BTTH Chapitre 466 [Bonus]

BTTH Chapitre 465
BTTH Chapitre 467 [Bonus]

Ding dong, premier BTTH bonus du jour en l’honneur du sieur Ragnar !

Merci à lui pour sa grande générosité !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 466 — Trou noir

 

Le Doyen Liu fut un peu surpris de voir la jeune femme surmonta son obsession pour la propreté et serrer la main de Xiao Yan. Il se reprit un peu plus tard et jeta un regard significatif à la jeune femme, puis il se mit à rire : « Tu devrais être honoré, tu es un des rares étudiants de l’académie à avoir serrer la main de la petite Yue. »

« Oh, mais je le suis. » Répondit le jeune homme en souriant légèrement. Bien que cette petite main douce comme le jade soit très agréable, il la tint courtoisement un court instant avant de la relâcher.

La demoiselle rétracta également sa main et dit doucement : « Les nouveaux élèves de cette année ont vraiment volé la vedette sous ton commandement, junior Xiao Yan. »

L’adolescent soupira et dit avec un sourire amer : « Si j’avais su à l’avance que ça nous causerait tant de problèmes, je m’en serais passé. »

Cette réponse surprit la jeune femme, qui comprit aussitôt ce qu’il sous‐entendait. Elle hocha la tête : « Des élèves plus âgés sont déjà venus te chercher des noises, hmm ?» Un léger sourire apparut au coin de ses lèvres.

Le jeune alchimiste hocha la tête d’un air désarmé.

Han Yue le fixa d’un regard brillant et lui demanda, l’air de rien : « Tu devrais savoir un minimum comment les choses se passent à l’académie interne, pas vraie ? Et tu devrais aussi savoir quels sont les avantages d’appartenir à une faction, non ? Puis‐je savoir si tu as l’intention d’en rejoindre une ?»

« Euh…» Xiao Yan ne put s’empêcher de hausser les épaules, puis il dit avec un sourire amer : « J’ai bien peur de ne pouvoir en rejoindre aucune, car les nouveaux élèves dépendent tant et si bien de moi qu’ils m’ont fait créer une faction, qu’on a nommée ’Secte du Roc’. Du coup, je ne peux que décliner votre offre, bien qu’elle me touche. »

« Tu as fondé ta propre faction ? Et ses membres sont tous de nouveaux élèves ?» Demanda la demoiselle, stupéfaite. Même le vieillard lui lança un regard abasourdi.

Le jeune homme opina du chef et rit sèchement devant leurs expressions : « C’est exact. »

Son interlocutrice fronça sévèrement les sourcils et, un moment plus tard, elle lui dit d’une voix basse : « Tu risques d’avoir de gros problèmes, junior Xiao Yan…»

Ce dernier fut surpris par cette nouvelle, et il ne put s’empêcher de froncer les sourcils devant l’expression de la jeune femme : « Plaît‐il ? Mais l’académie interne n’a aucune règle interdisant une faction de n’être composée que de nouveaux élèves, non ?»

Han Yue secoua la tête d’un air impuissant et expliqua la situation : « Eh bien… Il n’y a effectivement aucune règle du genre. Cependant… Les nouveaux entrant à l’académie interne chaque année représentent soixante pour cent des nouveaux effectifs annuels. Par conséquent,  de nombreuses factions absorbent ces élèves pour augmenter leurs forces. Ça se passe ainsi depuis des années et c’est presque devenu une tradition. »

« Cependant, vu que tu as monopolisé la fournée de nouveaux cette année, les autres factions n’auront aucun sang neuf. Autant dire que nombre d’entre elles seront mécontentes et marginaliseront ta Secte du Roc… C’est pour ça que je disais que tu allais avoir de gros problèmes. »

Le Doyen opina légèrement du chef pour marquer son accord.

L’expression de l’adolescent devint graduellement plus solennelle au fur et à mesure des explications. Une telle éventualité lui était complètement passée au‐dessus de la tête, vu qu’il ignorait les coutumes et traditions de l’académie interne. Il ne s’attendait pas à offenser près de la moitié des factions existantes en fondant la Secte du Roc, qui n’était pas encore assez puissante pour gérer autant d’ennemis potentiels en même temps.

« Ah, j’ai gaffé…» Dit‐il en soupirant doucement. Il réfléchit un temps avant de sourire et de continuer : « Cela étant, maintenant qu’on en est là, je n’ai pas non plus de solution à proposer. Tout ce que nous pouvons faire, c’est d’affronter les problèmes qui se présenteront à nous. Par contre, je peux affirmer une chose : si une faction tente de nous détruire, je n’attendrais pas la mort les bras croisés. »

Han Yue soupira et hocha la tête. Elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’il crée sa propre faction aussi rapidement. Elle oublia du coup toute idée de lui faire joindre son propre groupe. De toute façon, il avait beau avoir un grand potentiel, il venait à peine d’entrer à l’académie interne et n’avait qu’une force de Da Dou Shi, sans même parler de tous les ennemis qu’il allait se faire.

Elle resta silencieuse un instant, puis elle leva les yeux sur lui et lui dit lentement : « Viens me trouver si tu as besoin d’aide en quoi que ce soit ultérieurement, je t’aiderai au mieux. »

Le jeune alchimiste sourit et hocha la tête : « Ké ké, merci beaucoup dans ce cas, senior Han Yue. » Si elle avait pu proposer son aide malgré la situation tragique de la secte du roc, il pourrait à tout le moins se lier d’amitié avec elle, à tout le moins superficiellement vu qu’il ignorait si elle le pensait ou l’avait dit pour la forme.

La demoiselle secoua la tête et dit froidement : « Ne sois pas aussi pressé de me remercier. Il se peut que je ne puisse pas grand‐chose pour toi et de plus, je t’offre mon aide à cause de ton potentiel. »

Xiao Yan sourit doucement : « Oh, je comprends. Aurais‐je été un petit nouveau ordinaire qu’aucun de vous deux n’aurait été aussi courtois à mon égard. » Il n’était pas stupide et réalisait certaines choses mieux que quiconque. Sans son talent et son potentiel, ni le Doyen Liu qui occupait une position importante ni la jeune femme qui possédait une puissance certaine ne lui accorderaient de traitement de faveur. Dans cette académie interne, la loi du plus fort régnait en maître et touchait tous les domaines !

Le vieillard comme la jeune femme hochèrent légèrement la tête, malgré sa franchise. Ils étaient tous des gens raisonnables qui ne s’abaisseraient pas à se parer de faux‐semblants.

« Bien, tu devrais visiter la Tour avec le Doyen Liu avant tout. Je ne vais pas traîner davantage, je dois encore me rendre au sixième niveau. Nous bavarderons plus tard si nous en avons l’occasion. » Han Yue s’inclina légèrement vers l’adolescent, puis elle se retourna aussitôt et marcha lentement vers sa destination.

Le jeune homme sourit et hocha la tête, puis il la regarda s’en aller jusqu’à ce qu’elle disparaisse au détour d’un coin illuminé.

Le vieil homme lui demanda alors : « Hé hé, que penses‐tu de la petite Yue, Xiao Yan ?»

« Elle n’est pas mal. J’imagine qu’elle doit avoir de nombreux soupirants. » Répondit ce dernier en souriant.

« C’est exact, elle a effectivement beaucoup de prétendants. Cela étant, bien peu trouvent grâce à ses yeux. Je pense que tu es bien parti, vu son attitude à ton égard. Avec ton talent à l’entraînement et l’aide de la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste, tu devrais pouvoir atteindre le niveau de Dou Ling d’ici un an ! Tu pourrais devenir alors le meilleur candidat à son coeur. » Le taquina le vieillard.

Le jeune alchimiste sourit et secoua la tête : « Ké ké, elle est effectivement pas mal du tout, mais je n’ai pas l’intention de la conquérir…» Il jeta un regard à l’expression étrange du doyen, puis il changea de sujet en souriant : « Vous devez encore me faire visiter la Tour, Doyen Liu. »

Ce dernier se frotta précipitamment la tête : « Oh c’est vrai, j’avais presque oublié. Ké ké… Suis‐moi. » Il lui adressa un sourire d’excuse et fit aussitôt demi‐tour pour ouvrir la marche, suivi de près par son interlocuteur.

L’intérieur de cette tour enterrée sous le sol était plus spacieux encore que ce à quoi Xiao Yan s’attendait. Il réalisa en marchant que  le premier niveau pouvait probablement accueillir cinq cents personnes s’entraînant en même temps.

Des salles d’entraînement de tailles diverses avaient été construites dans ce niveau, mais la plupart étaient alors occupées. De petites étiquettes rouges aux inscriptions différentes pendaient au‐dessus des portes de ces salles. Le jeune homme s’arrêta pour y jeter un oeil et s’aperçut que ces étiquettes désignaient trois choses différentes. On y lisait ’rang supérieur’, ’rang intermédiaire’ et ’rang inférieur’, ce qui correspondait probablement aux différences de qualité entre les salles dont lui avait parlé Atai.

Alors qu’ils marchaient d’est en ouest, l’adolescent réalisa que la plupart des salles de rang supérieur se trouvaient au centre de la tour, suivies par celles de rangs intermédiaires. Les salles de rang inférieur étaient les plus éloignées du centre.

Le Doyen Liu désigna une salle d’entraînement devant laquelle pendait une étiquette de rang supérieure, et dit en souriant : « Les élèves se battent généralement pour pouvoir occuper ces salles d’entraînement. Les plus forts obtiennent ainsi les meilleures conditions d’entraînement, tandis que les plus faibles ne peuvent que se rendre dans les salles de rang inférieur à la périphérie. »

« Le coût d’utilisation de ces salles est le même, quel que soit leur rang. Ainsi, une salle de rang inférieur du premier niveau requerra une énergie de feu pour une journée d’utilisation, tout comme une salle de rang supérieur…»

« Le coût est le même, mais leurs effets n’ont rien à voir… Ça ne risque pas de rendre les forts plus puissants, tandis que les plus faibles auront du mal à les rattraper ?» Demanda le jeune homme d’un air dubitatif.

Le vieil homme secoua la tête et dit en souriant : « Il est très difficile pour une personne de complètement déployer tout son potentiel sans devoir faire face à des difficultés, donc nous avons besoin de ce genre d’oppression peu orthodoxe. Sous cette pression étouffante, certains élèves connaissent une croissance explosive et parviennent à rattraper les experts qui les distançaient précédemment. C’est quelque chose qu’on voit chaque année, à l’académie interne…»

Le jeune alchimiste hocha légèrement la tête. Tout à coup, il s’arrêta : il venait de réaliser qu’il avait déjà rejoint le centre de la tour.

« Qu’est-ce que…»

À sa grande surprise, un trou noir insondable se trouvait devant lui. Il approcha lentement du bord et jeta un oeil au fond : les ténèbres s’étaient bien au‐delà de son regard. Cette obscurité sans fin, où pas la moindre étincelle de lumière de brillait, lui donnait un peu le vertige.

Le trou béant semblait descendre à travers  toute la Tour. Si cette dernière n’avait pas été couverte d’un toit, on aurait probablement pu voir cet abysse noir depuis le ciel.

Un observateur attentif s’apercevrait qu’une chaleur plus élevée qu’ailleurs se dégageait de ce trou noir. Quelque chose, tout au fond, semblait continuellement émettre une énergie chaude et approvisionner toute la Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste.

Xiao Yan tendit la main et se saisit de l’air chaud, ce qui fit bondir tout à coup quelque chose en lui.

Il se mit à déglutir légèrement et pencha un peu la tête pour fixer intensément les ténèbres en contrebas. Un long moment plus tard, la flamme verte envahie soudainement ses pupilles noires, qui prirent aussitôt une couleur cyan.

Grâce aux flammes dans ses yeux, la noirceur infinie du trou commença à s’éclaircir de façon très étrange.

Cependant, en même temps que ce phénomène se produisait, tous ses cheveux se dressèrent tout à coup sur sa tête.

Une légère distorsion commença à se former dans les ténèbres sous son regard et juste après, cette distorsion se changea en un énorme python invisible qui commença à grimper vers la sortie à une vitesse absolument terrifiante.

Une voit retentit alors à ses oreilles : « Recule‐toi, Xiao Yan !» Aussitôt, des mains fripées se posèrent sur ses épaules et l’attirèrent vigoureusement en arrière pour l’emmener loin du trou.

Peu après, Xiao Yan sentit la chaleur soudainement augmenter autour de lui, puis un sifflement extrêmement aigu luii parvint depuis le trou béant. Il leva précipitamment la tête pour y jeter un oeil… Et resta pétrifié de terreur. Il demanda alors d’une voix rauque en claquant presque des dents : « Que… Que… Quelle est cette… Cette chose ?!»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 465
BTTH Chapitre 467 [Bonus]

3 Commentaires

  1. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com