BTTH Chapitre 465

BTTH Chapitre 464 [Bonus]
BTTH Chapitre 466 [Bonus]

Et hop, troisième BTTH du jour ! On retrouvera le père Chu un peu plus tard que d’habitude aujourd’hui ^^”

A toute !

 

 

Chapitre 465 – Première rencontre

 

Une légère brume enveloppait l’intérieur spacieux de la tour ancienne, et un vieil homme haletant lourdement se trouvait à son extrémité.

Le visage du Doyen Liu changeait alors rapidement de couleurs. Parfois il paraissait choqué, d’autres fois inquiet ; dans tous les cas, il offrait des expressions merveilleuses à regarder. La robe qu’il portait avait été incinérée à moitié, et ses cheveux dégageaient une odeur de brûlée. Ce doyen occupant une position élevée dans l’académie interne avait à ce moment l’air vraiment misérable.

Tous les étudiants plus âgés qui avaient fui pour esquiver les flammes recouvrirent enfin de leur panique. Ils tournèrent alors leur regard là où l’explosion avait retenti et découvrirent incidemment leur doyen dans un triste état, ce qui ne manqua pas de les abasourdir à nouveau.

Pour devenir le doyen de la Tour de l’académie interne, il fallait répondre à des exigences extrêmement sévères, et c’est pourquoi tous les doyens y travaillant étaient tous terriblement puissants, sans exception.

Certes, certains vieux étudiants parvenaient à égaler des doyens après un entraînement pénible, mais ils étaient très peu nombreux à y parvenir. De plus, ils n’y étaient parvenus qu’après quatre à cinq ans d’entraînement dans l’académie ! Néanmoins, le Doyen Liu avait fini dans un état aussi misérable des mains d’un élève qui y était entré il n’y a même pas trois jours… C’était encore plus difficile à croire que sa victoire contre ses seniors à la tête de ses condisciples.

Han Yue resta estomaquée pendant une long minute avant de se reprendre petit à petit. Elle balaya la zone couverte de brume du regard, où flottait une pointe d’étrangeté. Ce nouveau était effectivement très intéressait.

Le silence de la tour fut soudainement brisé par une toux. Le doyen fixait intensément la brume blanche, puis il baissa la tête et épousseta ses vêtements en lambeaux. Il sourit et dit : “Quel bon petit gars. Je comprends mieux pourquoi ces vieux machins parlent de toi en faisant autant de mystère. C’est à cause de ça… Tu es vraiment béni par les cieux ; je ne connais pas un doyen de la Tour qui ne tuerait pas père et mère pour l’avoir.”

Naturellement, les étudiants alentour ne comprirent pas de quoi ils parlaient. Cependant, une chose était claire : Xiao Yan possédait quelque chose que même les doyens désiraient.

Le vieillard remua doucement les manches pour disperser le brouillard devant lui quand des bruits de pas retentirent depuis la brume, ce qui le fit se figer sur place et fixer intensément la fumée.

Les bruits de pas se répercutèrent entre les murs de la tours, attirant tous les regards de l’assemblée. La force que le jeune avait démontré leur avait complètement fait oublier qu’il était nouveau en ces lieux. Ils ignoraient qu’il n’avait pas contrôlé cette force, mais qu’elle avait été émise par la Flamme de Lotus Cyan dans le but de protéger son propriétaire. S’il devait manipuler la flamme par lui même et tenter de reproduire à nouveau son exploit, il aurait quatre-vingt-quinze pour cent de chances d’échouer.

Les bruits de pas devinrent de plus en plus fort, et une silhouette apparut au sein de la brume. Enfin, elle finit par en sortir sous les regards de tous.

C’était un jeune homme vêtu d’une robe noir, qui portait dans son dos une énorme règle aussi grande que lui. Il soutenait du bras gauche Wu Hao, visiblement évanoui, et balaya lentement la foule environnante du regard en fronçant légèrement les sourcils. La plupart des seniors, exceptés les plus puissants, détournèrent leurs regards quand ils croisèrent le sien sous l’influence de la stupeur et du choc que leur avait causé l’explosion de tout à l’heure.

Le Doyen Liu fut surpris de voir qu’il avait déjà retrouvé un état normal, et il soupira aussitôt : “Tsk tsk, tu es la première personne depuis de longues années à parvenir à te réveiller par toi-même après avoir subi le grillage de la Flamme au Cœur de la Météorite.”

L’adolescent observa le vieil homme extrêmement embarrassé devant lui et demanda d’un air dubitatif : “Et vous êtes… ?”

Ké ké, je suis le doyen du premier niveau de la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. Tu peux m’appeler Doyen Liu.” Dit ce dernier en riant, d’un ton où la sévérité habituelle réservée aux étudiants était absent, ce qui ne manqua pas de les faire jaser. Les doyens avaient un statut incroyablement élevé au sein de l’académie interne,et aucun élève n’osait s’opposer à leurs ordres. Certains individus exceptionnels faisaient évidemment figures d’exception, car il pouvaient tout à fait rejoindre leur rang et obtenir le même statut, si tant est qu’un doyen les débauche.

Tous les doyens n’appartenaient pas complèment à la même faction. Il y avait des frictions dans leurs rangs, comme partout. C’était peut-être une question de pouvoir, une question de profits ou encore pour d’autres raisons…

Le jeune alchimiste opina du chef et sembla réaliser quelque chose en observant l’apparence de son interlocuteur. Il ne put s’empêcher de trouver la situation un peu étrange et demanda : “Oh. Que s’est-il passé, Doyen Liu ?”

Le vieillard ne put empêcher ses sourcils de tressaillir en entendant le responsable de la situation lui poser cette question, puis il se mit à rire sèchement en secouant la tête : “Euh… Rien du tout. Je n’ai pas fait attention en contrôlant ma flamme et un accident est arrivé.” Il savait que Xiao Yan ne jouait pas les imbéciles. Un homme ayant l’habitude de jouer avec le feu comme lui savait que la flamme terrifiante qui l’avait assailli n’était qu’une contre-attaque automatique de cette ‘chose’, malgré sa puisance terrifiante. Ça n’était vraiment pas sa faute.

Le jeune homme désigna du doigt Wu Hao, toujours inconscient : “Et mon ami ?”

Il va bien, il a juste été épuisé par le grillage de la flamme. Il sera en pleine forme après une nuit de sommeil.” Expliqua le vieil homme en souriant.

L’adolescent fronça les sourcils devant cette expression inconnue : “Le grillage de la flamme ?”

Ké ké, tu viens  d’arriver à l’académie interne alors tu ignores encore les règles de la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste. Voudrais-tu que je te les expliques, si tu as le temps ?” Demanda le doyen en souriant.

Le jeune alchimiste hésita à cette question, mais il accepta néanmoins. “Je vous remercie dans ce cas, Doyen Liu.” En tant que nouveau, il devait effectivement apprendre à connaitre un peu mieux l’endroit le plus mystérieux de l’académie. Ainsi, il pourrait aider les membres de sa faction à venir s’y entraîner aussi vite que possible, ce qui augmentera rapidement leur force globale et leur permettra de pouvoir survivre dans en ce lieu où de puissants experts étaient réunis.

Ce n’est rien, c’est mon devoir après tout.” Dit le vieil homme avec un petit geste de la main. Il tourna la tête vers les étudiants observant encore la situation et son visage souriant disparut immédiatement. Il se mit à crier : “Pourquoi êtes-vous tous encore là ? Vous n’allez pas filer vous entraîner aussi rapidement que possible ? Si vous avez assez de temps pour vous entraîner, je peux tous vous aider à changer de place !”

Les seniors pris la main dans le sac secouèrent tous précipitamment la tête, et ils se précipitèrent tous vers leurs différentes zones d’entraînement dans la tour. Ils craignaient tous de perdre leurs positions durement obtenues s’ils traînaient davantage.

Xiao Yan ne put s’empêcher de trouver la situation amusante : ces seniors, si arrogants devant les nouveaux, obéissaient comme des cadavres devant le doyen. Cela dit, toute hilarante qu’elle soit, elle lui permit de réaliser pleinement l’autorité du vieillard. Ces étudiants hautains ne seraient certainement pas aussi sage s’il ne détenait pas une réelle puissance au sain de l’académie.

Le vieil homme sourit et lui dit : “Ké ké, ces petits cons sont tellement orgueilleux qu’ils n’obéissent pas si on est pas un peu sévère.”

L’adolescent sourit mais garda son avis sur le sujet pour lui.

Le doyen balaya une dernière fois l’étage du regard, puis il poussa son jeune interlocuteur vers une demoiselle portant une orbe argentée : “Viens Xiao Yan, je vais te présenter quelqu’un.”

Le Doyen Liu sourit et la présenta une fois devant elle : “Voici Han Yue. Elle est entrée à l’académie interne il y a trois ans, et est donc de fait ta senior. Ké ké, elle a une force extraordinaire. Elle a de plus fondé une faction du nom de ‘Ling’, dont la puissance est plus que respectable. Très peu de factions osent la provoquer à l’académie interne.”

Oh ?” S’exclama le jeune alchimiste de surprise. Il jaugea du regard cette jeune femme qu’il rencontrait pour la première fois. Elle semblait avoir un caractère aussi froid et indifférent qu’un iceberg, mais elle lui fit étonnamment forte impression. Le plus stupéfiant chez elle était sa puissance ; il ne pouvait pas la percevoir à l’oeil nu, mais sa perception spirituelle lui permettait de vaguement discerner qu’elle était bien plus puissante que Luo Hou !

Il rit amèrement en son for intérieur : L’académie est bel et bien un réservoir de puissants experts. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’une femme ait une telle puissance… Ça ne va vraiment pas être facile de s’intégrer. Il ne laissa cependant pas ses pensées se refléter sur son visage. Il posa Wu Hao à terre et tendit la main en souriant : “Enchanté de vous rencontrer, senior Han Yue.”

Le doyen ne put s’empêcher de se figer sur place en le voyant faire. Il connaissait très bien la demoiselle et savait qu’avec son caractère et son obsession pour la propreté, elle rechignerait de toucher la peau d’un homme. Elle s’enveloppait même fermement de Dou Qi lorsqu’elle se battait pour éviter de toucher les autres. Son obsession confinait presque au trouble obsessionnel compulsif…

Cela étant, Han Yue hésita un moment et sortit sa main blanche comme du jade de sa manche argentée sans attendre que le doyen n’intervienne. Elle serra ensuite doucement la main du jeune homme sous le regard stupéfait du vieillard et, après une bref contact, elle retira sa main et dit de sa voix printanière : “Enchantée de te rencontrer…”

Les quelques étudiants encore présents dans les parages furent surpris de la voir serrer la main de quelqu’un, et ils tournèrent aussitôt des regards bouillants de jalousie vers le jeune homme en noir qui les faisait grincer des dents.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 464 [Bonus]
BTTH Chapitre 466 [Bonus]

6 Commentaires

  1. ManaMana

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Répondre à essitam Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com