MWLU : Chapitre 151

MWLU : Chapitre 150
MWLU : Chapitre 152
〈 151. Suspicion et Alliance (2) 〉

 

Exactement deux semaines s’étaient écoulées depuis le début de l’exhibition.

Et comme pour se moquer complètement des inquiétudes initiales de Sae-Jin concernant la possibilité des gens qui ne s’uniraient pas sous une même bannière afin de suivre ces jeux, le truc complet continuait de plus belle tout en se trouvant être un succès étourdissant.

Maintenant, il se souciait d’autant plus que les gens puissent se débarrasser de leurs peurs un peu trop efficacement ; la solidarité excessive qui unissait les citoyens était telle qu’elle se changeait rapidement en un véritable problème.

Pourquoi est-ce que les fans ne pouvaient pas simplement encourager les candidats qu’ils aimaient tout en cessant de ressentir le besoin d’irriter et attaquer les autres ? Sae-Jin ne pouvait simplement pas comprendre. Mais peu importait, cela n’empêcha pas 15 Chevaliers et autant de Sorcier de passer en finale.

Et à partir de là, ces candidats allaient s’engager dans des combats physiques entre Chevaliers et magiques entre lanceurs de sorts afin de voler des points aux autres participants.

« C’est au-delà du niveau d’un simple chaos, tu sais ? Même dans l’Aube, tout le monde ne parle plus que de ça. »

Avec un sourire rafraichissant placardé sur le visage, Yu Sae-Jung regardait la télé, sa main droite déplaçant une souris connectée à son ordinateur portable tandis que la gauche envoyait des messages sur son téléphone.

C’était véritablement un niveau de maîtrise du multitâches digne de la gente féminine. Sae-Jin était toujours sidéré par sa capacité à faire plus d’une chose à la fois.

« Au fait, Sae-Jung… Pourquoi es-tu si occupée ? »

« Uh ? Ah, ben, j’ai été aussi prise que toi récemment. Tu vois, comme tu ne veux pas qu’on se présente en public ensemble lors des grandes occasions, j’ai été obligée d’apprendre à me socialiser autrement. Alors je suis allé à un paquet de ces rassemblements, tout ça, et puis, ben, les gens sont vraiment curieux maintenant – quel sera le prochain test, qui nous attendons-nous à voir succéder de notre côté, ce genre de truc. »

« …Oh, vraiment ? »

Sae-Jin fit furtivement dériver son regard et jeta un œil acéré vers le téléphone. C’était vrai, un flux infini de message apparaissait dans une salle de discussion où elle se trouvait. Cependant, le nom de cette salle était « Rassemblement de l’équipe des super élites n°1 de l’Ordre de l’Aube. » Même si c’était un titre assez enfantin, la première unité était probablement faite des plus puissants combattants de l’Aube et ce n’était alors assurément pas une simple vantardise.

« … ! »

À ce moment, les Yeux du Loup brillèrent d’un éclat doré. Ce n’était pas à cause de cette salle de discussion, non. C’était à cause d’une boîte de dialogue flottante qui venait d’apparaître dans un coin du téléphone.

[Kim Jong-Ho : Mademoiselle Sae-Jung, kestufai ?]

Même d’un simple coup d’œil, c’était le nom d’un homme ; sa photo de profil publique montrait aussi un type fier de lui et pour couronner le tout, ces mots pouvaient fortement démontrer un intérêt certain de sa part pour Sae-Jung.

« C’est un homme. »

Une voix glaciale émergea des profondeurs de la gorge de Sae-Jin avant qu’il n’ait pu le remarquer. Yu Sae-Jung pencha légèrement la tête, légèrement perplexe.

« ……Eh ? »

« Lui. Ce mec, sur le téléphone. C’est un mec. Hein, que c’est un mec ? »

Sae-Jin pointa le téléphone du doigt. Mais l’alerte de réception d’un message privé était déjà passée.

Les yeux de la jeune fille suivirent le doigt et la direction qu’il désignait, avant de devenir un peu plus froids sous des sourcils froncés.

« Que… Tu regardais mon téléphone ? »

« Qu’est-ce que tu veux dire, regarder ? Je peux clairement voir ce que tu fais, je n’ai pas besoin de t’espionner. »

« Oh, merde. Tu ne me laisses pas voir le tien quelle qu’en soit la raison, et toi tu regardes le mien sans permission ? »

Elle gonfla les joues, visiblement irritée. Ceci dit, il n’avait pas la tête à jouer à ça ; elle avait bien sûr l’air adorable et il finit par lui tapoter la tête tout compte fait.

« Non, attends. Tu as juste reçu un message d’un mec. Et il flirtait clairement avec toi. »

« C’est une salle de discussion, je n’ai aucune idée de qui tu parles… Attends, tu ne sais pas ce qu’est une salle de discussion ? Tu sais, comme un groupe de SMS. À plusieurs. C’est un endroit où plusieurs personnes peuvent discuter par SMS… »

Kim Sae-Jin sentit apparaître de profondes rides sur son front. Pourquoi le traitait-elle comme un vieillard grabataire ?

« Je sais ce qu’est une salle de discu… de discussion, ok ? Mais ce message n’en faisait pas partie, c’était un message privé. »

« ……Mm ? »

Elle secoua la tête, perplexe. Sae-Jin ne manqua pas cette chance et tendit rapidement la main.

Il comptait kidnapper de force le téléphone de sa dulcinée. Cela dit, elle le cacha rapidement derrière son dos. Sa réaction fut vraiment électrisante, et si rapide qu’elle ne fit qu’élever les flammes de la suspicion, encore un peu plus.

Sae-Jin, clairement insatisfait, fronça profondément les sourcils.

« Donne-moi ça. Pourquoi tu me le caches ? »

« Attends, juste une seconde, ok ? C’est… Ce n’est pas ce que tu crois… »

« C’est pour m’en assurer que je te demande de me le donner. Eh, pourquoi un type t’appelle ‘mademoiselle Sae-Jung’ ? »

« Il est… le fils du président du groupe Jaesung. Il est le dernier-né et ne peut pas hériter du business familial. Alors il s’est concentré sur une carrière de Chevalier et maintenant, il est de haut niveau dans l’Ordre du Corbeau. Son futur est vraiment prometteur… »

Yu Sae-Jung crachait des inepties, le visage rouge.

« Non, tu n’as pas à me faire un résumé, donne-moi simplement le téléphone. »

« V… Vraiment, ce n’est rien d’important, vraiment, vraiment. Tu contactes aussi Hazeline de temps en temps, non ? C’est pareil. »

« Quoi ? »

Soudain, il sentit qu’il devenait réellement furieux. Les messages qu’il envoyait à Hazeline par-ci par-là étaient…

Putain, c’est ça qu’ils appellent « Quand je le fais c’est normal, quand les autres le font c’est de la triche » ?

Sae-Jin reprit son souffle et se calma légèrement avant de continuer lentement.

« …Tu as raison. Ça pourrait aussi être le cas. Mais voilà… Est-ce que ce type sait que toi et moi, nous sommes ensemble ? »

Hazeline agissait comme elle le faisait en le sachant. Cependant, elle avait cette excuse plutôt pratique de sa race et de ce truc qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de faire. Et qu’avait ce type, ce Kim Jung-Ho, pour se justifier ?

Entendant sa question, Yu Sae-Jung fit rouler ses yeux encore et encore comme si elle tentait de rapidement penser à quelque chose, mais finit tout de même par avouer.

« Non. Il ne sait pas. »

Et elle utilisa le léger moment de choc de Sae-Jin pour continuer avec le reste de l’histoire.

« Dans notre Ordre, peu de gens savent que nous vivons ensemble. »

« …Mais, comment se fait-ce ?3

« C’est parce que nous ne l’avons pas annoncé officiellement. »

« Mais n’importe qui avec plus de la moitié d’un cerveau devrait l’avoir compris. Nous vivons ensemble depuis longtemps, maintenant. Non, attends… Ok, certaines personnes pourraient ne pas savoir, c’est vrai, mais n’as-tu pas dit qu’il était le dernier né d’une putain de grande famille ? Alors comment pourrait-il ne pas savoir ? »

Elle ricana légèrement. Évidemment, au sein de certains cercles de journalistes, sa relation avec Sae-Jin était effectivement un secret de polichinelle. Mais comme presque tous gardaient les lèvres closes à ce sujet, rien ne circulait, pas même le moindre mémo. Après tout, se mettre le Monstre et l’Aube à dos n’était pas le meilleur pari à prendre. C’était plus proche du suicide professionnel, à vrai dire.

« Ng. Il ne sait pas. C’est un peu comme s’il avait été abandonné par sa famille, tu sais. Il est vraiment à prendre en pitié sur ce point. Les gens dans l’Ordre pensent de même – c’est comme si nous étions frères et sœurs, tous autant que nous sommes. Sauf pour Joo Ji-Hyuk, bien sûr. »

« Vraiment ? Non, pas moyen que ce soit le cas. Ce mec sait probablement à propos de nous. Peu importe à quel point il est abandonné par sa famille… »

« Là… Là, pourquoi ne regarderais-tu pas par toi-même ? Regarde avant de juger. »

Comme si Sae-Jin s’était suffisamment calmé alors, elle lui tendit son téléphone.

« Regarde, ce n’est vraiment rien, comme je te l’ai dit. »

Si Sae-Jin était un homme d’une générosité aussi grande qu’un océan, il aurait pu le lui rendre en répondant qu’il croyait en elle, que c’était bon, pas de souci, le tout d’une voix ferme, douce et digne.

« Mais bon, un océan est bien incapable de tenir un Léviathan prisonnier, après tout. »

« ……Mais de quoi tu parles ? »

Il marmonnait quelques trucs incompréhensibles et vérifia le contenu du téléphone.

[Mademoiselle Sae-Jung, viens-tu à la conférence du jour ?] (13 février, 10 : 03 AM)

[Nope. Pourquoi devrais-je ?] (13 février, 09 : 43 PM)

[Haha, vraiment ? Moi, je ne peux pas même si j’en ai envie…] (13 février, 09 : 45 PM)

== (Des types de messages similaires continuent encore et encore et ont été omis par l’auteur. Non, sérieux.)

[Kim Jong-Ho : Mademoiselle Sae-Jung, kestufai ?]

Sae-Jin trouvait la défense de Sae-Jung plutôt satisfaisante. Cependant, pourquoi est-ce que cet idiot, Kim Jung-Ho, était-il si persévérant… ? Pendant qu’il se concentrait sur le téléphone, Yu Sae-Jung déplaça sa main agile comme un chat et rapide comme un saumon et attrapa le téléphone de Sae-Jin.

« Je vais moi aussi regarder ton téléphone pendant que tu es occupé sur le mien. »

À ce moment, Sae-Jin se figea, telle une statue. Heureusement, il n’avait pas eu masse de contacts avec des femmes récemment.

Même Hazeline s’était tenue à l’écart. Comme si elle était devenue consciente de ses actes, à part laisser des commentaires comme « La photo ressort bien » sur les images qu’il mettait en ligne de temps en temps, elle n’avait pas tenté une seule fois de l’appeler pour des affaires personnelles.

« Hmm, hmm. Ouaip. Bien. »

Terminant son inspection en moins de trois minutes, Yu Sae-Jung reposa l’appareil, satisfaite du résultat. Elle glissa ensuite dans les bras de Sae-Jin plutôt confortablement.

« Ah, c’est vrai. Pourquoi est-ce que ce Sorcier de Bangbae-Dong n’est pas devenu un candidat ? »

« Mm ? »

« Non, je veux dire, n’a-t-il pas une bonne relation avec nous ? Il nous a donné, gratuitement, tous ses grimoires. J’ai entendu que les Sorciers étaient si pressés de participer à cette compétition, c’était parce qu’ils rêvent tous d’avoir accès à la bibliothèque réservée au membres, la seule au monde où l’on peut trouver le moindre exemplaire des grimoires. Et puis, n’a-t-il pas sorti le vingt-cinquième, récemment ? »

Deux jours plus tôt, ç’avait effectivement été le cas. Le grimoire numéro 25 avait évidemment suscité une réaction attendue mais malheureusement pour tous, le seul endroit où l’on pouvait le consulter était cette bibliothèque privée appartenant au Monstre.

« Ah, le Sorcier de Bangbae-Dong ? »

« Nn. J’aimerais le rencontrer, au moins une fois. »

Yu Sae-Jung souriait de toutes ses dents.

La voir totalement inconsciente de la réalité et souriant adorablement, Sae-Jin prit sa décision, ses lèvres tremblant légèrement. Il semblait qu’il était temps de lui dire la vérité à propos de ce Sorcier de génie. Elle savait que son Trait lui permettait de se transformer en Léviathan. Elle savait également qu’il pouvait emprunter les pouvoirs de ce monstre lorsqu’il était sous forme humaine.

« Le Sorcier de Bangbae-Dong, c’est moi. »

« …………Huh ? »

« Après un long silence, elle répliqua, le visage crispé et perplexe.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Le nom du Sorcier, c’est ‘Moi’ ? »

Il pensait qu’elle plaisantait mais l’expression de son visage et le ton de sa voix étaient on ne pouvait plus sérieux. Sae-Jin éclata de rire et secoua la tête.

« Hahaha ! Non, je suis ce Sorcier. Tu n’as pas du tout remarqué ? »

« Uh, uh… Mais qu’est-ce que tu dis… Mais, mais comment !! Tu mens ! »

Complètement choquée, Yu Sae-Jung sautait dans tous les sens et elle finit par l’attraper par les épaules en le secouant avec violence.

« Penses-y calmement. Le Léviathan est une créature magique. Et pourquoi le Sorcier de Bangbae-Dong, qui n’a aucun rapport avec nous, nous donnerait-il tous ses grimoires ? »

« ………OMG. »

Dans les yeux et la bouche de Yu Sae-Jung, qui ne pouvaient pas s’agrandir plus que ça, l’étonnement n’avait aucun mal à se faire son chemin. Même si c’était plutôt similaire à la fois où il avait annoncé être le Forgeron Orque, le choc de cette fois-ci était bien plus grand.

Cependant, elle reprit ses esprits plutôt rapidement et commença à calculer les profits potentiels.

« D… Dans ce cas, peux-tu laisse l’Aube garder les grimoires ? Tu le sais, hein ? Que nous avons lutté avec peine pour établir notre propre Tour de Sorciers depuis un moment déjà. »

« …Qu’est-ce que tu me fais, là ? Tu ne vas pas être plus choquée que ça ? »

« Huh ? ah, non, non, je suis réellement et complètement abasourdie actuellement ! Wouuuaaah ! Woooooooo ! Tu es si formidaaaaaable ! Vraiment !! »

La voyant ainsi, à utiliser ses mains et ses pieds pour mieux exprimer la profondeur cachée de son émerveillement, elle semblait clairement beaucoup plus vivante que par le passé. À comparer à la première fois où ils s’étaient rencontrés, il pouvait ressentir un gigantesque changement en elle.

« Tu es si viril, et ton corps est si parfait, et tu peux faire des armes si parfaites, et tu peux utiliser la magie tellement bien… »

Elle continua à enfoncer le clou et se blottit dans ses bras encore un peu plus en murmurant d’une voix qui réclamait de la pitié à tout prix. Sae-Jin la regarda sans trop réaliser avant de se mettre à sourire.

« Ok, faisons comme ça. Divise les bénéfices de la Tour de Sorcier entre l’Aube et le Monstre. Avec ça, non seulement les grimoires seront fournis en intégralité, mais même le nom du Sorcier sera affilié à la Tour. »

La négociation démarra en toute honnêteté.

Les yeux de Sae-Jung vibrèrent imperceptiblement.

« …Huh ? Mais… Mais pourquoi ? Pourquoi ? Ça n’a aucun sens… Le Monstre ne nous a jamais aidé à bâtir notre Tour jusqu’à présent… »

« Mais je vais aider avec le Sorcier de Bangbae-Dong, non ? Et ce ne sera pas une petite aide… Ses grimoires, et son nom, par-dessus tout. Avec ça, aussitôt la Tour sortie du sol, je suis à peu près certain qu’elle sera reconnue par tous, directement. »

« ………… »

Environ trois secondes de silence plus tard, elle glissa hors de son étreinte, sortit son téléphone et passa un appel.

Sae-Jin attendit avec grand intérêt la réponse de l’autre « partie. »

 

***

 

Au milieu du mois de mars, le concours opposant les Chevaliers et les Sorciers à leurs opposants respectifs, qui avait attiré près de 40 000 spectateurs par match, arrivait à son terme.

Kim Yu-Rin enregistra un écrasant score de 14 victoire et restait invaincue dans la catégorie des Chevaliers tandis que chez les Sorciers, une Elfe inconnue dénommé Emil Rerheu obtint le même résultat.

Au travers d’une série d’autres tests incluant des combats contre des monstres, la contribution au bien public, des jeux faisant appel à l’intelligence et à la connaissance générale et d’autres types de variétés mineures, vingt candidats sur les trente furent disqualifiés. Et ceux qui le furent disparurent là d’où ils étaient venus, pleins de remords et de regret, mécontents ou furieux – un Sorcier partit même en pleurs.

Kim Sae-Jin décida alors de donner une interview face-à-face avec les dix candidats restants. Il voulait directement trancher dans le tas en s’assurant lui-même du caractère et du potentiel des futures recrues de la Guilde, et évidemment, son idée fut un plaisir pour les diverses chaînes de télévision.

« C’est un plaisir de vous rencontrer, Sorcière Emil Rerheu. »

« Moi de même, c’est un plaisir~ »

La première rencontre s’avéra être celle à laquelle avait droit cette Elfe, Emil Rerheu. Sae-Jin sentit une aura quelque peu dangereuse et sournoise émaner d’elle mais décida de ne pas la juger trop prématurément. Après tout, il ne connaissait rien d’elle.

« Le score pour les connaissances générales est… zéro ?! Si je lis les remarques des juges, on est là au niveau d’un reptile ou d’un primate… On dirait que vous n’avez pas beaucoup étudié… »

Il lui lança délibérément le premier sujet tout en activant les Yeux du Loup. Il tentait de voir au plus profond du cœur et de la personnalité de son interlocutrice en la déstabilisant légèrement.

« …Et quelle merde essayez-vous de fouiller là ? »

L’Elfe sourit de manière rafraichissante avant d’émettre un soupçon de mana tout autour d’elle, détruisant chaque caméra installée dans la pièce.

« Que… !! »

« Je préfèrerais que tu arrêtes de me regarder avec ces yeux emplis de dégoût. Je veux dire, j’ai fait le chemin jusqu’ici juste pour négocier et toi, toi tu me donnes envie de te tuer immédiatement. »

En même temps qu’un lourd manteau oppressant, une vraie envie de tuer qui écrasa la pièce toute entière, la peau de l’Elfe fondit pour révéler Prillani Bathory.

Sae-Jin ne put s’empêcher d’admirer son déguisement parfait. Vraiment, ça signifiait que la Reine dans cet état de perfection pouvait même tromper les Yeux du Loup ?

« Salut, gamin. Fait un moment, hein ? »

Bathory lui tapota légèrement sur le cou en parlant. Immédiatement, l’intérieur de la pièce s’assombrit et fut séparé du reste du monde.

« …Oh, ouais. Ouais, ça fait un moment. Une autre barrière d’isolation ? …Alors, toi et moi… On remet ça ? »

Sae-Jin répondit en souriant, prêt pour une nouvelle bataille « sanglante ».

Mais contrairement à son expression détendue, même prêt à ce qui allait se passer, son cœur battait la chamade.

« Yo. Ne sois pas si tendu. Je suis venu pour coopérer avec toi, après tout. »

« …Coopérer ? »

« Exact. »

Face au visage confus de Kim Sae-Jin, Bathory afficha un sourire enjôleur.

« Tu vois, je vais t’aider à tuer le Seigneur des Vampires. Qu’en dis-tu ? »

« Quoi…… ?! »

La conscience de Sae-Jin vibra l’espace d’une seconde lorsqu’il la vit sourire. Mais ce fut tout. Plusieurs fenêtres d’information s’affichèrent, lui indiquant que ses compétences s’étaient activées, l’une après l’autre.

[La compétence unique, Le Corps Divin le plus pur, a été activée.]

[La magie de séduction d’ultra-haut niveau de Bathory a été annulée.]

[Une partie de la magie de séduction a été renvoyée à son lanceur !]

Immédiatement, elle fronça les sourcils, même si ce fut si léger. Bien sûr, Sae-Jin savait pourquoi, il venait d’en être informé. Ceci dit, il maintint un visage impassible et hocha la tête.

Ouah…

Ainsi, cette nouvelle compétence pouvait l’aider de cette manière. Sae-Jin soupira intérieurement tout en vérifiant les informations du Corps Divin le plus pur, pour la première fois.

[Le Corps Divin le plus pur]

– Le corps de l’hôte est purgé de toute impureté et effet négatif.

– Selon la volonté de l’hôte, la puissance physique du corps peut être augmentée jusqu’à un maximum de 1000%. Cependant, plus le pourcentage est élevé, plus le temps est court.

– Est appliqué sous toutes les formes.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 150
MWLU : Chapitre 152

11 Commentaires

  1. Gunts92Gunts92

    Ouai cheatage de malade again

    Répondre
  2. MimizuneMimizune

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  3. StulioS

    noooon fallait que le charme marche 🙁 GOGOGO bathory !!!!

    (Merci pour le chapitre :D)

    Répondre
  4. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Le corps divin est une capacité OP.

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. gutsguts

    Merci pour le chapitre,il devient de plus en plus cheater la quand même

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com