LVL1S : Chapitre 20

LVL1S : Chapitre 19
LVL1S : Chapitre 21

Chapitre 20

 

Seigneur, vous m’avez appelée ?

Bianca prétendait ne pas être coupable de quoi que ce soit.

Qu’est-ce que tu veux dire par innocente ? Qui d’autre peut tisser ce genre de toiles ?

À l’exception du Golem, tous les autres émissaires étaient entortillés dans de nombreuses toiles serrées.

Bianca, tu as oublié mes instructions ?

Les pauvres émissaires étaient vraiment dans un bien triste état.

Vous m’avez dit de ne pas les toucher.

Et… ?

Je ne les en effet pas touchés. J’ai simplement tiré des toiles.

Ugh, toi ! Comment oses-tu interpréter mes mots comme bon te semble ?

Quoi qu’il en soit, vous savez qu’ils sont nos ennemis, alors contentons-nous de les bouffer. Après tout, nous avons gaspillé du précieux nectar pour eux.

Je savais que c’était bien le style de Bianca de ne jamais pardonner un ennemi, mais je ne pouvais simplement pas tolérer une telle insubordination.

Legol, Arin, Hattan, ligotez-la.

Ouais !

Seigneur, je traitais simplement nos ennemis comme ils le méritaient !

Je secouai la tête.

Tu as interprété mes ordres pour qu’ils correspondent à tes désirs. Réfléchis à tes actions en pendant au plafond pour une semaine.

Seigneur !

Silence, Bianca ! Cesse de répondre.

Elle fut rapidement accrochée au plafond, les toiles la prenant au piège d’une exquise façon. Je m’approchai des membres de la délégation toujours ligotés, eux aussi.

Alpeon, retire-moi tous ces liens.

À vos ordres, Seigneur.

Pardonnez-nous pour le manque de respect qui vous a été montré.

Je m’inclinai légèrement vers eux et leur misérable condition pour leur montrer ma sincérité.

« Roi, que fais-tu ?! »

Les Asmodiens examinaient les toiles et ils semblaient curieux quant aux ingrédients dont elles étaient faites. Les Elfes, par contre, étaient juste furieux et protestaient avec véhémence en impliquant le traitement dont ils avaient été victime. Le Golem Matilda était trop large pour être affecté par les toiles, et s’occupait de libérer Roslin.

Pardonnez-moi, ma subordonnée a agi de son propre chef.

« Tu es responsable pour les actes de tes servants ! On dirait bien que tu es beaucoup trop doux avec eux. »

Léon allait un peu trop loin. Il semblait bien qu’à cause de ma façon de les traiter en invité, ils avaient oublié qu’ils étaient en réalité mes prisonniers.

Je lançai un regard lourd de sens à Léon.

[Regard de Mort 4 ➢ 5]

* Flop *

Bien qu’il ne mourut pas d’un simple regard, ses PV avaient chuté d’un tiers et il s’effondra sur le coup.

« Léon ! »

* Kuk ku ku ! *

Les Asmodiens qui regardaient la scène de côté avaient l’air d’apprécier au plus haut point les déboires des autres.

Je vous ai demandé de me pardonner les actions de mes sous-fifres, mais n’allez pas imaginer que je vous présente là un signe de faiblesse.

Je clarifiai ainsi ma position pour tout le monde sauf Léon qui était inconscient.

Venez, les Asmodiens. Suivez-moi, je souhaite vous parler en privé.

Nous nous sommes alors rendus près du lac, et avons marché jusqu’à atteindre un endroit avec de gros rochers, empilés et formant une petite colline.

« Seigneur, pardonnez-nous notre manque de respect. »

Talvin vint à moi et plia le genou.

Bien qu’il ait sa fierté, Talvin semble capable d’admettre ses erreurs, je pourrais faire avec ça.

Pylbiam avait l’air hésitant, mais finit rapidement par le joindre à terre.

Souhaitez-vous retrouver votre terre natale ?

« Oui. Nous, les Asmodiens, errons à travers le monde, loin de chez nous depuis des générations, et c’est notre vœu le plus cher. »

Où est votre terre natale ?

« Nos maisons sont en Ibilsa. »

Et où est-ce ?

Talvin secoua la tête, exprimant son ignorance.

« Nous ne savons pas. »

Alors pourquoi est-ce que vous êtes tellement intéressés par la propriété de la Fosse ?

« Nous avons appris de nos archives historiques qu’il y a longtemps, ce territoire avait été nommé d’après l’estomac d’Ibilsa. »

C’est le seul indice dont vous disposez ?

Je grommelai intérieurement, il semblait bien que le précédent Roi ne s’était jamais embêté à discuter avec eux et ne songeait qu’à conserver la possession de son territoire. Il semblait vraiment possible de faire un compromis, mais peut-être était-ce la une limitation des insectes.

Je peux vous aider à retrouver vos terres.

« Seigneur ! Vraiment ? »

La voix de Talvin avait changé du tout au tout.

Oui, jurez-moi loyauté, et lorsque je rentrerai, je vous montrerai ma sincérité en vous aidant à retrouver la terre que vous cherchez.

« Eh bien, Seigneur… Il faudrait que j’en discute d’abord avec les chefs tribaux. »

Je désignai Pylbiam.

Tu restes là pendant que Talvin y va et demande aux chefs de prendre leur décision. Combien de jours est-ce qu’il te faut ?

« Donnez-moi un mois, d’ici-là, j’aurai la réponse. »

J’acquiesçai.

« Je vais prendre la route immédiatement, s’il vous plait, aidez-moi simplement à passer la falaise. »

Alpeon, aide Talvin, il est pressé. Et trouve des quartiers pour Pylbiam, il sera notre invité pour le mois qui vient.

Je vais faire ce qu’il faut, Seigneur.

* Boo Uoong Boo Uoong~ *

Des dizaines de termites géants arrivèrent et soulevèrent Talvin tous ensemble, lui offrant une chevauchée gratuite par-delà le précipice. Pylbian retourna vers le nid d’Alpeon, escorté par quelques insectes.

Maintenant, c’est l’heure de s’occuper de ces Elfes têtus.

J’envoyai un message à Alpeon, une fois de plus.

Ramène les Elfes ici, sur la colline rocheuse près du lac.

Nymue sortit du lac pour discuter pendant que j’attendais.

« Seigneur, les Elfes sont une race bornée. »

Je hochai la tête en réponse.

« Quand on doit s’occuper d’un enfant capricieux, une poigne ferme et décisive au bon moment est plus efficace qu’une approche aimable. »

J’acquiesçai une fois encore. Elle avait l’air préoccupée par le fait que je ne puisse pas gérer le tempérament des Elfes.

Merci, Nymue, mais je pense que je vais y arriver.

« Seigneur, alors je vais observer depuis sous la surface. On dirait que ça peut être marrant de voir ce peuple obstiné tomber entre vos mains. »

* Swoosh~ *

Elle plongea en arrière en arborant un sourire malicieux. Au loin, je pus voir une paire d’Elfe approcher, escortés par un termite doré. Léon n’avait pas l’air d’avoir encore récupéré de mon Regard de Mort et s’appuyait sur Naarin pour avancer. Je ne m’étais pas attendu à infliger autant de dégâts.

Je suis allé trop loin ?

J’avais utilisé cette compétence juste pour un instant, mais elle était déjà trop puissante pour eux. Les Elfes avaient une magie puissante, et une puissance d’attaque plutôt impressionnante, mais leurs points de vie étaient trop bas. Si je ne contrôlais pas ma propre force correctement, je pourrais bien les tuer.

Il va falloir que je sois un peu plus léger la prochaine fois.

« Roi, qu’y a-t-il de si drôle ? Pourquoi as-tu blessé Léon ? »

Les lèvres de Léon étaient bleues, et elle ne pouvait visiblement plus se contrôler.

Vous avez mis en doute ma relation avec mes subordonnés, il fallait que je trace la frontière à ne pas franchir.

Naarin se mordit la lèvre, essayant d’avaler l’humiliation tant bien que mal.

Pourquoi est-ce que les Elfes veulent prendre possession de la Fosse ?

J’avais changé de sujet pour éviter de tourner en rond. Je me foutais pas mal de leurs sentiments. Ils nourrissaient de l’hostilité à mon égard, mais je ne regrettais aucune de mes actions.

Naarin me fixa pour un moment avant de répondre.

« Pour rentrer chez nous, dans notre ville natale. »

Ville natale ?

« Oui. Au sommet de ce monde se trouve notre ville natale, Elfheim. Nous souhaitons y retourner à tout prix. »

Comme c’était situé au sommet du monde, je supposais qu’il y avait un lien avec les Racines du Monde, et ça justifiait leur intérêt pour cet endroit.

Mais je suis le propriétaire, ici. C’est impossible pour vous de le devenir à ma place.

Naarin serrait les dents si fort que je pensais qu’il allait se les briser. Il avait l’air frustré au plus haut point par son incapacité à y faire quoi que ce soit.

Mais si vous voulez faire un marché avec moi, je pourrais vous aider dans votre recherche.

« Quel genre de marché ? »

C’est plutôt simple, servez-moi pour les dix prochaines années et je vous aiderai dans votre quête.

En fait, j’avais déjà une bonne idée de l’endroit où cette ville pouvait être, mais je le gardais pour moi.

« Seigneur, ce que vous nous avez donné… Etait-ce le nectar des Racines du Monde ? »

En effet, mais vous devriez garder ça pour vous. Si d’autres le découvrent et viennent capturer cet endroit, vous perdrez vos chances de rentrer chez vous.

La carotte et le bâton étaient des très bons outils, et je les avais choisis pour apprivoiser les Elfes rebelles. Bien que Naarin avait l’air troublé, le résultat était déjà écrit. Lorsqu’il y avait une telle différence de pouvoir, le plus faible n’avait pas beaucoup d’autre choix que de suivre la volonté du plus fort. Telle était la loi de la jungle.

Je n’ai aucunement l’intention de vous causer, à vous ou à votre peuple, le moindre mal. Et puis, biens que cela va être une relation maître-esclave pour dix ans, je vous donnerai trois occasions de refuser mes ordres.

Je pensais que c’était une proposition plutôt raisonnable.

« Seigneur, j’aurai besoin de confirmer ça avec nos dirigeants avant de prendre une décision. »

J’acquiesçai et désignai Léon.

Naturellement. Mais la femme reste ici.

« En tant qu’otage ? »

Eh bien, comme vous êtes mes ennemis, elle va devoir rester ici en tant qu’invitée d’Alpeon.

« J’accepte, Seigneur. »

* Booooong~ Booooong~ *

Les termites volants qui étaient stationnés non loin aidèrent Naarin à sortir de mon territoire également.

Cette femme est notre invitée.

Des termites géants arrivèrent et transportèrent Léon vers leur nid.

Il est temps d’avoir la… longue discussion.

Je tentai de visualiser ma prochaine conversation, réfléchissant les bras croisés.

« Seigneur, vous êtes vraiment cool. Vous avez réussi à établir une telle relation de domination avec ces Elfes ? Même si vous avez créé une situation dans laquelle ils n’avaient pas vraiment le choix. »

Nymue était déjà sortie de l’eau et était assise sur une pierre.

Aussi longtemps que les Elfes le désirent, je peux l’utiliser contre eux. Pour protéger cet endroit, je me dois de guider les brebis égarées, si on peut dire ça comme ça.

« Le vieux Roi essayait simplement de défendre les lieux, mais on dirait que vous réfléchissez toujours avec un coup d’avance. »

Ce n’est rien de spécial, si vous empêchez quelqu’un d’accomplir son but, alors il reviendra plus fort. Mais si vous lui donnez un brin d’espoir, leur rébellion s’écroule.

Je retournai vers la forêt, laissant Nymue à son lac. Là, je rencontrai le Golem Matilda tenant Roslin des deux mains comme un joyau précieux. Malgré son exhaustion suite à notre combat et au traitement subséquent de Bianca, le Golem semblait beaucoup s’inquiéter du bien-être de sa compagne.

Matilda, peut-on parler ?

« Allons.Y. »

Le ton de la réponse était un peu étrange, mais ne contenait aucune hostilité.

Je n’ai pas pu faire autrement que de forcer un peu la main de tout le monde, dans notre précédent combat. Je souhaite que tu comprennes.

« Je.Comprends.Tu.Aimes.Te.Battre.Roslin.Forte.Ira.Mieux.Bientôt. »

Roslin était profondément endormie, peut-être que maintenant que le soleil était levé, il aurait été mieux de se rendre dans un endroit plus sombre.

Alpeon, pourrais-tu transporter Roslin dans une chambre sombre ?

J’attendais vos ordres, Seigneur.

Des termites géants arrivèrent près de Matilda.

« Je.Ne.Pardonnerai.Pas.Si.Elle.Est.Blessée. »

Tu as ma parole, il ne lui arrivera rien de mal.

Matilda tendit précieusement la Vampire endormie vers les termites, qui disparurent alors dans la forêt après l’avoir attrapée. Ils l’amenaient probablement vers leur nid.

Pourquoi est-ce que la Ligue s’intéresse à cet endroit ?

« Parce.Que.Soleste.Mais.Maintenant.Entrée.Bloquée.Alors.Ca.Va. »

Votre groupe est composé de personnes réincarnées ?

Le Golem regarda autour de lui avec précaution, sans doute inquiet qu’on puisse nous espionner et entendre ce qu’il avait à dire.

Ne t’inquiète pas, tous mes subordonnés sont loin, il n’y a que nous deux ici.

Tout le monde était à plus de vingt mètres de là, alors si Matilda contrôlait sa voix, il ne devait y avoir aucun problème. (NdT : C’est vrai, c’est pas comme si le nom de leur groupe était déjà Ligue de la Réncarnation…)

« Oui.Roi.Es.Tu.Aussi.Quelqu’un.Avec.Une.Vie.Précédente ? »

Je hochai la tête.

Combien êtes-vous dans votre Ligue ?

« Nous.Sommes.Actuellement.Seulement.Cinq. »

Alors… Vous étiez plus nombreux dans le passé ?

« Nous.Etions.Vingt.Mais.Ils.Sont.Morts.Ou.Partis. »

Au moins, je pouvais trouver un petit réconfort dans le fait que je n’étais pas seul dans mon cas. Mais ça m’apportait également un certain niveau d’insécurité.

Quel genre d’existence est Soleste ?

« Le.Premier.Réincarné.Rejeton.Du.Mal.Beaucoup.Amis.Sacrifiés.Pour.Le.Sceller.Catacombes. »

Est-ce la Ligue qui l’a scellé ?

« Oui.Nous.Avons.Maudit.Pour.Qu’il.Reste.Dans.Cette.Pièce.Une.Porte.Créée.Pour.Empêcher.Etrangers.Interférer.Et.Dragon.Placé.Entrée.Catacombes. »

Je pouvais plus ou moins comprendre ce qu’il racontait sur la situation actuelle. Soleste semblait être le premier à s’être réincarné dans ce monde, mais sa soif de pouvoir était trop puissante, forçant les autres réincarnés à se regrouper et à créer la Ligue pour ensuite le sceller.

Bon. Au moins, j’ai confirmé que Soleste est correctement scellé. Et avec le tunnel bloqué, c’est une chose de moins dont nous avons à nous soucier.

« Soleste.A.La.Capacité.D’invoquer.Les.Autres.A.Lui.Nous.Devons.Garder.Un.Oeil.Sur.Lui. »

Je me souvins avoir vu la capacité d’invocation sur sa page de statut. Peut-être qu’il avait également influencé mes pensées pour me guider vers la porte sans que je ne m’en rende compte.

Très bien. Face à vos bonnes intentions, je souhaite entretenir une relation amicale avec la Ligue.

« Il.Faut.Que.Tout.Le.Monde.Accepte. »

Il ignore ma bonne volonté, est-ce que je dois employer des méthodes plus brutales ?

Une pensée dangereuse me traversa l’esprit.

« Roslin.Les.A.Appelés.Ils.Arriveront.Bientôt. »

Apparemment, la Ligue entière allait débarquer. Bon, au final, ça ne faisait que trois personnes de plus, alors ce n’était pas une grosse menace, mais ils avaient réussi à sceller un machin comme Soleste, alors je ne devais pas les sous-estimer.

À l’avenir, vous devriez me demander la permission avant de prévoir une visite. Cependant, on peut considérer ce cas comme spécial, alors je le permettrai.

« Désolé.J.Ai.Décidé.Tout.Seul. »

Malgré ses excuses, je n’avais pas le sentiment qu’il regrettait ses actions.

Ok. J’ai encore des choses à faire, alors on pourra parler plus tard.

J’avais encore des tas de questions à poser, des questions qui n’avaient pas encore de réponses, mais mes affaires avec Alpeon étaient prioritaires, aussi laissai-je le Golem derrière moi.

La Ligue… Je ne sais toujours pas si je dois les considérer comme des amis ou des ennemis.

C’était juste une autre migraine en perspective. J’avais tant de choses à l’esprit tout en descendant vers la salle des Racines du Monde pour y rencontrer Alpeon.

Il est temps pour une autre aventure ?

J’étais un peu inquiet, mais empli d’anticipation alors que je regardais les Racines.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 19
LVL1S : Chapitre 21

9 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. hollowrebel

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com