MWLU : Chapitre 150

MWLU : Chapitre 149
MWLU : Chapitre 151
〈 150. Suspicion et Alliance (1) 〉

 

« Tu souhaites toujours me séduire ? »

Sae-Jin eut besoin de cinq bonnes minutes pour parvenir à finalement déchiffrer ces mots volages qui concernaient en réalité la Guilde. Et l’évidence ne lui apparut qu’au moment où une Kim Yu-Rin, souriant de toutes ses dents, coupa court à toute mauvaise interprétation en le voyant figé sur place.

« À propos de la Guilde, Sae-Jin, la Guilde. À quoi est-ce que tu pensais ? »

« ……Aha. »

Il s’éclaircit la gorge d’une légère quinte de toux factice. Embarrassé par les pensées attirantes et agréables qui lui traversaient l’esprit quelques secondes plus tôt, il put sentir quelques gouttes de sueur froide lui couler dans le dos.

« Mais pourquoi aussi soudainement ? N’avais-tu pas refusé catégoriquement, à l’époque ? Tu disais que tu ne pouvais pas, parce que tu allais devenir le prochain Maître de l’Ordre. »

Kim Yu-Rin répondit dans un soupir, légèrement amère.

« Je suis sous le coup d’une action disciplinaire, pour avoir désobéi aux ordres. On ne peut pas devenir Maître d’un Ordre lié au gouvernement avec un truc pareil dans son casier. Non, même rester Chevalier du plus haut niveau est incertain. »

C’était probablement le résultat de l’histoire liée à l’Orque. Avoir effectivement vaincu le boss à trois têtes ne signifiait pas qu’elle avait le droit de désobéir aux ordres de son Ordre et balayer les régulations de son monde en général.

Il ne poussa pas l’investigation plus loin et se contenta de sourire en hochant la tête.

« Oui, nous en serions enchantés, évidemment. Et le timing est parfait puisque nous sommes en plein recrutement. »

« …Huh ? P… Pardon, attends. Attends une minute. Tu dis que je dois participer à ce concours, moi aussi ? »

Légèrement confuse, Kim Yu-Rin secoua la tête, les yeux ouverts plus que de raison. Sae-Jin se demanda nonchalamment de quoi elle parlait et afficha un autre de ses fameux sourires charmeurs.

« Mais évidemment. Ce truc de pistonnage par le Maître de Guilde ne se fait plus depuis bien longtemps, alors je me demande de quoi tu me parles ? D’ailleurs, n’as-tu pas dit que ton niveau de Chevalier est en position précaire ? Si tu chutes d’un tiers, alors, hmm… Ai-je encore une raison de t’accepter, pour commencer ? »

« Eh ?! Non, attends !! De quoi est-ce que tu… parles… »

Elle se mit à bouder pour montrer à quel point elle était insatisfaite par la tournure des évènements. Ceci dit, comme il était clair qu’elle ne tenait pas les rênes à ce moment, elle ne put simplement que se lamenter intérieurement sur ses actions passées.

« Mais… Je t’ai même aidée… Et tu étais celui qui me suppliais de te rejoindre. »

« Eh bien, les circonstances ont beaucoup changé depuis. Notre Guilde, le Monstre, est une organisation dans laquelle tu ne peux pas simplement entrer en dansant et en gambadant juste parce que tu en as envie… Oh, as-tu entendu parler de l’Ordre étranger appelé Veritas ? Savais-tu que le Maître de cet Ordre nous a même demandé l’autorisation de nous rejoindre, récemment ? »

« …… »

Kim Yu-Rin plissa les yeux et on ne pouvait même plus distinguer ses pupilles, ses joues se gonflèrent et son expression devint claire comme de l’eau de roche, semblant crier « Je suis réellement mécontente, maintenant. »

C’était adorable, mais clair.

« Alors, prévois-tu de participer à ce concours, ou pas ? Ah, c’est vrai. Si je devais mettre en avant tous les bénéfices liés au fait de devenir un membre de la Guilde… Tu recevrais un panier de potions chaque mois ; avec la carte de Guilde, tu peux emprunter trois artefacts par mois, il suffit de les demander à la réserve d’artefacts. Et une fois par an, tu as droit à l’exclusivité sur une marchandise du Forgeron Orque. »

Kim Sae-Jin continua à lister une liste de bénéfices se trouvant évidemment être fatalement attractifs pour n’importe quel Chevalier armé d’un minimum de bon sens – sans parler des Sorciers et toute personne vivant à cette époque, d’ailleurs. Kim Yu-Rin continua de bouder mais plus en elle entendait, plus ses yeux s’agrandissaient.

Pour parler honnêtement, c’était un sacré paquet de trucs incroyables, et tout était offert aux membres. Elle ne réalisa seulement que maintenant pourquoi tous ces Chevaliers n’arrêtaient pas de chanter les louanges du Monstre tout ce putain de temps.

« Et finalement, si tu en désires un, un tatouage magique est… »

Avant même qu’il ne puisse finir sa phrase, Kim Yu-Rin lui attrapa les deux mains, des étoiles dans les yeux.

« Je… Je vais participer !!! »

Sa voix était claire, confiante et plus important, profondément déterminée.

 

***

 

Avec tant d’organisations, d’Ordres et même de Tours de Sorciers participant à l’exhibition, cette dernière fut à même d’attirer une attention phénoménale de la part du public, exactement comme tout le monde s’y attendait.

Et probablement parce que les trois boss qui ravageait le pays avaient été réprimés avant qu’elle ne commence, le pays tout entier ne parlait de rien d’autre que du concours, du concours, du concours. Tous les sites internet, la télévision et les journaux, même le plus grand portail social au monde – SNS, le réseau privé des Chevaliers et Sorciers, tous ne parlaient que de ça.

Pour l’instant, nous étions en plein milieu de la séquence de vote de la part du public du pays entier. Il s’agissait du fameux « C’est vous qui choisissez ! » Après que les juges potentiels eussent poli la liste de participants jusqu’à obtenir un top 200, 198 candidats acceptèrent de participer à l’exhibition, et de là, un total de 60 personnes – 30 par catégorie – furent choisies comme finalistes.

Bien sûr, les combats entre les groupes de fans soutenant plusieurs candidats célèbres devinrent intenses, et les réseaux sociaux ne furent plus que des arènes sans foi ni loi.

Ceci dit, les favoris ultimes émergeaient toujours de ce genre de situation.

– Je ne suis… pas vraiment bonne pour ce genre de chose, mais… je vous demande votre soutien indéfectible !! S’il vous plait, votez pour moi !

Avec l’aide de son visage d’ange, il ne s’agissait de personne d’autre que la célèbre Kim Yu-Rin, en pleine publicité personnelle et l’air embarrassé au possible.

D’un autre côté, Sae-Jin finit par être de plus en plus occupé tandis que l’intérêt pour cette exhibition s’intensifiait. Bon, c’était simplement mérité, il avait travaillé dur pour voir aboutir cette histoire, après tout. Il avait donné plusieurs interviews, il avait parlé sur internet, sur les planches, à la télévision et à la radio, etc… Il avait donné quotidiennement plus de huit heures de son temps rien que pour donner corps à ce concours.

« Ah, et ce sera la dernière question ! Bien ! Jetons un œil à l’enregistrement promotionnel de mademoiselle Kim Yu-Rin ! »

Au sein d’un certain café totalement affrété par un studio de télévision, des dizaines de caméras étaient braquées sur un homme en particulier et juste à l’extérieur du bâtiment, une foule dense cherchait à observer la scène au travers des vitres épaisses. Bien entendu, ils jetaient leur dévolu sur l’homme interviewé, Kim Sae-Jin.

– Je ne suis… pas vraiment bonne pour ce genre de chose, mais… je vous demande votre soutien indéfectible !! S’il vous plait, votez pour moi !

« Que pensez-vous de ceci ? Il s’agit de Kim Yu-Rin, profondément vue comme la favorite numéro un parmi les Chevaliers. Aht, on dirait qu’elle a déjà gagné votre approbation, si j’en juge votre réaction ! »

Le journaliste lui avait posé la question en lui faisant regarder l’enregistrement de la principale concernée. Il s’agissait de la dernière question de l’interview prévue ce jour. Sentant que la libération qu’il caressait dans sa tête était juste à portée de main, Sae-Jin répondit aussi légèrement que possible.

« Je ne me suis pas spécialement concentré sur ce candidat. Honnêtement… Elle n’est pas vraiment mon genre, vous savez… Hahaha. Je plaisante, elle est le type de tout le monde, après tout. Je pense simplement que tous les participants sont incroyables, chacun à leur manière, c’est tout. »

« Oh, oh~ Vous voulez dire que vous ne tomberez pas dans un piège de séduction, c’est ça ? »

« C’est vrai, mais… En vérité, ce n’est pas moi qui vais choisir les nouveaux membres de ma Guilde, cette fois, mais le public, n’est-ce pas ? »

« Comme on peut s’y attendre, la tête sur les épaules~ Ah, il y a autre chose. J’aimerais vous poser une toute dernière question. Par hasard… »

Sae-Jin était sur le point de se lever une fois que la dernière question fut bouclée mais ce satané journaliste lui balança la suivante comme une mitrailleuse.

Mais où sur cette putain de planète pouvait-on trouver un type qui s’en tenait à sa « dernière » question ?! Mais il était entouré par les caméras et Sae-Jin fit de son mieux pour adoucir son visage crispé et répondit aussi sincèrement qu’il le put.

 

*

 

Sae-Jin rentra finalement chez lui après en avoir fini avec son emploi du temps. Mais malheureusement, ce qui l’attendait là, ce n’était que plus de travail, froid et impassible.

« Le Kraken, encore ? »

– Oui, monsieur. Cette fois, au Japon.

Le fameux Sarang, populaire au possible, était la cible de choix de n’importe quel pays qui avait un tant soit peu de considération pour la sécurité de ses citoyens. Toute nation devait se l’offrir au moins une fois, à condition d’avoir un accès sur l’océan évidemment.

Sarang était le Kraken de Sae-Jin ; étrangement, la plupart des gens avaient déjà accepté ce nom à tendance romantique, qui finit par donner à la bête un boost de popularité encore plus important.

« Tout de suite ? »

– Oui, monsieur. Ils disent que la situation est urgente. Ils ont promis de payer le double du tarif habituel.

« Sérieusement, ils pensent que c’est le jour des soldes, ou quoi ? Bon, ça m’importe peu au final, mais je me demande si Sarang peut en supporter beaucoup plus. »

Il racontait des conneries, évidemment. Il pouvait simplement l’invoquer et l’envoyer bosser, juste comme ça. Mais il y avait une raison pour laquelle il hésitait de façon évidente – le criminel était un ensemble de lingerie que portait Sae-Jung juste devant lui.

S’il invoquait Sarang, alors jusqu’à ce que son travail soit terminé, il devrait rester sous sa forme du Léviathan. Évidemment, il devrait alors abandonner les plaisirs de sa forme humaine pendant ce temps.

« C’est bon. En fait, je veux voir le Dragon Azur plus que toi, pour le moment~ Il est si mignon, tu sais ? »

« QUOI ?! »

Soudain, elle le poussa à invoquer le Kraken, de façon plutôt inattendue.

« Eh, de quel côté es-tu ? »

« Haha, je rigole, je rigole. Mais pourtant, la sécurité des Japonais pèse sur la balance, tu sais ? Il est correct de s’en occuper avant tout. Je veux dire, quand on commence tous les deux, tu tiens facilement deux à trois heures, après tout. Les Japonais ne peuvent pas attendre. Je… Je reste un Chevalier et la sécurité des gens m’importe. »

Elle le serrait dans ses bras en lui chuchotant à l’oreille. Mais ce qui le faisait se sentir vraiment bien à ce moment n’était pas cette étreinte mais ses mots concernant la durée de leurs actes. Ces mots percutèrent sa fierté, attisèrent son ego et embrasèrent les flammes d’un immense sourire.

« He… Heuheum. Bien. On ne peut rien y faire, hein ? On ne peut pas attendre deux à trois heure, après tout. Bien, bien. »

 

***

 

Dans les ruines sombres qui servaient jadis de sanctuaire aux Nosferatus, un travail de restauration était en cours sous les ordres de Bathory. Elle avait décidé d’utiliser cet endroit en tant que ses nouveaux quartiers généraux.

Ainsi, les Vampires étaient occupés à utiliser la magie pour retaper les bâtiments détruits, construire de toutes nouvelles structures résidentielles et d’autres projets architecturaux.

« Tu dis que cette pieuvre appartient aussi à Kim Sae-Jin ? »

Bien sûr, la personne responsable de la mise en œuvre des travaux était confortablement installée sur un canapé et regardait la télévision. Elle était devant un flash d’informations qui concernait les activités d’un Kraken possédant un nom plutôt embarrassant.

« C’est exact, madame. »

« …C’est un peu comme s’il possède tout ce que je désire, tu sais ? Peut-être que son hobby est similaire au mien ? Heck, je veux aussi ce Tigre Blanc qu’il avait avec lui la dernière fois… »

Le bulletin d’informations se termina rapidement. Ce Kraken était si adorable… Bathory se lécha les lèvres et exprima le désir intense d’en voir plus mais en fut incapable. Cependant, la scène suivante montra alors une chose qui enflamme son intérêt bien plus que ce que le précédent avait bien pu le faire.

– Actuellement, nous dénombrons plus de 10 millions de votes concernant l’exhibition du Monstre. C’est…

Le Monstre – la Guilde de renommée mondiale qui n’entrait presque plus dans la catégorie des Guildes. Et à la tête de ce titan se trouvait Kim Sae-Jin, le seul et l’unique.

Bathory se remémora le passé, cet agréable passé, lorsqu’elle l’avait déchiré encore et encore, morceau après morceau, et qu’il avait fait de même à son encontre. Ces jours bénis, lorsqu’ils étaient si vicieux et bestiaux l’un envers l’autre.

« …Eh, attends une seconde. Tu n’as pas dit quelque chose à propos d’un de mes Sorciers qui s’est fait élire sous couverture pour ce concours ? N’est-il pas célèbre ? »

« Ma’am ? Ah, oh, oui, c’est juste. Elle s’appelle Emil Rerheu de la Grande Sagesse et il s’agit de l’identité publique de l’Apôtre Reuhemile, madame. Selon le grade de classement des humains, elle est de rang A. En d’autres termes, une Sorcière de haute volée. »

« Elle s’est déguisée en Elfe ? »

« Oui, madame. »

« Hmm…… »

Bathory se frotta le menton et se mit à réfléchir profondément.

En ces jours étranges, quelque chose clochait dans la façon qu’avait le Seigneur Vampire de se déplacer et d’agir. Non, plutôt que de dire que ça clochait… il ne s’était pas montré du tout récemment. Bathory plaçait une grande confiance en ses propres instincts et elle pouvait clairement sentir quelque chose de pourri venant du camp du Seigneur. C’était encore plus puant qu’un égout bouché.

Et plus important, Kim Sae-Jin possédait ce genre de regard empli d’une confiance appuyée par une connaissance qu’elle n’avait pas. Il possédait ce regard lorsqu’il lui avait dit « Le Seigneur va te trahir ».

C’était ce qui pesait le plus sur son esprit.

« Ok, on fait comme ça. Je vais entrer dans ce concours déguisée en elle. C’est simple comme bonjour pour moi de me faire passer pour elle, tu sais. »

« Oui……… oui ?! Qu… Qu’est-ce que vous voulez dire, madame ? »

L’Apôtre ne pouvait pas en croire ses oreilles et ne parvenait pas à répondre correctement suite à cette déclaration. En ce moment critique, alors que la Fissure était sur le point de se faire totalement desceller, combien de fois devait-elle encore agir sur un coup de tête et rester hors de contrôle ?

« J’ai des trucs à discuter avec ce bâtard sournois, Kim Sae-Jin, tu vois ? Et d’ailleurs… Si tout va bien, nous pourrions même coopérer, lui et moi. »

L’ouverture de la Fissure et sa transformation en un portail était déjà un fait inévitable. Il n’existait pas la moindre existence vivante en ce monde qui pouvait fermer la Fissure qui était sur le point de s’ouvrir, après tout. Même le Seigneur en serait probablement incapable.

Ceci dit, s’il avait réellement prévu de la trahir alors elle avait besoin de le frapper la première, avant qu’il ne joue sa pièce. Et juste pour ça, la possibilité et le besoin de coopérer avec cet enfoiré puant se faisait sentir. Elle s’imaginait déjà s’allier ouvertement avec lui pour détruire le Seigneur Vampire avant de tuer Kim Sae-Jin de sa main, plus tard, pour finie par posséder la Fissure pour elle seule.

« Co… Coopération, avec de vulgaires humains ?! Mais comment… ? »

« Tu as choisi de me servir, moi et pas le Seigneur, n’est-ce pas ? C’est pourquoi tu as bâti ton petit nid ici, toi aussi. Si le Seigneur a réellement des choses étranges dans la tête en ce moment, ne devrions-nous pas nous occuper de lui en premier lieu, afin de nous diriger sur la bonne voie par la suite ? Pour ça, nous ne pouvons le faire seuls. »

L’Apôtre ne pouvait rien répondre à l’affirmation de Bathory, qui était sûre d’elle et souriait face à lui. Confronté à ce sourire magnifiquement létal, la seule chose qu’il put faire fut de hocher la tête en silence.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 149
MWLU : Chapitre 151

12 Commentaires

  1. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. StulioS

    Merci pour ce chapitre !

    #teamBathory

    (100% elle vas vouloir Sae-jin pour elle soon !)

    Répondre
    1. Personne

      Et une team de plus dans la guerre des wifus. L’auteur n’a vraiment aucune limite.

      Répondre
  3. Hina

    #TEAM BARTHORY
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Deux ou trois heures. Juste ça.

    Répondre
  5. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Gunts92Gunts92

    Merci pour le second chapitre de la semaine, a la semaine prochaine Rakaaupoulet
    ah non ya dms aussi 😀

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ah, non ! Tu as dit à la semaine prochaine !
      Ce qui est dit est dit !
      Du coup, pas de DMS.

      Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com