BTTH Chapitre 516

BTTH Chapitre 515
BTTH Chapitre 517

Dans ce chap’, vous allez voir que Xiao Yan fait un super pillard 😀

Bonne lecture et à 19h pour le DNC !

 

 

Chapitre 516 – Faux lait corporel

 

Pendant que Xiao Yan était distrait, une légère brume blanche surgit tout à coup de la pointe de l’énorme stalactite, tandis que la lueur qu’elle dégageait devint de plus en plus intense. À ce moment, une goutte de liquide crémeux brillante se forma soudainement sur cette pointe, puis elle s’y balança avant d’enfin chuter et de s’écraser doucement dans l’encoche au sommet du roc vert. Elle créa une petite ondulation à la surface du liquide, mais sans perdre la moindre gouttelette…

Le jeune homme regarda le liquide onduler dans sa petite encoche en forme de bol, et il arriva soudain à une conclusion : cette encoche avait été taillée dans la roche verte par le liquide dégoulinant de la stalactite ! Il toucha la pierre de la main, jaugea sa fermeté et soupira à nouveau. Combien de temps avait-il fallu pour que la pierre soit ainsi taillée par la force seule de l’eau fuyante ?

Yao Lao soupira doucement et dit : “Si je me souviens bien, le liquide met un an à former une goutte. Je me demande combien de siècles ont dû s’écouler avant que ce petit trou ne soit rempli.” Avec son expérience, il ne pouvait s’empêcher d’être touché à ce moment.

L’adolescent réalisa immédiatement quelque chose après cette explication. Une année pour une goutte, une humble goutte de liquide qui contient une année d’énergie pure. La Nature était vraiment on ne peut plus mystérieuse.

Il fixa ensuite du regard le liquide dans le ‘bol’ de pierre et demanda en riant : “Ce doit être le lait corporel de trempage de noyau, pas vrai Maître ?”

Le vieillard jeta un regard distrait au liquide émettant une étrange brume blanche et acquiesça. “Effectivement.”

Le disciple n’hésita plus en voyant son maître opiner du chef. Il sortit rapidement une bouteille de jade de son anneau de stockage et la remplit du lait corporel. Cependant, le vieil homme lui demanda d’arrêter d’un geste de la main, ce qui le stupéfia.

Il glissa ses mains derrière son dos et dit en souriant : “Ce lait est peut-être précieux, mais ce n’est pas ce que tu trouveras de mieux dans cet endroit.”

Il y a quelque chose de plus rare encore ?” Demanda le jeune alchimiste, perplexe.

N’importe qui voyant le lait corporel réagirait comme toi et penserait que ce liquide est l’essence même. Mais ça n’est pas du tout le plus grand trésor des lieux.” Dit Yao Lao d’un air taquin.

Xiao Yan sourit d’un air embarrassé, incapable de prétendre le contraire. Il pensait vraiment que ce liquide couleur crème était l’essence même, sans se douter le moins du monde qu’il y avait autre chose de mieux encore.

Le vieux maître leva la tête et observa l’énorme stalactite qui pendait au centre du plafond. Tout à coup, il fit signe à son disciple avant de voler lentement vers ladite stalactite. “Suis-moi.”

L’adolescent fut surpris, mais il invoqua précipitamment ses ailes de nuage violet pour le suivre prudemment.

Les deux hommes remontèrent l’énorme stalactite verticale sur plusieurs centaines de mètres et, au bout de quelques minutes, ils atteignirent le plafond en forme de dôme. De leur point de vue, les stalactites en contrebas, qui paraissaient assez grosses plus tôt, étaient à présent aussi petites que des fourmis. Ces stalactites partant dans tous les sens étaient éclairées par la lueur pâle, qui illuminait tout ce monde troglodyte.

Le vieillard ignora les stalactites environnantes et s’arrêta à la naissance du plus gros d’entre eux, où une légère lueur fluorescente suintait de la pierre et l’illuminait comme s’il était fait de cristal transparent, ce qui donnait une scène d’une beauté à couper le souffle.

Le jeune homme battit des ailes et le rejoignit. Il suivit le regard de son maître, mais il ne vit rien sortant de l’ordinaire. Il marmonna du coup une paire de fois sans vraiment rien dire.

Yao Lao remua le doigt devant la base de la stalactite, et une trace circulaire de la taille de la main y apparut. Il observa cette marque un moment, avant de se tourner vers le jeune alchimiste et de lui dire d’un ton sérieux : “As-tu un morceau de jade ? Sors-le et sers-t’en pour creuser juste là. Vas-y doucement, ou tu détruiras complètement cette stalactite qui a mis dix mille années à se former.”

Bien qu’il soit dubitatif, Xiao Yan hocha tout de même la tête et sortit une pièce de jade vert de son anneau de stockage. Il l’enveloppa prudemment de son Dou Qi, puis il suivit doucement la marque circulaire tracée par le doigt du vieil homme et creusa dedans.

Grâce au Dou Qi, le morceau de jade était devenu très tranchant, aussi parvint-il à l’insérer dans cette stalactite cristalline juste en le touchant.

Il tint fermement son jade pour ne pas permettre à sa main de trembler, fût-ce même un peu. Le jade suivit la trace laissée par le vieillard sans erreur et progressa lentement, en produisant un léger ‘chi chi’ qui se répercuta répétitivement à travers la grotte.

Crack…”

Une fois qu’il eut fait le tour complet du cercle, un fragment rond tomba tout à coup de la stalactite. Le jeune homme le rattrapa par réflexe, puis il leva la tête pour jeter un oeil au trou ainsi créé, et il fut ébloui par une puissante et soudaine lueur jaillissant dudit trou. Cette lueur perçante lui fit fermer précipitamment les yeux, et il battit rapidement des ailes par réflexe, reculant ainsi de plusieurs dizaines de mètres avant de s’arrêter.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, il fut accueilli par le rire de Yao Lao à ses côtés. “Ké ké, tout va bien, tu n’as pas à t’inquiéter.” Rassuré, il leva la tête pour observer l’endroit d’où était sortie cette lumière intense, puis il fronça à nouveau les yeux et se rapprocha une fois de plus.

Tandis qu’il approchait de l’énorme stalactite, son regard s’arrêta sur le trou circulaire qu’il avait créé, et il fut choqué de découvrir qu’un amas de liquide visqueux vert émeraude flottait en suspension dans la pierre. Ce liquide semblait doué d’intelligence, car bien que le trou corresponde à la zone dans laquelle il coulait au sein de la pierre, il ne s’en écoula pas et resta dans son tracé.

L’adolescent ignorait peut-être ce qu’était exactement ce liquide visqueux vert, mais l’énergie qu’il contenait le laissa abasourdi. Cette énergie pure était au moins dix fois plus riche que celle du lait corporel de trempage de noyau.

Qu’est-ce que c’est ?” Demanda-t-il en déglutissant, la gorge sèche. Il fixait le liquide avec des yeux injectés de sang.

C’est le vrai lait corporel.” Répondit lentement Yao Lao en souriant devant sa réaction.

Le liquide dans l’encoche en bas n’en est pas ?” Demanda son disciple, incrédule.

Ça en est également, mais cela dit… C’est juste quelque chose produit par le corps original. C’est un genre de solution diluée. Quelques personnes, à travers le continent, connaissent l’existence du lait corporel de trempage de noyau, mais un nombre très limité de personnes savent que le vrai lait corporel est caché à la jonction entre la terre et la stalactite.” Le vieil homme pointa du doigt le rocher vert en contrebas, sourit et continua son explication : “C’est peut-être aussi une sorte de camouflage que cet objet spirituel naturel utilise pour se protéger. Une personne normale penserait avoir trouvé le lait corporel et s’en irait en laissant le véritable trésor derrière.”

Le jeune alchimiste fit claquer discrètement ses lèvres à cette explication. Il ne s’attendait pas du tout à ce qu’il y ait un vrai et un faux lait corporel. Il y avait vraiment toutes sortes de choses dans ce vaste monde.

Ce vrai lait corporel de trempage de noyau est extrêmement faible, aussi seuls les outils de jade ne l’endommagent pas. Te serais-tu servi d’un objet en métal ou d’autre chose que tu aurais transformé ce trésor né au bout d’innombrables années en un énorme gâchis liquide complètement inutile.” Rappela le vieillard sérieusement.

Xiao Yan hoqueta en acquiesçant, puis il essuya la sueur froide ruisselant sur son front en se réjouissant en son for intérieur. Il avait de la chance d’avoir Yao Lao et son savoir encyclopédique à ses côtés. S’il n’avait dépendu que de lui-même, il serait reparti les mains vides à cause de sa témérité… Et encore, s’il avait eu assez de chance pour trouver le vrai lait corporel.

Que dois-je faire, à présent ?” Demanda-t-il en observant le liquide visceux s’écoulant lentement dans la stalactite. Il posait la question, car il n’osait pas faire quoi que ce soit tout seul.

Extrais-le en te servant d’outils de jade. N’oublie pas, tu ne dois pas le toucher de la main.”

Le jeune homme hocha précipitamment la tête et fouilla dans son anneau de stockage un long moment, avant d’enfin trouver une cuillère de jade. Pour un alchimiste, le jade était le meilleur conteneur pour l’entreposage de pilules, et c’est pourquoi il avait toutes sortes d’ustensiles en jade dans l’anneau.

Il inséra prudemment la cuillère dans la stalactite, et tourna adroitement son poignet. Après quelques insertions et retraits, il avait déjà extrait une grosse moitié de ce lait corporel, et alors qu’il s’apprêtait à tout récupérer, Yao Lao dit tout à coup : “Laisse toujours une partie du trésor sur place. C’est une règle tacite du monde des alchimistes : on ne doit pas briser la racine d’un trésor naturel. Ce lait corporel de trempage de noyau a été extrêmement difficile à produire alors si tu devais tout prendre, cette stalactite vieille de plus de dix mille ans se fissurerait petit à petit. Par conséquent, laisses-en un peu pour le garder intact.”

Un peu surprit, l’adolescent acquiesça, quelque peu honteux. Yao Lao lui avait dit la même chose lorsqu’il avait mis la main sur la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. Il était effectivement un peu trop cupide.

Il rétracta sa cuillère de jade après avoir laissé un peu de lait corporel derrière, puis il inséra le fragment rond de pierre dans la stalactite. Aussitôt, la lumière intense se réduisit graduellement, et la stalactite retrouva son apparence normale.

Le jeune alchimiste versa le liquide émeraude dans une bouteille de jade d’excellente qualité qu’il avait préalablement préparé, et il poussa un long soupir de soulagement en le voyant couler automatiquement comme s’il était en vie. Après tout ce labeur, ce trésor était enfin entre ses mains.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 515
BTTH Chapitre 517

5 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap !!!

    Répondre
  2. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com