BTTH Chapitre 428 [Bonus]

BTTH Chapitre 427
BTTH Chapitre 429 [Bonus]

Notre viking favori, Ragnaar, frappe à nouveau ! Construisez un drakkar à sa gloire car grâce à lui, voici deux chapitres bonus de BTTH pour vous !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 428 - La mystérieuse Librairie

 

La pièce bien éclairée était couverte d’étagères où toutes sortes de livres anciens étaient rangés, ce qui donnait à l’endroit une ambiance savante toute particulière. Trois personnes se tenaient alors au centre de la pièce. Ils étaient face à un vieillard aux cheveux blancs, qui parcouraient lentement les documents se trouvant sur le bureau entre eux. Seul le froissement des feuilles brisait le silence.

Les trois personnes en question étaient deux hommes et une femme. Un observateur attentif remarquerait qu’il s’agissait de Bai Shan, Wu Hao et Hu Jia, qui avaient été tabassés au point d’en être grièvement blessés par Xiao Yan. Bai Shan et Wu Hao avaient alors les yeux baissés. Ils étaient encore un peu pâlots, mais ils étaient néanmoins en bien meilleure forme que le jour de la compétition. Hu Jia, par contre, fixait le vieillard feuilletant un livre avec de grands yeux ronds. Elle finit, un long moment plus tard, par tirer la langue d’un air marri.

Le silence persista pendant près d’une dizaine de minutes, après quoi le directeur adjoint Gu Han leva enfin les yeux sur eux. Il dit faiblement. « Ne comptez pas sur moi pour vous aider à passer votre colère ; vous avez récolté ce que vous avez semé. Vous pouvez toujours aller frapper Xiao Yan pour vous calmer, si vous en êtes capables. Cela étant, je me fiche de savoir qui peut vaincre qui. L’Académie Jia Nan n’interdit pas ce genre de combats, donc allez-y gaiement si vous le voulez. »

« Hmpf, c’est pas comme si je m’attendais à ce que tu fasses quoi que ce soit. Il m’a vaincue parce qu’il m’a prise par surprise ; je n’ai même pas peu utiliser mon atout. Si j’avais pu, je n’aurais pas forcément perdu. » Hu Jia renifla et poursuivit : « Je suis juste furieuse que ce type ne sache pas se montrer galant auprès d’une femme. Je suis une fille, tout de même ! Il ne peut pas être un peu plus gentil quand il frappe ? Ce n’est pas comme si j’avais la peau épaisse et les muscles de ces deux-là. »

Hu Gann ne put s’empêcher de rire en l’entendant grommeler. Il répondit d’un air désarmé : « Dans des moments pareils, qui se soucierait d’être doux envers une femme ? Vous l’avez attaqué à trois alors qu’il était seul. Il n’avait aucune raison de retenir ses coups. Bien sûr, je dois admettre que sa dernière attaque m’a également abasourdi. Ce gamin est vraiment sans pitié. »

Le directeur adjoint les regarda et leur dit sérieusement : « Vous ne devriez pas vous en faire un ennemi pour si peu. Les jeunes devraient faire preuve de largesse d’esprit ! Ça ne vaut pas la peine de se faire un ennemi pour si peu. Xiao Yan a un potentiel extrêmement effrayant alors n’oubliez pas : il vaut mieux avoir un ami en plus qu’un ennemi en plus. D’autant plus quand cet ami a une puissance effrayante. »

Hu Jia grimaça et dit : « Hmpf, les femmes sont très rancunières. Je vais me souvenir de ce coup de pied, alors il ferait mieux de ne pas me donner d’excuses pour le lui rendre. »

Hu Gann rit en entendant sa réplique. Il la connaissait très bien, alors il savait qu’elle réagirait comme ça. Cela dit, la jeune femme en voulait clairement à l’adolescent pour son coup de pied. Elle ne deviendrait pas forcément son ennemie, mais elle ne se montrait pas non plus amicale à son égard.

Wu Hao répondit calmement : « Je ne le vois pas comme un ennemi, mais comme un adversaire que je dois surpasser.

Le vieil homme hocha légèrement la tête. Ce Wu Hao adorait effectivement se battre, mais c’était justement cette passion qui lui permettrait de progresser davantage encore. Ce n’était pas étonnant que le Directeur lui-même soit optimiste envers son avenir.

Bai Shan répondit : « Ce n’était qu’un simple combat d’entraînant où nous avons appris les uns des autres ! Il est absolument normal d’être blessés dans ces cas-là ! Pourquoi lui en voudrais-je. » Un grand sourire sans la moindre animosité ornait son visage.

Cependant, Hu Gann fronça discrètement les sourcils devant ce sourire. En tant que directeur adjoint et avec la sagesse de son grand âge, il distinguait clairement l’hypocrisie et le fiel qui se cachaient derrière cette façade.

Il fixa longuement Bai Shan en plissant les yeux mais n’ajouta rien. Il savait que ce dernier avait aimé être au centre de l’attention ces dernières années et que maintenant que Xiao Yan lui avait arraché son plaisir des mains, il refuserait définitivement de passer l’éponge. Malgré tout… Il espérait tout de même que cette personne n’en vienne pas à faire quelque chose de stupide. Le vieil homme se doutait bien qu’un type capable d’affronter seul une secte entière dans l’Empire Jia Ma n’était pas ordinaire.

On entendit tout à coup une porte grincer doucement : *Craac. » Une voix résonna dans la pièce : « Monsieur le Directeur Adjoint, Xian Yan et Xun’Er sont arrivés. »

« Faites-les entrer. » Hu Gann ferma le livre entre ses mains et sourit. Il tourna aussitôt son regard vers Bai Shan et les deux autres, et dit : « Lorsque vous entrerez dans l’académie interne, vous pourrez vous retrouver à devoir vous battre côte à côte. Ne laissez pas votre relation tourner au vinaigre. Les nouveaux étudiants entrant à l’académie interne et qui ne parviennent pas à trouver de groupes connaissent un triste sort… De toute façon, la force est honorée là-bas, et ce sont les puissants qui peuvent bénéficier des meilleures conditions d’entraînement. Vos origines, vos liens familiaux ne vous seront d’aucun secours là-bas. Ça vaut aussi pour moi. »

Hu Gann fixa intensément sa petite fille en disant cette dernière phrase, et elle comprit parfaitement le message.

Peu après, deux personnes entrèrent dans la pièce en passant lentement la porte. Elles parcoururent la salle spacieuse du regard avant de s’arrêter sur le vieillard derrière son bureau, firent deux pas en avant et s’inclinèrent devant lui.

Le directeur adjoint les accueillit en souriant : « Ké ké, vous êtes enfin arrivés !» Il attarda un peu son regard sur Xiao Yan. C’était la première fois, depuis son arrivée dans l’académie il y a dix jours, qu’il voyait ce major de promo à la réputation inégalable d’aussi près..

Il a l’air doux et gentil. Cette phrase surgit soudainement dans son esprit tandis qu’ils s’échangeaient un regard. Il marmonna dans sa barbe et finit par rire amèrement. Ce jugement et la sauvagerie que le jeune homme avait démontrés durant la bataille étaient complètement opposés.

Après avoir fixé ces grands yeux noirs comme l’encre pendant un moment, il distingua enfin une irritabilité et une agitation, grondant sous son calme apparent comme une flamme. Il était telle une montagne paisible cachant un volcan pouvant entrer en éruption à tout moment, avec une puissance terrifiante et des flammes rageuses ahurissantes.

Hu Gann le balaya du regard et parvint à sentir la nature du Qi de son jeune vis-à-vis : « Son Dou Qi semble circuler doucement en lui, mais elle dégage légèrement un sentiment d’agitation, comme ce qui se dégage d’un volcan. Ce doit être lié à la Flamme Exceptionnelle qu’il contrôle. » Une telle capacité sensorielle était digne du directeur adjoint de l’Académie Jia Nan.

« Puisque vous êtes tous là, je vais faire faire court. Vous savez tous pourquoi je vous ai convoqué. » Le vieil homme se leva de sa chaise et dit en souriant : « Vous êtes les cinq meilleurs étudiants de la compétition donc d’après les règles, vous avez le droit d’entrer dans la Librairie et de tenter votre chance. »

Une fois cela dit, il marcha jusqu’à un mur derrière lui et le tapota à deux reprises au hasard. On entendit un léger grondement sourd et un tunnel sombre apparut immédiatement devant eux.

« Suivez-moi. » Il fit un signe de la main aux cinq jeunes gens et entra en tête dans le tunnel. Hu Jia lui emboîta le pas sans hésitation, visiblement très curieuse. Wu Hao et Bai Shan entrèrent à sa suite, et ce ne fut qu’alors que Xiao Yan et Xun’Er ne les suivirent prudemment, fidèles à leur caractère méfiant forgé par des années d’entraînement.

Une fois dans la pénombre, le jeune alchimiste découvrit que d’énormes perles luisantes étaient incrustées dans les murs. Leur légère lueur éclairait faiblement le tunnel, mais c’était suffisant pour ces jeunes gens.

Le silence du tunnel ne fut brisé que par les pas légers du groupe. Xiao Yan parcourut le vieil homme en tête du regard, et serra un peu plus fort la main qui tenait celle de son aimée. En tant que nouvel élève, il ne connaissait pas vraiment l’Académie, et il connaissait encore moins le directeur adjoint qu’il savait extrêmement puissant.

Xun’Er sembla sentir son anxiété et tapota doucement sa main. Elle sourit ensuite et secoua la tête.

Le jeune homme hocha légèrement la tête et expira longuement. Il se reprit graduellement jusqu’à recouvrer son calme, et il se retrouva à marcher un peu plus vite.

Après près d’une demie-heure de marche, ils virent enfin une lueur vive apparaître au bout du tunnel : emballés le groupe tout entier accéléra aussitôt et ils arrivèrent rapidement au bout.

Une lueur éblouissante venant de l’horizon les força tous à fermer les yeux par réflexe. Un long moment plus tard, ils les rouvrirent lentement et ils découvrirent avec stupéfaction le paysage devant eux.

Ils avaient alors sous leurs yeux une vallée encadrée par des montagnes gigantesques à pic. La vallée était extrêmement grande et dégagée, et était occupée par un pavillon massif et ancien, si grand qu’il en était stupéfiant.

Les regards des visiteurs parcoururent lentement le vieux pavillon massif, puis ils s’arrêtèrent enfin sur un écriteau horizontal extrêmement ancien. On y lisait un mot que le temps avait presque effacé : « Librairie. »

Les lettres avaient peut-être presque été effacées par le temps, mais leur calligraphie artistique et rustique leur fit un grand impact.  Elle était digne de la Librairie mystérieuse de l’académie externe. Rien que l’écriteau révélait le statut de cet endroit.

Hu Gann mena lentement les cinq jeunes gens vers la Librairie, mais il les arrêta tout à coup lorsqu’ils n’en furent plus qu’à une vingtaine de mètres. Il joignit ses mains en direction du pavillon et dit : « Les cinq meilleurs de la compétition de qualification de cette année ont déjà été déterminés. Je les ai amenés ici selon les règles. Doyens, veuillez ouvrir la porte !»

Les paroles du directeur adjoint furent emportées par du Dou Qi et se répercutèrent incessamment dans la petite vallée. Elles ne disparurent qu’un long moment plus tard.

Xiao Yan fixait intensément la Librairie et peu de temps après que la voix du vieillard se soit éteinte, ses pupilles se contractèrent soudainement. Il tourna abruptement son regard ailleurs et s’arrêta finalement sur deux silhouettes vêtues de robe grise, assises à terre en tailleur. Il aurait pu jurer que lorsqu’ils étaient entrés dans la vallée, il n’y avait pas vu âme qui vive !!

Et pourtant, ces deux personnes étaient subitement apparues là, comme si elles y avaient toujours été. Il sentit un frisson le parcourir devant cette scène étrange, et la stupeur l’envahit. Cependant, son intérêt envers la Librairie n’en devint que plus grand ; la valeur des objets qu’elle renfermaient devait être absolument extraordinaire pour qu’elle soit traitée aussi solennellement.

« Cet endroit est vraiment digne d’appartenir au riche héritage de l’Académie Jia Nan…»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 427
BTTH Chapitre 429 [Bonus]

4 Commentaires

  1. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com