DNC Chapitre 49

DNC Chapitre 48
DNC Chapitre 50

Et voici le dernier DNC de la semaine, qui finit sur un cliffhanger de dingue *__*

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 49 - Incroyable coup d’épée

 

Le Vieux Gao avait clairement l’air humain, alors comment les membres du Clan Divine pouvait avoir la capacité de contrôler le feu ? Ou y avait-il un mystère autour du garde du corps de Du Shiqing ?

Qui plus est… La route était trop calme.

Alors que Chu Yang était en pleine réflexion, l’Épée des Neuf Calamités se leva d’un bond dans son dantian et une impression de danger extrême monta en lui. En quelques secondes, tous les poils de son corps étaient dressés sur sa peau. Son regard se fit rapidement froid. Il ne s’embêta pas à tourner la tête pour regarder alentour ; il tourna sur lui même, fit une roulade et bondit immédiatement dans les airs… A un moment, il était près du feu et juste après, il était derrière un arbre. Ses déplacements étaient si extraordinaires que quiconque le verrait faire ne pourrait en croire ses yeux.

Tout d’un coup, on entendit un sifflement aiguë et un gros rocher, de plusieurs mètres de large, apparut dans les airs, volant dans la direction du camp.

Du Shiqing était en plein dans la ligne de mire létale de ce rocher !

Le Vieux Gao rugit et son corps de vieil homme devint soudainement puissant comme celui d’un léopard. Il bondit rapidement en avant… mais put voir qu’il n’arriverait pas à temps pour sauver le docteur… C’est à ce moment que Chu Yang apparut mystérieusement à côté de cette énorme pierre ! Une épée apparut tout d’un coup dans sa main et bondit comme un serpent plongeant sur sa victime.

La pointe de l’épée vola comme un dragon et se planta dans le flan du rocher.

D… E… N… G… G !!

Le bloc de pierre tournoyait à toute vitesse en avant au départ, mais le coup extrêmement précis de l’épée porté exactement sur son point faible, parvint à la ralentir un peu.

Le rocher, tel une grosse montagne tombant silencieusement et soudainement sur un angle de rotation aiguë, était vraiment une scène mystérieuse difficile à décrire avec des mots.

Le réaction du rocher arriva en un clin d’oeil : Chu Yang parut être touché par la pierre et cracha du sang en reculant.

Cependant, il était parvenu à gagner un peu de temps ! C’était insignifiant, de l’ordre d’un battement de cils…

Mais ce battement de cils suffit au Vieux Gao, qui apparut entre Du Shiqing et le rocher aussi rapidement qu’un éclair. Il poussa un rugissement furieux et lança un coup de poing invisible ; tout ce qu’on pouvait en voir était un clignotement blanc lumineux autour de son poing. Cette pierre extrêmement lourde se brisa et de petits morceaux tombèrent au sol comme de la pluie !

Du Shiqing était sain et sauf !

Une nuée de flèches plut depuis le pic de la montagne et enveloppa le groupe dans toutes les directions.

« En formation ! Faites face à l’ennemi !» hurla le chef des gardes. Les huit gardes roulèrent tout rapidement au sol en direction de leur chevaux et en une seconde, ils tirent tous un bouclier rond. Bien qu’ils aient réagi relativement rapidement, un des gardes fut touché à la cuisse et à l’épaule. La pointe des flèches traversa son corps et elles emmenèrent avec elles des morceaux de chair et de sang, avant de disparaître rapidement dans la nuit.

Il poussa un cri douloureux et les autres gardes prirent trois boucliers pour le couvrir.

Swoosh, swoosh, swoosh… On entendit à nouveau le bruit des flèches tirées. Des centaines de flèches comme un rideau de fer dans le ciel.

THUNK ! THUNK… Les flèches atterrirent au sol et une zone de plus de cent mètres carrés se changea en un hérisson géant !

Le Vieux Gao poussa un hurlement et se mit à tournoyer comme un cyclone noir. Il attrapa des douzaines de flèches dans les airs avec ses mains et les renvoya, telles des douzaines d’éclairs noirs, dans la direction opposé… Il ne prit même pas la peine de regarder le résultat de son lancer et, sans s’arrêter, il attrapa Du Shiqing. Il se dirigea comme un éclair vers la calèche et y mit rapidement le docteur.

THWISH THWISH… Le fameux bruit se fit à nouveau entendre et des flèches apparurent immédiatement après, avec cette fois pour cible la calèche. La puissance absolue de l’assaut fit trembler la calèche toute entière… Mais aucune flèche ne parvint à la percer !

Cette calèche, comme on avait pu le voir, n’était pas ordinaire !

On entendit, au milieu des montagnes, des « thunk thunk !» dans la direction où le Vieux Gao avait renvoyé certaines flèches. C’était le bruit des flèches atterrissant sur des troncs d’arbres. De temps en temps, ces bruits étaient interrompus par de petits cris.

Le Vieux Gao revint dans la seconde ; son visage était pale, mais sa première réaction ne fut pas d’avancer et d’attaquer l’ennemi… Mais de regarder Chu Yang. Il était le seul à savoir à quel point le précédent coup d’épée du jeune homme était difficile à exécuter.

Sans ce coup d’épée incroyable, ce voyage se serait conclu de façon désastreuse !

Que se soit son timing, sa position, la puissance du coup ou même le point de départ de l’exécution du mouvement… Tout était si parfait que ça en était incroyable !

Ce jeune homme n’était qu’un Guerrier Martial ! Même un Maître Martial au summum de sa puissance ne pouvait rien faire face à un énorme rocher en pleine chute avec juste une épée… Il était inconcevable que Chu Yang ait pu le ralentir avec une épée !

Même s’il ne parvint à le ralentir que le temps d’un battement de cils, il put retourner la situation !

En plus, cette épée ordinaire n’était même pas endommagée après ce coup incroyable et il ne dut payer qu’un peu de sang pour y parvenir ! C’était tout simplement inimaginable !

Le timing de l’attaque ennemi était extrêmement étrange. Ils se trouvaient à présent sur le territoire de la Patrie du Nuage de Fer et jusque là, ils n’avaient pas eu de soucis sur la route. Qu’ils se fassent attaquer là était inattendu… De plus, les ennemis n’ont pas attendu minuit, mais ont choisi d’engager le combat tôt dans la soirée !

Tout était arrivé si brusquement qu’on pouvait croire que les assaillants étaient un groupe de brigands en fuite qui ont profité de l’opportunité devant eux, comme si c’était simplement une décision impromptue de leur part. Même le Vieux Gao, qui avait été dans le Jiang Hu toute sa vie, fut pris par surprise !

Mais Chu Yang, lui, put exécuter son coup d’épée dans ce moment de chaos ! Un coup d’épée plein d’une aura miraculeuse, comme s’il l’avait répété des milliers de fois déjà !

Le Vieux Gao était sûr que personne ne pouvait s’être entraîné à répéter ce genre de coups. Ce n’était pas une coïncidence qu’il ait exécuté ce coup, mais il ne l’avait pas planifié non plus !

Quand il tourna son regard là où Chu Yang avait atterrit, il découvrit que le gamin qui venait de cracher du sang et tomber au sol n’était nul part !

Les huit gardes se mirent en formation défensive et reculèrent lentement vers la calèche, puis s’y répartirent pour consolider leurs positions.

Le Vieux Gao voulait se lancer et tuer les ennemis, mais il y renonça après avoir réfléchi. Au lieu de ça, il resta près de la calèche et la fit lentement reculer vers la forêt. Les deux chevaux qui tiraient la calèche avaient déjà étaient transformés en hérissons, et la moitié des chevaux des gardes avaient également été tué.

Le corps du Vieux Gao trembla tandis qu’il restait sur place. Tout ce qu’on entendait, c’était les ‘THUD THUD’, qui se répétaient à chaque fois que le cadavre d’un cheval était empilé sur un autre. Très rapidement, les chevaux morts formèrent un mur de chair qui cacha la calèche de la vue de ceux dans la forêt. Ensuite, Gao croisa les bras sur sa poitrine et regarda dans les quatre directions avec la plus grande vigilance ; après, il recula, pas à pas.

Leur boulot était de protéger Du Shiqing, pas de tuer les ennemis.

Pendant ce temps, étonnamment, les ennemis cachés ne réagirent pas le moins du monde !

Les attaquants ne faisaient pas le moindre bruit ! On aurait dit des mimes, si on mettait les deux cris de tout à l’heure de côté.

Les flèches ne tombaient plus ! Tout était complètement silencieux, comme si rien ne s’était jamais passé. On était passé de l’extrêmement intense à l’extrêmement silencieux, sans rien entre les deux.

Quand les flèches cessèrent de pleuvoir, le crépuscule en profita pour en profiter pour tout couvre d’un voile de ténèbres. L’atmosphère s’emplit soudain d’une aura étouffante, si oppressante qu’on parvenait à peine à respirer normalement.

La prochaine attaque des ennemis n’allait pas être aussi gentille que la précédente, c’était clair pour tout le monde !

Qui étaient les ennemis ? A quel côté appartenaient-ils ? Venaient-ils du Grand Zhao ? Du Nuage de Fer ? De la Nation Illimitée ? Ou… une autre puissance ? La réponse était enveloppée dans un brouillard dense…

D’où qu’ils viennent, ils avaient clairement prémédité leur assaut !

Ce n’était pas avant que le groupe ait reculé d’une dizaine de mètres qu’il y eut une réaction dans la forêt. Après une série de bruits bizarres, on entendit monter un sifflement aiguë. Une longue ombre noire, telle un dragon en colère sifflant, vola hors de la forêt et traversa le voile nocturne. Elle apportait avec elle une présence écrasante qui ne pouvait être bloquée. Elle allait atteindre la calèche en un clin d’oeil !

La grande ombre était une force tyrannique qui laissait tout trembler dans son sillage !

Ce n’était qu’une flèche !

Cependant, la tige de cette flèche faisait trois mètres de long ! Elle contenait une odeur de mort, comme si elle avait été tirée depuis l’enfer ! Elle déchira la nuit dans la direction de la calèche !

La pointe de la flèche se dirigeait droit vers le compartiment central ! Il était clair qu’elle n’épargnerait personne dans la calèche !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 48
DNC Chapitre 50

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. Illmryn

    Merci pour le chap.
    Une baliste ?

    Répondre
  6. korojii

    Court et intense, laissant sur sa faim ^^
    Merci pour le chapitre et bonne continuation =)

    Répondre
  7. psycho

    Merci 😉

    Répondre
  8. Dark-iop

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com