DNC Chapitre 273 [Bonus]

DNC Chapitre 272 [Bonus]
DNC Chapitre 274

Vous pouvez une fois de plus remercier Ragnaar, car voici un nouveau chap’ bonus de DNC ! Avec une magnifique punchline de Ji Mo…

Bonne lecture et merci encore, Ragnaar !

 

 

Chapitre 273 — Splendeur éternelle ; la lune et le soleil ensemble

 

La capitale fut encore chaotique cette nuit‐là, mais Demande aux cieux et le Sabre des Enfers ne montrèrent pas le bout de leur nez.

Cependant, ça n’empêcha pas la foule du Jiang Hu de s’entretuer pour leur possession, et de nombreux descendants du Saint Épéiste Ji ChengZhi et du Saint Sabreur Xiao Huangquan moururent en vain.

Cela étant, personne ne remarqua dans la nuit que de nombreux hommes masqués et vêtus de noirs allaient et venaient mystérieusement. Ils restèrent dans l’ombre, mais leur puissance martiale était assez grande pour épouvanter les gens.

Ils vaquèrent à leurs occupations sans être vus, et se tinrent au milieu de la ville en observant avec attention les quartiers où les deux armes légendaires pouvaient éventuellement apparaître.

Il n’y avait pas un nuage dans le ciel sur des milliers de kilomètres et, bien que la lune ne soit pas pleine, elle brillait tout de même de tous ses feux.

Dans un coin reculé, de la ville, l’épée Demande aux Cieux et le Sabre des Enfers se rencontrèrent en secret sous le couvert des ténèbres,

Dong Wushang, Luo Kedi, Ji Mo et Rui Butong étaient assis dans un grand sapin comme quatre petits écureuils.

« Tu as pris ta décision ?» Demanda gravement le Sabreur.

Ji Mo hocha silencieusement la tête. « Hmm. »

« Nos clans vont probablement être entraînés dans ce chaos si on fait ça. » Dit Dong Wushang avec une expression neutre.

« Et alors. » Ji Mo n’avait pas son air cynique habituel ; en fait, il était même un peu pensif. « Maintenant que l’Épée des Neuf Calamités est apparue, la purge des Trois Cieux Intermédiaires n’est plus qu’une question de temps. Si le clan Ji doit sombrer sous cette tempête, je me fous que ça advienne un peu plus tôt. Par contre, ce serait vraiment excitant que le clan Ji puisse profiter de cette occasion pour s’élever d’un cran. »

L’expression jusque‐là sérieuse de Ji Mo se teinta alors de moquerie : « Et de plus, c’est mon cher frère aîné qui est en charge des disciples de notre clan durant cette sortie d’entraînement. Il n’ouvrirait pas les yeux même si on lui confirmait les légendes et lui glissait Demande aux Cieux et le Sabre des Enfers sous le nez…»

Les épaules de Luo Kedi et Rui Butong tremblèrent tandis que Dong Wushang se retint tout juste de rire. Il se contrôla et dit : « Il est vrai que ton frère est unique en son genre dans toute l’histoire des Trois Cieux Intermédiaires…»

« Je ne peux que rouler des yeux face à de tels éloges. » Ji Mo soupira. « Je sais que c’est vrai, mais c’est tout de même dur à encaisser. »

Luo Kedi fronça les sourcils : « Ce que je trouve étrange, c’est… Pourquoi ton clan Ji a donné la position de successeur à ton frère aîné. Et plus étrange encore, comment ton branleur de frangin a pu cultiver jusqu’à un tel niveau… Plus étrange encore, qu’est-ce que j’en ai à faire…» Il avait un air si sérieux qu’on aurait dit qu’il discutait d’un point théorique.

Ji Mo lui jeta un regard noir : « Moi ce que ce que je trouve étrange, c’est que ta grande gueule soit comme une fosse septique. Elle pue même quand tu la fermes !»

Rui Butong poussa un ’oooh’ et rit. Il en tomba de l’arbre, mais il se releva immédiatement en rampant. Il avait beau s’être cogné sur le tronc en tombant, il continuait néanmoins de rire silencieusement d’un air douloureux.

Dong Wushang les regarda d’un air désarmé.

Il était coincé avec ces gredins avec qui on ne pouvait pas avoir de discussions sérieuses.

Ji Mo le réconforta : « Ne t’inquiète pas, tout ira bien pour ton clan Dong. Ton grand‐frère, Dong Wulei, sait se contrôler. Et de plus, d’après ce que je sais… Il est terriblement puissant. Tu n’as aucune raison de t’inquiéter. »

« Je ne peux pas en dire autant de mon frère aîné. » Luo Kedi fronça les sourcils et soupira : « Cet enfoiré de Luo Kewu peut paraître calme, mais laissez‐moi vous dire que c’est des conneries. Son caractère est pire que tout ce que vous pouvez imaginer ; une fois qu’il pète un câble, je ne peux rien faire pour l’arrêter. »

« Tu es là, non ?» Ji Mo regarda Coyote d’un air dédaigneux. « Tu ne peux pas le prévenir au moment clef ?»

« Le prévenir ? Et si ça ruinait le grand plan de grand‐frère, hein ? Vous ne me feriez pas tous la peau ?» S’écria Luo Kedi.

« C’est à toi de décider !» Dit Dong Wushang. « Mais cette fois, le clan Gu de Duxing va définitivement subir de lourdes pertes. Mo Tianyun va sans aucun doute les mettre en première ligne, et Gu Yanyang et Gu Yanyue sont deux types aussi ambitieux qu’étroits d’esprit. Ils sont aussi en pleine lutte pour le pouvoir…»

« C’est le problème du clan Gu, pas le nôtre. C’est à second frère Gu de s’en soucier. » Dirent les trois autres d’une même voix. « De plus, ils nous ont vraiment cassé les noix ces deux‐là. Si on peut leur causer des problèmes… Gu Duxing ne versera pas une larme pour eux et s’en réjouira. »

« En fait, Gu Duxing veut les décapiter lui‐même !»

« Dans ce cas, préparons‐nous. » Ji Mo regarda le ciel et dit : « La lune est pleine, c’est le moment d’agir. »

Le Sabreur hocha solennellement la tête.

Luo Kedi sembla penser à quelque chose tout à coup, et il se mit à rire silencieusement en se tenant le ventre. Il en pleurait même.

Ca ne manqua pas d’agacer énormément Dong Wushang, qui se disait que ce vaurien avait vraiment un pet au casque. « Qu’est-ce qui te fait rire ?»

« Je viens de penser à vos noms, à toi et à ton frère… Oh maman… Ahwooh…» Dit Luo Kedi en se tenant désespérément le ventre.

Le Sabreur devint aussitôt curieux : « Qu’est ce qu’ils ont, nos noms ?»

« Toi et ton frère aîné, Dong Wulei… Hahaha…» Coyote se mit à rire aux éclats, et ses trois camarades purent voir sa langue trembler follement.

Ji Mo se gratta la tête : « Et alors ?»

« Écoutez un peu ça… Dǒng Wúlèi, dòngwù lèi. (NdT dòngwù lèi veut dire ’genre d’animal’) Ahwooh…» Luo Kedi explosa de rire. « Quant à Dong Wushang, ça a plus de sens encore. C’est le roi des animaux… (NdT dòngwù shàng :p) Ah, Dong Wushang, tu, tu… Même les animaux pensent que tu leur es supérieur…»

Le Sabreur lui décocha un coup de poing avant même qu’il ne puisse finir. Coyote cessa immédiatement de rire, son visage se couvrit de bleus et il tomba de l’arbre.

Dong Wushang se tourna alors avec une expression meurtrière vers Ji Mo et Rui Butong, qui voulaient vraiment rire, mais ne le pouvaient pas. Il serra les dents et leur demanda : « Vous trouvez ça drôle ?»

« Pas du tout, pas du tout !» Dit Ji Mo en secouant la tête comme un tambourin. « Je n’ai pas du tout compris le jeu de mots de Luo Kedi. »

Rui Butong opina du chef comme un poulet qui picore : « Exactement, exactement, je n’ai rien compris du tout. »

« Hmm !» De grosses veines bleues apparurent sur le front du Sabreur qui cria : « Foutez le camp !»

Ji Mo et Rui Butong dévalèrent l’arbre en transpirant à grosses gouttes et s’enfoncèrent dans la nuit. On put entendre Ji Mi rire hystériquement au loin et dire : « Le roi des animaux, le roi des animaux… Ha ha, bordel de merde, second jeune maître Luo est doué. C’est un vrai érudit…»

On entendit Rui Butong rire également : « Hahaha…»

Don Wushang serra ses poings si forts que ses articulations craquèrent très fort, mais les deux gredins étaient déjà bien loin.

Il sauta du sapin, attrapa Luo Kedi qui essayait de s’enfuir et lui colla une énorme raclée !

« J’ai eu tort ! Quatrième frère, j’ai eu tort… Quatrième frère bien‐aimé… J’ai eu tort… Oh, oh quatrième grand‐frère si magnanime… Hahaha ahwoooooh, c’est trop drôle…» Coyote hurla de douleur en demandant grâce, mais il rit également. Est‐ce qu’il aimait ça ou souffrait, personne ne le sut. Son corps tout entier trembla tellement qu’on ne put déterminer s’il riait ou se faisait cogner…

Dong Wushang prit beaucoup de plaisir à le dérouiller, et chaque coup qu’il lui infligea fut porté du fond du coeur…

La lune monta lentement jusqu’à son zénith et brilla de tous ses feux.

Tout à coup, un rayon de lumière apparut dans un quartier de la Citadelle et créa un cercle aussi lumineux que le soleil, qui illumina la nuit !

Ce rayon n’était pas très large et faisait à peine la taille d’un poing, mais il était extrêmement concentré. Il attira l’attention de tous en pleine nuit.

Très rapidement, d’innombrables voyageurs découvrirent cet étrange phénomène. La curiosité la poussa à regarder attentivement cette étrangeté.

Un changement se produisit juste après. Un autre rayon surgit dans le ciel, qui redevint subitement paisible. On aurait dit qu’il y avait à présent un soleil et deux lunes parmi les étoiles…

Une lune montante et une pleine lune !

Deux cris perçants déchirèrent le calme de la nuit depuis deux endroits différents ! Et juste après, les deux rayons lumineux disparurent.

Il ne resta plus qu’une seule lune dans le ciel, et le silence complet sur la ville.

Mais cette étrange scène avait déjà été gravée dans les regards de tous. La plupart des gens, surpris, se demandèrent à quoi ils avaient bien pu assister.

À ce moment même, deux silhouettes blanches apparurent tout à coup ! Sous la lumière de la lune, elles paraissaient aussi mystiques que des immortels descendants du ciel !

Alors qu’elles flottèrent dans les airs, elles se séparèrent subitement sans un mot et partirent dans deux directions différentes. Chacune portait avec elle une aura acérée et effrayante d’épée. Elles foncèrent chacune à toute vitesse vers la source des deux rayons lumineux.

Des épéistes !

Ces deux beaux jeunes hommes au teint de jade étaient étonnamment des épéistes !

Leurs silhouettes blanches brillèrent et ils disparurent en un clin d’oeil ! La capitale replongea dans le silence !

Et au même moment, des douzaines de silhouettes noires plus rapides encore s’envolèrent vers ces endroits également. L’air nocturne fut déchiré par le bruit des manches claquant dans le vent.

Des douzaines de couronnes dorées majestueuses apparurent tout à coup dans la nuit ! Tous les membres du Jiang Hu tremblèrent en voyant cette scène !

Elle n’appartenait qu’aux vrais experts martiaux !

À ce moment, les experts ordinaires n’eurent pas d’autre choix que d’abandonner, qu’ils le veuillent ou non !

Des douzaines de Rois Martiaux !

Putain de merde ! Que s’est-il passé ?

La silhouette de Chu Yang se changea en un éclair blanc qui traversa les airs, une expression d’urgence et de détermination sur le visage.

Mais le temps qu’il atterrisse, trois Rois Martiaux vêtus de noir étaient déjà sur place.

Il avait beau être très rapide, il n’était pas encore de taille face à des experts de niveau Roi.

Il jeta un oeil alentour avant de retrouver graduellement son attitude élégante. Sa tenue blanche claquant au vent brilla devant les trois hommes en noir.

« Vous êtes vraiment très rapides, Seniors. » Dit‐il doucement avec une pointe de timidité. Il dit lentement : « Je suis arrivé après vous, même avec de l’avance et en déployant toutes mes forces. »

Les trois individus masqués n’osèrent pas se montrer impolis après un tel commentaire : « Vous êtes trop bon, jeune maître Chu. »

« Hmm, puis‐je vous demander si vous avez découvert quoi que ce soit en arrivant, seniors ?» Demanda‐t‐il sincèrement.

Un roi Martial roula des yeux et répondit : « Que voulez‐vous dire par là, jeune maître Chu ?»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 272 [Bonus]
DNC Chapitre 274

9 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. Heindall

    Merci pour ce chapitre !

    Ce cliff…

    Répondre
  3. Dey

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour les chapitres

    Répondre
  6. Shirosuu

    Merci pour le chapitre !!! Je veux la suite !!!!!

    Répondre
  7. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre
    Le roi des animaux j’en peux plus XD

    Répondre
  8. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com