DNC Chapitre 399

DNC Chapitre 398 [Bonus]
DNC Chapitre 400

Coucou, tu veux voir mon Fourbe ? Quel chapitre, encore une fois ! Et on reste sur un cliffhanger qui n’annonce que du bon ! DNC, c’est la série généreuse qui ne cesse de donner ! 😀

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 399 – Je suis un Roi Épéiste !

Tie Butian observa le médicament mystérieux et se sentit extrêmement heureuse. Elle rougit même sous son excitation soudaine, et il ne fait aucun doute que Chu Yang aurait vu son visage de jeune fille rougissante sans l’effet merveilleux de la technique de changement de physique.

Je suis vraiment, vraiment satisfaite !

Même si ce médicament n’est pas aussi fantastique que Chu Yang ne le prétend… Son cadeau me va droit au coeur… Même s’il ne sait pas ce qu’il a fait pour moi…

Parce que le plus important, c’est son intention…

Elle réfléchit un moment et décida de refuser son cadeau. “Non, je ne peux pas l’accepter.” Dit Son Altesse, les yeux un peu rougis. Elle leva la tête et regarda le jeune homme sincèrement. “Ministre Chu, je vais vivre une vie de luxe et d’extravagance dans les Trois Cieux Inférieurs ; je pourrais ne jamais avoir ce genre de problème dans ma vie mais toi, tu vas te rendre aux Trois Cieux Intermédiaires. Le danger te guettera à chacun de tes pas, et tu pourrais très bien devoir te battre contre les gens perfides du Jiang Hu. Tu en as plus besoin que moi.”

Ça te sera plus utile qu’à moi.” Conclut-elle avec détermination.

Le jeune homme sentit sa poitrine se réchauffer. “J’en ai déjà d’autres.” Répondit-il en lui faisant un clin d’oeil.

Sa Majesté le fixa un moment et vit qu’il était sincère, aussi sourit-elle avant de prendre doucement la bouteille de jade violette de sa main. Elle la tint en main et la serra fermement dans son poing. “Dans ce cas… Je l’accepte.” Dit-elle en souriant.

Ma foi… C’est super.” Dit l’adolescent avec un doux sourire aux lèvres.

Il ne remarqua pas qu’elle tremblait d’excitation, profondément touchée par son geste…

Tie Butian conserva une expression calme, mais elle serrait si fermement la bouteille dans son poing que ses jointures avaient blanchi…

Soulagé, le Fourbe sourit et dit : “Je vais retourner dans ma calèche, dans ce cas.”

Très bien.” Dit Son Altesse, qui avait énormément de mal à rester calme.

Chu Yang se leva, puis il releva les rideaux avant de bondir hors du carrosse.

Sa Majesté s’assit doucement, la tête baissée et un sourire heureux aux lèvres. Ce n’est pas comme si je n’avais rien obtenu… J’ai enfin reçu quelque chose…

Elle continua d’admirer la bouteille de jade un long moment, les yeux brillants de tendresse. C’était comme si elle ne se lasserait jamais de la regarder.

Elle la glissa ensuite dans la poche interne de sa veste et en sentit la chaleur un long moment.

Le Fourbe avait gravé une illustration extraordinairement belle sur la bouteille, mais la jeune femme ne la chérissait pas pour sa beauté.

Elle la lâcha au bout d’un long moment, puis elle glissa les mains à l’arrière de son coup et en délia un petit objet : une étrange tablette de jade…

Elle se saisit alors d’un petit miroir.

Une puissante lumière brilla aussitôt que la tablette quitta son corps, et sa précédente apparence masculine juvénile fut immédiatement remplacée par celle d’une jeune femme à la beauté stupéfiante.

Ce camouflage difficile à réussir était un effet de la tablette de jade, dont la nature exacte était un mystère…

Tie Butian plongea son regard dans le miroir et observa son joli visage… Un visage si beau qu’il pourrait provoquer la chute d’une nation… Elle l’observa silencieusement pendant un temps, puis un sourire amer apparut sur ses lèvres. « Peut-être que personne ne verra ce visage de toute ma vie… Pas vrai ? »

Elle utilisa ensuite un fil de soie solide et s’en servit pour emballer la bouteille. Elle fit ensuite un nœud et la pendit autour de son cou, avant de défaire son sous-vêtement pour placer la bouteille entre ses seins. Elle voulait la garder à même sa peau.

« Reste avec moi. Tu resteras avec moi toute ma vie. Je prends grand soin de toi… » Dit-elle d’une voix basse en regardant le reflet de la bouteille, partiellement visible.

Une larme coula le long de sa joue, ses mains tremblèrent, mais elle rattacha à nouveau la tablette de jade.

La lumière brilla de nouveau, et la beauté extraordinaire disparut sans lancer de trace. Elle fut remplacée par des sourcils droits légèrement penchés vers le haut, et un regard perçant et arrogant qui semblait contempler le monde entier de haut. C’était l’apparence d’un Empereur dominant le monde.

Celle de l’Empereur Tie Butian !

La tablette changeait même le teint de sa peau…

Elle semblait avoir été débarrassée d’un poids en recevant la Pilule des Neuf Calamités… Enfin… On pourrait aussi dit qu’elle lui noua sévèrement le coeur.

Dorénavant, je ne garderai de cette journée qu’un souvenir. Je suis Tie Butian, l’Empereur actuel du Nuage de Fer.

J’attendrai des sommets qui me permettront de contempler et de régner sur le monde.

Les derniers rayons du soleil tombèrent sous l’horizon, et la nuit infinie couvrit le monde… Comme pour le dominer.

Sa Majesté et Chu Yang commencèrent à s’inquiéter de la situation de la bataille, à présent qu’ils avaient récupéré de leurs blessures. Les quatre voyageurs abandonnèrent leurs véhicules et utilisèrent une technique d’allégement du poids du corps pour filer à toute vitesse sur la route à la lueur des étoiles.

Les deux ombres, Son Altesse et le Fourbe traversèrent la nuit dans un ‘swoosh’ grâce à cette technique. L’adolescent était extrêmement agile et rapide, au point qu’il parvienne à couvrir cinquante-deux mètres d’un bon, telle une volute de brouillard vert. Son corps n’avait pas besoin d’aide pour rester aussi longtemps dans les airs. Il plongea gentiment la main dans un trou profond et en sortit un gros lièvre sans s’arrêter.

Ensuite, ses yeux brillèrent comme s’il avait découvert quelque chose. Il ne tomba étonnamment pas au sol, à la place, il tourna autour d’un gros roc au bord de la route. Il y avait une grosse touffe d’herbe derrière ce rocher, où deux faisans flottaient en vol stationnaire avec leurs ailes grandes ouvertes. Ils furent tous deux attrapés par le Fourbe, qui ensuite descendit en flottant jusqu’au sol, comme s’il était aussi léger qu’une plume.

Les deux ombres le regardèrent faire avec des yeux ronds comme des soucoupes. Ils avaient l’air complètement perplexes, comme si leurs regards tentaient de hurler : « C’est quoi ce bordel ! »

« Qu’a-t-il ? » Demanda Chu Yang en tenant ses proies. « Oh, ça… Je craignais que nous ne puissions pas trouver à manger plus tard mais heureusement, j’ai nos repas entre mes mains. »

Les deux ombres, qui se fichaient pas mal du gibier, le fixèrent avant de demander : « As-tu percé au rang de Roi Martial ? »

Tie Butian tourna aussitôt la tête vers l’adolescent, les yeux écarquillés.

Un Roi Martial ? Quand je l’ai rencontré il y a un an, il n’était qu’un Disciple Martial de quatrième rang à dix-sept ans… Mais il est devenu un expert de niveau Roi en seulement un an ?

C’est… C’est totalement irréel… Pas vrai ?

J’ai honte de l’avouer, mais je ne suis qu’un expert de niveau Roi de premier rang… Rien de plus. » Répondit modestement le jeune homme.

Les deux ombres échangèrent un regard, visiblement stupéfaites.

Disciple de neuvième rang, Maître de neuvième rang, Vénérable de neuvième rang et ensuite expert de niveau Roi. Cet petit enfoiré a franchi quarante niveaux en un an… Et il a encore le cran de jouer les timides et de dire ‘J’ai honte de l’avouer, mais je ne suis qu’un expert de niveau Roi de premier rang… Rien de plus’…

Rien de plus ?!

Mon cul, rien de plus… Tu n’as pas honte du tout.

Tu cherches la merde ou quoi…

Les deux ombres parurent découragées. En fait, elles avaient une culture de Roi Martial de neuvième rang mais cela étant, elles sentaient que c’était là leurs limites. Elles avaient déjà soixante ans, et elles n’allaient pas pouvoir progresser d’un pouce durant le reste de leur vie.

Chu Yang n’a que dix-huit ans… Et il est déjà devenu un expert de niveau Roi. Quels sommets atteindra-t-il dans le futur ?

Le niveau d’Empereur, peut-être ? Non, il ira définitivement plus haut que ça ?

Dans ce cas… Le niveau de Saint ? C’est très probable !

Les deux ombres observèrent le Fourbe pendant que toutes ces pensées les occupaient. Elles ne purent s’empêcher de l’admirer, et grandement.

« Tu es un expert de niveau Roi à présent ? » Demanda Tie Butian en le regardant avec une pointe de fierté dans le regard.

« En effet ! » Chu Yang sourit.  « Mais ça n’est pas grand-chose ; c’est même trivial en comparaison de votre intelligence et de vos capacités. Il ne vaut même pas la peine d’en parler… »

Son Altesse sourit également. « Pas nécessairement. »

« Quel genre de roi es-tu ? »

Cette question n’avait ni queue ni tête, mais le jeune homme comprit ce qu’il voulait dire par là. « Je suis un Roi Épéiste. » Répondit-il, un sourire aux lèvres.

Un Roi Épéiste !

Les deux ombres étaient choquées.

Donc ne n’est pas un Roi Martial ordinaire… Mais le genre de Roi qu’il est très difficile de devenir – un Roi Épéiste.

L’épée était devenue la plus sacrée des armes dans les Neuf Cieux depuis le jour où le premier Maître de l’Épée des Neuf Calamités était apparu sur le continent. Il était la raison pour laquelle la majorité des guerriers du monde étaient des épéistes.

Quand un épéiste perce au-delà du niveau de Roi, il arrive au niveau d’Empereur et devient un Dieu Épéiste plutôt qu’un Empereur Épéiste !

Cette nomenclature avait été décidée par le Maître de l’Épée il y a des millénaires, aussi personne n’osa la remettre en question. En fait, le niveau de Dieu Épéiste était devenu le rang de l’honneur absolu dans la culture de l’épée.

On pourrait dire qu’un Dieu Épéiste peut facilement tuer un Empereur Sabreur du même rang.

On peut ainsi facilement imaginer la puissance de la culture de l’épée.

Si jeune et déjà Roi Épéiste… » Les deux ombres échangèrent un nouveau regard, absolument coi. Ils pensaient tous deux la même chose : Combien de Rois Épéistes de cet âge existe-t-il dans les neuf super clans des Trois Cieux Supérieurs ?

C’est déjà rare d’en trouver dans les Neuf Cieux Supérieurs, alors ne parlons pas des Trois Cieux Inférieurs… Quelle fortune devraient investir ces super clans pour cultiver une personne pareille ? E doit être une somme inimaginable.

Ça nécessiterait une vaste quantité d’élixirs et de trésors divins. Un petit clan aristocratique ordinaire ferait faillite en essayant d’élever un enfant pareil…

Est-ce une bonne chose qu’il soit déjà à ce niveau… ? Pensèrent les ombres à l’unisson.

Tie Butian se tenait debout sur un grand rocher et regardait au loin d’un air indifférent, où perçait une pointe d’anxiété et d’inquiétude : « Le Col Séparant les Cieux est… Dans quelle direction ? »

« Ne vous inquiétez pas, tout ira bien. » La réconforta Chu Yang. « Wu Kuangyun est un excellent stratège et de plus, il semble être audacieux et direct. Il établit des stratégies courageuses et prend rapidement des décisions. Il ne va pas abandonner si facilement et cherchera à remporter la victoire. Il est parti en avance, donc il ne devrait pas avoir de problèmes à couvrir quelques centaines de kilomètres. De surcroît, le Col est une place forte naturelle, donc il ne devrait pas y avoir d’imprévus. »

L’adolescent savait que quelque chose inquiétée Sa Majesté, aussi dispersa-t-il toutes ses inquiétudes.

Oui… Cinq cents mille hommes devraient être serrés les uns contre les autres sur un passa étroit. Il est trop tard pour les faire battre en retraite dans le col ; Wu Kuangyun doit faire des sacrifices afin d’assurer la sécurité du gros des forces, et de s’assurer que le col ne tombe pas entre les mains de l’ennemi.

Le plus important est qu’il doit s’assurer de ne pas abandonner en court de route.

Ils ne s’étaient pas imaginé que les opérations offensives et défensives au Col Séparant les Cieux seraient aussi tragiques et bouleversantes.

Les estimations de Diwu Qingrou s’avérèrent exactes. Bien qu’il soit à des milliers de kilomètres de mètres de là, tout ce qu’il avait spéculé -même le moindre détail- s’était avéré juste. Il allait certainement pouvoir mettre en déroute l’armée de Tie Butian tout entière en un coup si les évènements suivaient son plan.

Cependant, il y avait une chose qu’il n’avait pas prise en compte, et cet élément allait altérer le cours de la guerre.

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
DNC Chapitre 398 [Bonus]
DNC Chapitre 400

6 Commentaires

  1. Hyrtik

    Merci pour le chapitre ! Hâte de voir la suite 😉

    Répondre
  2. georgesjungle

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Coco

    Merci pour le chapitre !!!!!!!!! XXOXX

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com