DNC Chapitre 192

DNC Chapitre 191
DNC Chapitre 193

Et voilà un chapitre bonus de DNC pour bien commencer le lundi, que nous devons à la générosité et au soutien de Khultima, lecteur fidèle !

Bonne lecture à tous et merci encore à notre cher Khultima !

Chapitre 192 — Encercler et tuer les chefs de niveau Roi !

Kong Shangxin étira soudain ses bras, et les lames sans ombres qui avaient rendu les Trois Cieux Intermédiaires frénétiques et choqué les Trois Cieux Inférieurs, apparurent à sa main droite en même temps. Un grand cercle apparut au‐dessus de sa tête dans un swoosh !

Le mur qui s’affaiblissait déjà s’effondra sur‐le‐champ.

Tout s’affaissa dans un gros bruit sourd ! Le corps frêle de Kong Shangxin se changea immédiatement en un rayon de lumière en bondissant !

Le premier à sortir allait, sans le moindre doute, être le premier à recevoir l’attaque féroce de l’ennemi et donc, celui qui serait le plus en danger !

Cependant, le Roi Kong s’était servi des autres toute sa vie, et c’était la première fois qu’il faisait preuve d’abnégation et de sacrifice.

Il se servait de son propre corps pour couvrir ses frères martiaux !

Boum !

Toute la surface s’effondra et la zone tout entière fut inondée. Du coup, tous les soldats alentour reculèrent et observèrent à distance, tandis que d’autres amenaient encore de l’eau.

L’effondrement montra qu’il y avait un grand espace souterrain, ce qui surprit tout le monde.

C’est alors qu’une ombre fine tenant un sabre brillant surgit du sol tel un démon. Il se tint au milieu de l’eau, et son regard acéré brillait comme une lampe dans les ténèbres nocturnes.

Elle était recouverte de boue et avait de l’eau jusqu’aux reins. Seul son torse émergeait de l’eau, mais la silhouette entière émettait une l’aura vicieuse d’un animal acculé ! C’était un esprit combatif indomptable !

L’eau sous lui reflua violemment ; la force qu’il dégageait assombrit l’eau, et donna l’illusion qu’un démon sortait des profondeurs du sol !

Le son des tambours monta dans les airs alors que sept autres personnes apparurent à ses côtés.Huit hommes seulement face à une puissante armée qui les encerclait… Ils ne montrèrent pas la moindre peur et émirent une froideur glaçante comme quiconque n’en avait jamais ressenti !

Chu Yang, au loin, sentit ses pupilles se contracter abruptement !

Ils sont sortis !

Il y avait bien deux rois martiaux ! Le tuyau était vrai !

Cheng Ziang poussa un rugissement furieux et s’apprêta à mener la charge, mais son supérieur lui fit signe de la main et l’arrêta.

Ce dernier demanda nonchalamment : « Puis‐je demander à quels Rois Martiaux du Hall des Cavaliers Dorés je m’adresse ?»

Le Chef Kong lui jeta un regard et, après l’avoir fixé un long moment, il finit par sourire et demander : « Êtes‐vous le Roi des Enfers Chu ?»

L’adolescent avait le visage couvert par un voile. « Oui, mais oserais‐je m’appeler par ce titre face à vous deux maîtres de niveau Roi ?»

« Vous en êtes absolument digne !» Le regard de l’expert survola la trentaine de mètres les séparant et tomba sur le visage de son interlocuteur, sans montrer la moindre émotion. Le Fourbe eut l’impression d’être percé par des aiguilles. « Je me suis fait connaître dans les Trois Cieux Intermédiaires où quatre clans se sont liés pour me traquer, mais ils ne m’ont jamais coincé ! Vous, vous y êtes arrivé ! C’est impressionnant !»

« Vous êtes rusé, Rois des Enfers Chu ! Vos stratégies sont excellentes !» Il fixa le Ministre un long moment avant de soupirer. Il exprimait également dans ces compliments les sentiments complexes qu’il éprouvait.

Il comprenait enfin pourquoi ils étaient tombés dans son piège après l’avoir vu. Son aura lui disait qu’il n’était pas plus puissant qu’un Maître Martial, donc ce n’était pas lui que Yin Wufa avait affronté ! C’était définitivement les intrigues du Roi des Enfers Chu qui leur avaient porté malheur !

Comme Diwu Qingrou l’a dit, il s’est servi de puissants experts de clans des Trois Cieux Intermédiaires ! C’est enrageant de savoir qu’il m’a roulé et que ce n’est qu’une fois qu’il est trop tard que nous apprenons la vérité… 

« Je n’ose pas recevoir de tels compliments !» dit cérémonieusement Chu Yang. « Puis‐je vous demander si vous êtes le Roi au Sabre Triste, Kong Shangxin ?»

« Qui je suis n’a plus d’importance !» Le Chef Kong gloussa et secoua la tête, puis son regard commença à parcourir l’armée qui les entourait. Il dit avec une pointe de moquerie : « On dirait que vous me surestimez… Il y a cinquante mille personnes réparties dans les quatre directions ?»

« Vous vous sous‐estimez, simplement. » dit négligemment le jeune homme. « Rien qu’en archers, nous avons amené quinze mille hommes rien que pour vous arrêter !»

Il fixa le Roi martial d’un regard acéré : « Nous avons déjà plus d’un tiers des archers de la Citadelle réunis ici, et d’autres encore vont arriver !»

Kong Shangxin rit et dit : « Quinze mille archers ! C’est assez pour dominer cette bataille ! Si je meurs, ce sera alors une mort glorieuse !»

L’adolescent dit nonchalamment : « La zone est bouclée à des kilomètres à la ronde ! Tous les gardes sont en alerte au centre‐ville, et les portes de la Citadelle sont toutes étroitement surveillées ! De plus, cet endroit est un peu trop éloigné desdites portes…»

Il regarda sa proie d’un air triste : « C’en est fini pour vous !»

« Me dites‐vous de me rendre ?» Le Roi Kong rit à gorge déployée et dit avec un regard glacial : « Dans ce cas, vous m’avez sous‐estimé, ainsi que le Hall des Cavaliers Dorés !»

« Absolument pas !» dit respectueusement son jeune interlocuteur. « Un maître de niveau Roi doit toujours avoir sa dignité mais bien que je n’en sois pas un, je ne veux pas être humilié pour autant. »

« Vous devriez vous suicider et me laisser conserver mon respect envers vous, les Rois Martiaux qui n’ont jamais abandonné. »

Le Chef Kong rit d’un air moqueur : « Vous voulez qu’on se suicide ? Vous rêvez ou quoi, Roi des Enfers Chu ? » Il poussa un cri et dit férocement : « Je ne peux pas mourir ici aujourd’hui, Roi des Enfers chu, mais vous feriez mieux de préparer une grosse réserve pour vos pensions militaires !»

Le Fourbe rit froidement.

Les deux côtés attendaient leur heure ; le roi martial profitait de l’occasion pour recouvrer de sa force martiale car à ce point, tout ce qui pouvait augmenter ses chances était le bienvenu. De son côté, le Ministre avait le mince espoir que Tie Butian envoie des renforts et les attendait.

Bien qu’il n’ait pas grand espoir concrètement, les deux Gardes de l’Ombre avaient juste besoin de venir pour qu’il n’y ait pas de morts inutiles. Les deux rois martiaux blessés finiraient proprement capturés !

Ces deux derniers n’avaient pas encore agi, mais il savait qu’une fois qu’ils se lanceraient, leurs attaques féroces causeraient la mort de nombreux soldats. La lutte désespérée d’un expert de niveau roi mourant serait naturellement cataclysmique.

Kong Shangxin n’avait pas tort ; ils allaient devoir payer le prix fort pour retenir deux experts de ce niveau.

Le temps passa lentement, et les soldats en périphérie de la ville arrivèrent peu à peu. Trois couches de soldats à l’intérieur et trois à l’extérieur de la Citadelle formaient un encerclement similaire à un tonneau d’acier géant. Chu Yang allait donner l’assaut quand un cheval se précipita à toute allure dans sa direction, monté par Chen Yutong.

Celui‐ci traversa l’encerclement et arriva devant son chef ; il dit hâtivement à voix basse : « Ministre, le prince s’est rendu au palais royal. La condition de Sa Majesté s’est soudainement dégradée, et le prince n’est pas ressorti du palais après lui avoir rendu visite…»

« Pourquoi ne me l’as-tu pas dit plus tôt ?» Le jeune homme fut si furieux qu’il eut envie de gifler son Chef de Palais ! Ça veut dire que… J’ai laissé tout ce temps les ennemis se reposer alors que mes renforts ne venaient pas ?

Cheng Yuton pâlit. Après s’être rendu au palais princier, il avait galopé sans s’arrêter jusqu’au palais royal et avait attendu que Tie Butian lui accorde une audience, mais il n’est jamais venu.

Ensuite, Du Shiqing était venu pour lui dire que l’empereur n’allait pas bien, et que le prince et ses deux maîtres de niveau roi s’efforçaient à maintenir son énergie. Dès qu’il apprit que les deux Gardes des Ombres n’arriveraient probablement pas à temps, il galopa jusque‐là…

« Maître de niveau roi Kong, je suis sincèrement désolé !» cria‐t‐il. « Tuez‐les !»

Il allait devoir faire un énorme sacrifice si les renforts ne venaient pas, aussi prit‐il rapidement une décision et donna cet ordre cruel.

Son ordre marqua le début de la grande bataille !

Des milliers de flèches emplirent le ciel et marquèrent le début de la première vague ! La seconde et la troisième suivirent sans discontinuer.

« Dispersez‐vous !» rugit Kong Shangxin, et les huit personnes bondirent dans des directions différentes comme un feu d’artifice.

En même temps, le Chef Kong fit un pas en avant et son corps tout entier luisit d’une lueur dorée. L’eau dans la cour gonfla soudainement et gicla dans toutes les directions comme autant de dragons furieux ! Ils engagèrent le combat avec le mur de flèches !

L’eau éteignit toutes les torches alentour en même temps dans un swoosh. Il y avait encore de la lueur au loin, mais la cour était plongée dans des ténèbres dansantes étranges !

Le Cavalier de Bronze fut transformé en hérisson par la première vague de flèches sans un bruit, et tomba silencieusement à terre. Les deux Aïeux Martiaux parvinrent à parcourir la moitié du chemin avant de cracher du sang dans les airs. Ils poussèrent un cri en se faisant percer par une douzaine de flèches acérées, et ils crièrent de concert : « Chefs, partez devant s’il vous plaît ! Laissez‐nous vous ouvrir un chemin !»

Avant de finir de parler, ils lancèrent leurs armes avec leur dernier souffle et, dans un rire tragique, ils tombèrent dans l’eau en soulevant une flaque écarlate !

Un sabre et une épée traversèrent l’air comme des étoiles filantes et continuèrent une trentaine de mètres droit vers la foule. Un cri misérable retentit !

« Partez tranquilles, frères ! Nous vous rejoindrons bientôt !» Le Vieux Sa rit tandis que les cinq autres continuèrent de filer sur une trentaine de mètres de plus !

Les deux rois martiaux filaient comme des flèches droit devant ! De vraies flèches volaient continuellement vers eux, mais le sabre de Kong Shangxing ne cessait de les bloquer tandis que l’autre main les attrapait pour les renvoyer, comme des rayons de lumière glaciaux.

Son arme comme sa main ne cessaient de bouger.

Pop ! pop ! On entendit continuellement le bruit de flèches pénétrant des corps humains ; de nombreux soldats moururent dans toutes les directions sous cette contre‐attaque. Il vola rapidement en avant, ses longs cheveux au vent et l’air plus calme qu’avant. On voyait clairement ses deux yeux briller subtilement comme ceux d’un loup sous la lueur d’une torche lointaine.

Il était alors dans une forme excellente, presque comme s’il n’avait jamais été blessé !

Les flèches épaisses n’eurent jamais la moindre chance d’approcher son corps ; toutes les flèches que son sabre ne repoussait pas étaient fracassées par son aura !

Il était comme un ouragan qui fonçait droit devant et ne se souciait que de lui. Il avait fait ressortir toute sa puissance, et l’avait changée en une chaleur gonflante qui pouvait brûler les hommes !

Ils avaient parcouru près de soixante mètres !

Un cri perçant s’échappa du chef des troupes de lancier : « Prêts, lancez !»

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 191
DNC Chapitre 193

9 Commentaires

  1. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. guts

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  6. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    merci pour le chapitre !!

    Répondre
  9. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com