BTTH Chapitre 467 [Bonus]

BTTH Chapitre 466 [Bonus]
BTTH Chapitre 468 [Bonus]

Tadaaaaaa~ Voilà un autre BTTH bonus en l’honneur du viking connu de tous, j’ai nommé Ragnar !

Un grand merci à lui et bonne lectuuuuuuuure~

 

 

Chapitre 467 — Le mystérieux python de feu invisible

 

Hiss hss…”

Ce bruit inhabituel ressemblait à celui que faisait un éclair et tonna sans cesse depuis le trou noir. Un moment plus tard, cet endroit relativement sombre s’illumina soudainement tandis que la température ambiante augmenta rapidement. Une aura antique extrêmement terrifiante apparut lentement à la surface de l’abysse et déchira finalement les ténèbres tel un coup de foudre, émergeant des profondeurs quasi interminables.

Xiao Yan se raidit en observant le puits et déglutit involontairement.

À ce moment, l’espace deux mètres au‐dessus du trou se déforma terriblement bien qu’on ne puisse rien voir à l’oeil nu. C’était assez étrange qu’il n’y ait rien d’autre que cette déformation et ce sifflement répété…

Le Doyen Liu avait une expression extrêmement solennelle. Il fit continuellement reculer Xiao Yan en observant la distorsion d’un regard apeuré. Il ne pouvait peut‐être pas voir exactement ce qui se trouvait là, mais après des années en tant que doyen dans la tour, il avait fini par apprendre certaines choses, et c’est pourquoi il savait à quel point cette chose au sein des ténèbres était terrifiante…

On ne pouvait rien voir à l’oeil nu, mais l’adolescent put clairement voir cette créature épouvantable grâce aux flammes cyan couvrant ses yeux, et il se raidit soudainement en se faisant traîner en arrière par le vieillard.

Grâce à ces flammes, il vit clairement ce qui était violemment surgi des ténèbres : un énorme python de feu qui, incroyablement, faisait dix mètres de large ! Sa longueur, quant à elle, était indéterminée…

Le corps du python était couvert de flammes et, lorsqu’il ouvrit la gueule, il dévoila des crocs de la taille de sa cuisse qui émirent une ondulation distordue. Des flammes invisibles sortaient continuelles de ses immenses yeux reptiliens. Il reconnut ses flammes, car il avait subi leurs effets précédemment. Bien sûr, il n’avait été affecté que par une flammèche ; comparée à cet énorme serpent semblait fait de flammes agglomérées, elle n’était pas différente d’une luciole face à la lune. La puissance de ce python de flammes ne lui laissait aucun doute : même un Dou Huang se retrouvait instantanément réduit en cendres à son contact !

La créature de flammes surgit des ténèbres en poussant un rugissement féroce. Cependant, alors qu’elle allait s’élever à cinq mètres au‐dessus du gouffre, l’espace environnant se mit soudainement à fluctuer. La Flamme de Lotus Cyan lui permit de voir vaguement que l’espace entourant le trou sembla se déformer horriblement en formant une cage spatiale. Le python avait peut‐être une force extraordinaire, mais sa collision contre ces entraves spatiales ne fit que vaguement trembler sa cague.

La créature réalisa que ses tentatives pour s’échapper étaient vaines, et il devint fou de rage. Elle cracha des flammes invisibles de son énorme gueule dans toutes les directions, incinérant sans cesse sa cage… Mais rien n’y fit, celle‐ci tint bon !

Après une longue lutte furieuse, le python fut enfin épuisé et leva la tête vers le ciel pour pousser un sifflement rageur. L’espace alentour se déforma ensuite encore et encore tandis que le reptile redevint docile et retourna dans les profondeurs du trou noir.

Une fois qu’il eut disparu, la cage spatiale s’atténua jusqu’à s’évanouir.

Le doyen poussa un soupir de soulagement en sentant la température ambiante diminuer. Il murmura : « Il s’en est fallu de peu… Mais pourquoi cette chose s’est-elle soudainement réveillée ?»

Le jeune alchimiste à côté de lui recouvrit également peu à peu du choc. Il fit disparaître les flammes vertes couvrant ses yeux et demanda d’une voix rauque : « Doyen Liu, que… Qu’était donc cette chose ?»

Cette question surprit le vieillard ; il le regarda avec un air solennel et lui dit gravement : « Ne dis à personne ce que tu as vu aujourd’hui. Normalement, les étudiants n’ont pas le droit de venir aussi près du centre de la Tour. J’ai failli à mon devoir. Heureusement que j’étais de garde, ça aurait pu mal finir…»

Xiao Yan opina du chef, puis il haussa innocemment les épaules. « Oh, je n’ai rien vu, j’ai juste senti la température monter pas mal tout à coup. Il y a aussi eu ces bruits bizarres venant du gouffre. »

Le vieil homme soupira de soulagement : « Ce n’est pas plus mal que tu n’aies rien vu. Il vaut mieux parfois ignorer certaines choses. Bon, évite de venir ici plus tard, sinon tu risques de te faire punir avec les doyens de service. » Il ne doutait absolument pas de sa version, car, après tout, il était lui‐même incapable de voir cette chose terrifiante. Il ne pouvait imaginer la forme de la créature invisible qu’en observant les distorsions et la courbure de l’espace.

L’adolescent changea involontairement d’expression devant la sévérité de sa voix, et il se hâta d’opiner du chef.

Le doyen s’adoucit un peu en le voyant acquiescer. « Bien, allons‐nous‐en…» Il jeta un dernier regard, où la crainte persistait, au gouffre sans fond, puis il fit demi‐tour et s’en alla.

Le jeune homme hocha à nouveau la tête et lui emboîta le pas. Alors qu’il s’apprêtait à tourner à un coin, il pencha la tête et jeta un oeil au trou noir insondable à nouveau silencieux. Il murmura doucement, encore un peu sous le choc : Qu’est donc cette chose, exactement ? Cette aura est trop puissante… Cette cage spatiale est également extraordinaire : elle n’a pas du tout réagi à la destruction de cette créature terrifiante. La Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste contient effectivement de nombreux mystères…

Le Doyen Liu recouvra son calme une fois qu’ils eurent quitté la région centrale. Il fit à nouveau faire le tour du premier niveau au jeune alchimiste, détaillant sans cesse certaines règles de la tour et d’autres choses auxquelles il devait faire attention. Nombre d’entre elles étaient triviales, et ces badinages lui donnèrent  des airs de vieillard ordinaire.

Ils croisèrent de temps à autre des étudiants en marchant, et ces derniers furent un peu sidérés de voir cette paire discuter plaisamment. Les Doyens, gardiens de la Tour, étaient généralement très stricts envers les élèves du fait de leur statut et de leur position et du coup, nombre d’entre eux éprouvaient une crainte respectueuse à leur égard. Ils n’avaient jamais vu de doyens traiter un nouveau aussi poliment. C’était généralement un traitement de faveur réservé à certains puissants et plus vieux étudiants.

Tous ces regards ébahis permirent au jeune alchimiste de réaliser le pouvoir de dissuasion qu’exerçait le doyen dans la Tour. Comme on dit souvent, on obtient un meilleur emploi en connaissant quelqu’un de haut placé ; à présent qu’il était à l’académie interne, il était naturellement mieux pour lui de se créer un réseau. Son potentiel était peut‐être exceptionnel, mais il n’était encore qu’un Da Dou Shi, ce qui n’avait rien de méritoire aux yeux du Doyen Liu qui avait déjà atteint le niveau de Dou Wang.

Lorsqu’ils arrivèrent dans une zone moins peuplée, ce dernier lui dit tout à coup avec un petit sourire : « Tu viens de créer ta faction, Xiao Yan, alors je te recommande de ne pas tenter de piquer une salle d’entraînement de rang supérieur pour le moment lors de votre venue à la Tour…»

Cette déclaration subite surprit Xiao Yan, mais il hocha aussitôt la tête. Il pensait la même chose. S’il devait tenter d’occuper de force les meilleures salles d’entraînement avec sa faction nouvellement formée, ils ne feraient que s’attirer davantage d’animosité encore. Si ce devait arriver, ils se feraient probablement expulser manu militari par quelques factions. La Secte du Roc n’avait que quelques Da Dou Shis en son sein, soit une force armée loin d’être suffisante pour rivaliser avec les factions plus anciennes. De plus, ils n’arriveraient probablement pas à l’emporter juste en se basant sur leur nombre dans une lutte entre groupuscules.

« Les règles de l’Académie nous interdisent à nous, doyens de la Tour, d’interférer dans les combats entre étudiants pour les salles d’entraînement. Du coup, nous n’intervenons pas tant qu’il n’y a pas de morts. » Le vieillard réfléchit un  temps, puis il sourit et dit : « Cela étant, lorsque ta Secte du Roc verra un Dou Ling apparaître dans son sein, elle deviendra assez puissante pour être considérée comme une faction de second rang dans l’académie interne. Tu pourras alors aller te battre pour les salles d’entraînement. Je pense que ça devrait arriver bientôt, vu ton potentiel. »

« Une faction n’est que de second rang si elle a un Dou Ling en son sein ? Alors ça veut dire qu’il faut qu’elle ait un Dou Want pour être considérée comme une faction de premier rang ?» Demanda l’adolescent avec stupéfaction.

Le vieillard secoua la tête et répondit : « Ké ké, non, ça n’est pas le cas. Une faction est considérée comme étant de premier rang si elle a trois ou quatre Dou Ling…»

Le jeune homme soupira de soulagement. Ça ne devrait pas prendre beaucoup de temps, avec le talent de Xun’Er et des deux autres. Pour le moment, la ’Secte du Roc’ allait devoir faire profil bas un moment durant. Tout irait mieux une fois qu’ils perceraient tous les quatre au rang de Dou Ling, mais d’ici là…

Tandis qu’ils bavardaient, leurs pas les ramenèrent à l’entrée. Wu Hao était toujours là, mais il s’était enfin réveillé et jetait des coups d’oeil à la ronde d’un air perdu. Il soupira de soulagement en voyant son camarade, et se leva pour le rejoindre.

Le jeune alchimiste sourit alors au Doyen Liu, joignit les mains à son attention et dit : « Merci beaucoup pour ces leçons, Doyen Liu. Arrêtons là pour aujourd’hui. Je n’hésiterai pas à venir vous trouver plus tard si j’ai le temps. »

Le vieil homme sourit et lui demanda : « Ké ké ; tu n’étais pas venu ici pour t’entraîner ?»

Xiao Yan sourit et refusa sa proposition à peine voilée : « La Secte du Roc vient à peine d’être fondée, je dois rentrer et aider mes camarades à la gérer. »

Le doyen sourit et opina du chef sans insister : « Oui, c’est vrai, une nouvelle faction est très vulnérable. Tu vas effectivement être très occupé. » Il balaya les alentours du regard et dit en riant : « Je t’aiderai à trouver la meilleure des salles de rang intermédiaire la prochaine fois que tu viendras t’entraîner avec tes gens. La salle que je te réserve ne sera beaucoup moins bien qu’une salle de rang supérieur. »

Le jeune homme fut surpris : « Il y a aussi des différences de qualité entre salles du même rang ?»

« Ké ké, naturellement, mais un étudiant ordinaire aurait beaucoup de mal à s’en apercevoir. Seuls nous, les Doyens gardiens de la Tour, savons faire la différence…« ’ Dit le vieux machin en riant fièrement.

L’adolescent hocha la tête de surprise : « Dans ce cas, je vous remercie par avance, Doyen Liu…» Il joignit à nouveau les mains à son attention, puis il se dirigea vers Wu Hao et sortit en le soutenant.

Le Doyen Liu les regarda sortirent par la porte principale de la tour en se caressant la barbe. Il murmura : « Une Flamme Exceptionnelle… Je ne m’y attendais pas du tout. C’est grâce à cette chose que l’académie interne a été fondée… Et maintenant, un gamin de même pas vingt ans est déjà en possession de ce genre de flammes mystérieuses… Aaaah. Il a tellement de chance que je ne peux pas m’empêcher d’être jaloux. »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 466 [Bonus]
BTTH Chapitre 468 [Bonus]

4 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com