BTTH Chapitre 486

BTTH Chapitre 485
BTTH Chapitre 487

Et voilà le premier BTTH du jour ! Le suivant arrivera un peu plus tard !

Bonne lecture~

 

 

Chapitre 486 – Retraite

 

Xiao Yan sentit clairement ses environs devenir bien plus silencieux en descendant au troisième. Il leva la tête et regarda le chemin quelque peu déserté par rapport à ceux du second. Il réalisa soudain que ce devait être dû au fait que peu d’étudiants de l’académie interne étaient suffisamment puissants pour descendre au troisième.

Si les étudiants s’entraînant aux premier et second niveaux formaient le groupe de base en terme de puissance au sein de l’académie interne, alors ceux s’exerçant au troisième et au quatrième appartenaient au groupe à la force intermédiaire. Ils avaient un potentiel fantastique et pouvaient à tout moment faire partie du groupe à la force supérieure et dominant le reste. Les étudiants pouvant entrer aux cinquième et sixième appartenaient d’ailleurs à ce groupe, et ils jouissaient du respect de leurs pairs.

Cette réflexion permit au jeune homme de jauger sa force, ce qui le fit rire amèrement. Les experts puissants étaient effectivement légion dans l’académie interne… Il soupira en son for intérieur, balaya les environs du regard et suivit lentement le chemin.

L’agencement du troisième était le même que celui de l’étage précédent, aussi l’adolescent ne perdit que peu de temps. Il partit à la recherche des zones inférieures, intermédiaires et supérieures. Naturellement, il ne s’arrêta pas à la première, mais alors qu’il traversait la zone intermédiaire, il s’arrêta en plein milieu et hésita un moment. Une expression impitoyable traversa son visage et il décida de reprendre sa marche vers la zone supérieure…

Quelles difficultés et amertumes n’avait-il encore fait l’expérience en s’entraînant ? Par sa force seule, il avait affronté la secte des Nuages Brumeux qui dominait l’Empire Jia Ma, et il avait même tué leur Premier Doyen. Combien d’élèves bénis par les cieux, au sein de l’Académie, étaient capables de produire un tel résultat ?

Le jeune alchimiste avait affronté le Dou Zong Yun Shan sans craintes aucunes, par conséquent il était persuadé qu’il ne stagnerait pas au milieu d’élèves de son âge.

Il se dirigea vers la zone d’entraînement supérieur tandis que de nombreux regards à l’inimitié partiellement perceptibles le percèrent de toutes les directions. Il les ignora, parcourut les environs d’un regard aussi froid qu’indifférent et déploya complètement sa force de Da Dou Shi 7 étoiles d’une secousse.

Certains élèves changèrent quelque peu d’expression devant sa démonstration, et ils l’observèrent à présent avec sérieux. Dans cette académie où la force était vénérée, la timidité était un signe de faiblesse et il fallait déployer une certaine puissance pour gagner le respect de ses semblables.

Sans la moindre expression sur le visage, Xiao Yan s’enfonça lentement dans la zone en détaillant les salles d’entraînement l’une après l’autre.

Il y avait davantage de salles de rang supérieur au troisième niveau qu’il n’y en avait au second. Le jeune homme les compta et arriva à un total de trente-huit. On trouvait dans le tas des salles pouvant accueillir une vingtaine de personnes, et d’autres où une seule pouvait entrer.

Le jeune homme les balaya du regard. Nombre de salles étaient occupées, comme l’indiquait le panneau accroché à leur porte, aussi s’enfonça-t-il lentement plus profondément dans la zone.

Au moment où il allait abandonner ses recherches par défaut, il arrêta soudainement son regard sur une salle où était pendu un écriteau sur lequel était marqué ‘vide’. Il soupira de soulagement, puis il s’y rendit rapidement.

Il se saisit doucement de la poignée de la main et leva légèrement les sourcils de surprise. Cette porte, qui de loin paraissait faite de bois ordinaire, émettait en fait de légers filets d’air frais. Il la heurta doucement du doigt et elle produisit un bruit étrange, plus proche du métal que du mois.

On dirait qu’elle a été conçue afin de protéger la personne s’entraînant à l’intérieur et de faire en sorte qu’elle ne puisse être interrompue, même si une personne devait tenter de défoncer la porte à coups de  pied. Pensa-t-il en éprouvant la solidité de la porte. Il soupira de soulagement en son for intérieur, rassuré de ne plus avoir à s’inquiéter qu’on le dérange au pire moment.

Il ouvrit doucement la porte et en passa le pas, puis il la verrouilla fermement derrière lui.

Fermant la porte en lui tournant le dos, il ne remarqua naturellement pas le choc et le ridicule des étudiants se baladant paisiblement alentour en le voyant entrer dans cette salle d’entraînement.

……

Une fois à l’intérieur, l’adolescent observa son environnement. La salle était clairement conçue pour accueillir une seule personne ; une plateforme noire pouvait accueillir deux personnes assises en tailleur trônait en son centre, il y avait du mobilier comme une table ou une chaise, et un lit avait même été préparé dans le coin le plus reculé.

Les salles de rang supérieur du troisième sont effectivement mieux équipées que celles des deux niveaux précédents.” Dit-il en faisant claquer sa langue. Il se dirigea ensuite vers la plateforme et s’y assis en tailleurs.

Une légère chaleur indolente pénétra son corps dès que ses fesses touchèrent la pierre.

Il fit apparaître la carte de feu verte dans sa paume d’un petit geste de la main, puis il observa le nombre qui y était affiché : cent trois. Ses réserves avaient fondu d’un tiers en l’espace de moins d’une semaine, et il avait honte d’avoir dépensé son butin aussi rapidement.

Si je continue de gaspiller de la sorte, mon énergie de feu restante ne durera pas longtemps…” Il rit amèrement et secoua la tête, puis il inséra sa carte dans l’encoche devant lui. Une mince lueur brilla, et le nombre sur la carte changea pour afficher ‘100’.

Le jeune alchimiste soupira : “Je m’y attendais. L’énergie de feu consommée quotidiennement augmente à chaque fois qu’on descend d’un niveau… Il avait besoin de trois points d’énergie de feu par jour pour s’entraîner au troisième niveau. Cette Tour d’entraînement de Qi de la Flamme Céleste était vraiment un glouton insatiable, indépendamment de l’énergie qu’elle pouvait engloutir.

Il haussa les épaules et sortit deux bouteilles de jade de son anneau de stockage. “Puisque j’ai déjà payé la redevance, ce serait un gâchis que de ne pas s’entraîner à la mesure de la somme.” Il enleva sa robe noire, dévoilant ainsi son corps nu, fluet au premier abord, mais recelant une puissance explosive.

Il se saisit ensuite de la bouteille contenant une pâte rouge sombre, fit apparaître dans sa main une pièce de jade d’un petit geste, puis il s’en servit pour faire sortir l’amas de pâte médicinale.

Il fixa intensément son baume. “Je me demande à quel point le baume d’esprit de feu et de ganoderma vert va me démanger une fois que je m’en serai passé partout ? Je vais mettre le paquet…” Un moment plus tard, il serra les dents et en jeta sur sa poitrine, puis il se servit du morceau de jade pour s’en tartiner sur toute la partie supérieure de son corps. (NdT C’est crédible, certains le font avec du Nutella !)

Une fois qu’il fut couvert de la tête aux pieds de la pâte, son corps tout entier devint éveillé et alerte. Il pouvait clairement sentir que le sens lui permettant de détecter l’énergie de feu dans la pièce était soudainement devenu extrêmement aiguisé. Il n’avait même pas besoin d’utiliser sa perception spirituelle pour la sentir et, en fermant les yeux, il pouvait légèrement voir l’énergie pâle dériver continuellement…

Il se réjouit aussitôt de ce changement : “C’est effectivement utile !”  Mais il n’eut pas le temps de sourire que ses lèvres se figèrent soudainement. Il serra alors rapidement les dents avec force et un rideau de transpiration, dense, mais petit, couvrit instantanément son front.

Il souffla entre ses dents fermement serrées : “Ce… c’est l’effet secondaire du baume d’esprit de feu et de ganoderma vert… Effectivement, ça démange et c’est engourdissant !” Il avait l’impression que sa peau était couverte de fourmis, et cette sensation désagréable contre laquelle il n’était pas préparé manqua de justesse de briser son état méditatif d’entraînement.

Il prit quelques goulées d’air frais, puis il serra à nouveau les dents et posa la bouteille de baume à terre. Il se saisit alors de l’autre et en sortit une pilule médicinale ronde vert pâle.

Il jeta alors la pilule entre ses lèvres, puis il serra à nouveau les dents aussi sec.

Peu après que la pilule d’esprit du vent vif ne soit entrée dans sa bouche, elle se transforma en énergie pure qui descendit agilement le long de son oesophage. Après quoi… Le Dou Qi circulant dans ses méridiens commença à circuler avec la fougue d’un taureau sauvage sous l’effet de la médecine.

Il forma le sceau d’entraînement de ses mains en entendant le son étrange qu’émettait son Dou Qi à circuler aussi vite en lui. Il ferma lentement les yeux et, après une dizaine de minutes d’adaptation, il entra enfin pleinement dans son état méditatif.

Une fois qu’il y fut parvenu, des fluctuations apparurent soudainement dans la salle d’entraînement. Des vagues d’énergie de feu s’agglomérèrent de nulle part, puis elles formèrent même des vagues d’énergie rouge pâle substantielles… Ces vagues sifflèrent au-dessus de sa tête puis, sous l’effet d’une certaine force de succion, elles s’écrasèrent follement sur le corps nu du jeune alchimiste.

Ces vagues déferlantes ne le firent pas trembler ; bien au contraire, l’énergie semblait se déverser dans un gouffre sans fond et fut avalée par le jeune homme de façon très étrange.

Une scène extrêmement particulière naquit dans la salle. L’énergie qui se déversait en lui était présente si densément dans la pièce qu’elle enveloppait complètement son corps d’une boule d’énergie rouge pâle.

Les fluctuations énergétiques intenses étaient comme des ondulations qui se répandaient rapidement dans la salle, et Xiao Yan se tenait assis en tailleur sur la plateforme à l’épicentre de ces fluctuations !

Si les gens pouvaient voir sa capacité d’absorption presque terrifiante, ils en seraient probablement si choqués qu’ils l’observeraient avec des yeux de merlan frit et la bouche bée.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 485
BTTH Chapitre 487

3 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap

    Répondre
  2. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com