BTTH Chapitre 447 [Bonus]

BTTH Chapitre 446
BTTH Chapitre 448

Pfiou, j’ai bien cru que mon modem m’avait lâché, mais c’était (heureusement) une fausse alerte.

Voici un chapitre bonus en l’honneur du retour de notre James national ! Content de voir que tu vas bien camarade =)

Bonne lecture à tous et merci encore à James !

 

 

Chapitre 447 — Un troisième parti profite du conflit

 

 

Bai Shan maintint sa lance contre la gorge de Leng Bai, un petit sourire satisfait au coin des lèvres devant l’air crispé de ce dernier. Il tourna légèrement la tête vers son rival pour voir où il en était, et la fierté dans son sourire se dissipa peu à peu en voyant Su Xiao et les trois seniors de l’académie à terre. Il ne put empêcher son regard de briller d’une certaine froideur et de jalousie ; son arrogance faisait qu’il n’aimait vraiment pas être surpassé de la sorte. À l’académie interne, il avait complètement mérité le respect de tous les étudiants de l’académie externe, en tant qu’un des ses plus brillants représentants. Mais l’arrivée de Xiao Yan avait tout changé et comme il ne tolérait pas vraiment ceux qui lui faisaient de l’ombre, il n’appréciait aucunement ce dernier.

Il avait beau avoir un beau butin sous ses ordres, il pensait fermement que leur succès n’était dû qu’à leur coopération. Il n’avait jamais considéré le jeune homme comme le chef de leur groupe ; à ses yeux, chacun d’entre eux utilisait les autres pour satisfaire leur propre intérêt.

« Cependant, c’est lui qui profite le plus de la situation au final…» Bai Shan observa quelques nouveaux élèves et lut dans leur regard du respect et de la vénération envers l’adolescent. Le courage et la détermination dont il avait fait preuve les avaient clairement conquis.

Il serra brutalement les dents : « Ces enfoirés ont complètement oublié que Xiao Yan n’aurait rien pu faire sans nous !»  Il ne pouvait plus contenir davantage cette colère qui débordait en lui et plus il s’énervait, plus son regard devenait froid. Il fit un pas en avant en tenant fermement sa longue lance en main, et vint la planter lourdement à l’horizontale dans la poitrine de Leng Bai, qui avait déjà reconnu sa défaite et ne se protégeait aucunement. Le senior vomit aussitôt une gorgée de sang tandis que son visage rougit, et il recula précipitamment de quelques pas avant de finalement s’asseoir à terre. Il leva alors abruptement la tête et fusilla son adversaire d’un regard furieux.

Bai Shan rit froidement en le voyant faire. « Qu’est-ce qu’il y a ? T’es pas content ?» Il fit un pas en avant et s’apprêta à passer à nouveau ses nerfs, quand une ombre noire passa à toute vitesse devant lui. Le jeune alchimiste dit d’une voix basse et grave : « Il a déjà reconnu sa défaite, alors pourquoi continues‐tu de l’attaquer ? Est‐ce glorieux que de blesser une personne sans défense ?»

Bai Shan sentit ses mains trembler en voyant son rival le bloquer. Il prit une grande inspiration et ravala sa rage. « Hmpf. » Il renifla, se retourna et fonça vers le champ de bataille entre les nouveaux et les seniors, la lance enveloppée de foudre crissante qui lui donnait des airs majestueux de python géant argenté.

Xiao Yan fronça les sourcils en le voyant partir, puis il tourna la tête vers Wu Hao, dont le combat se terminait également. Une fois qu’il sut que son compagnon allait gagner, il fit face à Leng Bai qui était dans une colère noire et lui lança une potion de soin.

Le senior s’en saisit, stupéfait, et se calma peu à peu. Il ne refusa pas le cadeau ; au contraire, il écarta les pans de sa robe et versa le liquide médicinal glacial sur ses plaies sanglantes. Il poussa alors un soupir de soulagement. Il donna ensuite une pichenette à son anneau de stockage, et un halo bleu se précipita à toute vitesse vers le jeune homme.

Ce dernier tendit la main et s’en saisit, puis il l’amena devant ses yeux et s’aperçut qu’il s’agissait d’une carte de cristal de feu bleu pâle, sur laquelle la somme rondelette de quatre‐vingt‐six était affichée. C’était le nombre le plus élevé qu’il avait pu voir une carte jusque là.

L’adolescent conserva la carte au lieu de jouer les saints et de la rendre. Ça n’était pas sa propriété, mais le butin de leur groupe. Il joignit les mains à l’attention de Leng Bai pour le remercier.

Ce dernier s’adossa contre un arbre et dit doucement : « Ton compagnon n’a rien d’extraordinaire ; dis‐lui que je lui rendrais ce coup de lance un de ces quatre. »

« Je suis vraiment navré. » Soupira le jeune alchimiste. Bai Shan était de fait allé un peu trop loin. Personne n’aurait rien dit s’il l’avait blessé au combat, mais infliger une telle blessure après que l’adversaire se soit rendu était contre les règles.

Leng Bai observa le combat entre Wu Hao et Xiu Yan, où ce dernier montrait déjà des signes de fatigue lors de leurs affrontements : « Tu as beau t’être servi de la force des nouveaux élèves pour vaincre nos trois groupes, tu ne pourras pas ramener tes récompenses à l’académie interne…»

Xiao Yan haussa les épaules et répondit : « Je sais, il reste encore les deux groupes qu’on appelle ’les tampons maléfiques noir&blanc’.».

Le senior leva un sourcil stupéfait : « On dirait que tu sais déjà pas mal de choses. »

« Ce que j’ai dit tout à l’heure n’était pas de la vantardise. L’académie interne a organisé exprès cette soi‐disant Chasse à l’Énergie de Feu pour calmer l’arrogance de nombre de nouveaux à leur arrivée, avec l’aide de leurs seniors. Du coup, il est plus difficile pour les nouveaux étudiants de traverser la forêt qu’il ne le pense. »

« J’ai organisé cette révolte parce que je ne voulais pas me faire dépouiller jusqu’à me retrouver sans le sou avant d’arriver à l’académie interne. Et je dois dire que les méthodes que vous autres seniors employez pour calmer les ardents de vos juniors sont vraiment répugnantes. Vous voulez peut‐être brimer vos cadets parce que vous l’avez été vous‐même à votre arrivée, mais cette tradition de brimades passée d’une génération à l’autre ne peut perdurer. Quand bien même n’aurions-nous pas contre‐attaqué qu’un jour, de nouveaux étudiants auraient formé des groupes pour résister. » Dit lentement Xiao Yan. Il regardait Wu Hao, qui venait enfin de repousser Xiu Yan d’un coup de paume jusqu’à le faire reculer de dix pas. Il savait que ce moment venait de déterminer l’issue du combat.

Leng Bai resta silencieux. Il était parfaitement conscient que les seniors qui participaient à la Chasse ne le faisaient pas seulement pour l’énergie de feu ; certains participaient parce qu’ils voulaient atténuer le traumatisme qu’ils avaient vécus.

« Bien, on peut considérer le combat comme terminé. » Xiao Yan prit une grande inspiration et tourna son regard vers le champ de bataille encore chaotique. Xun’Er, Hu Jia et Bai Shan s’y battaient, et les quelques seniors restants qui s’étaient amèrement démenés jusque là ne purent maintenir le statu quo. Ils lancèrent une dernière attaque féroce de leur aura pour blesser une paire de nouveaux, et finirent par être complètement dominés.

L’adolescent secoua la tête d’un air désarmé devant le nombre de blessés. « Ah, quelles pertes sévères… Ces seniors sont effectivement très forts. L’académie interne, de fait, un endroit où les gens peuvent se perfectionner. » Sur la quarantaine de nouveaux, moins de quinze étaient encore debout après avoir vaincu les douze seniors qui coopéraient efficacement ensemble. La plupart des élèves restants étaient épuisés, et se reposaient en haletant à terre à cause de leurs blessures.

Un cri de joie douloureux retentit dans la clairière quand le dernier senior finit par tomber. La grosse douzaine d’étudiants pouvant encore se battre était si excitée qu’ils ne pouvaient s’empêcher de rire. L’atmosphère oppressante du champ de bataille laissa place à une ambiance joyeuse.

Le jeune alchimiste en voyant leurs visages excités. Il marcha lentement jusqu’à eux et sortit une grande quantité de potions de soin de son anneau, qu’il posa sur un rocher. Il s’adressa alors à tous les nouveaux en souriant : « Ha ha, soignez tous d’abord vos compagnons avec ces potions, les amis. Ceux qui tiennent encore debout, allez prendre leurs cartes de cristal de feu aux seniors. Il est normal que nous partagions le butin puisque nous avons gagné ensemble. »

Après leur grand retour en force, tous les élèves étaient prêts à obéir à ses ordres. Par conséquent, ils répondirent en criant à l’unisson un « En !» retentissant, puis ils s’attelèrent aussitôt à leurs tâches respectives. La clairière s’anima à nouveau en un instant.

Xun’Er, Hu Jia et Wu Hao rejoignirent leur chef, qui leur demanda en souriant : « Est‐ce que ça va ?»

Les trois camarades opinèrent du chef. Xun’Er et Hu Jia paraissaient encore en forme, mais Wu Hao haletait un peu. Sa dure lutte physique contre Xiu Yan avait clairement épuisé ses forces physiques et son Dou Qi.

Xiao Yan tapota son anneau de stockage du doigt et fit apparaître une petite bouteille de jade. Il la pencha légèrement et en fit sortir trois pilules de récupération d’énergie, qui leur tendit. « Ces pilules vous permettront de récupérer rapidement votre Dou Qi. Mangez‐les. »

Xun’Er sourit, prit la pilule et la jeta directement entre ses lèvres sans la moindre hésitation.

Hu Jia et Wu Hao, de leur côté, hésitèrent un peu puis prirent la leur et remercièrent le jeune homme doucement.

Ce dernier sourit d’un air décontracté, leva la tête et poussa un long soupir en regardant les nouveaux s’affairer dans la clairière. Ils avaient enfin réussi à finir complètement les trois groupes de senior. Tant qu’ils pourraient se reposer une journée, ils seraient capables de rentrer dans le lard de ces soi‐disant tampons maléfiques noir&blanc.

Deux vieillards au sommet d’un arbre de l’immense forêt ouvrirent lentement leurs yeux. Ils s’échangèrent un regard, secouèrent la tête et discutèrent avec une certaine stupéfaction, le sourire aux lèvres : « Tsk tsk, ils sont vraiment capables ; ils sont réellement parvenus à avaler ces trois groupes de leurs aînés. »

Un des vieillards ne retint pas ses compliments : « Ce petit bonhomme du nom de Xiao Yan a une sacrée force. Il a même était capable de vaincre Su Xiao si rapidement… Certes, il s’est servi d’une technique de Dou acoustique pour l’emporter, mais son attaque précise et son regard acéré sont des choses que même certains élèves de l’académie interne n’ont pas. »

« Ké ké, c’est vrai. Peut‐être qu’une fois la Chasse terminée, nous devrions demander à ce vieux machin de Gu Han de nous envoyer quelques informations à son sujet. Je pense qu’avec son potentiel, il pourrait bien se glisser dans le top dix du ’Classement des Puissants’ après avoir subi l’entraînement de l’académie interne. »

« En effet. » Répondit son collègue en hochant légèrement la tête. Il s’étira paresseusement et dit : « Cela dit, la chance des nouveaux va bientôt toucher à sa fin. Les tampons maléfiques noir&blanc de cette année sont de solides gaillards qui gagnent fréquemment leur énergie de feu dans l’arène de combat. Quoi ?!»

Soudain, le vieil homme changea d’expression. Il pencha la tête et échangea un regard avec son camarade avant de dire d’un ton choqué : « Ces cinq Qi… ? Sacrés petits gars ! Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’un troisième parti profite de la bataille entre les deux camps. Ils sont effectivement dignes de combattants aguerris de l’arène. Quelle tactique intelligente. »

Xiao Yan sourit en regardant les quinze cartes bleu pâle qu’il tenait en main. Il soupira en son for intérieur ; c’était un sacré butin.

Il leva la tête et regarda les nouveaux élèves dont le regard brillait de désir. Il sourit et dit : « Bien, nous allons pouvoir commencer la distribution du butin. »

Juste à ce moment, un petit rire résonna dans la forêt sans crier gare, puis une voix s’éleva lentement dans la clairière, crispant tous les gens présents.

« Tsk tsk, les bizuts de cette année ne sont pas ordinaires, effectivement. Ils ont vraiment réussi à vaincre les huit autres groupes… Ce n’est pas plus mal : on va leur arracher toute cette énergie de feu des mains. »

Le visage souriant de Xiao Yan se crispa soudainement. il leva lentement la tête et balaya un coin de la forêt d’un regard glacial. Les feuilles de cette zone tremblèrent soudainement et tout à coup, cinq silhouettes entièrement enveloppées de Dou Qi féroce bondirent et apparurent au sommet d’un arbre, comme des bêtes magiques de forme humaine. De là‐haut, elles contemplèrent les gens dans la clairière…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 446
BTTH Chapitre 448

6 Commentaires

  1. ManaMana

    C’est déjà la fin ?
    Merci pour ce chapitre et ce don !

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com