MWLU : Chapitre 65 Bonus

MWLU : Chapitre 64
MWLU : Chapitre 66 Bonus

Vous l’attendiez, vous l’attendiez, vous le vouliez ???
Nos chers amis Thibaut et Gael sont de retour avec un chapitre bonus offert rien que pour vous !
Je sais, je sais, j’avais dit, et ceux qui passent sur notre Discord sont au courant, que je ne traduirais pas de bonus cette semaine à cause de ma violente sinusite et des médocs qui me font planer, mais finalement, je n’arrive pas à laisser trainer plusieurs jours des gens qui demandent des bonus, surtout les plus fidèles donateurs. Je vous dois bien ça, au moins, non ? 🙂
Après tout, je vais pas en mourir non plus, haha~~

Alors bonne lecture, et si j’y arrive et que j’en ai la force, vous en aurez un deuxième encore dans la soirée ! Sinon, le bonus toujours en stock attendra demain, j’en suis navré.

 


 

 

〈 65. La balle perdue (2) 〉

 

- Parmi le nombre de victimes de ce désastre se trouve le Président de la Société Le Monstre, monsieur Kim Sae‐Jin…

Bien que le nombre de victimes se soit chiffré en milliers, il y avait une personne en particulier qui manquait à l’appel, et cette disparition causait un scandale à travers le monde. Et cette personne était Kim Sae‐Jin, le dirigeant de la Société C+ Le Monstre. Alors qu’il était vu comme étant celui qui allait diriger toute l’industrie relative aux monstres à l’avenir, sa disparition avait causé un choc international.

« Fuuh… Mais qu’est-ce que c’est que ça… »

Grâce à la nouvelle concernant Sae‐Jin, une tempête avait ravagé le manoir de la famille de Yu Sae‐Jung, terrassant tout le monde, y compris ceux qui travaillaient pour eux. Bien entendu, c’était l’œuvre de Yu Sae‐Jung.

Actuellement, la zone de chasse s’était transformée en un enfer empli d’une infinité de monstres différents et de différents niveaux chaotiquement mélangés sans vraie séparation. Du coup, les Ordres avaient choisi des Chevaliers classés au moins niveau moyen supérieur, et ne leur avait permis qu’à eux d’entrer dans la zone. Les Chevaliers plus faibles ont tous eu pour ordre de rester en standby derrière les lignes de défense mises en place autour du périmètre.

Au départ, Yu Sae‐Jung avait suivi la directive sans se plaindre.

Mais ça avait été vrai jusqu’au moment où elle entendit parler de Kim Sae‐Jin manquant à l’appel.

C’était une pure coïncidence, elle avait entendu l’information et était ensuite devenue sacrément nerveuse, tentant de le joindre par téléphone, encore et encore. Au bout du énième appel échoué, elle essaya de sauter par‐dessus le périmètre et d’entrer dans la zone dangereuse.

Evidemment, elle fut arrêtée par d’autres Chevaliers et les soldats stationnés là, et après avoir causé une scène et leur criant de la laisser passer, Yu Sae‐Jung fut ramenée chez elle une heure plus tôt.

Cependant, elle n’abandonna pas. À la place, elle s’agrippa à son grand‐père et le supplia en pleurnichant.

Et son grand‐père, Yu Dae‐Ho, fut surpris par son comportement, qu’il n’avait jamais vu chez elle auparavant. Mais il savait aussi assez bien qu’il ne pouvait pas envoyer sa petite‐fille à l’abattoir juste comme ça. Alors il lui fit la promesse suivante, il allait mobiliser toutes les ressources de la fondation de l’Aube, donc un montant astronomique, pour trouver ce qui était arrivé à Kim Sae‐Jin.

Et même là, Yu Sae‐Jung chercha un moyen de s’échapper de son confinement dans la maison Yu. Au bout du compte, le Sorcier résident fut obligé d’être mis à contribution pour qu’elle reste enfin enfermée dans sa chambre.

Et elle continua encore de protester et d’insister d’une manière que Yu Dae‐Ho ne pouvait pas comprendre. Elle brisait les fenêtres et tambourinait à la porte sans s’arrêter.

« Qu’est-elle en train de faire ? C’est bien calme, d’un coup. »

« Elle s’est endormie, monsieur. »

Le domestique de la maison de l’Aube, Park Hyun‐Oh répondit avec des sentiments incertains.

« Tu lui as donné cette potion, avec des effets de relaxation ou je ne sais quoi ? »

« …Oui, monsieur. »

« De plus, quel genre de relation est‐ce que ma petite‐fille entretient avec cet enfoiré de Kim Sae‐Jin pour qu’elle agisse de la sorte ? »

Sa remarque était de mauvais goût, sachant que le mec en question avait été impliqué dans des évènements de crise et que sa situation actuelle était inconnue, mais en tant que grand‐père de Sae‐Jung, Yu Dae‐Ho était simplement obligé d’exprimer colère et hostilité envers lui.

À ses mots, Park Hyun‐Oh se gratta l’arrière de la nuque en secouant la tête.

« Leur relation n’est pas ce que vous suspectez, monsieur. Plutôt… C’est notre demoiselle qui a développé une affection à sens unique. »

« …Qu’est-ce que tu as dit ?! »

Pour Yu Dae‐Ho, c’était encore plus inacceptable. Mais putain, qui avait des sentiments à sens unique envers qui ?! De sa perspective, même si un millier d’hommes se jetaient aux pieds de Sae‐Jung, ce ne serait pas encore assez, mais ça… C’était…

« Comment est‐ce que tu peux être au courant d’une putain de situation pareille ?! »

Au moment où un élan de colère explosa en lui, Yu Dae‐Ho se sentit obligé de faire valoir son statut de la plus puissante, ancienne et respectable figure de la maison, au moins pour un moment.

« Haha… Ah, c’est que… J’ai vérifié les messages envoyés et reçus depuis son téléphone… »

« QU’EST-CE QUE TU AS DIT ?? Pourquoi est‐ce que tu regardes les messages privés de ma petite‐fille, enfoiré ?! »

« …Mais monsieur, vous m’avez donné l’ordre de ‘manager’ notre demoiselle jusqu’à ce qu’elle devienne une adulte responsable. »

« …Keuheum. »

Les réponses du domestique étaient calmes et concises. Yu Dae‐Ho, le visage rouge vif, tenta de se calmer tout en s’affalant contre le dossier du canapé.

« …Bien. Mais quels sont les progrès actuels ? »

« La recherche dans la zone de niveau moyen inférieur, où Kim Sae‐Jin va chasser la plupart du temps, est terminée à 70% au moment où nous parlons. Cependant, nous n’avons toujours pas localisé de survivant, cadavre ou le moindre indice pouvant nous donner une réponse claire, monsieur. »

« Hmm… Attendez une minute, déjà complète à 70% ? »

Yu Dae‐Ho secoua légèrement la tête, confus.

La zone en question était maintenant remplie de monstres de niveaux moyen et moyen supérieur à cause de la distorsion de la croûte terrestre. Mais comment est‐ce que les recherches avaient pu avancer aussi vite, et en si peu de temps ?

« C’était quelque chose que même moi, j’ignorais, monsieur. Mais il semble que plusieurs Ordres internationaux, y compris les monstres Allene et Veritas, ont envoyé des Chevaliers à sa rechercher également. »

« …Hu‐uh. C’est tellement facile de voir à travers leur jeu. Ils n’ont même pas jugé utile de se montrer pour aider lors de cet incident en Afrique… »

Yu Dae‐Ho secoua la tête d’une manière désapprobatrice.

Tout ça juste pour un bénéfice simplement appelé « Poupée Athany » ou « Armes de l’Orque ». Leurs intentions étaient stupides et transparentes – ils espéraient que la récompense de leurs généreux efforts allaient être à la hauteur de leurs attentes s’ils retrouvaient Kim Sae‐Jin en vie.

« Bon. Je vais aller parler au père de Sae‐Jung, toi, tu prends la pleine responsabilité s’il faut l’arrêter. »

Yu Sae‐Jung était largement assez forte actuellement pour devenir un Chevalier de niveau moyen, mais elle était toujours au niveau d’en-dessous. Et en plus, pendant ces temps incertains, il aurait déjà été très acceptable d’avoir la chance de ne pas crever comme un chien juste en se rendant dans la zone de chasse.

En tant qu’homme qui aimait sa petite‐fille plus que tout, il aurait fait n’importe quoi pour éviter de la perdre.

« Oui, monsieur. Je m’en occupe. »

 

***

 

« C’est Kim Yu‐Rin ! »

Les survivants crièrent en désignant le Chevalier qui venait de surgir de derrière les buissons. La situation étant le bordel chaotique qu’elle était, les gens présents n’avaient simplement plus assez de discernement pour rester poli.

« Tout le monde va bien ? »

Kim Yu‐Rin s’enquit de l’état des survivants en pointant sa lame infusée d’un mana d’un bleu glacial vers l’Orque démoniaque.

« Oui. Tout le monde va bien, grâce à cet Orque… »

« …Cet Orque ? Peu importe, venez par ici, maintenant. »

Presqu’immédiatement, tous les survivants accoururent derrière elle.

Sae‐Jin se sentait un peu amer. Les humains étaient réellement des animaux ingrats, après tout. Il avait failli l’oublier.

« Uhm, excusez‐moi, mademoiselle Chevalier ? Je pense que vous pouvez baisser votre arme, maintenant. Cet Orque est… »

« Il y a d’autres Chevaliers plus loin derrière. Evacuez par là avec eux, vite !! »

Mais Kim Yu‐Rin ne baissa pas son épée. Avec une attitude inébranlable, elle indiqua d’abord aux survivants comment se barrer de là, tout en continuant à fixer l’Orque, souvent considéré comme un héros.

Par‐dessus tout, la pointe de sa lame pointait vers la tête du monstre.

…Qu’est-ce que je devrais faire, maintenant ?

Les lèvres de Kim Sae‐Jin l’Orque se desséchaient rapidement. Même si sa puissance avait déjà crevé le plafond d’un Grand Guerrier Orque, faire face à un Chevalier du plus haut niveau était toujours impossible.

Après tout, elle était classée 9ème en Corée du Sud, et 33ème dans le monde. Même les instincts de l’Orque tremblaient face à cet énorme fossé qui les séparait.

« ….. »

Une seconde. Trois secondes. Et puis, cinq secondes. Le temps coulait doucement, et le Chevalier Kim Yu‐Rin restait là, immobile et silencieuse, alors que les gouttes de sueur commençaient à se former sur le front de l’Orque.

Un vent froid passa à travers le ciel nocturne. Sous la clarté pâle de la lune, Kim Yu‐Rin extériorisa le mana qui dormait en elle. Le mana qui bouillait comme des flammes dansantes devint bientôt une couche fine qui recouvrit son corps entier. C’était la barrière de mana, le bouclier le plus puissant que les Chevaliers pouvaient prétendre utiliser.

Elle était finalement prête, et comme les choses étaient déjà allé si loin, même Sae‐Jin se vit obligé de raffermir sa prise sur sa masse.

Cependant, juste au moment où elle était sur le point de se jeter vers le monstre, un grognement bas, sourd et puissant résonna en une vibration des plus déplaisantes.

« … ? »

Face à ce bruit on ne pouvait plus suspect, la tension insoutenable qui existait entre Sae‐Jin et Kim Yu‐Rin s’apaisa quelque peu.

Yu‐Rin jeta un coup d’œil circulaire à ses environs pendant un instant, avant d’ouvrir des yeux ronds en apercevant la chose qui venait de sortir sa tête des fourrés juste derrière l’Orque.

Et en voyant sa réaction étrange, il fut surpris également, tournant instinctivement la tête pour voir ce qu’il se passait dans son dos. Et il vit un hideux monstre aux airs de dragon.

Un corps de serpent couvert d’écailles d’un noir d’encre ; une gueule ressemblant à s’y méprendre à un dragon encore juvénile… La créature légendaire souvent aperçue dans les anciennes légendes populaires occidentales, parfois référée en tant que « Petit Roi » en Grec – Basiliskos.

Un Basilic.

C’était un monstre qui habitait les cavernes les plus profondes de la zone de haut niveau. Un monstre dont l’infamie n’avait d’égale que la puissance et qui, dans le cas d’un individu mature, nécessitait un minimum de six Chevaliers de haut niveau afin de le chasser.

Et quelle était la raison derrière l’apparition d’une telle créature à cet endroit ? Probablement, l’endroit où elle vivait, une caverne profonde, s’était mélangé à la zone de niveau moyen inférieur suite au cataclysme.

« …Oww, merde. »

Et à en juger par la réaction concernée de Kim Yu‐Rin, il était plutôt clair que ce Basilic était un spécimen adulte et mature, pour ne rien arranger.

Le Basilic leva la tête assez haut et observa les alentours. Puis, ayant visiblement trouvé son prochain repas, le monstre jeta un regard envieux dans leur direction.

À ce moment, Sae‐Jin ressentit une sensation étrange. Ses pieds devenaient lourds… Probablement les « Yeux de Pétrification » que les Basilics maîtrisaient une fois adultes. Cet effet prit également Kim Yu‐Rin au dépourvu ; et ainsi, deux personnes – plus précisément, une femme et un Orque – se retrouvèrent figés sur place, se regardant comme deux idiots.

Et Sae‐Jin put comprendre avec assurance la lumière brillante et compliquée au fond des yeux de Yu‐Rin.

Elle voulait défaire le Basilic en faisant équipe.

Sans dire un mot, Sae‐Jin ricana légèrement avant de lui offrir sa réponse sous la forme d’un raffermissement évident de la prise de sa masse dans sa grande main.

« …Huu. »

Peu importait à quel point il pouvait être amical avec les humains, il y avait quelque chose d’effrayant dans le sourire d’un Orque. Mais Yu‐Rin n’était pas en position de s’inquiéter pour ce genre de chose à ce moment. Si elle ne pouvait pas vaincre le Basilic, les survivants et les autres Chevaliers tentant de s’échapper courraient un grand danger.

Elle abaissa l’épée qu’elle pointait toujours vers Sae‐Jin. Et ce mouvement devint le signal.

Sae‐Jin hurla et à la place de sa masse, ce furent des griffes qui se balancèrent autour de lui.

Il avait pris le parti de déployer les Yeux du Loup ainsi que les Griffes du Loup. Comme il était sous la forme de l’Orque, ces capacités étaient quelque peu diminuées mais quand même, c’était suffisant pour trancher les effets des Yeux de Pétrification.

Il déchiqueta l’énergie brunâtre et l’éparpilla, avant d’envoyer un regard lourd de sens à Kim Yu‐Rin.

Elle hocha la tête et Sae‐Jin se rua vers le Basilic, chacun de ses pas laissant échapper un coup de tonnerre tout en creusant des cratères dans le sol.

Ses muscles rougeoyants se bombèrent et la puissance explosa sous l’activation de la Ruée Tempétueuse et du Guerrier du Renversement. Il sauta alors dans les airs le plus puissamment qu’il pouvait.

Il cherchait à toucher la tête de ce résidu de lézard avec le Coup Féroce.

Mais évidemment, le Basilic n’allait pas se laisser frapper aussi facilement… Cet enfoiré ouvrit la bouche comme si sa vie en dépendait et cracha une espèce de brume verte et épaisse en direction de l’Orque aéroporté. C’était le Souffle du Basilic, capable de faire fondre à peu près tout ce qu’il touchait.

Mais ce souffle verdâtre fut bloqué par un mur de mana qui apparut soudainement de nulle part. Cette fois, ce fut le tour de Kim Yu‐Rin.

Bon, elle était un Chevalier du plus haut niveau qui avait transcendé la définition même des niveaux, après tout.

 

*

 

La féroce bataille ne dura que dix minutes. Exubérante et magnifique, elle était probablement suffisante pour rendre perplexe quiconque y aurait assisté, mais s’en suivit également une quantité de dégâts incroyable, causée au terrain lui‐même.

Le sang acide du Basilic s’était répandu un peu partout, et l’odeur âcre et puissante de pourriture émanait de tous les côtés. Dans un rayon de 500 m, toute végétation était soit déracinée, soit tranchée en deux, soit fondue.

Le terrain était si dévasté, il était juste impossible de commencer à imaginer que c’était une forêt luxuriante juste quelques minutes auparavant.

« …Ahhh… »

Et finalement – se tenant debout en se servant de son épée comme d’une canne, Yu‐Rin faisait tout ce qu’elle pouvait pour rester consciente, avant de finalement, dans un gémissement court, s’effondrer au sol.

…Mais sérieusement, c’était juste trop incroyable.

Grâce à l’endurance bonus que lui avait apportée une potion spiritualisée en lui, Sae‐Jin fut capable de rester debout ; il se souvint de cette courte mais furieuse bataille qui venait de se dérouler là et s’exclama, empreint d’admiration.

L’épée et l’aura de mana ne cessant de danser sans se fatiguer – dire que c’était ‘beau’ était encore loin de décrire cette épée infusée de mana.

« Fuu. »

Il observa les alentours pendant un instant.

Un Basilic était apparu là. Il y avait de fortes chances que tous les monstres plus faibles aient déjà fui les lieux. Alors il était probablement cool de se reposer ici un petit peu.

« Ouah—ooo. »

Kim Sae‐Jin chercha prudemment le moindre signe de vie humaine dans les environs avant de se changer en humain. Il approcha alors Kim Yu‐Rin, qui gisait au sol. Et quand il la souleva gentiment…

« …Mmm… »

Sa voix faible et confuse s’échappa d’entre ses lèvres.

À ce moment, Kim Sae‐Jin fut perdu, l’espace d’une seconde. Il pensait qu’elle avait perdu connaissance, mais son corps bougeait. Enfin, il tentait…

« …Mmmhm. »

« …Ouaouh. »

Mais heureusement pour lui, elle gémissait dans son sommeil. Après avoir soupiré de soulagement, il la porta dans ses bras, et quitta rapidement les lieux.

 

*

 

« Uh ! Il y a quelqu’un ! »

Sae‐Jin n’eut pas besoin de marcher très longtemps avant de rencontrer les Chevaliers dont il était question un peu plus tôt. Ils découvrirent Sae‐Jin s’approchant au loin, Kim Yu‐Rin dans ses bras, et se dépêchèrent d’accourir.

« Mon… Monsieur Kim Sae‐Jin !! Nous vous cherchions. Nous avons été envoyés par l’Ordre Goryeo… »

« Pouvez‐vous vous occuper de mademoiselle Kim Yu‐Rin, d’abord ? »

Alors que sa conscience était hasardeuse, tout ce à quoi Sae‐Jin parvint à penser à ce moment fut la façon de se rendre chez lui aussi vite que possible.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 64
MWLU : Chapitre 66 Bonus

12 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Soumsoum

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. hollowrebel

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Cèlen

    Merci pour le chapitre \o/!!!!

    Répondre
  9. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com