MWLU : Épilogue 2/2

MWLU : Épilogue 1/2

〈 174 – Épilogue — Se rencontrer à nouveau (2) 〉

 

Sa taille, son visage ainsi que l’atmosphère qu’il dégageait. Tout était différent de Kim Sae-Jin malgré les points communs.

Ceci dit, il avait bien dit que son apparence et ses caractéristiques physiques avaient changé à cause de son Trait. Vraiment, la première impression que j’avais eue de son visage, qui était maintenant enfouie quelque part dans mes souvenirs, avait changé elle aussi. Je ne me souvenais plus de ce à quoi il ressemblait, la toute première fois.

C’était vrai ; le mystère qu’était l’existence des Traits avait disparu de ce monde, hein ?

Bien entendu, juste parce que les Traits avaient disparu, ça ne signifiait pas que tout ce qu’ils avaient permis de bâtir avait disparu avec eux. Ce simple exemple était ce corps, qui avait évolué à l’aide de mon Trait.

Mais peu importait la façon dont j’y réfléchissais, ce visage était remarquablement similaire à la toute première impression que j’avais eue de Kim Sae-Jin, loin dans le passé, lorsqu’il m’avait sauvé de ce Monstre. Ce n’était peut-être rien de plus que mon espoir sans fondement qui refaisait surface de temps en temps mais il était vraiment trop familier.

Ce fut à ce moment que Yi Hye-Rin me posa une question, la tête penchée sur le côté.

« Sae-Jung ? »

« Ah, oui ? »

« Qu’est-ce que tu regardes ? »

« …Ce… Ce n’est rien, vraiment… »

Je ne pouvais plu me concentrer sur la fête. Je tentais de paraître plus légère pour donner le change mais je continuais de jeter des coups d’œil dans sa direction. Le voyant sourire à pleines dents tout en regardant une autre femme m’opprimait la poitrine, à un tel point que c’en était inimaginable.

Tous ces hommes qui m’approchaient en souriant devenaient ennuyeux. Même l’ambiance merveilleuse de la fête commençait à me taper sur le système.

Au bout du compte, je devais m’y faire. Sauf que je ne parvins pas à rassembler le courage nécessaire et je descendis un verre de champagne entier d’une traite. Même ça, ce n’était pas suffisant et je m’en servis un autre. Et puis, encore un.

Les gens qui m’entouraient se montraient confus face à ma soudaine envie de boire mais je n’en avais absolument rien à faire.

Après tout, la seule existence qui m’importait, c’était cet homme.

 

*

 

« Oppa. Est-ce qu’il s’est passé quelque chose avec Yu Sae-Jung unni ? »

Yu-Ah finit par poser la question à son manager. Elle ne pouvait plus ignorer les regards insistants et répétés de la jeune femme dans leur direction.

Cependant, le manager, Kim Yun-Jeh de sa nouvelle identité, se contenta de secouer la tête, impuissant et désintéressé.

« Non, rien du tout. C’est la première fois que je la vois. »

Bien entendu, Yu-Ah ne trouvait pas ça facile à accepter. Comment aurait-elle pu être convaincue qu’il n’y avait jamais eu le moindre incident, avec Yu Sae-Jung qui les regardait encore et encore, et ouvertement en plus ? Évidemment, l’un des deux avait faire quelque chose de mal.

« Peut-être que tu as fait quelque chose de mal ? »

« Je te le dis, il ne s’est rien passé… Ah. Est-ce parce que je n’ai fait que hocher la tête une fois en guise de salutation, à l’instant ? »

« Ah ?! Tu n’as fait que hocher la tête une fois ?! C’est si arrogant, tu sais !! »

Yu-Ah bondit de surprise et s’accrocha au bras de Kim Yun-Jeh encore plus fort.

Presque instantanément, le regard de Yu Sae-Jung se fit plus tranchant, d’un niveau complet. On aurait même dit qu’elle cherchait à poignarder cette chanteuse rien qu’en l’observant.

« Ok, alors, qu’aurais-je du faire ? M’incliner à 90 degrés, ou quoi ? »

« Non, attends… Peut-être pas 90 mais 60, au moins, tu sais ! »

« Oh, vraiment ? …Non, attends voir, là. Je suis sûr qu’elle n’est pas si étroite d’esprit. »

« E… Eh ?! Regardez ce type, là, qui sort des conneries… »

Yu-Ah lui couvrit rapidement la bouche en observant les environs, de peur que ce qu’il avait dit soit mal pris.

« Euh-urck. »

Et comme on pouvait s’y attendre, Yu Sae-Jung les regardait toujours, avec un regard terrifiant, prédateur – merde, elle grinçait des dents, carrément.

« …Partons d’ici, pour commencer. »

« Quoi ? Mais pourquoi ? »

« Je ne peux pas me permettre de te perdre juste maintenant. »

« Non, attends. Mais de quoi est-ce que tu… »

Au bout du compte, Yu-Ah le traîna à quai.

« ……Ah. »

Yu Sae-Jung n’eut d’autre choix que de les regarder partir, impuissante. Et elle était là, debout et ne pouvant qu’espérer que boire quatre autres verres allait l’aider à rassembler le courage nécessaire.

« Ha-ah… »

Elle laissa échapper plusieurs longs soupirs tout en maudissant ses organes internes qui ne voulaient décidément pas la laisser s’enivrer.

 

*

 

Cette nuit-là, s’échappant seule du yacht, Yu Sae-Jung alla trouver Lillia avec une détermination résolue. Elle ne pouvait plus le supporter.

Elle avait attendue jusqu’alors, de peur que si elle avait appris sa mort de la bouche de la Nosferatu, le tout dernier brin d’espoir auquel elle s’accrochait encore serait sectionné pour toujours. Mais alors, elle avait rencontré cet homme qui lui ressemblait tant, tellement… Alors comment pouvait-elle espérer rester calme, désormais ?

Lillia trouva difficile de gérer cette détermination chez celle qui était venue la voir.

Même si elle connaissait les détails, Lillia resta silencieuse, étant persuadée de suivre la volonté de Kim Sae-Jin. Elle finit cependant par décider de briser son vœu en voyant le désespoir chez Yu Sae-Jung et avoir entendu la description larmoyante de sa rencontre dans la soirée.

Parce que Lillia fut convaincue au plus haut point qu’il avait réellement été ‘sauvé par la Terre’, d’après le témoignage de Yu Sae-Jung.

Alors… Lillia lui raconta tout. Du début à la fin. Sans oublier le moindre détail.

Tous les ‘mondes’ dans lesquels il avait dû vivre, toutes les douleurs, toutes les souffrances qu’il devait porter en silence et sans même le savoir afin de protéger tout le monde, et même la raison qui rendait tout ça impossible.

Écrasée par l’énorme vérité brute, suffisante pour faire passer Sae-Jin pour un Saint, Yu Sae-Jung se sentit flancher. Elle ne pouvait plus rien dire.

« Si cet homme était vraiment Kim Sae-Jin, alors il est probable que la planète l’a remercié et récompensé. Non seulement en lui reprenant son Trait, qu’il considérait avant tout comme une malédiction, mais également sa mémoire, lui permettant de vivre comme une personne normale, n’ayant pas fait tout ce qu’il a fait et n’ayant pas vécu plusieurs centaines d’années dans la solitude. »

En vérité, Lillia avait également tenté de chercher Kim Sae-Jin et ce qu’il était devenu. Mais selon tous les rapports des agents de renseignement, il avait totalement disparu, et personne ne lui ressemblait dans le monde aujourd’hui. Cela dit, l’histoire était différente s’il avait repris son apparence d’origine, celle d’avant le Trait, juste… comme Yu Sae-Jung le laissait supposer.

…Non. Il était encore trop tôt pour écarter la possibilité que la Terre lui ait créé un tout nouveau corps afin de le faire revivre, ailleurs.

« Dans ce cas, que devons-nous faire ? Et s’il est vraiment lui ? Je… »

« Même si cette personne se trouve être réellement Kim Sae-Jin, et même s’il ne l’est pas… Ce sera très difficile. »

« Non, mais putain, de quoi tu parles ?! Tu dis de la merde ! S’il te plait, dis des choses que je peux comprendre ! »

Yu Sae-Jung ne pouvait plus rester calme, pas après tout ce qu’elle venait d’apprendre, pas après avoir… lu le journal et entendu les explications de Lillia. Cette dernière ne pouvait que la regarder crier avec des yeux pleins de pitié.

« S’il n’est pas Kim Sae-Jin, alors voilà. Mais si c’est lui… alors ça va présenter un paquet de problèmes. Si une personne ayant vécu plus de 600 ans retrouve la mémoire, penses-tu honnêtement qu’il serait capable de récupérer sa personnalité ? Et puis, dans sa vie passée, son être tout entier a évolué en la créature légendaire, Bahamut. En d’autres termes, il est devenu quelque chose qui n’est plus très différent d’un dieu réel. »

Lillia ajouta encore quelques mots.

« N’aurions-nous pas l’air d’insectes sans importance, une fois qu’il aura retrouvé la mémoire ? »

Yu Sae-Jung ne pouvait rien répondre à ça. Elle voulait, mais il n’y avait rien de sensé à dire. Sa gorge n’était pas de cet avis et commença à la brûler, jusqu’au point où elle ne put même plus cracher le moindre mot. Même si elle avait voulu, c’était trop douloureux.

Sa tête était emplie d’une douleur incroyable. L’histoire de Lillia et… et le journal, le journal, merde ! Elle avait vu Sae-Jin l’écrire à de nombreuses reprises, elle savait que cette histoire était réelle, bien plus réelle que tout. Pendant ce temps, les mots de Lillia la poignardaient et l’effrayaient. Elle était terrifiée.

Finalement, elle ne parvint pas à en supporter d’avantage et les émotions la submergèrent. Elle s’écroula, juste comme ça. Ainsi, à genoux, elle pleura, hurla et gémit pendant plus de temps qu’il n’en fallut.

 

****

 

Le 19 août. Au début, j’étais désespérée. Totalement emplie de cette fatalité. Cependant, j’avais repris suffisamment de mes esprits et l’avait observé pendant un long moment. J’avais l’impression qu’une année entière s’était écoulée alors que ça ne faisait qu’un mois.

Si quelqu’un m’avait vu agir avec ce comportement obsessionnel, j’aurais été directement catégorisée parmi les plus grands pervers du monde. Mais chaque jour qui passait ressemblait à autant de lames qui tranchaient mes veines, alors je ne pouvais rien y faire.

Chaque nuit, lorsque je m’endormais, je rêvais. C’était beau et horrible à la fois, un cauchemar dans un rêve, un rêve dans un cauchemar. Je rêvais de lui, qui revenait et me souriais comme il le faisais jadis. Et… il y avait ensuite cette fille pour qui je le perdais, cette Yu-Ah qui me le volais avant qu’il ne puisse retrouver la mémoire.

Et ce jour-là, je ne pouvais plus supporter cette torture. J’avais décidé de faire quelque chose. D’agir, une bonne fois pour toutes.

J’avais demandé à monsieur Hahn-Sung d’organiser un rendez-vous privé entre lui et moi. C’était possible parce qu’il travaillait dans l’industrie du divertissement tandis que j’étais la propriétaire de la majorité des actions de la compagnie de divertissement du Monstre.

Et il était 17 h 47.

Seulement 13 minutes avant l’heure de notre rendez-vous.

Je passais mes nerfs en rongeant mes ongles et mes inquiétudes n’eurent d’autre choix que de se figer dans le temps. Mes jambes tremblaient sans s’arrêter.

Lorsque l’écran de mon téléphone afficha 18 h 00, la porte de mon bureau s’ouvrit sans préavis. Quelque peu prise au dépourvu, je bondis sur mes pieds sans même le réaliser.

« Bonjour ? »

« Ah, oui, b… BonjoooOOOUR !! »

Oups, j’en ai fait un peu trop là. Voilà ce que je me dis sur le moment. Ma conscience flancha légèrement suite à cette erreur stupide. Mais je ne pouvais pas perdre connaissance, pas à ce moment, quoi qu’il arrive… Je tins désespérément bon et désignai le canapé.

« … ? »

« S… S’il te plait, assis-toi. Vite. »

Il inclina légèrement la tête, perplexe, mais obéis malgré tout. Rapidement, le silence s’abattit dans le bureau, et au bout de trois secondes à peine, je ne pouvais plus le laisser perdurer. Je m’approchai rapidement du bureau, sur lequel du thé et des en-cas étaient déposés.

« Tu veux du thé ? »

« Eh ? Non, je… »

« Bois. »

Je posai la tasse sur la table-basse d’un air obstiné. Je ne pouvais pas m’en empêcher – mon cœur battait si sauvagement, il était impossible d’agir de façon posée à cet instant.

« Oh… Oui, bien sûr… »

J’étudiai avec attention la façon dont il regardait le thé. La sueur froide qui prenait source dans ma nuque coulait lentement dans mon dos.

En fait, l’arrangement de la tasse et des en-cas était une ruse pour tenter de discerner la vérité.

Les habitudes d’une personne, engravée dans son corps, ne changeaient jamais. Non, même après la perte de la mémoire, certains instincts restaient gravés à jamais. Et je pouvais me souvenir des siens comme je pouvais voir le soleil haut dans le ciel un jour d’été sans nuage.

À ce moment, un frisson électrique me parcourut le dos, à plusieurs reprises.

D’abord, la façon dont il tenait la tasse.

Puis, celle dont il mangeait les en-cas…

J’en était désormais persuadée.

Cet homme, assis là. C’était lui.

« Puis-je te demander ton nom, encore une fois ? »

« …Je m’appelle Kim Yun-Jeh. »

Bien sûr, le nom était différent. Mais cet homme était, sans l’ombre d’un doute, Kim Sae-Jin. Cette posture lorsque je le voyais assis là, sa taille légèrement tournée lorsqu’il me faisait face ; cette manie de se frotter le pouce gauche lorsqu’il était nerveux ; même le simple fait de se passer la main dans les cheveux, tout était criant de vérité.

Le voyant ainsi, je fus presque instantanément noyée dans des émotions insupportables. Je finis par lui poser une question inattendue.

« Est-ce que tu me reconnais ? »

« Eh ? »

Son visage montrait sa confusion. Il avait l’air si adorable, j’étais tentée de le prendre dans mes bras ; mais je savais plus que quiconque que je ne devais absolument pas faire ça.

« Tu ne me reconnais pas ? Moi. Je suis Yu Sae-Jung. »

« …Ahh. Bien entendu, oui. Je vous ai vu à la télé à plusieurs reprises. »

« …Mais à part ça ? »

Ma vision se troublait. Apparemment, des larmes cherchaient leur chemin et étaient sur le point de le trouver. Et ayant perdu toute force dans mes bras, je ne pouvais pas les balayer d’un geste.

Après ça, j’eus l’impression de péter les plombs. Complètement. Je n’aurais pu dire ce de quoi nous avons parlé alors. Tout ce qui resterais imprimée dans ma mémoire serait cette question, répétée encore et encore. Est-ce qu’il ne me reconnaissait pas ? J’étais folle.

Et peu importait la réalité, lorsque je repris mes esprits, il n’était plus dans le bureau. Je me sentis encore plus mal qu’avant et je finis par pleurer seule, couchée par terre.

 

*

 

Les yeux enflés, Yu Sae-Jung appela une réunion urgente et immédiate des membres de la Guilde. Après tout, les seules personnes avec qui elle pouvait en discuter ouvertement étaient ces dernières.

« Quelle situation compliquée… Alors tu es vraiment sûr que c’est lui ? »

« Oui, j’en suis à peu près certaine, autant que je peux l’être. Bon, il faut toujours que je comprenne ce qui s’est passé en vrai. »

Pour répondre à Kim Yu-Rin, Yu Sae-Jung resta calme. Comme si elle avait retrouvé une tranquillité d’esprit suffisante après avoir pleuré toutes les larmes de son corps.

« Ok, et ? Quel est le problème ? Tu as juste besoin de t’accrocher à lui, non ? Je veux dire, Sae-Jung-ah, tu peux séduire à peu près n’importe quel homme sur Terre, non ? Alors, tu t’en prends à lui, même s’il est avec une autre femme, tu lui passes la bague au doigt la première et vous vous aimez pour toujours, hein ? Alors, ses souvenirs lui reviendront peu à peu, n’est-ce pas ? »

Yi Hye-Rin avait trouvé la solution la plus brillante en considération de la situation. Cela dit, le seul problème résidait dans le fait que Yu Sae-Jung n’était pas la seule à avoir remarqué ce qui n’allait pas.

« …Hmm. »

« Uh… »

Kim Yu-Rin et Hazeline affichèrent une expression sérieuse, comme si elles s’étaient mises à réfléchir intensément, allant même jusqu’à se frotter le menton à tour de rôle.

En voyant ça, Yu Sae-Jung frappa sur la table en toute hâte. Son corps entier tremblait sous le choc de cette potentielle trahison soudaine.

« Vous n’avez pas intérêt à faire ce que je pense que vous comptez faire. Je vous préviens !! »

« D… De quoi est-ce que tu parles… ? »

Hazeline esquiva avec brio le regard de Sae-Jung et sortit son téléphone. Comme c’était la plus suspecte des actions possibles, Yu Sae-Jung le lui arracha rapidement.

« Je pensais juste à la façon de faire retrouver la mémoire à Kim Sae-Jin, rien de plus. »

Même si Kim Yu-Rin en disait tant, on pouvait clairement voir des gouttelettes de transpiration sur le dos de ses mains.

« …… »

Yu Sae-Jung fronça intensément les sourcils et les observa toutes les deux.

Ce fut à ce moment.

« Eh, tout le monde !!! Je l’ai trouvé !! »

Bathory fracassa littéralement la porte en entrant dans la pièce.

« J’ai dit que je l’avais trouvé !! »

« …Quoi ? »

Aussitôt les regards braqués sur elle, elle fit une grande déclaration à tous ceux qui écoutaient.

« J’ai juste attrapé un Mah-in avec une capacité vraiment très marrante, vous voyez ? Cet enfoiré peut sentir le flot de mana même s’il est sorti de notre dimension… »

« Oh, tu veux dire Kim Yun-Jeh ? Ce type qui travaille comme manager à Rochen Entertainment ? »

Soudain, le visage de Bathory se figea comme si elle venait de se statufier.

« …Et comment des idiots sont-ils au courant de ça avant moi ? »

Tous les membres rassemblés dans la salle de conférence gloussèrent légèrement tandis que Yu Sae-Jung s’approcha de Bathory et lui attrapa doucement la main.

« Merci pour la confirmation. »

 

***

 

Kim Yun-Jeh était sur le chemin du retour après avoir été dans une petite boutique afin de s’acheter un repas à emporter à l’occidentale. Ses pas s’arrêtèrent après avoir aperçu tout un tas d’affaires entassées sur le parking, comme si un nouvel arrivant était en train d’emménager.

Pour une raison qui lui échappait, quelques personnes complètement incroyables étaient devenues ses voisins récemment. Il n’avait aucune idée du pourquoi du comment mais Hazeline et Kim Yu-Rin, Joo Ji-Hyuk et Yi Hye-Rin, Kim Sun-Ho et Rhosrahdel ainsi que d’autres membres du Monstres avaient tous déménagés dans le même immeuble que lui.

Bien sûr, il n’en était pas mécontent. La valeur de l’immeuble allait grimper en flèche ; cet appartement qu’il avait acheté à crédit allait devenir une perle, et il allait se retrouver assis sur une mine d’or. Voilà pourquoi il portait un sourire satisfait à longueur de journée depuis quelque temps.

Kim Yun-Jeh observa l’immense pile d’affaire pendant un moment avant de lever les yeux au ciel.

Ce ciel bleu d’été qui ne contenait pas le moindre nuage, il était vraiment agréable à regarder.

Et dire qu’un tel ciel était couvert de ténèbres et au bord de l’apocalypse quelques années auparavant à peine. C’était ce qu’il avait entendu, mais il ne pouvait pas s’en souvenir.

« Pour protéger ce ciel, Bahamut s’est sacrifié, tu sais. »

Une voix sexy entra dans ses oreilles.

Il se retourna pour trouver face à lui Yu Sae-Jung. Seulement alors se souvint-il qu’elle avait également emménagé sur place. Les médias criaient que le fait qu’elle occupait désormais le dernier appartement de l’immeuble était la « touche finale », ou un truc du genre.

« Bahamut, vous dites ? »

« Oui. »

« …Ha, haha… »

Kim Yun-Jeh se contenta de glousser légèrement. Il ne pouvait vraiment pas se rappeler de tout ça. Il l’avait sûrement vu lorsque c’était arrivé, sans aucun doute même, mais c’était sans doute également ça qui lui avait fait perdre la mémoire ; il avait dû se retrouver dans une situation critique. C’était si frustrant, c’était un tel sentiment de solitude !

Yu Sae-Jung s’approcha prudemment de lui tandis qu’il riait amèrement.

« Yun-Jeh, tu vis ici ? »

« Oh, uh, oui. »

« Quelle coïncidence. Je viens d’arriver, moi aussi. »

Yu Sae-Jung désigna le paquet d’affaire posé sur le parking en souriant.

« …Oh, vraiment ? »

« Ouaip, vraiment. »

Tout en voyant le regard désintéressé de Kim Yun-Jeh se poser à nouveau sur elle – non, en voyant Kim Sae-Jin ainsi, sa résolution se fit encore une fois plus forte.

Même s’il avait perdu la mémoire, tous ces souvenirs fabriqués avec elle et qu’il n’était plus Kim Sae-Jin, elle n’abandonnerait pas. Elle ferait tout ce qu’elle pourrait pour le récupérer. Peu importait quoi.

Ainsi, sa toute première opération spéciale avait consisté à invoquer le pouvoir la mère. En justifiant de son identité passe-partout et en disant que la mère de Kim Sae-Jin avait été sur le point de devenir sa belle-mère, elle réussit à dégoter dans un endroit reculé une photo, la seule photo qu’elle avait prise avec son fils, tant d’années auparavant.

« H… Hmmm… »

Tout en s’excusant furieusement dans sa tête, Yu Sae-Jung le dépassa et laissa ‘accidentellement’ tomber le cadre photo. En entendant le bruit sourd, son cœur fit un bond. Elle espérant que le verre n’avait pas cassé.

Et comme elle prétendait ne pas avoir remarqué cette perte, il lui adressa la parole.

« Excusez-moi, c’est… »

Il ramassa le cadre photo et l’observa pendant un long moment.

Et pendant ce temps, le cœur de Yu Sae-Jung ne cessait de battre. S’il te plait, s’il te plait…

Cependant, l’éclair dans les yeux de Kim Sae-Jin ne dura qu’un temps. Il secoua légèrement la tête et lui redit la photo.

Mais elle était satisfaite par si peu. La confusion et le déjà-vu étaient inscrits sur le visage qu’elle aimait déjà tant, c’était suffisant. La possibilité existait, désormais.

« …On dirait que tu entres, toi aussi ? Tu veux m’accompagner en haut ? »

« Oui ? Ah, avec plaisir. »

Il hocha simplement la tête.

Même s’ils n’étaient qu’à dix secondes de l’ascenseur, elle se sentait déjà incroyablement heureuse.

Elle voulait lui tenir la main mais décida de ne pas être trop cupide. Marcher à ses côtés, c’était assez.

« Au fait, ce n’est pas grave de laisser tes affaires comme ça dehors ? »

« Nope. »

En l’entendant, elle désigna le cadre photo. Plus précisément, le jeune garçon qui y figurait.

« J’ai… Juste besoin de ça, tu sais. »

Il lui importait peu qu’il ait perdu tous ses souvenirs.

Dans ce cas, elle n’aurait qu’à en créer de nouveaux afin de remplacer ceux qui manquaient et qui étaient emplis de nombreuses souffrances et d’une attente solitaire multiséculaire.

Même si ses efforts seraient sans doute moindres et ne vaudraient rien comparés à ce qu’il avait enduré, elle était prête à attendre, elle aussi, et à investir tout ce qu’il fallait pour faire de sa résolution une réalité.

« On se voit à l’occasion~ »

« …Ah, oui, bien sûr. »

Elle observa le côté de son visage un peu timidement, les poings serrés.

Elle n’était pas inquiète, pas plus qu’apeurée. Non, elle s’imagina simplement le futur brillant qui se présentait à elle et sourit.

Le ciel était merveilleux.

Et assurément, ce soleil éclatant qui flottait dans ce ciel bleu continuerait de réchauffer leurs cœurs, en espérant que les ténèbres ne reviennent jamais. Si c’était le cas… Elle n’avait aucun doute que la Terre saurait qui leur opposer…

Après que le temps se serait écoulé encore un peu plus…

Un jour, le bonheur qui nous est dû sera nôtre.

Yu Sae-Jung le regarda encore, et lui adressa un sourire aussi radieux que le ciel au-dessus de leur tête.

 


 

Et voici arrivée la fin de la fin. L’aventure se termine pour de bon, et nous n’entendrons plus jamais parler de nos héros.
Ils nous ont tous accompagnés dans de grands moments et leurs noms resteront à jamais lourds de sens et de souvenirs.

Mais même les meilleures choses ont une fin.

Et une fin pas forcément des plus heureuses, hein ?

Je ne vais pas m’étaler longuement sur le sujet, sur les manques qu’à pu rencontrer la série, certains points qui auraient pu – dû – être exploités, des compétences dont il ne s’est jamais vraiment servi, un Gobelin qu’il a laissé tomber assez rapidement… Note personnelle, la mauvaise compagne également :p

 

Mais en soi, j’ai été satisfait de traduire ce novel jusqu’au bout. Un profond sentiment de satisfaction m’emplit et je suis impatient de décider ce qui va lui succéder !

 

Peut-être vais-je simplement lancer un sondage parmi ce qui me rend hésitant. Restez à l’écoute durant les prochains jours.

 

Et merci encore à vous tous, spécialement vous qui avez aidé cette série à aller plus vite, qui avez offert des chapitres généreusement, qui m’avez soutenu jusqu’au bout 🙂

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
MWLU : Épilogue 1/2

49 Commentaires

  1. Lebob

    je suis triste de la fin je voulais un happy end

    Répondre
  2. zou

    La fin me laisse tellement sur ma faim je voudrais tellement qu’il y ai encore quelque chapitre pour finir en beauté ce LN

    Répondre
  3. La fouge

    Panlong c’est bien comme novel lol !! Merci pour se travail

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Panlong c’est licencié, et je pense écrire plutôt que traduire, quoi qu’il arrive.

      Répondre
  4. DarkramDarkram

    Et applaudissement tout le monde pour notre cher Raka d’avoir fini ce LN ! Honnêtement, ça se fête avec du champagne tout ça. Ce LN fait officiellement parti des LN finiS sur ce site et ça, c’est beau ^^ ! D’ailleurs, vous prévoyez de faire une section spécial pour les LN finis ? Je dis ça vu que ça fait maintenant 2 LN de fini.

    Pour en venir à ta note de fin, c’est plutôt à nous de te remercier d’avoir traduit ce magnifique LN malgré ses quelques trous et inconsistances :). Tu mérites tous ses soutiens ;). D’ailleurs, +1000 pour la mauvaise compagne ^^. Même si ça ce n’est pas réalisé, #Kim Yu-Rin pour toujours et j’emmerde tous ceux qui sont contre nah :p !

    Que dire de ce LN en général ? Mis à part ce que j’ai dit plus haut sur ses trous, j’ai passé un agréable moment. Ça a été une très bonne expérience et c’était vraiment intéressant de suivre l’évolution de notre héros et des autres persos. Des moments drôles, des moments épiques, des moments touchants, des moments frustrants, des moments intenses. Bref, tout ce qu’on aime 😀 ! Certains diront qu’il y avait trop peu de chapitres, d’autres beaucoup trop et enfin d’autres qui estimeront que ce LN a raconté tout ce qu’il y avait à raconter. Je fais parti de cette catégorie de personne ^^. Certes, il y a quelques éléments qui auraient mérité qu’on s’y attarde un peu plus mais globalement, j’ai trouvé que c’était amplement suffisant. Pour la fin, je n’aurai qu’une chose à dire : mais quelle fin !!! Certes, ce n’est pas un happy end comme on l’espérait mais bordel, je trouve cette fin assez couillu et plutôt bonne dans un certain sens. Elle fait fin ouverte mais n’est vraiment pas frustrante vu qu’elle est très satisfaisante selon moi ^^. Mention spécial à Hazeline et Kim Yu-Rin qui voulait tenter de séduire Sae-Jin amnésique. Bien joué mais vous vous êtes fait prendre par Sae-Jung XD ! Finalement, Kim Yu-Rin est tombé sous le charme de notre cher Sae-Jin. Dommage que comme Raka et moi le pensons, il soit avec la “mauvaise” compagne. Quelle frustration quand on y pense ^^”…

    Bref, merci encore une fois Raka de nous avoir fait découvrir ce LN. J’attends de pieds ferme ton sondage pour voir ce que tu prévois de faire pour la suite. Je n’y manquerai pas, crois-moi ;).

    Répondre
    1. Lebob

      bravo raka est merci pour avoir traduit ce LN et tes écrie sont aussi fantastique sans parle de la novel participative qui est une idée génial

      Répondre
  5. tang san

    POUHA le type sauve tout le monde et en récompense on lui zaap toute ça mémoire ! abusé.

    MERCI POUR LE TRAVAILLE ACHARNEE QUE TU AS FOURNIS DANS CETTE TRADUCTION.

    Répondre
  6. essitamessitam

    nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    pitié si c pour finir comme ça il fallait pas faire les épilogues :'(
    merci pour ce LN de qualité que l’on a tous adoré lire !

    Répondre
  7. Cèlen

    Un Sondage un sondage ouaiiiii!!!

    Merci d’avoir partager cette superbe série !
    Merci pour ton travail de qualité !
    Merci aux généreux donateurs !

    Bref MERCI MERCI MERCI!!!!!!

    Répondre
  8. Clems

    Merci beaucoup pour tout le travail que tu as fournis :). Franchement même si comme tu l’as dis il y a quelques troue et quelques éléments pas suffisamment exploité je trouve ln top et je te remercie encore de ta super traduction et du super boulot que tu as fait !

    Répondre
  9. Gunts92

    Merci pour votre réactivité et le fait d’être aller au bout c rare les novel qui se finisse

    Répondre
  10. Gunts92

    N’empêche que la fin me donne envie de cogner dans un mur

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Te gêne pas x)
      Elle le mérite.

      Répondre
  11. Mana

    Bon, c’est vraiment la fin n’est-ce pas ?

    Merci.

    Ce n’est pas assez mais le message est là. Merci Raka pour ces traductions qui ont rythmé nos quotidiens. Cette histoire que tu as choisi m’a beaucoup plus. (et également à d’autre personnes que moi)

    Même si je suis d’acord avec toi sur la compagne c’est comme ça…

    A la gentillesse du Gobelin…

    A toi.

    Merci.

    Répondre
  12. 4Help

    Merci pour cette fin et j’ai hâte de découvrir ton prochain travail.

    Répondre
  13. kvingt

    Merci beaucoup pour ce LN !!!!

    Répondre
  14. Mathelly

    Merci de tout tes efforts pour la traduction ce ce light novel.
    Certes certains passages aurait surement gagné en profondeur en les développant un peu plus.
    Mais dans l’ensemble j’ai adoré ce light novel.
    Même si je l’admet, la fin ouverte me laisse sur ma faim ^^.
    Quand au choix de la compagne, au moins, c’est un choix contrairement à certain anime/manga/LN qui finissent sans choix ou avec le harem pour ne pas avoir à choisir.
    Mais est ce qu’il me convient, ca c’est une autre histoire ^^.

    Répondre
    1. DarkramDarkram

      La fin ne laisse personne indifférente et c’est pour ça qu’à mon sens, elle est géniale.

      Pour la compagne, quand je dis que le choix de la compagne est “mauvaise”, je rigole car ça fait maintenant un moment qu’elle a été choisi. Après, ça reste frustrant pour moi mais au moins, on ne peut pas nier que l’auteur a fait son choix de ce côté-là et est resté là-dessus. Plutôt que de choisir la facilité de ne pas choisir ou d’opter le harem, au moins là, ça été clair. Rien que pour ça, j’ai envie de l’applaudir pour avoir eu les couilles de le faire ^^.

      Juste par curiosité, la compagne te convient-elle ou pas et si ce n’est pas le cas, ça aurait été qui ? Allez ! N’ai pas peur ! Dis-moi tout ! Je ne te ferai aucun mal surtout si tu me dis que ça aurait été Kim Yu-Rin 😀 (non, tu as rêvé ! Je n’ai pas un couteau planté derrière moi pour faire en sorte de te faire peur et d’influencer ton choix. Je suis un ange tu sais. C’est toi qui délire :p !).

      Répondre
  15. alaundo

    Merci Raka pour ton taff remarquable. Et oui voila ton premier ln de finit ! Bravo à toi et surtout j’espère que t’auras prit un plaisir à le traduire pour satisfaire nos 15 min de solitude du mardi et jeudi. Je peux que te souhaiter la même réussite pour tes et prochains LN. Pour la fin je la trouve parfaite. Avec une note d’espoir pour toute et surtout pas de # gagnant :-p mais une fin laissant notre esprit finir le ln à notre bon vouloir. Merci encore et vivement minuit pour te retrouver ( hum pas comme vous l’imaginez lol) pour lire ta création.

    Répondre
  16. leprophetej

    merci

    Répondre
  17. GoblesGobles

    Un GRAND merci pour ce novel ENTIER

    Répondre
  18. HinomuraHinomura

    Merci pour tous ces chapitres

    Répondre
  19. IsybileXiaoNovels

    Merci Raka pour ton taff de psychopathe sur ce LN, j’ai hâte de lire ton prochain projet !

    Répondre
  20. flo

    merci pour ce ln et de 2 finis sur ce site bientot 2 autres vont le rejoindre lvl1, icds. très bon ln avec un manque d’exploitation sur certaine chose mais une fin que j’apprécie. bien pensé^^.

    encore une fois merci a toi

    Répondre
  21. SairentoSairento

    Merci Raka pour la traduction de ce novel ! Vraiment !
    C’est le premier novel que j’ai lu et celui avec lequel j’ai donc découvert le site.
    Je suis si heureux et triste de lire la fin de cette oeuvre.

    Et encore une fois, merci pour la traduction de ce super novel.

    Répondre
  22. Aranor

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh…

    mes 2 LN préférés sont finis … déjà que pour SSN ce fut un coup très dur mais la MWLU finis…en plus avec une fin qui est …pouaaaaahhhhh put1 que c’est bon !

    Franchement je m’attendais pas à une fin comme ça mais ça suit tellement le reste de l’histoire que l’on comprends aisément l’esprit de l’auteur

    UN TRES TRES TRES GRAND MERCI pour nous avoir fait découvrir ce LN et nous avoir fait rêver jusqu’au bout … à quand un apocalypse qui fait ressortir la magie sur terre….

    Répondre
  23. Charlatan

    Simplement merci

    Répondre
  24. rode

    merci

    Répondre
  25. Higanbana

    Félicitations pour ton premier novel traduit Raka.

    J’ai vraiment savouré ce LN tout au long de l’année et j’espère que beaucoup d’autres novels serons traduit sur ce site par des personnes motivées comme toi.

    Personnellement j’ai trouvé cette fin magnifique et très bien faite même si elle est très frustrante.
    PS : je sais que vous trouvez que Sae-Jung ne vas pas avec Sae-Jin mais pensez à l’acharnement avec laquelle elle le poursuit et à quelle point elle s’accroche à lui et vous comprendrez que c’est la compagne qu’il lui faut.

    Et remerciement à l’auteur et encore une fois à Raka pour m’avoir fait vivre de si bon moments que je n’oublierai jamais.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      L’acharnement ne fait pas la compagne idéale.
      En d’autres moments, on se fait poursuivre en justice pour ça x)
      Kim Yu-Rin a été attirée par toutes les versions de lui, par son caractère et ses principes, sans même savoir que c’était lui et a même été assez gentille pour lui pardonner toutes ses cachoteries.
      CA, c’est ce que j’appelle “idéal”.

      Répondre
      1. DarkramDarkram

        +1000

        Surtout qu’il faut aussi avouer une chose : elle pouvait être étouffante avec lui par moment. Et puis, en ce qui me concerne, je n’ai senti aucune alchimie entre les deux. Ça peut paraître exagéré ce que je suis en train de dire mais durant tout le LN, cette impression est resté en moi. Je trouvais que le fait qu’ils soient ensemble me paraissait plus forcé qu’autre chose même si je l’avais accepté et jouais le jeu au final. Enfin, tout ceci n’est que mon avis et rien ne pourra faire changer d’avis l’auteur surtout que ce LN est fini depuis un moment.

        Quant à Kim Yu-Rin, entièrement d’accord avec Raka : ça aurait été selon moi aussi la compagne idéal de Sae-Jin pour justement les raisons que vient de citer Raka. Ce que je trouve dommage, c’est que l’auteur l’ait fait tourner en bourrique depuis un long moment pour qu’au final, quand elle découvre la vérité, c’est comme si rien de tout ceci n’avait aucune importance. J’avoue que je me suis surpris à me dire que ça devenait un running-gag à force ^^”…

        Répondre
  26. mikael88

    Wouah ,durant toute la lecture de ma première LN (qui n’a pas duré longtemps vu que je l’ai littéralement bouffée) j’ai pris du bon temps et j’ai vraiment apprécié de la lire ,vraiment merci à toi d’avoir traduit cette petite merveille malgré une fin qui comme précédemment dit donne effectivement envie d’enfoncer des murs, c’est acceptable même si quelque peu regrettable en tout cas encore une fois merci beaucoup.
    Longue vie Raka.

    Répondre
  27. gutsguts

    Merci pour le novel,on trouvait en effet que ça s’essouffle a la fin

    Répondre
  28. Badich

    Merci pour le novel ! Une fin qui donne envie de pleurer.Une question, Les novels que vous finissez, vous les faites éditer ? j’aurais bien voulu l’avoir dans ma bibliothèque en format papier.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Si c’était si simple, on le ferai volontiers !
      Mais nous ne possédons pas les droits d’auteur, il faut travailler pour ça avec l’auteur Coréen et investir des fonds alors que le site est une œuvre bénévole, ce qui signifierait investir de l’argent personnel. C’est un peu compliqué sur plusieurs plans techniques, financiers et légaux.

      Répondre
      1. Badich

        Merci et dommage, j’imaginais déjà que c’était pas facile. Mais j’avais un petit espoir :p.

        En tout cas, merci encore pour votre travail ! Maintenant, go se remettre à jour sur lvl 1 Skeleton. 🙂

        Répondre
  29. Elking974

    Mercccciiii , novel que j’ai adoré,
    pour la suite je voterai pour In a different world with naruto system qui est juste génial et dont la traduction ne se fait plus aujourd’hui, le traducteur d’un autre site ayant arreté .
    Merci encore enormement pour ce LN qui etait divin.

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ah mais non, je ne compte pas traduire pour la suite. Quoi qu’il arrive.

      Répondre
  30. Aximili

    Merci pour le chapitre !
    Un peux dessus de l’épilogue qui ne nous aprend rien de plus que le chapitre finale. Ou en tout cas qui ne fait pas évoluer la situation.

    Répondre
  31. Siphore

    Merci Raka,j’ai adoré lire MWLU même si je suis un peu insatisfait de cette fin. Bravo et continue comme ça.

    Répondre
  32. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour tout

    Répondre
  33. Shirosuu

    Merci pour t’as qualité de traduction qui est juste génial ! Hâte de voir ta prochaine création ( puisque à ce que j’ai compris tu ne vas pas traduire mais plutôt écrire)

    Répondre
  34. Dranyem

    Merci énormément pour ce LN, je l’ai dévoré ! Je pense également que le bon choix de compagne était Kim Yu-Rin, avec sa maturité et son ouverture d’esprit vis-à-vis des monstres, ça aurait pu donner des scènes très intéressantes, je pense qu’il y aurait pu y avoir entre eux une complicité étonnante et émouvante ! Mais bon, l’auteur a le pouvoir absolu sur le plot haha.

    Encore merci Raka, hâte de lire tes créations.

    Répondre
  35. Hinomurakid

    Merci pour se magnifique LN plain d’émotions

    Répondre
  36. Luan

    Je vais etre honnête j ai commencer cette série il y a moin du semaine car avant de commencer a lire des web romans il y a un peux plus de 1 mois je n y avais jamais touche. Et donc j ai suivis cette histoire en l adorant et en pensant a tellement de fin que j espérais au final aucune d entre elle etait réelle car pour moi toute mais fin se terminait par il revenait chez lui en mode “Bonjour désolé du retard” peux apporte le temps que se sois au final ca n a pas vraiment ete le cas ce qui me rend vraiment triste. Quand j ai eux termine cette lecture j ai meme faillit verse bien que je sois pas quelqu un d emotif a la base. Mais pour moi c est la pire des douleurs qu on peux endure en retrouvant sont etre sauf que lui se souviennent plus de rien.
    Pour allez je parle beaucoup pour dire pas grand chose au final alors meme si c est plusieur mois apres la publication final j aimerai remercier le(a) Traducteur(euse) pour son travail.

    (PS : dans certain chapitre il y a des faute grammaticale … desole pour ca c etait inutile)

    Répondre
  37. Siuol

    Moins de 3 jours pour lire cette oeuvre comme quoi bah elle etait cool . Mon avis au début me donnait vraiment pas envie de le lire avec le prologue et le premier chapitre mais je me suis dit laisse lui une chance et j’ai bien fait. Que d’émotions à la fin cette souffrance qui n’a fait que durer pour Sae-jin et ses amis . En tout cas je te remercie pour cette qualité de traduction .

    Répondre
  38. Noxi

    Merci,pour cette fin mémorable. Même si, je n’aime vraiment pas les fins ou les personnages perde la mémoire. En fait j’aime pas tt court quand on touche à la mémoire, c’est sacré comme la famille. Mais bon, jpense qu’il aurait dû approfondir plusieurs trucs.

    Répondre
  39. Necromantress

    Hey ! Même si j’ai une année de retard, je tenais à te remercier énormément. la traduction était vraiment excellente. J’ai adoré ce light novel !

    Du coup, merci encore pour tout ce travail !

    Répondre
  40. Harukkan

    Ça fait un moment que c’est finit mais je tenais à te remercier pour le travail accompli. Vraiment captivant, j’en suis arrivé à concevoir l’anime en pensée… C’est te dire à quel point cela m’a impacté. Je compte me brancher sur ce site et alimenter mon cerveau déjà remplie d’imaginations.
    Au plaisir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com