BTTH Chapitre 475
BTTH Chapitre 477

Bonjour tout le monde ! Me revoilĂ  😛 Je n’avais pas envie de traĂźner Ă  l’hĂŽpital, d’autant que la bouffe est dĂ©gueulasse !

VoilĂ  donc le premier chapitre du jour ! Bonne lecture !

 

 

Chapitre 476 – Second niveau

 

Une fois Xiao Yan sorti de la salle d’entraĂźnement, il rĂ©alisa que la tour tout entiĂšre semblait sens dessus dessous. Des gens allaient et venaient, peut-ĂȘtre en rĂ©ponse Ă  un coup de gong
 Toutes les portes des nombreuses salles qui Ă©taient fermĂ©es hermĂ©tiquement Ă  son arrivĂ©e Ă©taient alors ouvertes, et une foule en sortit et se dirigea rapidement vers la sortie. Il pouvait voir les yeux de tous ces gens briller d’un lĂ©ger halo rouge.

Une fois hors de sa salle, le jeune homme se retrouva Ă  hĂ©siter un peu, puis il se glissa parmi la marĂ©e humaine et se rendit rapidement vers la section centrale de la tour, oĂč se trouvait normalement le tunnel vers le niveau suivant. Au premier niveau, les Ă©tudiants ne pouvaient Ă©videmment que rester qu’une petite journĂ©e. Il devait donc descendre une paire d’étages s’il voulait pouvoir continuer Ă  s’entraĂźner.

Il suivit la foule, dans laquelle il avançait rapidement en faisant le moins de gestes possibles. Il continua ainsi un peu moins de dix minutes avant que la multitude qui le bloquait ne finisse par se rĂ©duire peu Ă  peu. Il en profita pour Ă©chapper complĂštement Ă  ses condisciples.

L’adolescent se sentit enfin libĂ©rĂ© du contact forcĂ© de ses pairs et soupira de soulagement. Il balaya les alentours du regard Ă  la recherche du tunnel menant au niveau infĂ©rieur quand une silhouette apparut soudainement devant lui, tonnant aussitĂŽt d’une voix basse au ton plein de reproches : “Eh toi lĂ , tu ne connais donc pas les rĂšgles ? Ne sais-tu donc pas qu’il est interdit de s’enfoncer dans la tour aprĂšs que le gong ait sonnĂ© ?”

Le jeune alchimiste s’arrĂȘta prĂ©cipitamment et leva le regard pour trouver un homme semblant avoir le mĂȘme Ăąge que Hou Hu. Tout comme ce dernier, il portait sur sa poitrine un badge d’instructeur, ce qui laissait entendre qu’il Ă©tait aussi responsable de l’ordre au sein de la tour.

Vu que cette personne devait ĂȘtre un instructeur, Xiao Yan n’osa naturellement pas l’éviter. Cependant, alors qu’il allait lui donner une explication, l’homme entre deux Ăąges secoua sa main d’un air sĂ©vĂšre. Il fronça les sourcils et dit : “Inutile de dire quoi que ce soit. Tu devrais rentrer te reposer maintenant que l’entraĂźnement est terminĂ©. Attends que le poison de feu s’estompe demain avant de revenir ici t’entraĂźner. La tour va bientĂŽt ĂȘtre inspectĂ©e et si on te dĂ©couvre encore lĂ , tu subiras une dĂ©duction de points d’énergie de feu.”

Ce poison de feu dont il parlait devait ĂȘtre le facteur violent et sauvage dont Hou Hu avait parlĂ©. Les termes employĂ©s diffĂ©raient mais c’était la mĂȘme chose.

Le jeune homme commença Ă  avoir une lĂ©gĂšre migraine en voyant l’air austĂšre de l’instructeur mais fort heureusement, une voix le sortit rapidement de ce pĂ©trin : “Uh ? Xiao Yan ? Que fais-tu encore lĂ  ?” Il se rĂ©jouit aussitĂŽt en reconnaissant cette voix. Hu Hou venait vers eux Ă  grands pas avec une expression curieuse.

L’instructeur vit l’adolescent lui adresser un clin d’oeil, ce qui le rendit un peu dubitatif, puis il marcha vers son collĂšgue en souriant : “Qin Li, laisse-moi m’en occuper, tu peux retourner Ă  tes occupations.”

Le Qin Li en question parut hĂ©siter un moment ; il balaya alors le jeune alchimiste du regard avant de hocher aussitĂŽt la tĂȘte. “D’accord, fais-le sortir rapidement. Si jamais il se fait gauler durant l’inspection, c’est nous que le Doyen Liu blĂąmera.”

Hou Hu hocha la tĂȘte : “D’accord.”

L’instructeur Qin Li, ayant eu sa rĂ©ponse, se retourna et s’en alla.

Une fois qu’il eut disparu au dĂ©tour d’un coin, Hou Hu tourna son regard vers Xiao Yan et lui dit d’un ton incertain : “Ton entraĂźnement est terminĂ© non, frĂšre Xiao Yan ? Pourquoi traĂźnes-tu encore dans les parages ?”

Ce dernier se pencha un peu en avant et lui dit Ă  voix basse, un petit sourire aux lĂšvres : “En fait, frĂšre Hou, je voulais vous demander si vous pouviez m’aider ?”

“T’aider Ă  quoi ?” Demanda l’instructeur en clignant des yeux.

“HĂ© hĂ©, vous devriez savoir qu’avec ma force actuelle, l’entraĂźnement proposĂ© au premier Ă©tage n’a aucun effet sur moi, et c’est pourquoi j’aimerai descendre de quelques niveaux. Pensez-vous que c’est possible ?”

“Tu veux descendre une paire de niveaux ?” Hou Hu fut un peu surpris Ă  cette demande, et il secoua aussitĂŽt la tĂȘte : “FrĂšre Xiao Yan, je sais que l’entraĂźnement du premier niveau n’a pas vraiment d’effet sur quelqu’un de ta force mais cela Ă©tant, les rĂšgles disent clairement qu’un nouvel Ă©tudiant, quelle que soit sa force, doit rester une semaine au premier niveau avant de pouvoir descendre. De plus, indĂ©pendamment de ta force, le grill de la Flamme au CƓur de la MĂ©tĂ©orite finira par remplir ton Dou Qi de poison de feu. Ce n’est pas Ă  prendre Ă  la lĂ©gĂšre : nombre de gens, au fils des ans, ont subi des pertes irrĂ©versibles Ă  cause de ce poison de feu dans l’acadĂ©mie interne.”

“De plus, il faut du temps pour s’habituer au grill de la Flamme, d’autant que sa chaleur et sa puissance augmentent exponentiellement Ă  chaque niveau. Tu ne t’es pas habituĂ© au premier niveau, alors descendre maintenant est un peu trop dangereux pour toi.”

Cette tirade assomma un peu l’adolescent mais un long moment plus tard, il secoua la tĂȘte d’un air dĂ©sarmĂ©, dĂ©signa ses yeux du doigt et dit : “Grand-frĂšre Hou, la mĂ©thode de Qi que j’utilise n’est peut-ĂȘtre pas de haut niveau, mais elle a un petit effet particulier : elle me donne une certaine rĂ©sistance aux poisons comme le poison de feu. Par consĂ©quent, vous n’avez pas Ă  craindre que ce poison finisse par me blesser. Pour ce qui est de s’adapter Ă  la Flamme
 J’ai entendu dire que les Da Dou Shi cinq Ă©toiles pouvaient gĂ©nĂ©ralement aller s’entraĂźner au troisiĂšme niveau, et je ne rentre que dans le deuxiĂšme. Vous n’avez pas Ă  vous inquiĂ©ter, je ne vais pas ĂȘtre dĂ©passĂ© par ses effets.”

L’instructeur fixa ses grands yeux noirs comme la nuit, surprit. Il avait une excellente comprĂ©hension du poison de feu grĂące Ă  ses annĂ©es d’expĂ©rience au sein de l’acadĂ©mie interne, aussi il pouvait identifier la prĂ©sence de poison de feu chez ses interlocuteurs rien qu’en voyant leurs yeux. Cela Ă©tant, il ne voyait aucune trace d’érosion due au poison dans ce jeune homme.

Un long moment plus tard, Hou Hu soupira et hocha la tĂȘte. Il dit alors d’un air plein de reproches : “Sois, je te crois. Cependant, ce n’est pas pourtant que je peux te laisser vagabonder
”

Devant son indĂ©cision, Xiao Yan fit un pas en avant. Il fit un petit geste de la main et glissa sans que personne ne le voit une petite bouteille de jade entre ses mains. Il sourit et dit : “Vous travailler frĂ©quemment dans la Tour d’entraĂźnement de Qi de la Flamme CĂ©leste, pas vrai frĂšre Hou ? Vous avez beau ĂȘtre puissant, je suis sĂ»r que vous devez avoir Ă©normĂ©ment de mal Ă  faire disparaĂźtre tout ce poison de feu que vous absorbez quotidiennement. Cette bouteille contient des pilules d’esprit de glace ; elles ne sont peut-ĂȘtre pas de haut rang, mais elles pourront contenir les effets du poison.”

L’instructeur sentit son coeur battre la chamade en sentant la bouteille dans sa main, qu’il serra en entendant les explications du jeune homme, de crainte qu’elle ne lui glisse entre les doigts. De fait, les instructeurs souffraient bien plus que les Ă©tudiants du poison de feu, d’autant qu’ils leur arrivaient parfois de ne pas pouvoir se reposer suffisamment, ce qui les empĂȘchait de se dĂ©barrasser totalement du poison de feu. Au fur et Ă  mesure, le poison atteignait un tel niveau qu’il leur posait problĂšme durant leurs entraĂźnements.

Personne n’ignorait les dangers planant au-dessus d’eux, et c’est pourquoi Hou Hu Ă©tait aussi surpris et heureux d’apprendre l’effet de ces pilules. Certes, elles ne faisaient que contenir le poison et ne l’expulsaient pas, mais c’était dĂ©jĂ  extrĂȘmement satisfaisant. Il finit par rire amĂšrement aprĂšs une longue rĂ©flexion et soupira. Il regarda le jeune alchimiste d’un air Ă©trange et dit : “On peut difficilement refuser tes demandes avec ce que tu sors de ta besace. Ah, soit, je jette l’éponge. Je vais prendre un risque pour toi ; suis-moi !”

Une fois cela dit, il jeta rapidement un coup d’oeil Ă  la ronde et entraĂźna l’étudiant rapidement derriĂšre un coin, avant de marcher rapidement vers le centre de la piĂšce.

Xiao Yan poussa un long soupir de soulagement en suivant l’instructeur. Ces pilules d’esprit de glace Ă©taient un peu compliquĂ©es Ă  raffiner, mais ça n’était pas non plus difficile. Il Ă©tait vraiment surpris de voir qu’elles Ă©taient de pots-de-vin dans l’acadĂ©mie interne. Il avait habillement choisi le bon produit au bon endroit.

AprĂšs prĂšs de cinq minutes de marche, ils ralentirent doucement leurs pas et arrivĂšrent dans une salle dans le coin de laquelle se trouvait un escalier en spirale, qui menait certainement Ă  l’étage infĂ©rieur.

Hou Hu marcha rapidement jusqu’à l’escalier et se retourna prĂ©cipitamment pour se saisir de Xiao Yan qui voulait marcher Ă  ses cĂŽtĂ©s. “Heureusement que je suis de garde aujourd’hui, ou je n’aurais vraiment pas pu te laisser descendre. Eh, attention ! Il y a une vitre spatiale lĂ  ! Si tu devais rentrer dedans, tu te ferais repousser par la force qu’elle continent et finirais Ă  tout le moins sĂ©rieusement blessĂ© !”

Ce n’est qu’aprĂšs ce rappel que le jeune alchimiste rĂ©alisa que l’espace Ă  l’entrĂ©e des escaliers semblait effectivement lĂ©gĂšrement tordu. Il en eut aussitĂŽt des sueurs froides. La Tour Ă©tait vraiment blindĂ©e de mĂ©canismes et piĂšges divers qui pourraient griĂšvement blessĂ©s tout imprudent.

Une fois qu’il fut figĂ© par la surprise, Hou Hu attrapa son badge sur sa poitrine, tendit la main et le plaça prudemment dans une encoche cachĂ©e sur le mur latĂ©ral.

Une fois le badge insĂ©rĂ©, l’espace devant commença soudainement Ă  fluctuer un peu, puis il disparut complĂštement en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

“Puis-je passer maintenant ?” Demanda prudemment Xiao Yan.

Hou Hu opina du chef et dit : “Oui tu peux, la vitre spatiale a dĂ©jĂ  disparu. Tu peux descendre par toi-mĂȘme Ă  prĂ©sent ; moi, je dois continuer Ă  surveiller l’étage. Personne d’autre ne viendra avant l’ouverture des portes demain matin.”

“Merci Ă©normĂ©ment, frĂšre Hou Hu !” Dit le jeune homme, tout heureux. Il joignit ses mains avec gratitude Ă  l’attention de son instructeur, puis il tendit prudemment la main vers l’espace vide devant lui. AprĂšs avoir tĂątonnĂ© Ă  la ronde, il se sentit rassurĂ© et descendit les marches.

“N’oublie pas : trouve-toi un endroit oĂč te reposer si tu n’arrives pas Ă  endurer le grill du second Ă©tage. Tu retourneras t’entraĂźner aprĂšs l’ouverture demain.” Lui rappela l’homme entre deux Ăąges.

“KĂ© kĂ©, d’accord, merci beaucoup frĂšre Hou;” Dit l’adolescent en hochant la tĂȘte, le sourire aux lĂšvres. Il joignit Ă  nouveau ses mains Ă  son attention puis, en un Ă©clair, il disparut au coin de l’escalier en spiral.

Hou Hu jeta la bouteille de jade entre ses mains en l’air, puis il la rangea prudemment. Il resta Ă  fixer le bas des escaliers oĂč Xiao Yan avait disparu et soupira doucement. Il dit alors d’une voix basse. “T’entraĂźner plus bas dans la tour te permettra de t’entraĂźner plus vite, petit bonhomme, mais seulement Ă  condition que tu puisses endurer la Flamme au CƓur de la MĂ©tĂ©orite
”

“J’espùre vraiment que tu arriveras
”

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 475
BTTH Chapitre 477

Related Posts

7 thoughts on “BTTH Chapitre 476

  1. Merci pour le chapitre et ravi de te revoir en vie ! Sinon, Ă  la derniĂšre phrase “que tu arriveras”, ne serait-ce pas plutĂŽt “que tu y arriveras” ou “que tu rĂ©ussiras” parce que sinon la phrase n’est pas terminĂ© ^^ ?

  2. 1 : la menace mĂ©dicale
    2 : l’attaque des mĂ©decins
    3 : la revanche des infirmiĂšres
    4 : un nouveau dĂ©sespoir
    5 : Wazouille contre attaque
    6 : le retour de Wazouille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com