SSN Chapitre 55
SSN Chapitre 57

Bonjour ! Je suis enfin rentrĂ©, aussi, voici le dernier chapitre de la semaine. Je peux de nouveau assurer le postage des bonus đŸ˜› Par ailleurs, IATM reprendra dĂšs demain. Je mettrai Ă  ce sujet une annonce d’ici peu. Bonne lecture !

Edit de Waz : il avait mal programmĂ© son chapitre, c’est le chapitre de dimanche. Nostra ne rentre que dimanche, aussi son message ne sera-t-il effectif que ce jour. Du coup pas de chapitre dimanche, il aura pas le temps d’en faire un autre d’ici lĂ  vu qu’il rentrera super tard. ^^

 

 

Chapitre 56 : Le directeur Sunggoo Hong 1/2

 

On Ă©leva bientĂŽt un autel au nom d’Aria. À la surprise de Melody, les techniques de sculpture de la Terre Ă©taient telles qu’il ne fallu qu’une seule journĂ©e pour complĂ©ter la statue de la dĂ©esse.

Elle la priait comme chaque jour quand l’approcha mademoiselle Hamilton, sur ses deux jambes.

MĂȘme pour un esprit aussi scientifique que le sien, l’existence d’Aria ne faisait plus le moindre doute.

« Sainte Vierge, le prĂ©sident de la guilde vient vous rendre visite. Â»

« Je comprends. Â» rĂ©pondit Melody en se levant.

Elle ne parlait qu’à travers Aria, en s’adressant directement Ă  l’esprit de son interlocuteur. C’est ainsi qu’à moins d’y croire, personne ne pouvait l’entendre.

« Dans un avenir proche, la dĂ©esse t’offrira sa bĂ©nĂ©diction. Â» ajouta-t-elle en souriant.

« Oh, louĂ©e soit-elle. Merci infiniment. Â» rĂ©pondit mademoiselle Hamilton.

Elle eut un frisson. Elle suivit Melody, l’air profondĂ©ment touchĂ©e. Pour tous les membres de l’Église d’Aria, l’avoir rejoint constituait leur plus grande fiertĂ©. Elle soignait tous ceux qui avaient cĂ©dĂ© au dĂ©sespoir.

L’humanitĂ© entiĂšre dĂ©sire ĂȘtre sauvĂ©e. Les gens s’amassaient ainsi envers ce Dieu qui semblait bien rĂ©el.

Les deux femmes arrivÚrent rapidement dans la salle de réception.

Celle que tous appelaient dĂ©sormais la Sainte Vierge de la dĂ©esse Aria, originaire d’AlphĂšne, Ă©tait encore assez perturbĂ©e par cette civilisation qu’elle dĂ©couvrait, ainsi que par ses outils. Elle avait besoin de temps.

C’est ainsi que la guilde Titan pu lui offrir du soutien, en Ă©change de quoi recevaient-ils le sien, en particulier son talent de clairvoyance.

Deacon et sa secrĂ©taire se levĂšrent Ă  leur tour.

« Veillez Ă  traiter la Sainte Vierge avec obsĂ©quiositĂ©. Â» leur indiqua mademoiselle Hamilton.

Deacon s’avança alors et s’appuya sur un genou. Melody lui tendit une main, qu’ils embrassĂšrent tous deux, sa secrĂ©taire ayant Ă©tĂ© invitĂ©e d’un geste Ă  le rejoindre.

Melody sourit.

« Vous dĂ©siriez me voir ? Â»

Les deux entendirent sa voix. Eux aussi s’étaient rĂ©solus Ă  l’existence d’Aria. De tels phĂ©nomĂšnes ne pouvaient que s’expliquer par une intervention divine.

« Je devais vous parler au sujet des Chevaliers du Saint Ordre d’Aria. Â» dit Deacon.

« Vous y avez rĂ©flĂ©chi ? Â»

Tout au contraire de ce que suggĂ©rait sa voix, Melody Ă©tait tout excitĂ©e Ă  cette idĂ©e. Son expression marquait bien toute l’anticipation qui l’animait.

« Je vous aiderai. Les volontaires au sein de la guilde Titan pourront aussi vous rejoindre. Â» rĂ©pondit-il.

« La dĂ©esse en sera enchantĂ©e. Â»

Il n’y avait pas la moindre once de gratitude dans sa voix. MalgrĂ© que Deacon ne fit pas partie de l’Église d’Aria, c’était comme si on l’utilisait comme un pantin, quoiqu’il ne parvint Ă  dĂ©terminer s’il s’agissait de la volontĂ© propre de Melody, ou de celle de la dĂ©esse.

La situation lui déplaisait, aussi se renfrogna-t-il. Il attendait quelque chose en retour.

« L’armĂ©e de Trahnet lancera son Invasion de la station Wilshire / Western 1)https://en.wikipedia.org/wiki/Wilshire/Western_station. Â»

Deacon lança un regard Ă©vocateur Ă  sa secrĂ©taire, qui quitta aussitĂŽt la piĂšce afin d’aller tĂ©lĂ©phoner Ă  l’antenne de la guilde Titan la plus proche du lieu.

« Une question me taraude, Melody
 Â» dit soudain Deacon.

Celle-ci resta de marbre, aussi mademoiselle Hamilton entreprit-elle de le rappeler Ă  l’ordre :

« S’adresser Ă  la Sainte Vierge est comme parler directement Ă  la dĂ©esse Aria. Veuillez porter attention Ă  vos maniĂšres. Â»

Il ferma un instant puis les rouvrant, se reprit :

« J’ai quelque chose Ă  vous demander, Sainte Vierge. Â»

« Parlez. Â»

« Qu’essayez-vous d’atteindre par la crĂ©ation d’un ordre de guerriers ? Â»

« Le but est de protĂ©ger ceux qui suivent Aria. Â»

Cette tĂąche Ă©tant dĂ©jĂ  assurĂ©e par la guilde Titan et l’armĂ©e, il haussa un sourcil.

« Je parle de votre vĂ©ritable but. Â»

« Je ne mens pas. Â»

Si sa foi et son engagement l’empĂȘchaient de mentir, il fallait changer de tactique.

« La protection de l’Église d’Aria accomplie, qu’allez-vous faire ? Â»

Elle ne répondit rien.

« Titan ne pourra vous offrir tout son soutien sans quelques informations. J’ai besoin de rĂ©ponses pour convaincre tout le monde. Â» continua Deacon.

« Je dĂ©sire protĂ©ger la Terre et reconquĂ©rir mon monde. J’organiserai une croisade. Â»

« Votre monde ? Â» s’étonna Deacon aprĂšs l’annonce de la voix.

« AlphĂšne. Je sauverai les enfants d’Aria qui y sont torturĂ©s. L’Église sacrĂ©e sera envoyĂ©e ici pour continuer de protĂ©ger la Terre. Â»

« Je vois
 Â» rĂ©pondit-il en grommelant.

Il réfléchit un moment.

Avec les capacitĂ©s de la Sainte Vierge, la guilde Titan avait pu considĂ©rablement augmenter le nombre de donjons en leur possession, et avec ceux-ci, le nombre d’ArtĂ©facts et de Pierres de Sang.

Melody Ă©tait pour la guilde comme une poule aux Ɠufs d’or, qui leur avait permis d’augmenter leur puissance. CrĂ©er une armĂ©e en son nom ne leur demanderait que peu d’efforts.

Toutefois, Deacon s’inquiĂ©tait d’éventuels effets secondaires Ă  tous ces apports. Comme pour un traitement mĂ©dical


« Les donjons ne sont pas une finalitĂ© en soi. Ce n’est que le dĂ©but. Leur vĂ©ritable invasion n’a pas encore commencĂ©. Â» lui fit soudain la voix.

Il avait dĂ©jĂ  entendu ces mots plusieurs fois. Cependant, il n’en comprit toujours pas l’objet.

Deacon eut par ailleurs l’impression qu’il aurait bientĂŽt Ă  partager sa prĂ©cieuse bienfaitrice avec les autres guildes, sinon le reste du monde.

 


 

Woojin s’était assis au milieu des rochers Ă©pars, tĂ©moins restants du massacre des Golems. Vivie et Dolsae jouaient dans les environs.

Sunggoo venait de consommer plusieurs Pierres de Renforcement.

« Haha, je suis devenu beaucoup plus fort hyung-nim. Regarde un peu ça ! Â» lança celui-ci en ramassant les Pierres de Sang Ă  une vitesse effectivement plus importante que de par les fois prĂ©cĂ©dentes.

Woojin le regarda, mais loin de s’en rĂ©jouir, celui-ci eut l’air grave.

L’utilisation des Pierres de Sang revenait Ă  jouer avec le feu. Les ÉveillĂ©s les acquĂ©raient en cherchant Ă  rĂ©duire Ă  Ă©viter les Invasions mais ce faisant, en augmentaient le nombre.

En considĂ©rant, comme ce scientifique britannique, que la Terre ait un taux trop faible de mana pour que les armĂ©es de Trahnet ne l’envahissent, il Ă©tait normal qu’ils ne se soient pas encore manifestĂ©s.

Toutefois, Woojin ne savait que trop bien que le jour oĂč les 72 Lieutenants de Trahnet arriveraient Ă©tait proche.

C’étaient eux aussi des Invocateurs, capables de contrĂŽler des crĂ©atures aussi nombreuses que dangereuses. Si toutes venaient Ă  envahir la Terre en mĂȘme temps


« Je m’en sortirai pas. Â»

Sur AlphĂšne, Woojin n’était pas seul Ă  combattre Trahnet. Il existait plusieurs autres races, aussi eut-il l’occasion de s’allier avec d’autres ĂȘtres humains.

Elles avaient alors, dans un effort commun, attaquĂ© Trahnet mais sans mĂȘme parvenir Ă  le menacer. Au mieux, tous ne parvinrent qu’à maintenir un Ă©tat d’équilibre.

Du reste, le territoire de Woojin qu’on appelait Alandal n’était qu’une petite partie du tableau. Ce, malgrĂ© ses milliers de disciples, sans compter son armĂ©e morte-vivante. Ce n’était qu’un rouage dans la mĂ©canique du pouvoir.

Sur Terre, le scĂ©nario Ă©tait donc pire encore que celui d’AlphĂšne. Il n’avait ni suivants, ni toute la superbe de son armĂ©e passĂ©e. Le seul ÉveillĂ© Ă  le suivre Ă©tait Sunggoo Hong.

« Eh, Sunggoo
 Â» lui dit-il soudain.

« Oui, hyung-nim ? Â»

« Laisse tomber les pierres. Viens me rejoindre. Â»

Celui-ci s’exĂ©cuta et c’est plein de sueur qu’il afficha un large sourire Ă  Woojin. Son endurance et sa rapiditĂ© Ă©taient incomparables, aussi lui sembla-t-il qu’il commençait enfin Ă  rĂ©colter les fruits de son travail.

« Tu m’as appelĂ© ? Â»

Il Ă©tait gentil et quelque peu innocent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Woojin s’y Ă©tait attachĂ©.

« Normalement, dans les guildes, les directeurs ont quel rang d’ÉveillĂ© ? Â» lui demanda-t-il.

« Ils sont gĂ©nĂ©ralement de rang B. Â» rĂ©pondit Sunggoo.

« Et les vice-prĂ©sidents ? Â»

« Pour les trois grandes guildes, ce sont des rangs A. Â»

En d’autres termes, les vice-prĂ©sidents Ă©taient du SixiĂšme Cercle, et les directeurs du CinquiĂšme Cercle.

Rien qu’à se pencher sur la hiĂ©rarchie des guildes, on pouvait parfaitement comprendre que le nombre d’ÉveillĂ©s de rang A Ă©tait trĂšs faible. S’il y avait plus de personnes correspondant Ă  un CinquiĂšme Cercle, leur pouvoir Ă©tait toutefois, selon Woojin, par trop faible pour ĂȘtre mĂȘme considĂ©rĂ©.

C’était bien sĂ»r en fonction de son expĂ©rience sur AlphĂšne qu’il Ă©mettait ce jugement. Cependant, et il le savait, cet aspect changerait sous peu. À mesure que la quantitĂ© de mana allait se concentrer, des ÉveillĂ©s du SeptiĂšme et du HuitiĂšme Cercle feraient leur apparition.

Une question demeurait cependant, pourrait-il confier ses arriĂšres Ă  des gens comme Yunhwee Lee, dont l’ñme puait le vice et la convoitise ?

Il lui fallait des gens de confiance avec des capacités exceptionnelles.

« Sunggoo, tu veux ĂȘtre vice-prĂ©sident ? Â»

« Comment ? Â»

« Je te demande si tu veux rejoindre le SixiĂšme Cercle. Devenir un ÉveillĂ© de rang A. Â»

Sunggoo Ă©carquilla les yeux et se mit Ă  rĂ©flĂ©chir. Son but initial n’était-il pas justement de devenir un puissant ÉveillĂ© ? C’était en outre pour cette seule et unique raison qu’il dĂ©sirait rejoindre une grande guilde, afin de profiter de leur systĂšme de soutien.

« Plus que tout au monde. Je ferai tout ce qu’il faut. Â» rĂ©pondit soudain Sunggoo.

Pour survivre Ă  une telle ambition, il fallait faire preuve du plus grand courage.

« MĂȘme si ça va ĂȘtre dur ? Â» lui demanda Woojin.

« Oui. Sans le moindre doute. Â»

« Tu es certain ? Â»

« Je suis prĂȘt Ă  mettre ma vie en danger. Â»

« Parfait. Â»

Woojin eut un sourire en coin en voyant Sunggoo parler d’un tel feu.

 


 

Sunggoo perlait Ă  grandes gouttes. Il restait volontairement tendu afin de ne pas se dĂ©concentrer. Il savait que sa vie en dĂ©pendait.

« Yiiiiirk ! Â»

Dans un hurlement atroce, un Soldat Squelette s’élança en avant, la lame d’os pointĂ©e vers la tĂȘte de Sunggoo. Au moindre coup, c’en serait terminĂ© de lui.

Sunggoo respirait en cadence avec chacun de ses mouvements et tout en observant une esquive par le cĂŽtĂ©, lança une Boule de Feu en direction du crĂąne nu.

L’explosion Ă©tait plus puissante qu’auparavant, mais pas suffisante pour le tuer d’un seul coup. C’est la partie supĂ©rieure du corps recouverte de suie que le squelette lança un nouveau coup, essayant d’atteindre la nuque de Sunggoo.

Celui-ci n’eut d’autre choix que d’effectuer une roulade afin d’augmenter l’écart entre eux, puis Ă  nouveau debout, s’approcha du Soldat Squelette d’un air dĂ©cidĂ©.

Sa main n’était qu’à quelques centimĂštres du crĂąne quand une nouvelle Boule de Feu se forma.

Cette fois, il n’y rĂ©sista pas.

Sunggoo eut un bref sourire, un nouveau Soldat Squelette apparaissant déjà.

« Attends, ouf, pause, hyung-nim. Â»

Pour réponse, Woojin en invoqua deux autres.

Sunggoo dĂ©glutit Ă  cette vision. Il devait dĂ©jĂ  appliquer quantitĂ© d’efforts pour en tuer un, ce qui lui laissait apparaĂźtre le combat face Ă  trois d’entre ces Soldats Squelettes impossible.

C’est l’air dĂ©sespĂ©rĂ© qu’il se dit que Woojin devait quelque peu le surestimer. MalgrĂ© tout, il savait qu’il n’avait plus le choix.

Woojin observait chacun de ses mouvements perchĂ© sur la branche d’un arbre. Il utilisait pour ce faire les compĂ©tences Observation, Instinct du Guerrier et Analyse.

〈Nom : Sunggoo Hong.âŒȘ
〈Description : Il vous admire autant qu’il vous craint. Il vous apprĂ©cie autant qu’il vous dĂ©teste.âŒȘ
〈Classe : Mage de Combat.âŒȘ
〈CompĂ©tences : Boule de Feu, DĂ©tection des RisquesâŒȘ

Il le poussait dans ses retranchements. C’est ainsi qu’avant qu’une journĂ©e ne soit passĂ©e, il avait pris trois niveaux et rĂ©cupĂ©rĂ© la compĂ©tence DĂ©tection des Risques.

Woojin ouvrit alors l’interface du Magasin des SuccĂšs et vit les diffĂ©rentes CompĂ©tences qui lui Ă©taient accessibles. Elles Ă©taient en fait assez peu nombreuses, d’autant plus que Sunggoo n’avait lui pas accĂšs Ă  ce fameux magasin.

Cependant, Woojin avait d’ores et dĂ©jĂ  palliĂ© Ă  l’éventualitĂ© en conservant tous les Livres de CompĂ©tences qu’il avait rĂ©cupĂ©rĂ©s jusqu’à prĂ©sent, spĂ©cialement pour lui. Pour l’heure, il ne pourrait en apprendre que deux d’entre ces CompĂ©tences.

« Fiou
 Â» soupira soudain Sunggoo.

Alors que Woojin était occupé, son vice-président en devenir avait déjà vaincu les trois squelettes.

Pour lui, les gens ne montraient leurs vĂ©ritables capacitĂ©s qu’en situation extrĂȘme. C’est la raison pour laquelle il fit exploser cette fois 4 carcasses.

Sunggoo allait progresser Ă  un rythme hallucinant.

Nostra
Les derniers articles par Nostra (tout voir)
SSN Chapitre 55
SSN Chapitre 57

References

↩1 https://en.wikipedia.org/wiki/Wilshire/Western_station

Related Posts

13 thoughts on “SSN Chapitre 56

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com