DNC Chapitre 133

DNC Chapitre 132
DNC Chapitre 134

Et voici le deuxième DNC de la semaine ! On se retrouve tout à l’heure pour TDG !

 

 

Chapitre 133 - L’Arrogance d’une personne au pouvoir

 

« Regardez : c’est clairement l’écriture de Numéro Un, et le Roi des Enfers Chu a même utilisé notre Faucon Invisible pour amener ce message ici… !» dit Diwu Qingrou. « N’importe qui d’autre aurait supposé que Numéro Un était toujours en sécurité et que tout allait bien. Cependant, je ne suis pas n’importe qui, je suis Diwu Qingrou ! Et le Roi des Enfers Chu n’est certainement pas assez optimiste pour croire que je me ferais berner par cette note !»

« Croyait-il pouvoir me tromper avec ce bout de papier et ces morceaux fragmentés de phrases ? Je serais déjà mort depuis longtemps si j’étais aussi naïf. » Il poursuivit : « Par conséquent, Le Roi des Enfers Chu n’oserait pas imaginer une telle conclusion ; alors pourquoi nous a-t-il quand même envoyé ce message ? La réponse ne fait aucun doute : c’est pour nous insulter !»

À ce moment, l’amertume disparut du regard du Ministre, et fut remplacée par de la combativité. Il avait enfin trouvé un adversaire digne de ce nom !

« C’est un défi ! Un défi que m’adresse le Roi des Enfers Chu !» dit-il en insistant sur ce fait. « Et il était certain que je le relèverais ! À ce titre, il a l’avantage pour le moment.

« Mais Premier Ministre, vous pourriez simplement l’ignorer ! Laissez-le manquer son coup !» dit Han Buchu.

Gao Sheng cessa de mépriser ce dernier à cet instant. En fait, il avait même l’air admiratif.

Han Buchu était quelqu’un d’impulsif qui, en plus, ne réfléchissait jamais en profondeur aux sujets qu’ils abordaient. Gao Sheng n’avait jamais compris pourquoi Diwu Qingrou l’autorisait à participer à chaque réunion. À ses yeux, il n’en était pas digne et de plus, s’il avait été à la place du ministre, il aurait dégagé ce vaurien depuis longtemps.

Mais il avait enfin compris… Han Buchu était le plus effrayant parmi eux ! Et il ne s’en serait jamais aperçu s’il n’avait pas répliqué de façon aussi évidente…

Han Buchu présentait toujours un avis contraire, auquel les gens penseraient souvent. Par conséquent, à chaque fois que le Premier Ministre expliquait pourquoi son opinion était invalide, les autres se disaient : Ah, alors c’est donc ça ! Le Premier Ministre est vraiment intelligent !

C’était une excellente stratégie !

Han Buchu se rabaissait pour augmenter la réputation légendaire du ministre ! Quelqu’un capable d’une chose pareille n’était certainement pas un imbécile !

Quand je pensais qu’il était idiot, il devait probablement penser que je l’étais également !

Et c’était bel et bien le cas.…

Diwu Qingrou répondit : « Je ne peux pas ignorer ce piège, car ma réputation est en jeu. C’est un piège qui touche le cœur du peuple du Grand Zhao, et particulièrement ceux qui travaillent au ministère !» Il continua d’un ton solennel : « Vous savez tous que Numéro Un détient énormément d’informations qui pourrait intéresser le Roi des Enfers Chu ; que pensez-vous qu’il se passerait… s’il devait douter de nous ou si nous le décevions ?»

Les trois conseillers furent couverts de sueur froide en y réfléchissant. Han Buchu frémit et put à peine rester debout. Il s’inclina et dit d’une voix grave : « Vous êtes vraiment avisé, Premier Ministre ! J’ai honte de mon étroitesse d’esprit ! Vos explications m’ont sorti de ma confusion où j’ai l’impression d’avoir été plongé… Pardonnez-moi, s’il vous plaît !»

Bon sang, tu es malin… ! Tu es doué… !

Gao Sheng ne cessa de chanter ses louanges en son for intérieur. Auparavant, il l’aurait juste injurié avec dédain, façon : « Lèche-cul !»

Mais à présent, il comprenait vraiment ce qui se passait : Diwu Qingrou les instruisait, et les déclarations débiles et insensées de Han Buchu les aidaient à ne pas se sentir trop différents du ministre.

« Par conséquent, je ne peux pas ignorer ce coup du Roi des Enfers Chu !» Le Premier Ministre poursuivit : « De plus, je dois sauver Numéro Un mais cela voudrait dire que je doive participer au plan que notre adversaire a élaboré ! Je crains qu’il n’ait déjà déployé son piège et attende que nos hommes y tombent. Voilà pourquoi le Roi des Enfers Chu est puissant, et pourquoi il est parvenu à saisir cette opportunité en premier !»

« Par ailleurs, si nous n’allions pas à la rescousse de Numéro Un, nul doute que le Roi des Enfers Chu s’en servirait pour dire que je moi, Diwu Qingrou, suis quelqu’un de cruel capable d’abandonner son subordonné bosseur, que je peux facilement laisser tomber quelqu’un qui en a tant fait pour moi… Si de telles déclarations devaient se répandre… Elles auraient un impact énorme sur le peuple, ainsi que dans l’armée et chez les officiels de la cour… !»

Diwu Qingrou parla calmement.

Han Buchu, le meilleur faire-valoir, vint à sa rescousse et demanda : « Alors nous devons aller le sauver… Mais la question est : comment va-t-on s’y prendre ?» Il fit semblant de réfléchir et posa une question dont tout le monde voulait connaître la réponse.

Ce type est vraiment formidable !

Gao Sheng l’admirait !

Sa formulation attirait directement l’attention des autres sur le problème, et diminuait la charge de travail du Premier Ministre… De plus, ça leur faisait croire que ce dernier avait tout envisagé. Il finit même par persuader à leur insu ceux qui s’opposaient à lui…

« Le maître de rang Roi Yin est déjà arrivé au Nuage de Fer. Sa tâche est de tuer le Roi des Enfers Chu et d’aider Numéro Un. » dit Gao Sheng. « Je suis sûr, au vu de la situation, que le Roi Martial Yin ne pourra pas le sauver mais qu’il aura tout de même l’opportunité de tuer sa cible. Je crois que nous devrions encore attendre patiemment deux jours d’avoir de ses nouvelles. Nous pourrons alors à ce moment continuer de réfléchir à comment sauver Numéro Un, qu’on ait pu tuer ou non le Roi des Enfers Chu. »

Il sourit et continua : « Qui va lentement va sûrement. Si nous continuons de prendre nos décisions à la hâte, je crains que non seulement nous ne parvenions pas à sauver Numéro Un, mais nous subissions également de lourdes pertes. Ça nous causerait plus de tort qu’autre chose. »

Une fois cela dit, Diwu Qingrou le regarda d’un air pensif.

Il avait déjà pensé à tout ça, mais ne l’aurait jamais dit lui-même, car il serait alors passé pour quelqu’un de cruel… Un de leurs généraux souffrait entre les mains de l’ennemi. C’était donc quelque chose qui devait être évoqué par ses tacticiens.

Cependant, il ne s’attendait pas à ce que le jeune maître Gao Sheng, jeune et manquant de retenue, soit celui qui expose ces points importants.

« C’est une solution… Mais il y a encore des problèmes !» répondit le Premier Ministre. « Numéro Un souffre en ce moment même et plus nous attendons, plus il souffrira comme s’il était en enfer… Comment pourrais-je supporter que…»

Le faire-valoir intervint une fois de plus, et agit comme s’il craignait que Diwu Qingrou n’agisse impulsivement : « Monsieur le Premier Ministre, nous ne devons pas décider de ça dans l’urgence… Nous savons que vous tenez à Numéro Un mais… Cette approche reste la plus prudente que nous ayons. »

« Soit ! Ordonnez à un Commandant des Cavaliers Dorées ainsi qu’à huit Cavaliers Noirs de se tenir prêts. Ils devront être prêts à agir dès que nous aurons des nouvelles du Roi Martial Yin ! Qu’ils ne se préoccupent de rien d’autre que du sauvetage de Numéro Un et de l’assassinat du Roi des Enfers Chu !» dit décisivement Diwu Qingrou. « Je veux que vous prépariez deux stratégies : que devons-nous faire si le Roi des Enfers meurt ? Et comment rattraper la situation s’il ne meurt pas ?»

Les trois conseillers obéirent.

« Une dernière chose… Mettez le Roi des Enfers Chu au sommet de la liste des personnes les plus dangereuses du Nuage de Fer, au même niveau que Tie Butian et Tie Longchen. Mettez-le également sur la liste des cibles à abattre du Hall des Cavaliers Dorés. »

Il poursuivit lentement : « Nous ne devons pas lui permettre de grandir davantage… Si nous le laissons faire, je crains qu’il ne devienne vraiment le Roi des Enfers pour notre Grand Zhao…»

Le visage du Premier Ministre était toujours calme et détendu, mais il dit cruellement en son for intérieur : Tu es peut-être plus intelligent que la moyenne, Roi des Enfers Chu, mais il y a des choses que tu ne peux accomplir avec ton intelligence seule ! Ton piège peut probablement garder un tigre, mais je t’envoie deux dragons !

Peu importe ton intelligence, tes fondations dans le Nuage de Fer sont encore trop faibles.

La liste des cibles à abattre du Hall des Cavaliers Dorés ! Les trois conseils en furent abasourdis et frémirent.

Tous les gens en faisant partie étaient considérés comme dangereux par Diwu Qingrou, et leurs noms n’en étaient effacés qu’à leur mort. Si quelqu’un parvenait à tuer quelqu’un de la liste, quel qu’il soit, il se verrait immédiatement attribuer un titre à la cour royale, ou deviendrait un général sur-le-champ de bataille. Des récompenses aussi généreuses tentaient tout le monde !

Tous les membres du Hall des Cavaliers Dorés observaient ces noms avec une énorme envie…

Les noms de Tie Butian et Tie Longchen y avaient déjà été inscrits et il était inimaginable que le Roi des Enfers Chu, qui venait juste de montrer ses talents, se voit accorder cet « honneur spécial » du ministre aussi rapidement !

Bien sûr, Chu Yang ignorait totalement qu’il était devenu une célébrité au Hall des Cavaliers Dorés, et il ignorait en particulier la valeur que représentait sa tête. En fait, elle avait une telle valeur qu’une personne ordinaire pourrait vivre sa vie entière dans le luxe et la richesse s’il la livrait ! Ça représentait une tentation extraordinaire !

Si le Fourbe savait tout ça, il apporterait probablement une tête au ministre pour récupérer lui-même la récompense…

Il était terriblement occupé à cet instant. La petite fortune qu’il avait récupérée en faisant payer au prince sa dette était essentiellement mal acquise !

Bien que le palais royal n’ait pas contenu beaucoup d’herbes médicinales extrêmement rares, il était tout de même parvenu à en obtenir quelques-unes… Et même si elles ne faisaient pas partie des neuf grandes herbes mystérieuses, elles étaient quand même difficiles à trouver.

Une fois que l’Épée des Neuf Calamités eut fini de les avaler, la Pilule éponyme arriva à un peu plus de cinquante pour cent de sa taille normale. Plus qu’une autre moitié et elle serait prête.

L’Épée utilisa le reste des herbes et les envoya toutes dans les méridiens du jeune homme. Leur efficacité lui permettrait de percer continuellement jusqu’à devenir un Artiste Martial de cinquième rang. Le pouvoir de ses herbes était considérable…

Tu veux monter de niveau ? Soit ! Entraîne-toi ! Bats-toi ! Ce n’est que lorsque tu auras pleinement compris ton état de Guerrier Martial de premier rang que je te permettrai de monter au deuxième !

Cette stricte responsabilité fit râler l’adolescent à n’en plus finir. S’il pouvait percer de plusieurs rangs d’un coup, il pourrait alors se protéger… D’après ses estimations, les assassins qui allaient venir attenter à sa vie allaient au moins être des Vénérables Martiaux de neuvième rang. Il pourrait même y avoir un Roi Martial dans le tas !

Comment puis-je me battre sans puissance ? Avec ma force actuelle, mes pièges n’attraperaient probablement que quelques chats. Comment pourrais-je capturer des tigres ? Ce genre de pièges… ne pourrait qu’énerver davantage encore les tigres !

Chu Yang organisa alors la récolte qu’il avait faite au palais royal et une qu’il eut fois terminé, il sortit et devint immédiatement le Challenger Nocturne. Il pouvait se battre sans cesse pour en tirer une quelque compréhension…

Ces dures journées étaient difficiles à traverser… Il avait beau soupirer en son for intérieur, ses yeux, eux, brillaient !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 132
DNC Chapitre 134

12 Commentaires

  1. Portos83

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Kingdo

    Si le Fourbe savait tout ça, il apporterait probablement une tête au ministre pour récupérer lui-même la récompense…
    Non mais celui la je vous jure XD

    Thx pour le chap ^^

    Répondre
  5. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Naos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com