BTTH Chapitre 446

BTTH Chapitre 445
BTTH Chapitre 447 [Bonus]

Yop, premier BTTH de la semaine et première migraine pour moi. C’était une horreur à traduire, les mecs de la VA ne sont pas des traducteurs mais des bouchers…

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 446 — Victoire temporaire

 

Su Xiao se remit de son étourdissement en un éclair tout en ressentant une légère anxiété. Il savait clairement qu’un malaise dans un moment pareil allait devoir être payé le prix cher.

Il n’avait pas tort ; comment Xiao Yan, avec son expérience aurait pu ne pas profiter d’une occasion pareille ? De fait, dès que le senior recouvrit, il prit appui au sol et provoqua une explosion énergétique sous ses pieds. Cette puissante déflagration provoqua un petit cratère de deux centimètres de profondeur sous lui et le fit voler comme une flèche, pour lui permettre d’arriver au‐dessus de son adversaire en un battement de cils ! Il serra le poing, concentra toutes ses forces et son Dou Qi, et l’abattit brutalement sans la moindre fioriture vers la tête de son ennemi.

Ce poing, pourtant pas bien grand, ressemblait alors au poing d’un géant. Propulsé par une force énorme, il déchira l’air en faisant siffler le vent jusqu’à ce qu’il converge en un même point et crée un bang supersonique. Un coup doté d’une telle force inspirait la peur chez les autres, au point qu’ils n’osent se défendre.

Cette peur ne traversa Su Xiao qu’un instant avant d’être dissipée de force, mais face à cette attaque rapide et violente, il ne pouvait que faire circuler hâtivement le Dou Qi en lui. Une armure de Dou Qi vert pâle enveloppa finalement son corps dans un halo brillant, et il bascula immédiatement la tête en arrière pour éviter de se prendre un coup désastreux.

Le poing recouvert de Dou Qi cyan glissa sur le front du Senior et vint s’écraser brutalement sur sa poitrine. Ce Dou Qi resta paisible une fraction de seconde avant de déchaîner sa puissance extraordinaire comme un volcan en éruption, tandis que le jeune alchimiste cria sourdement en son for intérieur : Les Huit Destructions Extrêmes !

Su Xiao changea d’expression devant cette force terrifiante, similaire à un véritable tsunami qui s’écrasait sur l’armure qui le protégeait !

Aussitôt, une ondulation énergétique circulaire se forma au point d’impact entre les deux hommes et se répandit vers l’extérieur. Elle s’étendit et engouffra la plupart des arbres alentours en les tranchant horizontalement. La clairière fut alors couverte d’une pluie de feuilles vertes…

Une craquement net et assourdissant résonna tout à coup : « Crack…». Su Xiao, abasourdi, vit que de nombreuses lignes se répandaient rapidement à travers son armure de Dou Qi solide et en une seconde à peine, elles la recouvrirent intégralement. L’armure finit enfin par lâcher et elle vola en éclats brillants qui flottèrent dans le ciel. Ils se séparèrent du senior et disparurent silencieusement.

Sa dernière défense brisée, le poing de Xiao Yan le frappa fermement et la force qu’il contenait encore se répandit en lui. Sous cette onde de choc, Su Xiao rougit rapidement avec une expression stupéfaite et du sang dégoulina aussitôt au coin de ses lèvres. Il résista quelques instants mais finit par céder, et se mit à vomir violemment du sang en s’effondrant à terre, privé de ses forces.

Le sang fraîchement vomi qui arriva à moins de trente centimètres du jeune alchimiste s’évapora sous l’intense chaleur qu’il dégageait. Ce dernier, encore dans les airs, prit mystérieusement appui dans le vide et fit un salto avant d’atterrir à côté de sa lourde règle noire dans un bruit sourd. Il  pencha alors la tête et regarda son senior, vautré sur un tas de feuilles morts, le visage pâle et l’air toujours aussi ahuri.

Un Da Dou Shi approchant les six étoiles avait dévoilé une faille fatale dans sa garde sous le rugissement félin brise‐métal inattendu du jeune homme, qui l’avait ensuite vaincu en un éclair.

L’adolescent secoua son poing un peu gourd et se saisit à nouveau de sa règle. Il parcourut d’un regard glacial le champ de bataille extrêmement chaotique où les combats s’enlisaient. Il intervint alors subitement d’une voix froide : « Su Xiao a déjà été vaincu ; voulez‐vous continuer de vous battre malgré tout ?»

Sa déclaration tonitruante sonna aux oreilles des combattants comme un coup de tonnerre. Les cliquetis des fers qui s’entrechoquent disparurent abruptement, et le champ de bataille plongea alors aussitôt dans un silence complet. Tous les regards se tournèrent vers l’origine de cette voix, et ils trouvèrent l’adolescent avec sa règle en main, et derrière lui Su Xiao, qui était étendu à terre et incapable de bouger.

Parmi les regards rivés sur le visage blanc comme neige du senior se trouvaient ceux de Leng Bai et de Xiu Yan, les adversaires de Bai Shan et de Wu Hao. « Su Xiao a vraiment perdu ?» Les expressions changèrent soudainement, car Su Xiao étaient le plus fort des trois. Jamais, dans leurs prévisions, n’avaient-ils envisagé que Su Xiao serait le premier à être vaincu, et encore moins aussi rapidement.

Leng Bai et Xiu Yan tournèrent rapidement leurs regards sur le jeune alchimiste armé de sa règle. « Ce gamin est déjà aussi fort que ça… ?» Ils comprirent alors comment cet adolescent, qui semblait plus jeune que la plupart des combattants présents, avait eu le courage et la détermination de rassembler tous les nouveaux élèves. Non seulement pouvait‐il dominer les nouveaux avec une telle force, mais en plus certains étudiants plus âgés de l’académie interne n’était pas de taille face à lui…

Un cri rageur brisa tout à coup le silence environnant : « Chef ?! Enfoiré, tes attaques sont tellement vicieuses ! Mes frères, battons‐nous avec tout ce qu’on a ! Comment pourrions‐nous survivre plus longtemps à l’académie interne si on devait être vaincu par un groupe de bizuts ?» Aussitôt, trois silhouettes couvertes de Dou Qi sortirent du champ de bataille et foncèrent vers le jeune alchimiste.

Les seniors se ressaisirent grâce à ce cri, et la férocité emplit à nouveau leurs regards. La réputation était extrêmement importante au sein de l’académie interne, et ils ne voulaient pas perdre la leur. Comme ce type l’avait dit, comment  survivraient‐ils à l’académie autrement ?

Les seniors restants firent une fois de plus jaillir leur Dou Qi, et ils se jetèrent férocement sur les petits nouveaux qui avaient déjà subi de lourdes pertes . Ils attaquèrent avec une brutalité renouvelée !

Xiao Yan ne s’attendait pas à ce quelqu’un ruine l’occasion qu’il avait difficilement créée de mater les étudiants de l’académie interne en vainquant leur chef, et ce juste au moment crucial ! Une colère sourde gronda en lui et il observa froidement les trois silhouettes qui fonçaient vers lui à toute vitesse. Il lâcha subitement sa règle, prit appui au sol et bondit droit vers les trois attaquants au lieu de battre en retraite. Une force informe jaillit de sa paume dans toutes les directions et frappa la formation des trois hommes jusqu’à ce qu’elle s’effondre.

Le jeune homme cria, enveloppé intégralement de Dou Qi cyan : « Bai Shan, Wu Hao, terminez rapidement votre combat ! Arrêtez de retenir vos coups !» Il apparut ensuite derrière un des seniors comme un fantôme et le frappa à la vitesse de l’éclair à l’épaule d’un coup de paume. La puissante force du coup repoussa sa cible jusqu’à ce qu’elle titube et finisse par rouler en arrière un long moment, jusqu’à se fracasser contre un arbre et s’évanouir.

L’adolescent manifestait à ce moment la force qu’il possédait à l’apogée de sa forme. Sans les restrictions de la lourde règle noire, il était aussi rapide que le vent, et ses deux adversaires ne pouvaient que suivre les frémissements de l’air pour déterminer sa position. Cependant, ils n’avaient clairement pas l’habitude d’utiliser cette méthode et par conséquent, ils reçurent plusieurs gros coups de poing en quelques minutes. Ils réussirent à tenir quatre ou cinq minutes encore avant de finir par s’effondrer mollement et de s’évanouir.

Ces trois hommes avaient la force d’experts venant de percer au rang de Da Dou Shi, soit une force de tout premier rang pour un nouvel élève ordinaire. Cependant, face au jeune alchimiste Da Dou Shi six étoiles doté d’une grande expérience du combat, ils ne représentaient aucun challenge. C’était déjà extraordinaire de leur part d’avoir pu tenir aussi longtemps grâce à leur coopération.

Cela étant, sa force, sa vitesse et même son endurance surpassaient largement celles d’un Da Dou Shi six étoiles ordinaires, grâce à son port constant de cette règle excessivement lourd. Dès lors, lorsqu’il s’en séparait, sa vitesse égalait celle d’un Da Dou Shi sept voire huit étoiles, et ce sans qu’il se serve de technique de Dou d’agilité.

Bien sûr, Xiao Yan ne possédait pas de technique d’agilité lui permettant d’esquiver les coups pendant le combat. Celle qu’il avait obtenu il y a longtemps était très utile quand il s’agissait d’attaquer en ligne droite, mais elle était totalement inutile en combat rapproché. De plus, il lui fallait encore s’entraîner à pratique la technique de Dou d’agilité de rang Di, le déplacement des trois mille éclairs… Il n’affrontait ses adversaires qu’avec son agilité naturelle.

Et malgré tout, il vainquit les trois seniors venant de percer au rang de Da Dou Shi sans grand effort.

Pendant ce temps,  les trois autres champs de bataille touchaient également à leur fin.

Il n’y avait quasiment aucune différence entre la puissance de Leng Bai et de Bai Shan, mais ce dernier avait clairement des techniques de Dou et une méthode de Qi de meilleure qualité. Peut‐être qu’il était difficile de déterminer lequel des deux était le meilleur au début du combat, mais l’intérêt d’avoir une meilleure méthode de Qi devint graduellement clair au fur et à mesure que la bataille traînait. Lorsque le Dou Qi de Leng Bai commença à pâlir, celui de Bai Shan était encore vif. Au bout d’une dizaine de minutes d’enlisement supplémentaires, Bai Shan parvint enfin à repousser son adversaire après avoir utilisé la puissante attaque qu’il avait employée face à son rival durant les qualifications.

Au moment où Leng Bai recula, une lance argentée traversa les airs à la vitesse de l’éclair et s’arrêta juste devant sa gorge. Il se raidit immédiatement en levant les mains.

Bai Shan déglutit alors, totalement essoufflé. Les gouttes de transpiration qui coulaient sur son visage prouvaient qu’il n’avait pas gagné facilement.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 445
BTTH Chapitre 447 [Bonus]

9 Commentaires

  1. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Hinomura kid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Alexia

    Merci pour ce chapitre !

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Tokaï

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com