BTTH Chapitre 568

BTTH Chapitre 567
BTTH Chapitre 569 [Bonus]

Salut tout le monde ! On retrouve aujourd’hui le père Yan pour une journée particulière !

En effet, ce mardi sera exceptionnellement uniquement dédiée à BTTH ! Suivront donc à ce chapitre deux autres chaps bonus de BTTH ! Fans de DNC, ne vous inquiétez pas, vous retrouverez votre chapitre demain, en compagnie du OG du mercredi !

Bonne lecture à tous et à tout à l’heure =)

 

 

Chapitre 568 – Victorieux !

 

Yao Sheng, vert de rage, observa Xiao Yan qui flottait dans les airs avec un sourire moqueur aux lèvres. Il serra davantage encore ses dagues et dit froidement : “Je te vaincrai tôt ou tard, même sans le ‘Monde d’Eau Noire’. Je suis sûr que ta technique de renforcement physique ne va pas durer beaucoup plus longtemps.”

Elle durera assez longtemps pour que je t’achève.” Gloussa doucement le jeune homme. Il secoua légèrement son bras et un puissant Dou Qi émeraude parsemé de fils de flammes vertes envahirent la lourde règle. Il fixa intensément son adversaire tendu en contrebas et battit soudainement des ailes dans un froufrou étouffé. Aussitôt, une ombre noire informe apparut derrière la tête de Yao Sheng ; c’était la règle de fer, qui s’abattait violemment vers sa nuque en déchirant l’air, accompagné par un vent violent.

Le combattant efféminé détecta l’embrouille au moment où le vent se mit à siffler. Il frappa lourdement le sol du pied, et une vapeur noire jaillit abruptement de sous sa chaussure pour aller à la rencontre de la règle.

Puff!”

L’arme et la brume entrèrent en collision, et la première chauffa la seconde jusqu’à la dissiper avec une aisance remarquable. Cela dit, lorsqu’elle frappa enfin, sa cible avait disparu ; Yao Sheng avait profité de l’obstruction visuelle de sa vapeur pour reculer de quelques mètres.

Yao Sheng contre-attaqua immédiatement en se jetant sur l’adolescent à la vitesse de l’éclair, faisant tourner ses dagues ressemblant à des serpents venimeux et froids entre ses doigts.

Le jeune alchimiste leva un sourcil circonspect devant cette attaque frontale, et fit circuler son Dou Qi dans ses méridiens à la vitesse d’un fleuve en crue. Le Dou Qi se répandit aussi rapidement qu’abondamment dans son corps et l’emplit de force. Il serra alors fermement sa règle entre ses mains et poussa un cri sourd, avant de percer vicieusement en avant.

La pression dégagée par le coup était telle qu’elle déchira l’air devant elle, provoquant ainsi de puissantes explosions sourdes qui percèrent les oreilles du public tout entier.

La distance séparant les deux belligérants fut ainsi réduite en un clin d’oeil, mais alors que les dagues de l’efféminé allaient entrer en contact avec la règle de fer, elles se tordirent soudainement dans un mouvement étrange. Elles se nichèrent contre l’arme et, après deux rapides rotations, elles apparurent à la poignée de la règle, là où Xiao Yan la tenait. Yao Sheng, un sourire froid et sombre aux lèvres, fit alors glisser sans cérémonie ses dagues vers les mains de son ennemi.

Quelques personnes s’exclamèrent en voyant la situation être ainsi renversée. Les deux combattants étaient à présent si proches que le jeune homme ne pouvait absolument pas manier sa règle ! Dans une situation normale, il finirait par perdre cet échange et, à la moindre imprudence de sa part, ces dagues vicieuses et serpentines pourraient même le blesser grièvement.

Une poignée d’observateurs froncèrent les sourcils tandis que le reste du stade poussait des cris. L’adolescent avait-il réellement laissé son adversaire entrer dans son angle mort aussi facilement, malgré toute son expérience du combat et sa rapidité ?

Liu Fei était si excitée de voir le copain de son ennemie dans une situation périlleuse qu’elle en avait les joues rouges. Elle manqua même de pousser un cri de joie ! Cependant, son voisin de siège, Liu Qing, fixait intensément le visage du jeune alchimiste, où il ne lut pas la moindre trace de panique. Au contraire, il y flottait même un sourire glacial, ce qui lui fit l’effet d’une douche froide.

Les deux dagues de Yao Sheng approchèrent des mains de son ennemi sous les regards innombrables de la foule. Plus elles approchaient, et plus l’efféminé souriait.

Alors qu’elles n’étaient plus qu’à quelques centimètres de ses mains, Xiao Yan se décida enfin à bouger. Cela dit, il ne se lança pas dans une contre-attaque fulgurante ; au contraire, il prit l’initiative d’abandonner sa règle, qui vola dans les airs et atterrit lourdement à terre, ce qui ne manqua pas d’en faire soupirer certains. Pouvait-il continuer de se battre sans armes ? Bien d’autres partageaient leurs doutes, mais ils se rappelèrent du combat contre Bai Sheng, où le jeune homme avait démontré une toute autre puissance après avoir perdu sa règle.

Yao Sheng devint fou de joie en le voyant faire, et il perdit alors toute hésitation. Il couvrit soudainement les dagues entre ses mains de Dou Qi noir, qui dégagea une étrange odeur de poisson pas frais dans l’arène.

Épines immergées imaginaires !”

La paire de dagues trembla rapidement d’une étrange manière tandis que des filets d’air noir les couvrirent. L’air noir jaillit alors dans toutes les directions, comme autant de serpents venimeux doués de conscience. Chaque filet d’air noir était alors assez puissant pour pénétrer un gros roc.

Le jeune alchimiste comprit clairement que non seulement ces vapeurs noires frappant depuis toutes les directions possédaient non seulement une force terrible, mais qu’elles contenaient également un poison mortel. Il forma alors rapidement des sceaux de ses mains en les observant, puis il poussa aussitôt un cri sourd et des filets de flammes vertes jaillirent rapidement de l’Esprit d’Acceptation dans son vortex.

Se faisant, Xiao Yan fut à nouveau couvert de flammes, qui scintillèrent avant de s’agglomérer en une armure de flammes à la vitesse de l’éclair.

Chi, chi…”

D’innombrables filets noirs s’abattirent alors violemment sur l’armure de flammes, contre laquelle elles fondirent dans des grésillements constants, telle de la glace jetée dans de l’huile bouillante. Leurs puissance, capable de pénétrer de la pierre, ne laissèrent sur l’armure que de légères bosses.

Alors que les filets noirs frappaient sans cesse, deux halos froids brillèrent et, avec un élan incroyable, elles frappèrent violemment en direction de l’armure de flammes. On entendit alors deux bruits métalliques résonner à travers l’arène.

Les deux dagues noires étaient alors extrêmement larges et bien que l’armure de flammes vertes soit très solide, elles la pénétrèrent tout de même de cinq centimètres. Cela dit, elles ne purent s’enfoncer davantage, car la température extrêmement élevée de l’armure les chauffa immédiatement à blanc. Yao Sheng fut abasourdi de voir que les dagues entre ses mains commençaient même à fumer ; il se précipita alors de les envelopper de Dou Qi mais ce fut en vain ; la chaleur infernale brûlant ses mains augmentait de plus en plus…

Dans un effort désespéré, il poussa violemment ses dagues, mais elles ne bougèrent pas d’un pouce. Ne pouvant rien faire d’autre, il abandonna ses dagues et recula en fixant son adversaire, qui était toujours enveloppé de son armure de flammes. Il vit alors, sous le casque de ce dernier, un regard vaguement moqueur le toiser.

Le Dou Qi vert gonfla subitement, et le casque couvrant la tête du jeune alchimiste disparut en un instant. Tout le monde remarqua alors qu’il était en train de psalmodier une incantation tandis que ses mains formaient rapidement des sceaux.

Ça craint !”

Yao Sheng, qui battait toujours en retraite, sentit un frisson parcourir son échine en le voyant faire.

À ce moment, Xiao Yan termina son dernier sceau et il ouvrit abruptement la bouche. Aussitôt… Un, rugissement félin extrêmement l’air retentit explosivement dans l’arène !

Le rugissement félin brise-métal !”

Une onde de choc circulaire quasi tangible jaillit alors de sa gorge et se répandit telle une ondulation, frappant Yao Sheng instantanément. Celui-ci se retrouva étourdi et nauséeux sous le coup, et une gorgée de sang remonta le long de sa gorge pour dégouliner au coin de ses lèvres.

L’efféminé était terriblement secoué par cette attaque acoustique.

Dans ce genre d’échange, ce genre de vertiges décidait indubitablement du vainqueur, d’autant plus que Xiao Yan n’était pas du genre à laisser passer une occasion pareille, d’autant plus qu’il l’avait lui-même créée. Il décida donc d’en finir !

Le halo argenté sous ses pieds scintilla, et un léger coup de tonnerre secoua l’arène. Immédiatement, le jeune homme disparut du regard de la foule pour réapparaître instantanément devant son adversaire, tel un fantôme.

La tension était à son comble, car le public savait que ce moment allait déterminer le vainqueur !

Yao Sheng ne fut étourdi que de courtes secondes, mais le temps qu’il retrouve sa pleine conscience, une ombre noire apparut devant lui. Alors que la stupéfaction le gagnait, un vent extrêmement puissant, accompagné par un léger bang supersonique, retentit alors à travers l’arène entière.

Les Huit Destructions Extrêmes !”

L’efféminé avait déjà perdu toute chance d’esquiver une technique d’aussi près, aussi son visage se tordit de choc et de désespoir.

Liu Qing et Lin Xiuya déclarèrent alors en même temps : “Yao Sheng a perdu !” Cependant, le premier avait une expression sombre et solennelle, tandis que le second était tout sourire et émerveillé.

Liu Fei, à cette annonce, devint livide comme un linge alors qu’il y a quelques secondes encore, elle était toute excitée à l’idée de voir son champion réduire son ennemi en une larve criant pitié. Elle ouvrit et ferma la bouche répétitivement, tel un poisson, en se demandant comment un tel renversement de situation était possible.

Le poing enveloppé d’un puissant Dou Qi déchira l’air et s’écrasa lourdement dans la poitrine de Yao Sheng avec une puissance incomparable. Le jeune homme fit tourner son poing, et la force qu’il contenait fut projetée dans toutes les directions. (NdT c’est littéralement un coup façon grenade à fragmentation :p)

Grug !”

Yao Sheng fut frappé par une douleur intense tandis qu’une rougeur inhabituelle couvrit son visage stupéfié. Un instant plus tard, il ne put s’empêcher de cracher violemment du sang et il fut projeté en arrière jusqu’à ce qu’il s’écrase lourdement hors de l’arène. De nombreuses craquelures apparurent sous son corps lors de l’atterrissage.

Le sang frais qu’il avait craché fut vaporisé dans les airs par les flammes de Xiao Yan, qui fit disparaître son armure de flammes instantanément.

Il marcha ensuite lentement vers son adversaire, jeta un regard à son visage livide avec indifférence, puis il déclara d’une voix calme qui se répercuta dans l’arène : “Tu as perdu…”

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
BTTH Chapitre 567
BTTH Chapitre 569 [Bonus]

4 Commentaires

  1. marumaru

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  2. Misaki

    Merci pour le chapitre. J’avais hâte de découvrir la fin de ce combat =D ! Merci pour ton travail.

    Répondre
  3. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com