu ? Chu ?» Le premier ministre fronça les sourcils. Ce nom l’interpellait.

Gao Sheng demanda prudemment : « Premier Ministre, vous pensez que ce peut être… Le Roi des Enfers Chu ?»

« Difficile à dire. » Diwu Qingrou réfléchit silencieusement un temps avant de pousser un long soupir. « Les jeunes maîtres Chu… Les jeunes maîtres Chu… Les jeunes maîtres des grands clans ne font peut‐être rien pour le moment, mais ils sont tous réunis aux Appartements Célestes. Si le chaos devait y naître, alors ce serait l’anarchie. »

« Si ce sont des jeunes maîtres des Trois Cieux Supérieurs… Ils sont des visiteurs très importants !» Dit lentement le premier ministre. « Et s’ils sont des visiteurs très importants, je dois aller les saluer à la première heure demain matin. »

« Vous‐vous allez les saluer vous‐même, Premier Ministre ?» Balbutia Gao Sheng.

« Je n’ai aucunement l’intention de me rabaisser si ce sont bien des jeunes maîtres des Trois Cieux Supérieurs. » Dit doucement Diwu Qingrou. Il était difficile de déduire ce qu’il entendait par là.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 271
DNC Chapitre 273 [Bonus]

12 Commentaires

  1. Storm

    Hey merci bcp. Tu as déjà commencé à traduire BTTH ou je peux aller dormir ?

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      J’entame le second DNC là, BTTH arrivera demain matin =)

      Répondre
      1. Storm

        Ca marche bonne continuation !

        Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Shirosuu

    Ouiiiiiiiii encore un DNC bonus!!! Mercii

    Répondre
  4. BambouSuprême

    j’ai sommeille par pitié sort le chapitre que je puisse dormir et toi aussi

    Répondre
    1. LEvraiWazouille(je déconne pas)

      Ne vous inquiéter pas Maître Bambou je sortirais même un troisième bonus pour me faire pardonner de l’attende 😉

      Répondre
      1. TesaYuuTesaYuu

        XD

        Répondre
  5. Dey

    Merci pour le chapitre !!

    Répondre
  6. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com