BTTH Chapitre 423 [Bonus]

BTTH Chapitre 422 [Bonus]
BTTH Chapitre 424

Notre généreux Ragnaar a remis le couvert alors remercions le convenablement pour son soutien ! 🙂 Ce soir, le OG régulier et un DNC bonus =)

Bonne lecture et merci encore à notre viking favori !

 

 

Chapitre 423 — La puissance de Xun’Er

Alors que les trois concurrents arrivèrent à un accord, Wu Hao et Hu Jia firent signe à leurs quatre péons respectifs et avancèrent lentement avec eux vers Xiao Yan et Xun’Er.

Une ombre glacée traversa le regard de Bai Shan quand il les vit faire ; il se retourna et fixa vicieusement le jeune alchimiste aux yeux clos. Son regard passa ensuite sur la jeune femme qui se tenait à côté de lui, alors qu’une certaine euphorie apparût sur son visage. Il serra fermement les poings et marmonna : « Tu seras mienne !»

Il attrapa la hampe de sa lance et marcha à grandes enjambées vers le couple.

Xun’Er remarqua évidemment leurs déplacements et elle sembla réaliser quelque chose en les voyant tous venir dans sa direction. Pour la première fois, son visage exquis se teinta d’une légère froideur. Elle remua doucement ses manches et fit déferler son Dou Qi doré, dégageant ainsi sans retenue une force équivalente à celle d’un Da Dou Shi sept étoiles. Elle aggloméra ensuite dans ses paumes deux amas de lueurs dorées sublimes qui ressemblaient à deux petits soleils.

« Eh bien ? Vous voulez nous attaquer en combinant vos forces ?» Demanda‐t‐elle en regardant les onze attaquants approcher.

Hu Jia pointa l’adolescent aux yeux clos du doigt et dit en souriant : « Hihi, détends‐toi Xun’Er, nous n’allons pas te faire mal. On doit juste se débarrasser de ce type. »

« Tu peux toujours essayer. » Répondit Xun’Er d’un ton glacial, tandis que les deux amas de lumière dorés brillèrent plus intensément encore. Bai Shan, Hu Jia Wu Hao et les huit autres compétiteurs de neuvième rang formaient une équipe suffisamment forte pour lui offrir une résistance acharnée, d’autant qu’elle devait en plus veiller sur son aimé et le protéger.

Hu Jia la regarda de ses grands yeux embués et rusés en prenant un air malheureux : « Ah, Xun’Er, ne comprends‐tu donc pas mes sentiments à ton égard ? Qu’est-ce que ces hommes puants ont de bien, de toute façon ?» Sa voix chaleureuse fit légèrement grimacer Bai Shan à côté d’elle. Eh, ça ne serait pas mieux que ce soit moi qui dise une chose pareille ?

Xun’Er secoua la tête en l’ignorant, puis elle recula ensuite d’un pas pour se tenir devant Xiao Yan. Elle fit ainsi silencieusement part de sa décision à ses adversaires.

Bai Shan sourit et lui dit : « Xun’Er, comme Hu Jia l’a dit, nous n’allons pas te blesser. Nous voulons juste que tu nous laisses faire ce que nous avons à faire. »

La jeune femme lui décocha un regard glacial, trop paresseuse pour lui répondre. Elle n’avait jamais senti à quel point ce type était abominable par le passé, mais sa haine à son égard avait atteint de nouveaux sommets ces derniers jours.

Bai Shan trembla légèrement sous son regard. Il prit une grande inspiration et fit de son mieux pour se forcer à sourire, puis il s’adressa à Hu Jia et Wu Hao. « Allons‐y, nous ne devons pas perdre davantage de temps ou Xiao Yan va réussir à percer. »

Ses deux compères opinèrent du chef et firent lentement surgir leur Dou Qi de leurs corps. En un instant, l’arène fut divisée par plusieurs forces.

Les changements en contrebas n’échappèrent pas au public, qui poussa plusieurs vagues de protestations en voyant le trois contre un qui se préparait. Cependant, en se rappelant que les règles autorisaient ce genre de choses, les gens révoltés par la situation ne purent que se rasseoir dans leurs sièges avec impuissance.

Xiao Yu ne put s’empêcher de rougir de fureur en voyant Xun’Er à présent encerclée, et elle se mit à hurler : « Mais ils sont odieux à se battre à trois contre elle !»

L’Instructrice Ruo Ling soupira doucement, les joints de ses poings blancs à force de les serrer sous ses manches. « Les règles de cette manche n’interdisent pas ce genre de stratégie, alors nous ne pouvons rien y faire. Espérons que Xun’Er parvienne à tenir dix minutes ; tant que Xiao Yan arrive à percer, tout ira bien. »

Le Vieil Huo fronça légèrement les sourcils devant la situation en contrebas, et il dit à voix basse : « On dirait qu’il y a trop de failles dans tes règles ce coup‐ci, Hu Gan. On se retrouve même avec des trois contre un. » Son ton était quelque peu moqueur…

Le directeur adjoint avait une expression un peu hideuse à ce moment. Il rit amèrement à la réflexion de son ami et soupira. « Les batailles royales sont effectivement très chaotiques. J’avais dit au début que les compétiteurs avaient le droit d’employer ce genre de méthodes, souviens‐toi. Ne t’imagine pas que je ferme l’oeil parce que Hu Jia est dans le coup ; c’est sa décision et je n’interviendrai pas le moins du monde. De même, je n’interviendrai pas si elle se fait jeter hors de l’arène ou autre. Ces problèmes ne concernent que les jeunes. Je n’interviendrai absolument pas. »

« Espérons‐le. » Dit à voix basse le Vieil Huo en opinant du chef. Il ramena ensuite son regard en contrebas.

Xun’Er, sous le regard de l’assemblée, fut enfin encerclée pleinement. Les huit Dou Shis furent les premiers à attaquer et bondirent vers Xiao Yan derrière elle avec une force féroce.

L’expression de la demoiselle devint glaciale ; le halo doré en elle déferla et elle se mit à flotter à un centimètre du sol. Ses longs cheveux descendant jusqu’à sa taille se murent sans le moindre souffle de vent. Les halos dorés sur ses paumes gonflèrent et elle porta huit coups de paume successifs. On put voir les images rémanentes de ces huit paumes s’arrêter dans les airs, avant de foncer illico en avant en laissant une traînée dorée derrière elles. Enfin, elles s’écrasèrent sur les poitrines des huit compétiteurs qui ne purent esquiver à temps. Ils vomirent immédiatement une gorgée de sang frais et furent envoyer valdinguer hors de l’arène en un coup.

Une seule attaque avait permis à la jeune femme de sortir huit experts se tenant au sommet du rang de Dou Shi. Nombre de spectateurs prirent une grande goulée d’air frais : « Elle est si puissante…» Xun’Er n’avait que rarement utilisé sa pleine puissance dans l’Académie, mais le comportement de Bai Shan et des autres envers son amour avait clairement dépassé ce qu’elle pouvait supporter. Enragée, elle cessait à présent de retenir ses coups !

La lueur dorée eut à peine le temps de disparaître qu’une aura sanglante bondit soudainement ; une silhouette humaine rouge sang avança en apparaissant et disparaissant de manière étrange. Wu Hao fit un geste de la main, accompagné d’un brouillard sanguin, et attaquala jeune femme.

« Bang, bang, bang !»

Xun’Er resta de marbre sous l’attaque frontale de Wu Hao. Ses mains, enveloppées d’une lueur dorée, percutèrent de plein fouet celles de ce dernier et provoquèrent à chaque collision une explosion assourdissante.

Ce ne fut qu’au bout d’une dizaine de coups que la demoiselle chancela légèrement et recula d’un demi‐pas. Par contre, Wu Hao dut reculer de trois pas entiers.

À peine Wu Hao eut reculé qu’un fouet tomba du ciel dans un bruit tonitruant. La jeune femme tourna la main, la leva dans les airs et un halo doré en jaillit explosivement et dévia le long fouet de Hu Jia. En même temps, Xun’Er rétablit soudainement son équilibre et porta un violent coup de pied en arrière pour repousser Bai Shan, qui tentait de faire le tour pour attaquer sournoisement Xiao Yan de dos.

En moins de deux minutes, Xun’Er avait vaincu huit Doui Shis et forcé trois Da Dou Shis près de son niveau de ses propres forces. Certes, elle y était parvenue parce qu’ils n’avaient pas utilisé leurs cartes maîtresses, mais ça restait tout de même très stupéfiant.

Grâce à ces premiers échanges, Bai Shan, Hu Jia et Wu Hao purent grossièrement estimer la puissance de la jeune femme, et leurs expressions devinrent immédiatement plus sérieuses. Ils s’échangèrent des regards et firent déferler leurs Dou Qi simultanément. Aussitôt, ils lancèrent tous les trois leurs plus puissantes attaques vers Xun’Er au même moment.

Les spectateurs virent juste des silhouettes humaines briller tandis que de terribles explosions éclataient suite à la collision des différents Dou Qi. De nombreuses ondulations énergétiques apparurent dans l’arène… Bai Shan et les deux autres tentèrent toutes les méthodes auxquels ils purent penser pour attaquer Xiao Yan, tandis que Xun’Er était comme une gigantesque montagne qui les bloquait tous les trois. Elle interceptait précisément toutes les attaques destinées à son homme, ce qui donnait une terrible migraine à ses adversaires.

La demoiselle bloqua à nouveau les attaques de Bai Shan et de Hu Jia, puis les trois adversaires reculèrent de quelques pas. À peine eut‐elle le temps de reculer pour défendre le jeune alchimiste qu’elle sentit tout à coup une aura sanglante passer sur sa droite. Elle se retourna pour jeter un oeil et s’aperçut que Wu Hao avait profité de la distraction pour approcher Xiao Yan sans qu’elle s’en aperçoive.

Un éclair de fureur traversa son visage ; elle prit doucement appui au sol et apparut aussitôt devant Wu Hao. Le halo doré de sa main droite gonfla et infligea aussitôt un coup puissant vers la poitrine de l’agresseur.

Wu Hao n’osait pas le moins du monde sous‐estimer ses attaques, et il contra hâtivement d’un coup de paume enveloppée d’une aura sanglante.

« Bang !» Les deux paumes entrèrent en collision et le sol sous les pieds de Wu Hao fut réduit en poussière.

À peine eurent‐ils échangé ces coups que Xun’Er entendit une rafale de vent dans son dos. “Chi !” Elle fronça légèrement les sourcils et porta un coup féroce de sa main droite en arrière.

La paume brillante et dorée fut bloquée par Hu Jia. « Bang !» Seule contre deux puissants adversaires, elle tenait bon toute seule sans être une seconde en difficulté. Elle avait une puissance véritablement terrifiante.

Alors qu’elle était occupée par la Petite Sorcière et Wu Hao, Xun’Er entendit tout à coup un rire glacial derrière elle. « Heï, je suis désolée Xun’Er, mais je dois virer ce type de l’arène. » Elle tourna précipitamment la tête et vit Bai Shan prêt à donner un coup de pied vicieux à Xiao Yan.

« Tu oses, Bai Shan !» Pour la première fois, le beau visage de la jeune femme se teignit d’une intention de tuer glaciale, et son Dou Qi doré jaillit explosivement de son corps. Elle secoua ses deux mains et parvint à repousser de force ses deux adversaires de sa seule force. Elle disparut aussitôt et réapparut devant l’alchimiste qu’elle attrapa dans ses bras et serra contre lui, dévoilant son dos à Bai Shan. La jambe de ce dernier la frappa violemment à l’épaule, ce qui la fit légèrement rougir tandis qu’un léger filet de sang coula au coin de ses lèvres avant qu’elle ne l’efface rapidement d’un revers de la main.

Wu Hao, qui était extrêmement sensible à l’odeur du sang frais, ne put s’empêcher de devenir fou de rage. Il hurla rageusement à Bai Shan : « Bai Shan ! Tu as osé la blesser !» Hu Jia, à côté de lui, devint également furieuse.

Bai Shan répondit froidement : « Je voulais juste expulser Xiao Yan hors de l’arène. C’est Xun’Er qui s’est blessée toute seule pour le protéger, vous ne pouvez pas me le reprocher !»

Xun’Er se releva et dit subitement d’un ton glacial : « Tu n’as plus besoin de jouer les hypocrites, Bai Shan. Je jure que si tu parviens à t’en sortir sans une égratignure, moi Xun’Er quitterai l’Académie Jia Nan !» Elle se releva lentement et ses grands yeux se couvrirent graduellement d’un halo doré. Aussitôt, une énergie extrêmement puissante irradia de son corps, et ses longs cheveux se mirent à pousser davantage sous l’afflux d’énergie. Selon toute vraisemblance, elle devait exécuter une certaine technique secrète.

Cependant, alors que ses cheveux allaient atteindre ses fesses, une main blanche vint attraper son bras depuis son dos, et une voix familière fit naître un sourire sur son visage glacial et se rétracter ses cheveux noirs.

« Bien, laisse‐moi m’occuper du reste. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 422 [Bonus]
BTTH Chapitre 424

9 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Storm

    AHHHHHZHZHHEJ3J3JEEIEKEKKS

    Répondre
  5. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateurs.

    Répondre
  7. Hinomura kid

    Merci pour ses chapitres

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com