BTTH Chapitre 567

BTTH Chapitre 566 Part 2
BTTH Chapitre 568

Et voilà le premier chapitre de la reprise ! On retrouve nos bonnes vieilles habitudes et notre père Yan !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 567 – Surmonter le monde d’eau noire

 

Le jeune homme en robe noire battit des ailes, suspendu dans les airs, sous le silence complet du stade.

Su Qian, du haut de sa tribune, parut également assez stupéfait. Cela étant, son regard était évidemment plus aguerri que celui des autres, et sa stupeur se changea en compréhension au fur et à mesure de son observation. “C’est en fait une technique de Dou de vol ! Eh bien, je ne m’attendais pas du tout à ce que ce petit bonhomme soit même capable de mettre la main sur une telle rareté.”

Les autres doyens comprirent aussitôt que le Doyen s’exclama. Une personne ordinaire ne saurait que vaguement ce qu’était une technique de Dou de vol, mais ces vieillards expérimentés en savaient davantage sur ces techniques extrêmement rares.

Certains doyens essuyèrent de la sueur froide de leur front. “Pfiou… J’ai presque pensé une seconde qu’il avait percé au rang de Dou Wang…” Ils s’étaient désespérément entraînés durant des décennies pour atteindre leur niveau actuel, aussi se seraient-ils étouffés de chagrin et d’indignation si un môme de même pas vingt ans avait atteint leur niveau. D’autant que le plus effrayant était encore qu’il soit un alchimiste de cinquième rang…

Le silence perdura un certain temps dans l’arène, qui retrouva ensuite peu à peu son activité usuelle. Alors que des doyens soupiraient de soulagement depuis leur tribune, certains spectateurs devinrent immédiatement envieux. Une technique de Dou de vol était certes incomparable avec de vraies ailes de Dou Qi, mais elles permettaient tout de même de voler dans les airs. Nombre de gens voulaient s’en emparer, et tout particulièrement ceux pour qui le niveau de Dou Wang était encore loin…

Yao Sheng se reprit également peu à peu. Il pouvait clairement sentir que l’aura de son adversaire n’avait pas encore atteint le rang de Dou Wang. La forme de ces ailes violettes lui fit soudainement réaliser quelque chose, et il se détendit peu à peu. “C’est juste une technique de Dou, en fait…”

Tant que la personne qu’il affrontait n’avait pas atteint le rang de Dou Wang, il n’avait pas à la craindre réellement, même si elle pouvait voler.

Yao Sheng resta au milieu de cette eau noire étrange et leva la tête vers Xiao Yan dans le ciel. Il dit alors avec un sourire glacial aux lèvres : “Je suis sûr que tu ne vas pas pouvoir continuer de voler longtemps comme ça. D’après ce que je sais, ça doit épuiser pas mal de Dou Qi que de maintenir cette technique de vol, pas vrai ?”

Dans le ciel, le jeune alchimiste tenait fermement sa règle de fer en main, balayant le stade d’un regard avant de froncer légèrement les sourcils. L’arène tout entière était devenue totalement le terrain de chasse de son adversaire. Il se ferait coincer par l’eau noire dès qu’il poserait un pied à terre. Il pourrait peut-être en annuler la corrosivité, mais la force de succion de cette boue réduirait sa vitesse dans une certaine mesure. C’était un handicap face à un ennemi spécialisé dans la rapidité.

Yao Sheng tint fermement ses dagues noires en main, et adressa un sourire glacial à l’adolescent suspendu dans les airs. Il ne bougea pas d’un poil car tant que ce dernier volerait, il aurait l’avantage et serait hors de portée de ses attaques. S’il devait tenter de bondir et de l’attaquer en force, il se ferait certainement dépouiller en deux temps trois mouvements. Il n’avait donc d’autre choix que de patienter.

C’est effectivement une situation délicate…” XIao Yan battit ses ailes et perdit pas mal d’altitude. Son Dou Qi vert émeraude forma un léger film d’énergie à la surface de son corps, et il couvrit également sa grosse règle. Il fixa intensément Yao Sheng tandis qu’un léger halo argenté apparut sous ses pieds. Une seconde plus tard, il battit à nouveau ses ailes et, se servant de la force du vent, il déploya de toutes ses forces le déplacement des trois mille éclairs. Il fila alors si vite que seule une poignée de gens vit autre chose que le jeune homme disparaître en laissant une image rémanente, après avoir tremblé.

Yao Sheng changea légèrement d’expression devant la soudaine pointe de vitesse du jeune homme. L’onde de choc provoqué par la rapidité de ce dernier souleva l’eau noire dans les airs avant même qu’il n’arrive en personne.

Une ombre noire apparut tout à coup sous les yeux de Yao Sheng,  qui bougea vaguement ses jambes et sembla se téléporter sur l’eau noire, comme s’il faisait du patin à glace. Tandis qu’il se déplaçait, la lourde règle vint se blottir contre lui dans une coupe lourde et horizontale, et elle lui fit ressentir une vague de douleur brûlante.

Et alors que la frappe horizontale rata sa cible, l’adolescent arrêta presque instantanément son coup sur place. Il tordit sa règle et enchaîna immédiatement avec une attaque verticale à la taille.

Yao Sheng ne s’attendait pas du tout à une telle réaction et du coup, la frappe verticale le couvrit de sueur froide de la tête au pied. À ce moment critique, il parut glisser sur l’eau noire et tomba à la renverse. Il tomba ainsi lourdement dans l’eau et évita intelligent le coup de règle.

Yao Sheng tomba donc dans l’eau sans rencontrer la moindre résistance. Il se retrouva ainsi comme un poisson dans son élément, et il se mit à briller d’une manière étrange. Il apparut aussitôt sous le jeune alchimiste, qui était à moins de deux mètres au-dessus du sol, et frappa vers la poitrine de ce dernier de ses deux dagues noires ressemblant à des serpents venimeux.

Bang !”

Au moment où les dagues s’apprêtèrent à frapper leur proie, un vent invisible et puissant s’écrasa soudainement contre elles. Momentanément immobilisé, Yao Sheng ne put poursuivre son attaque ; Xiao Yan, de son côté, se servit de ce vent et bondit à nouveau dans les airs, échappant ainsi à la portée des attaques de son adversaire.

Yao Sheng grimaça involontairement et poussa un grognement après avoir raté une occasion en or, comme il en avait peu. “Chi !”

Cet échange passionnant, où l’un volait dans le ciel et l’autre se tenait sur son eau noire, embrasa davantage la foule encore, dont les yeux étaient rivés sur l’arène.

Xiao Yan fronça les sourcils en observant son ennemi, recroquevillé près de l’eau, et murmura : “Il n’a pas l’air d’être affecté par la force de succion de son eau noire ; au contraire, il a l’air d’être comme un poisson dans l’eau.” L’aptitude étrange que démontrait Yao Sheng surpassait ses attentes. N’aurait-il pas utilisé la ‘paume de feu’ au bon moment pour déployer une onde de choc et ralentir l’attaque de son adversaire, qu’il aurait subi des blessures lors de cet échange, qui n’avait pour but que de jauger l’autre.

On dirait que je vais devoir m’occuper de cette eau avant tout, vu qu’il a l’air d’être vingt pour cent plus puissant lorsqu’il se tient dessus… Ses yeux brillèrent tandis qu’une idée le traversa. Cette eau noire est peut-être étrange, mais au bout du compte elle possède les mêmes propriétés qu’une eau normale. Par conséquent, je devrais pouvoir la vaporiser sans trop de difficulté.

Ainsi débarrassé de son hésitation, le jeune homme fit scintiller doucement ses doigts, et des fils de flammes vertes extrêmement fins en sortirent aussitôt. La température de l’arène augmenta alors grandement.

Yao Sheng observa les filets de flammes se répandre au-dessus de l’arène et changea légèrement d’expression. Celle-ci se tordit davantage encore lorsqu’il vit le sourire glacial au coin des lèvres de son concurrent.

Attaquez !”

L’adolescent fit danser ses doigts et immédiatement, la dizaine de filets de flammes s’abattirent sur l’arène.

Yao Sheng les esquiva rapidement en tordant son corps.

Cependant, ces flammes ne le visaient pas ; elles s’attardèrent à une quinzaine de centimètres du sol avant de faire le tour de la lice. Elles étaient si proches de l’eau que celle-ci se mit à s’évaporer à une vitesse notable à l’oeil nu. Le liquide noir ne pouvait supporter la température terrifiante de la Flamme de Lotus Céleste.

De nombreux spectateurs s’exclamèrent en voyant l’eau se réduire rapidement. Ils ne s’attendaient pas à ce que le jeune homme utilise une telle méthode pour contenir le ‘monde d’eau noire’ de Yao Sheng. On ne pouvait pas considérer sa stratégie comme particulièrement rare, mais elle était terriblement effective. Bien des combattants avaient échangé des coups avec Yao Sheng, mais sans technique de Dou de vol, ils ne pouvaient que faire face à cette eau noire extrêmement problématique. Du coup, ils ne pouvaient que lutter de force contre l’effet de succion et la force corrosive, qui les distrayaient du combat ; leur défaite sous l’usure n’était alors qu’une question de temps, à moins que leur puissance surpasse largement la sienne.

Lin Xiuya ne put s’empêcher de rire en voyant que l’eau avait été réduite de moitié. “Ké ké, les tactiques de Xiao Yan sont vraiment éblouissantes. Sans l’effet de son monde d’eau noire, Yao Sheng va probablement se retrouver sur la défensive face à sa vitesse.”

Il est le seul à pouvoir utiliser une méthode pareille. Le monde d’eau noire de Yao Sheng vient de la coagulation de son Dou Qi et d’une espèce de liquide toxique particulier. Une flamme ordinaire aurait eu du mal à l’affronter.” Dit Han Yue en hochant légèrement la tête.

Lin Xiuya observa les filets serpentins de flammes émeraude qui flottaient à la ronde, et ses yeux brillèrent de solennité. “Cette flamme est effectivement très inquiétante…”

Liu Qing fronça les sourcils en regardant l’eau disparaître rapidement. Il secoua la tête et dit alors d’une voix grave : “Yao Sheng est dans la mouise…”

Aussitôt, le beau visage de Liu Fei se couvrit d’anxiété. Alors qu’elle s’apprêtait à se lever et à encourager Yao Sheng, Liu Qing prit une expression grave et dit à voix basse : “Reste assise. Quelle image crois-tu donner en l’encourageant en plein match ?”

La jeune femme ne put que s’arrêter dans son élan et se rasseoir, indignée d’avoir été grondée. Elle jeta alors un regard vicieux à Xiao Yan, qui flottait dans les airs, et jura à voix basse : “Il ne fait que se servir de sa technique de Dou de vol, il n’y a pas de quoi être fier.”

Ce n’est pas un artifice si ça peut lui permettre de vaincre son adversaire. Un match encadré par toutes sortes de règles ne vaut pas mieux qu’un entraînement entre enfants. Dans un combat où on joue sa vie, le mort n’a pas la chance de pouvoir se plaindre.” Répondit doucement Liu Qing. Son regard se riva soudainement sur l’arène tandis qu’il soupira : “On peut dire que le monde d’eau noire de Yao Sheng a rencontré sa némésis.”

Tandis que ses mots s’éteignirent, la dernière flaque d’eau noire de l’arène s’évapora dans les airs sous les flammes tourbillonnantes et l’expression amère de Yao Sheng.

Xiao Yan, depuis le ciel, rappela les flammes de la main, et elles retournèrent dans son corps. Il jeta un vague regard au visage furieux de son adversaire avant de battre des ailes. Sa lourde règle se retrouva à nouveau enveloppée d’un Dou Qi…

Allez, montre-moi les tactiques qu’il te reste…”

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 566 Part 2
BTTH Chapitre 568

4 Commentaires

  1. Zorbal

    Merci pour ce chapitre Wazouille, et bon retour parmi nous ^^

    Répondre
  2. Miré

    Merci et cool que tu sois de retour !!!

    Répondre
  3. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com