BTTH Chapitre 517

BTTH Chapitre 516
BTTH Chapitre 518 [Bonus]

Eh eh eh, tout allait trop bien pour le père Yan jusque là ! Maintenant, il va souffrir, et je vous laisse jusqu’à mardi avec un sale cliffhanger :p

Bonne lecture à tous !

(NB : ce chap aurait dû sortir à 17h15, aucune idée de pourquoi il n’a pas été posté…)

 

Chapitre 517 – La Reine Médusa réapparaît.

 

 

Xiao Yan descendit du plafond et se retrouva à nouveau à côté du rocher vert, dans l’encoche duquel se trouvait le liquide blanc crème. Bien qu’il ait déjà été dilué, il avait tout de même de bons effets. Il ne pouvait peut-être pas laver et raffiner les os, mais il pouvait malgré tout bien raffiner le corps.

La voix de Yao Lao résonna dans sa tête. “Tu peux en prélever un peu. Tu pourrais peut-être parvenir à t’en servir lors de tes raffinages futurs de pilules.”

Le jeune homme hocha la tête, sortit deux bouteilles de jade de son anneau de stockage, et les remplit avec ce lait corporel. Une fois cela fait, il ne restait qu’un peu moins de la moitié du liquide dans l’encoche.

Il regarda ce qu’il restait et réfléchit un peu, mais il décida de ne pas tout prendre. Lin Xiuya et les autres allaient sûrement revenir pour prendre ce liquide et s’ils devaient repartir les mains vides après avoir trimé pendant une demi-journée, ils se douteraient forcément que quelqu’un s’était servi avant eux. De plus, leur groupe et lui étaient les seuls à savoir que ce trésor unique se trouvait là. L’adolescent avait beau ne pas craindre leurs soupçons, c’était tout de même Han Yue qui avait qui l’avait découvert, quoi qu’on en dise. Il avait fait une sacrée bonne affaire sans effort, aussi aurait-ce été exagéré de sa part d’être cupide au point de tout prendre.

Le jeune alchimiste rangea ces deux bouteilles de lait corporel dilué dans son anneau en pensant à tout ça, puis il se retourna et repartit rapidement par là où il était venu en volant. Comme il était à présent familier avec la topographie des lieux, il mit beaucoup moins de temps à faire le trajet au retour. Il sortit de la grotte en à peine moins de vingt minutes.

D’un battement d’ailes, il vola vers la sortie de la vallée, et il put voir au loin dans le ciel nocturne le halo multicolore familier à peine visible, ainsi que des explosions d’énergie.

Il soupira de soulagement en constant que le halo aux sept couleurs brillait toujours vivement. D’un battement d’ailes rapide, il se changea en ombre noire qui traversa la nuit sans bruits. Un peu plus tard, il s’arrêta dans les airs au-dessus de la vallée et jeta un oeil au champ de bataille à son entrée. Il ne put alors s’empêcher de reste coi un instant.

À ce moment, l’entrée de la vallée avait été endommagée jusqu’à être totalement méconnaissable. Le sol auparavant plat était à présent couvert de cratères énormes, tandis que d’immenses rochers tombés de la falaise de la montagne couvraient les environs. La forêt de chaque côté était également ravagée, au point que la moitié du chemin menant à la vallée était couverte d’arbres couchés.

Le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux était toujours recroquevillé sur lui-même et flottait au-dessus du champ de bataille, en émettant constamment son halo multicolore. Toutes les bêtes magiques dans un rayon de cinq kilomètres à la ronde se cachaient sous l’effet de sa puissante oppression. Cela dit, bien que le Dou Qi du python soit toujours puissant, on pouvait tout de même voir en prêtant attention de profondes marques de balafres de griffe sur ses écailles. Son combat contre le singe démon céleste des neiges n’était clairement pas à sens unique.

Xiao Yan fit descendre son regard sur le singe au sol et fut stupéfait par ce qu’il vit. Près de la moitié de la fourrure de la bête était rongée par la salive très acide du serpent. Du sang frais coulait de son énorme tête, ce qui ne manquait pas de lui donner un air plus sauvage encore. Des cicatrices profondes étaient visibles partout sur son corps, et on lisait dans ses grands yeux rouges de la peur et de l’épuisement. Le monstre était déjà affaibli, mais il avait clairement à présent perdu toute envie belliqueuse face à un puissant adversaire comme le reptile.

Comparées à son apparence misérable, les petites blessures du Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux paraissaient insignifiantes.

Devant la différence entre les deux opposants, Xiao Yan ne put s’empêcher de penser avec surprise : Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce petit bonhomme soit aussi fort. Il est vraiment digne de sa lignée de bête unique des temps anciens.

Son arrivée attira l’attention du serpent comme du singe. Le premier sortit sa langue avec excitation en le voyant, tandis que le second poussa un rugissement furieux et assez agité.

Il ignora le singe démon céleste des neiges qui rugissait face au ciel, et cria à l’attention du reptile avant de battre des ailes : “Allons nous-en, petit gars !” Il s’envola ensuite rapidement vers le centre de la chaîne montagneuse.

Le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux hésita un peu avant de faire osciller son énorme queue. Le halo multicolore qui s’intensifiait autour de lui jusque là rétrécit rapidement, et il se transforma en une petite ombre qui fonça rapidement vers le jeune homme. Les deux silhouettes finirent par disparaître graduellement dans les ténèbres, laissant derrière elle le singe furieux mais impuissant.

Une grande silhouette, accompagnée d’une petite, descendit soudainement du ciel nocturne pour finalement atterrir au sommet d’une montagne. L’adolescent se retourna et jeta un oeil en direction de la vallée, qui avait déjà disparu de son champ de vision. Ce ne fut qu’alors qu’il poussa un soupir de soulagement.

Il tourna la tête et regarda le python qui flottait devant lui. Le halo multicolore des écailles de la bête était discrètement devenu plus terne ; selon toute vraisemblance, le combat contre le singe de tout à l’heure l’avait grandement épuisé. Il caressa doucement sa petite tête, puis il sortit une bouteille d’essence d’améthyste de son anneau de stockage et sourit : “Viens, mon petit gars. Tu t’es bien débrouillé ce soir, alors je vais te laisser manger jusqu’à ce que tu sois repu.”

Auparavant, le serpent aurait probablement immédiatement bondi en le voyant sortit l’essence, mais cette fois-ci il s’arrêta étrangement dans les airs. Des yeux envoûtants le regardèrent et alors qu’il soupçonnait que quelque chose clochait, une voix glaciale parvint tout à coup de la gueule de la bête : “Tu es vraiment en train de me traiter comme ton animal domestique ?” Cette voix était peut-être froide comme la banquise, elle contenait néanmoins un ton lancinant qui fit naître une flamme vile dans le coeur du jeune alchimiste.

Et alors que cette flamme vile gonflait dans son bas-ventre, il fut soudainement saisi d’effroi. Il fixa subitement le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux en face de lui, abasourdi une seconde, puis il recula précipitamment à la vitesse de l’éclair en disant, choqué : “Reine Médusa ?”

Pendant qu’il reculait à toutes jambes, le serpent émit une fois de plus un léger halo multicolore et son corps se changea. Un instant plus tard, il se transforma en une femme enchanteresse et séduisante capable de changer n’importe quel homme en animal répondant à ses instincts.

Xiao Yan avait beau savoir que cette personne face à lui était sublime femme serpent anthropophage, il ne put néanmoins s’empêcher d’être un peu distrait… Cependant, cette distraction disparut aussitôt que la paire de pupilles froides lui jeta un regard, le laissant juste sur ses gardes.

Son regard s’arrêta enfin sur ce visage ensorcelant sans le moindre défaut, et il poussa un rire sec, réalisant ce faisant que sa voix était devenue quelque peu rauque.

Quelle coïncidence, Votre Majesté. Nous nous rencontrons à nouveau.” Cette salutation extrêmement stupide était la preuve que l’anxiété qu’il éprouvait. Cette femme devant lui le terrifiait davantage que Yun Shan de la secte des Nuages Brumeux.

La Reine Médusa lui jeta un regard et sourit en coin d’un air moqueur. “Quelle coïncidence, effectivement, mais je dois te remercier car si tu n’avais pas laissé le python se battre contre le singe jusqu’à épuisement de son énergie, il m’étoufferait encore.”

Le jeune homme resta bouche bée et eut l’envie irrésistible de se baffer. Il ne s’attendait pas à être le responsable de la tournure des évènements…

Son Altesse ignora sa grimace et lui demanda avec indifférence : “As-tu réuni tous les ingrédients médicinaux nécessaires au raffinage de la pilule de dégel spirituel ?”

L’adolescent sentit les coins de ses paupières tressaillirent tandis qu’il rit amèrement en son for intérieur. De quoi parlait-elle ? Il ne s’était jamais réellement préoccupé de ça. Rien que de s’occuper de ses propres problèmes occupait tout son temps, alors quand aurait-il pu trouver le temps de l’aider à rechercher les ingrédients pour sa pilule ? De plus, quand bien même aurait-il eu du temps qu’il aurait néanmoins tout fait pour retarder le raffinage autant que possible. Autrement, il aurait été la première victime de la femme serpent après que son esprit ait fusionné avec celui du Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux. Cette fichue bonne femme n’avait jamais dissimulé son intention de le tuer.

Cela dit, il la comprit tout de même un peu en y réfléchissant. Avec sa noble identité de souveraine et son caractère hautain, comment pourrait-elle supporter d’être l’animal domestique se battant pour lui qu’il dressait ? Elle l’aurait probablement giflé jusqu’à le mettre en morceau sans l’oppression du python et la pilule de dégel spirituel.

La Reine Médusa, devant son silence hébété, lui sourit froidement en émettant graduellement une intention meurtrière : “On dirait que tu n’y as pas pensé. Dans ce cas, à quoi bon te garder en vie ?”

En parlant, elle fit soudainement un geste de la main. L’adolescent réalisa alors avec stupéfaction que l’espace l’environnant s’était soudainement solidifié. Il était prisonnier à l’intérieur, incapable de bouger.

Est-ce là la véritable force d’un Dou Zong d’élite ? Ils peuvent vraiment solidifier l’espace d’un geste de la main ?

Son Altesse l’observa froidement tandis qu’il luttait de toutes ses forces. Elle marcha lentement vers lui, puis elle leva la main verticalement, et une légère lueur multicolore se concentra dans sa paume, jusqu’à finalement prendre la forme d’une épée à sept couleurs.

Le jeune alchimiste se débattit de toutes ses forces, mais l’espace alentour ne bougea pas d’un pouce. Au moment où il allait abandonner, une puissante ondulation spirituelle déferla depuis l’anneau noir à sa main. Sous ces ondulations, l’espace solidifé l’environnant vola tout à coup en éclat, lui rendant sa liberté.

Un rire de vieillard résonna lentement, et le corps illusoire de Yao Lao sortit de l’anneau noir pour finir par flotter à côté de son disciple. Il observa avec indifférence la femme serpent face à lui et dit : “Ké ké, tu es digne de ton titre de Reine Médusa à être capable de solidifier l’espace juste après avoir avancé au rang de Dou Zong. Cependant, pour qui te prends tu pour tuer le disciple de Yao Chen, juste parce que tu le veux ?”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 516
BTTH Chapitre 518 [Bonus]

4 Commentaires

  1. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com