BTTH Chapitre 511
BTTH Chapitre 513

La VA était longue et ignoble, mais j’ai enfin terminé ! Le DNC viendra soit dans la nuit, soit demain…

Bonne lecture et bonne nuit, du coup~

 

 

Chapitre 512 – Lignée sauvage et violente

 

 

Xiao Yan ne fut pas le seul à être abasourdi par l’apparition soudaine des ailes de Dou Qi dans le dos de Lin Xiuya ; même Yan Hao et les autres qui le connaissaient étaient tout aussi stupéfaits. Ce ne fut que bien plus tard qu’ils se reprirent peu à peu, échangeant des regards solennels.

Bien que Yan Hao ait effleuré la barrière menant au rang de Dou Wang, ce léger contact l’avait un peu plus puissant qu’un Dou Ling ordinaire au pinacle. Il avait encore un bon chemin à faire pour atteindre le niveau où il pouvait réellement dépendre de sa force pour agglomérer des ailes de Dou Qi comme Lin Xiuya. Une fois de plus, ce dernier l’avait surpassé…

Les ailes de Dou Qi étaient un symbole extrêmement important dans la culture du Dou Qi ; elles représentaient le franchissement d’une barrière naturelle, qui avait stoppé la progression d’innombrables personnes…  Dou Wang ! Un nombre incalculable de personnes talentueuses s’entraînaient dures avec ces deux mots comme objectif, mais ils représentaient aussi de terribles épreuves face auxquelles bien des praticiens cessaient de progresser avant de finir par s’arrêter là.

Les Dou Ling et les Dou Wang étaient juste séparés par un niveau, mais la différence entre eux était plus grande qu’entre les différents niveaux précédents. Un Dou Ling gaspillait beaucoup de Dou Qi lors de ses combats ; peu importe qu’une personne ait un Dou Qi plus pur et plus puissant que les autres, vu qu’il y avait une limite à leur énergie et qu’elle finirait par s’épuiser.

Cependant, toute personne parvenant à percer au rang de Dou Wang se retrouvait alors avec une énergie majestueuse et quasi illimitée dans le monde extérieur. Elle  pouvait la manipuler et la transformer à sa guise, et il était même possible à cette énergie terrifiante de déchirer les montagnes et fendre le sol. La différence entre les deux niveaux était claire : l’un dépendait de la force physique, tandis que l’autre manipulait l’énergie naturelle. Un seul coup d’oeil permettait de savoir qui était le plus puissant des deux.

Voilà pourquoi tout le monde fut stupéfait de voir Lin Xiuya avec des ailes dans le dos. Et durant cette stupeur, ce dernier poussa un cri froid et sévère : « Tornade meurtrière verte ! »

Suite à ce cri, tout le monde eut l’impression que la brise soufflant dans la vallée se solidifiait soudainement. Peu après, des rafales furieuses soufflèrent avec force, et une puissance incroyable s’aggloméra rapidement dans les airs.En l’espace d’un clin d’oeil, cette concentration fut terminée, et une terrible force déchira l’air dans un sifflement interminable.

« Xiu ! »

Une ombre vague et verte contenant un vent à la puissance extrême s’abattit explosivement vers sa cible. L’ombre avait beau être très approximative, on pouvait tout de même vaguement distinguer sa forme : celle d’une épée longue d’énergie. Cette épée allait si vite que ça en était un peu effrayant ; d’après le vent tournoyant follement à sa surface, elle semblait être un objet d’énergie compressée et formée à partir du vent. Cette énergie quasi substantielle se mouvait avec sa technique de Dou, et le résultat donnait une puissance absolument incroyable.

La cible de l’ombre verte était clairement le singe démon céleste des neiges, qui avait bondi dans les airs et se trouvait incapables d’esquiver. Ne pouvant changer de trajectoire comme à terre, la bête dut se résoudre à encaisser frontalement le coup. N’ayant d’autres solutions pour contrer cette technique puissante, elle ouvrit grand la gueule et montra les crocs en émettant successivement des rugissements sourds. Une énergie blanc pâle se dégagea rapidement de son corps, et s’aggloméra enfin pour former une boule de glace qui l’enveloppa.

La boule de glace venait à peine de se former quand le vent sifflant la frappa violemment dans une explosion sourde. Aussitôt, l’énorme boule chuta rapidement et s’écrasa lourdement près de l’entrée de la vallée, dans une projection de fragments de pierre. La collision avec le sol provoqua un énorme cratère de plus d’une dizaine de mètres de diamètre, et de nombreuses craquelures commencèrent à se répandre dans toutes les directions depuis le point d’impact, jusqu’à atteindre la forêt.

Yan Hao se précipita vers le point d’impact en faisant déferler son Dou Qi, afin d’empêcher le primate blessé de profiter de l’occasion pour s’enfuir.

Les spectateurs tournèrent fermement leurs regards vers le nuage de poussière que l’impact avait soulevé. Une silhouette humaine verte apparut dans les airs et se posa stablement sur la cime d’un arbre. Tous les regards se tournèrent vers elle, et les gens reconnurent leur camarade Lin Xiuya, blanc comme un linge. Ses ailes de Dou Qi, à ce moment, devinrent graduellement de plus en plus fines… Un peu plus tard, elles éclatèrent dans un craquement en des particules brillantes, qui emplirent l’air et s’estompèrent jusqu’à disparaître.

Le jeune homme vêtu de vert tint fermement son épée longue en main et dit à ses camarades, un sourire amer en lèvres : « Ce monstre est effectivement très puissant. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que nous n’arrivions pas à le retenir davantage, malgré notre supériorité numérique. Sans la méthode de Qi relativement unique que je pratique, je n’aurais pas réussi à produire de juste ces ailes de Dou Qi, et j’aurais été tué par cette attaque. J’ai peut-être évité le désastre, mais j’ai épuisé mon énergie. »

Yan Hao et les autres furent tous étonnés par sa révélation : « C’est grâce à ta méthode de Qi ? » Ils soupirèrent tous intérieurement de soulagement.

Xiao Yan entendit également sa révélation depuis sa cachette dans les bois, et il comprit aussitôt de quoi il retournait. C’est donc grâce à sa méthode de Qi… J’avais effectivement dit qu’il n’avait qu’un pied dans le niveau de Dou Wang, mais ce n’est pas pour autant qu’il st capable d’agglomérer sous Dou Qi en ailes.

En temps normal, toute personne capable d’utiliser son propre Dou Qi pour former des ailes était un expert qui finirait absolument par devenir un Dou Wang. Une personne pouvant non seulement agglomérer son énergie en ailes et flotter ou voler dans les airs un temps durant était un véritable Dou Wang. Pour atteindre ce niveau, il fallait d’abord augmenter la force de son corps, et pratiquer une méthode de Qi particulière n’était en aucun cas un prérequis. Clairement, Lin Xiuya n’avait pas encore réellement franchi l’énorme gouffre entre Dou Ling et Dou Wang.

Han Yue se remit de sa stupeur, causée par la puissance de son camarade, et demanda doucement : « Est-ce que la bataille est terminée, senior Lin ? »

Yan Hao et les autres se ressaisirent en l’entendant poser cette question, et ils tournèrent précipitamment leurs regards vers le nuage de poussière. Ils se concentrèrent sur leur ouïe et après une longe écoute attentive, ils n’entendirent aucun mouvement. Ils se réjouirent aussitôt, tout en conservant un léger doute.

Lin Xiuya tourna son regard en contrebas, fronçant les sourcils. Il savait parfaitement quelle puissance son attaque précédente contenait ; elle pouvait avoir légèrement blessé le singe, mais il était absolument impossible qu’il l’ait tué juste avec ça.

Plusieurs pensées le traversèrent, et il retroussa ses manches pour faire surgir de nulle part une bourrasque violente qui balaya toute la poussière en suspension.

Alors que la poussière se dispersa peu à peu, un énorme fossé apparut sous les yeux de l’assemblée. Le trou était assez profond, sombre et entouré d’une légère couche de glace.

Lin Xiuya concentra son attention sur les profondeurs du trou, et son regard se refroidit soudainement en y découvrant un étranger et léger halo rouge.

Il dit alors d’un voix basse, le coeur serré : « Quelque chose cloche, faites attention ! »

Aussitôt, Yan Lao et les autres prirent une expression sérieuse, et ils firent jaillir leur Dou Qi pour s’en envelopper. De loin, ils ressemblaient à des amas de couleurs différentes, mais ces amas émettaient constamment une puissante pression.

Xiao Yan, toujours planqué, fut également surpris par le changement soudain qui se déroula sur le champ de bataille. Il fixa le trou noir et grâce à sa perception spirituelle fine, il put vaguement sentir qu’une chose terrifiante d’en déferler explosivement.

La voix de Yao Lao retentit soudainement en son esprit, avec une certaine jubilation malveillante… Sois un peu plus prudent, la force de ce singe démon céleste des neiges est en train d’augmenter. Comme je m’y attendais, cette créature a déjà réveillé sa lignée violente et sauvage. L’assaut de ces types va probablement échouer.

Cette nouvelle surprit le jeune homme, qui poussa aussitôt un rire amer et se tût. Il étouffa son Dou Qi avec encore plus d’attention et observa le champ de bataille.

Le silence perdura pendant encore trois ou quatre minutes, pendant lesquelles la lueur étrange qui luisait dans le trou s’intensifia. Elle finit par devenir si intense qu’elle devint rouge sang, et cette scène fantasmatique ne manqua pas d’angoisser les jeunes gens. Sans l’attraction qu’exerçait le lait corporel de trempe de noyau, ils auraient probablement battu immédiatement en retraite.

Han Yue, du haut de sa cime éloignée, serra des poings couverts de sueur froide. Malgré la distance la séparant du combat, elle avait encore et toujours l’impression que des yeux sauvages la fixaient avec l’intention de la tuer depuis la fosse brillante. Peut-être que la bête intelligente avait compris qu’il ne serait pas retrouvé dans une telle situation si elle n’avait pas découvert la présence du lait corporel.

Alors qu’elle s’imaginait tout ça, un bruit d’explosion cristallin retentit soudainement du trou noir, stressant tout le monde par la même occasion. Aussitôt, un halo rouge extrêmement vague jaillit du trou à une vitesse terrifiante, laissant tout le monde coi une seconde. Leurs expressions changèrent cependant drastiquement, et ils se mirent tous à fuir précipitamment comme des lapins sans même se concerter.

Le halo rouge apparut d’abord devant Lin Xiuya, qui s’enfuyait pourtant à toutes jambes. Ce dernier ne vit même pas exactement la silhouette de son adversaire lorsqu’un vent glacial vint vicieusement s’écraser devant lui, comme en déchirant l’air.

Le jeune homme fit précipitamment danser son épée en sentant ce vent pénétrant, et il dessina plusieurs filets devant lui à toute vitesse. Ces filets endurèrent juste un instant l’assaut de cette bourrasque glacée, avant d’éclater dans un bang et de le frapper. Il fut aussitôt projeté en arrière comme un boulet de canon vers la forêt, et cracha violemment du sang.

Le plus puissant d’entre eux fut ainsi envoyé bouler dans la forêt en un seul échange, ce qui fi immédiatement grimacer terriblement Yan Hao et les autres.

La silhouette rouge, après sa première victoire, ne se lança pas à l’assaut des autres humains ; au lieu de ça, elle tourna ses grands yeux cramoisis vers Han Yue, dont les cheveux longs flottaient au vent. Elle poussa un rugissement empli d’intention meurtrière, et l’écho de son hurlement retentit à travers toute la forêt.

Yan Hao fut surpris qu’elle soit la cible du monstre, et il cria aussitôt précipitamment : « Vite, fuis, Han Yue ! »

La jeune femme, du haut de son arbre, remarqua également la forme rouge qui fonçait rapidement vers elle. Son beau visage se mit à pâlir, mais elle ne perdit pas sa présence d’esprit. Vu que Lin Xiuya, malgré sa vitesse et sa force, n’avait pas tenu plus d’un échange face au singe, fuir ne l’aurait menée qu’à sa perte. Par contre, en se battant de toutes ses forces, elle pourrait avoir une infime chance de survivre…

Elle sera le poing, o un air froid blanc apparut rapidement, mais le halo rouge apparut soudainement devant elle avant qu’elle n’ait pu aggloméré son Dou Qi. Un visage bestial plein de sauvagerie apparut sous ses beaux yeux…

Roaaaaaaaar ! »

Ce rugissement plein d’intention de tuer se propagea dans le ciel, et un vent froid plus pénétrant encore que celui qui traquait Lin Xiuya déchira férocement l’air. Il s’abattit vers la demoiselle livide, qui tremblait comme une fleur balayée par le vent.

Yan Hao et ses alliés, pas loin de là, regardèrent la situation avec rage et impuissance. Cependant, les limites de leur force ne leur permettaient pas d’intervenir ; ils ne pouvaient que regarder cette belle fleur de lotus des neiges tomber de la pire manière qui soit.

La demoiselle abandonna également tout espoir, face à ce coup quasi fatal. Elle ferma ses beaux yeux, et une tristesse déchirante couvrit son beau visage froid.

Cette scène émouvante ne ralentit nullement le vent glacial et perçant. Il s’abattit avec la même cruauté sur sa proie, mais alors qu’il allait toucher sa tête, une ombre noire et ronflant comme le tonnerre passa devant elle tout à coup. « Chi !” Après son passage, la bourrasque pénétrante frappa le vide. Han Yue, qui aurait dû se trouver là et être tuée par un coup de paume, avait disparu en un instant.

Yan Hao et les autres furent également stupéfaits par la tournure inattendue des évènements. Ils tournèrent aussitôt précipitamment leurs regards pour voir l’ombre noire apparaître au sommet d’un arbre, cent mètres plus loin. Elle tenait Han Yue contre sa poitrine ; la jeune femme paraissait totalement terrifiée.

L’ombre baissa la tête et observa le visage froid et attirant de la personne qu’il venait de secourir. Cependant, la pâleur de son beau visage la rendait terriblement adorable et bien qu’il la porte comme une princesse, il ne pouvait que se raidir maladroitement à cause des observateurs. Il demanda en riant doucement : « Est-ce que tout va bien, Senior Han Yue ? »

Ce ne fut qu’en entendant sa voix que la demoiselle ouvrit immédiatement des yeux tremblants et surpris. Lorsque son regard tomba sur le beau visage délicat devant elle, elle se mit à bégayer d’une voix incrédule : « Tu… Toi… Xiao Yan ? »

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 511
BTTH Chapitre 513

Related Posts

7 thoughts on “BTTH Chapitre 512

  1. Merci pour ce chapitre.

    « Dou Wang ! Un nombre incalculable de personnes talentueuses s’entraînaient dures avec ces deux mots comme objectif, mais ils représentaient aussi de terribles épreuves face auxquelles bien des praticiens cessaient de progresser avant de finir par s’arrêter là. » Et pourtant… J’en dis pas plus mais sachez tous une chose : retenez bien cette phrase dans un coin de votre tête et on en reparlera quand on sera plus loin dans le LN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com