DNC Chapitre 291

DNC Chapitre 290
DNC Chapitre 292 [Bonus]

Premier DNC régulier de la semaine, mais il va y avoir plein de bonus~

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 291 — Les petites gens font l’Histoire

 

Diwu Qingrou ne descendit pas de sa chaise et observa calmement Lu Renjia. Le calme olympien dont il faisait preuve terrifia même le directeur général.

Il était venu à cause du décret impérial mais à ce moment, il avait l’impression que le premier ministre le contemplait du haut des nuages. Son regard avait beau être dénué d’émotions, il pouvait tout de même clairement y sentir du mépris.

Il se sentait comme une fourmi au pied d’une montagne, et ça le mettait vraiment en rogne.

On le méprisait et il ne le supportait pas.

Il était un puissant directeur général, quoi qu’on en dise ! Il était parvenu à obtenir ce poste après avoir perdu sa virilité, et l’argent comme les belles femmes ne l’intéressaient pas (NdT pas étonnant :D) : toute son attention était tournée vers le pouvoir !

Son désir d’être respecté par les autres croissait férocement chaque jour davantage ! En fait, son amour‐propre avait enflé jusqu’à en devenir anormal.

Peu de temps après qu’il n’ait pas reçu l’accueil auquel il s’attendait, le directeur général Lu regarda Diwu Qingrou et cria à nouveau : « Le décret impérial est arrivé… Diwu Qingrou, recevez‐le !»

Ce dernier fronça légèrement les sourcils, ce qui fit frissonner Lu Renjia des pieds à la tête sans qu’il sache pourquoi.

« Lis‐le !»

Le premier ministre était toujours aussi calme, et son regard était aussi glacial que l’océan arctique. Son ton était doux, mais il avait complètement démoli l’ego anormal de l’eunuque !

Celui‐ci sentit que s’il ne lisait pas le décret sur‐le‐champ, il n’aurait plus jamais la chance de le lire !

Les quatre petits eunuques qui se tenaient cérémonieusement derrière lui tremblaient déjà violemment de peur.

La voix chantant d’un canard mâle retentit : « Suivant la volonté des cieux, l’empereur décrète…»

« Fais‐moi un résumé. » Dit calmement le premier ministre.

«…» Lu Renjia s’étouffa et manqua de peu de subir une lésion interne.

Il ne put résister davantage à la pression et alla droit au but : «… Diwu Qingrou a la responsabilité de récupérer tous les trésors de la salle du trésor impérial…»

« La salle du trésor a été pillée ?» Diwu Qingrou fronça les sourcils et marmonna d’un ton amusé : « Et il veut que je récupère tout ?»

Goa Sheng , aux côtés de son supérieur, éclata presque de rire.

Diwu Qingrou regarda l’eunuque et dit : « Fous le camp. »

Lu Renjia répondit en contrôlant sa rage : « Avant que le servant que je suis ne vienne ici, Monsieur le Premier Ministre Diwu, Sa Majesté a dit que vous deviez avoir besoin de quoi que vous ayez pu prendre. Cependant, il s’agit tout de même de trésors rassemblés par la famille impériale, et Sa Majesté espère que vous pourrez comprendre dans quel embarras cette situation le plonge…»

Le premier ministre dit nonchalamment : « Mmhmm, je compatis. »

Le directeur général Lu écarquilla les yeux. Sa Majesté te demande de comprendre sa situation par politesse, et tu ’compatis’ ?

Il serra les dents et ajouta : « Sa Majesté m’a également remis un décret oral. »

« Hmm ?» Diwu Qingrou ne changea pas d’expression, mais l’eunuque put sentir qu’il perdait patience.

« Sa Majesté a dit… Qu’il espérait que vous sachiez toujours faire la différence entre ce qui vous appartient et ne vous appartient pas, et que vous ne deviendrez pas un voleur. Et quand dans le cas contraire, il n’hésitera pas à tout mettre en oeuvre pour vous éliminer. » Dit lentement l’eunuque.

En fait, rien de tout ça n’était un décret impérial, c’était juste quelques déclarations privées entre l’empereur et son impératrice. Le directeur général Lu, à ce moment‐là, n’attendait pas trop loin du trône qu’on lui donne un ordre, et il avait alors classé mentalement Diwu Qingrou comme étant un ministre sur le point d’être purgé.

Si l’empereur parle de lui ainsi, il ne peut pas être un bon serviteur de l’empire !

C’est le premier ministre ? Et après ? N’y’a-t-il jamais eu le moindre haut fonctionnaire que l’empereur ne pouvait pas tuer à travers l’histoire ? Tu es peut‐être puissant, Diwu Qingrou, mais tu n’es qu’un autre de ses sujets !

Et ainsi, le directeur général Lu fit cette froide déclaration pour protéger son petit caca d’ego.

Il s’attendait à voir Diwu Qingrou transpirer et s’aplatir face contre terre devant lui après ça…

Eut‐ce été le cas qu’il aurait dit arrogamment : « Pourquoi as‐tu volé les trésors impériaux si tu savais que ça finirait ainsi ? Je ne peux pas t’aider…» Puis il aurait fait claquer sa manche et serait parti…

Il aurait laissé derrière lui un Diwu Qingrou terrifié et pétri de regrets !

Sans surprise, le premier ministre changea d’expression. Son regard devint lentement glacial, et on aurait dit qu’une couche de glace se formait lentement sur son visage.

« Sa Majesté a dit ça ?» Demanda‐t‐il gravement.

Le directeur général Lu rencontra son regard et dit : « Bien sûr !»

Diwu Qingrou dit alors lentement : « Je vais vous demander de bien vouloir rapporter à Sa Majesté que moi, Diwu Qingrou, je m’en souviendrai ! Et que je lui donnerai une réponse satisfaisante…»

Avant même que l’eunuque ne puisse dire quoi que ce soit, Gao Sheng balaya l’air de la main : « Que quelqu’un jette cet eunuque dehors !»

Plusieurs colosses se saisirent férocement de Lu Renjia et de son entourage en un éclair, et les traînèrent dehors sans la moindre pitié.

Gao Sheng tenta de réconforter son supérieur : « Ne vous énervez pas, Premier Ministre. Il est improbable que l’empereur ait dit de telles choses. »

Diwu Qingrou rit doucement : « Je sais bien que ça n’est pas un décret oral de l’empereur !»

« Dans ce cas, pourquoi…»

« Parce que même s’il ne s’agit pas d’un décret de l’empereur, il ne fait aucun doute qu’il y a bien dit ça !» Dit lentement le premier ministre.

Gao Sheng en resta coi : «…»

L’empereur a dit ça ? Bien sûr !

Il n’y a pas de fumée sans feu ! Ce proverbe en était alors la preuve. Lu Renjia n’était qu’un eunuque, il n’avait pas le courage de prêter des paroles mensongères à l’empereur.

Il y avait toujours eu des frictions entre Diwu Qingrou et la famille impériale mais cela étant, ils ne s’en étaient jamais pris l’un à l’autre. La famille impériale exécrait le premier ministre, et haïssait ne pas pouvoir découper ce haut fonctionnaire incroyablement puissant en mille morceaux. Mais elle savait que le Grand Zhao ne pouvait pas s’en sortir sans lui.

Tout le monde était parfaitement conscient que le Grand Zhao avait besoin d’être fortifié, d’être riche et de retrouver la richesse et la gloire ! Et que Diwu Qingrou avait besoin d’unifier le monde et de créer une autorité indiscutable !

On aurait pu croire, au premier regard, que ces deux buts étaient les mêmes, alors qu’ils ne l’étaient pas en réalité. Le premier ministre était le genre de personnes à se battre pour ses idéaux ; son rêve était de tout contrôler et d’unifier le monde grâce à sa sagesse !

Il n’avait que faire du pouvoir ! Pour lui, le pouvoir n’était qu’un outil pour atteindre son but !

Par conséquent, on pouvait dire que la famille impériale avait besoin de lui, et vice‐versa !

Cependant, Diwu Qingrou avait un tel pouvoir à la cour qu’il aurait pu facilement usurper le trône ! Mais il ne l’avait jamais fait. Il sous‐entendait ainsi : Faites votre boulot d’empereur pendant que je fais le mien ! Profitez de la gloire et de la richesse pendant que je me bats pour l’empire ! Peu importe ce qu’il adviendra après, je veux juste éprouver l’excitation de conquérir le monde !

Mais un haut fonctionnaire pareil ne serait jamais apprécié de l’empereur, quel que soit son talent ! Cela dit, l’empereur du Grand Zhao n’avait d’autre choix que d’accepter la situation pour le moment. Il avait beau bouillir de rage… Il devait l’endurer !

Et la situation perdurerait ainsi, et resterait sans vainqueur jusqu’à la fin de la guerre.

C’était l’histoire du Grand Zhao ! L’histoire officielle qu’on racontait au peuple !

Cependant, à ce moment, à cause de la fierté d’un eunuque… À cause de cette fierté féroce et anormale, cette histoire tranquille et profitable avait pris un tour étrange.

Toutes négociations entre la famille impériale et Diwu Qingrou étaient devenues impossibles à cause de quelques mots.

Le plus ennuyeux était que le gros eunuque était accompagné de quatre petits, et qu’il avait Gao Sheng de son côté. Si tous ces gens avaient été des citoyens ordinaires, le premier ministre n’aurait eu aucun problème à tous les exécuter pour maintenir le status‐quo en place.

Mais il ne pouvait pas tuer Gao Sheng.

S’il ne pouvait pas tuer ce dernier, alors il pourrait toujours tuer les cinq eunuques, mais leur mort pourrait faire croire qu’il avait peur. Cependant, en  les laissant repartir… Le conflit n’allait que croître.

À ce niveau, la question du pillage de la salle du trésor impériale n’était plus importante ! Ce qui l’était, c’était… La lutte pour le pouvoir au sein du pays. L’histoire avait changé avec quelques mots d’un homme sans importance.

L’Histoire était pleine de rebondissements, comme une pièce de théâtre.

Qui a dit que les petites gens ne pouvaient pas changer l’Histoire ?

Le directeur général Lu y était arrivé ! Avec sa position d’eunuque, il avait changé le monde avec quelques mots !

Il était l’eunuque le plus puissant de toute l’histoire !

On pouvait imaginer que quoi qu’il advienne dorénavant… Que le directeur général Lu survive ou non à la journée… Et que quel que soit le vainqueur de cette bataille continentale… Le nom de ce Phénix du Rêve Nocturne allait rester dans les annales des Neuf Cieux !

« La salle du trésor impérial a été pillée !» Les yeux de Diwu Qingrou brillèrent tandis qu’il se remémora chaque détail. « Cette nuit là, pas plus de dix heures se sont écoulées entre le moment où le chaos commença et entre le départ de tous les jeunes maîtres ! Et le Hall des Cavaliers Dorés avait encerclé le palais pendant tout ce temps. Personne n’est parti du palais avec un gros butin sous le bras, pas même avec un petit sac !»

« Il n’y avait définitivement pas assez de temps pour écumer toute la salle !»

« Mais l’empereur a dit que la salle était actuellement vide et qu’il voulait que je rende tout. !»

Le premier ministre éclata d’un rire glacial.  « Il a même dit qu’il mettrait tout en oeuvre pour m’éliminer…»

« Ha ha…» Diwu Qingrou sourit doucement, mais son sourire fit trembler Gao Sheng.

Tout cela révélait bien des choses qu’on pouvait résumer en une phrase : la famille impériale du Grand Zhao ne pouvait plus supporter le pouvoir tyrannique de Diwu Qingrou et s’apprêtait à passer à l’action !

Est‐ce que ce dernier était du genre à ne pas se défendre ? Non ! Il avait toujours eu l’habitude de frapper préventivement.

Gao Sheng posa la question qui le perplexait le plus : « La famille impériale est‐elle vraiment aussi stupide ?»

« La stupidité de la famille impériale dépasse tout ce qu’on peut imaginer !» Dit Diwu Qingrou en scellant ainsi leur sort.

Les évènements s’étaient enchaînées jusqu’à  rendre la situation irréversible !

Jing Menghun, incapable de capturer le Roi des Enfers Chu, rentra au manoir du premier ministre avec une lettre et une reconnaissance de dette.

Première ligne : je dois aujourd’hui la somme de cent mille taels aux Appartements Célestes, en compensation de la destruction de leurs biens.

Seconde ligne : je dois aujourd’hui la somme de neuf cent mille taels aux Appartements Célestes, en compensation des dommages causés à leur réputation.

Troisième ligne : l’empreinte de pouce du signataire.

Signataire : Diwu Qingrou.

Représentant de ce dernier : Jing Menghun.

Suivi de son empreinte de pouce rouge vif.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 290
DNC Chapitre 292 [Bonus]

10 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Shirosuu

    Olala il a foutu un de ses bordels notre MC ! Mais quel génie ! Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^
    Voila comment foutre un beau bordel dans le grand Zhao XD

    Répondre
    1. TesaYuuTesaYuu

      Je suis pour le thème DNC !! Mais j’ai pas un rouble…

      Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Coco

    Merci
    Diwu Quingrou ressemble un peu à Bismarck…

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com