EER Chapitre 76

EER Chapitre 75
EER Chapitre 77

Chapitre 76 : Puis vint enfin son tour 2/7

 

De retour en Corée, Yu Ilhan s’offrit le luxe d’un taxi afin de regagner Séoul, et plus particulièrement la demeure parentale. Ceci n’avait d’ailleurs été rendu possible que de par l’utilisation de sa compétence de dissimulation, qu’il pouvait maintenant contrôler dans les deux sens. Il chercha rapidement sa mère, mais maintenant qu’il était un peu plus indépendant, il parvint à se nourrir seul.

– Je vais aller prendre une douche et dormir, donc, dit-il aux deux anges.

– J’aimerais dormir avec toi… Je ne sais pas quand Spira me rappellera à elle, lui répondit Lita.

– Ok, pour cette fois, j’accepte. Mais Lita, ne t’avise pas de changer de taille ! lui ordonna Herta.

Combattre plusieurs jours sans se reposer, c’était très bien sur le papier, mais dans la réalité et avant toute chose, ça puait. Il ôta ce qui avait un jour été une armure, révélant à des narines horrifiées les effets de trois semaines de donjons. La sensation de l’eau chaude et l’odeur du savon étaient à cet instant les plus douces caresses du monde…

Il aurait bien voulu inspecter ses acquisitions, en particulier celles récupérées d’Orochi, mais même si son corps pouvait encore tenir le coup, son cerveau, lui, ne voulait plus entendre parler de quoi que ce soit d’autre que d’un oreiller.

– Je mets pas de réveil, mais réveillez-moi, demain matin.

– On n’est pas déjà le matin ? s’étonna Herta.

– Bonne… n….

Grâce ou à cause de sa compétence de repos, le pauvre bougre ne parvint même pas à terminer sa phrase. Même si Orochi s’était mis à lui hurler dans les oreilles, le réveiller n’était même pas envisageable.

– On n’a même pas eu le temps de lui donner le reste de ses récompenses de quête… fit Herta.

– Je vais me reposer aussi, alors n’hésite pas à t’en occuper. Ah, oui, pense à des compétences qui pourraient l’aider, lui ordonna presque Lita.

– Je peux vraiment vous laisser seuls tous les deux ? s’interrogea-t-elle.

Lita se contenta de lui agiter la main au visage, à mi-chemin entre le coucou et le tire-toi. Que ça lui convienne ou non, Herta était bien obligée de lui faire confiance… Une confiance d’ailleurs parfaitement injustifiée, puisqu’aussitôt sa collègue partie, Lita reprit sa taille humaine. Encore qu’elle se contenta de le regarder dormir si paisiblement.

Il est tellement mignon, quand il dort…

À y regarder rétrospectivement, son visage changeait et s’affinait chaque fois qu’il prenait un niveau. Il était plus beau, mais elle se sentit un peu déçue de voir que le visage qu’elle avait adoré pendant un millénaire disparaissait de plus en plus. Enfin, son existence l’importait plus que le visage qu’il arborait.

On était bien, tous les deux, hein ?

Finalement, elle attrapa son bras et se le passa autour de la taille tout en approchant légèrement son visage du sien. S’il avait pu se réveiller, le jeune homme se serait certainement mis à hurler, mais là encore, même ça ne parvint à le réveiller. Aussi, Lita finit par s’endormir tout aussi profondément que lui. Herta, pour sa part, fut accueillie par un comité d’accueil en grande forme en arrivant dans les cieux.

– Où est Lita ? Pourquoi n’est-elle pas avec toi ?

– Parle-moi de cet humain, un peu ! C’est bien ton partenaire qui a tué un mutant de quatrième classe ?

– J’aimerais bien que tu me le présentes !

– On pourrait peut-être faire de lui un ange, tu ne crois pas ? De toute façon, il va bientôt devenir un être supérieur ! Herta ?!

Herta, pour seule réponse, poussa un râle agacé. Malgré la victoire de Yu Ilhan, l’événement l’avait un peu choquée. En temps normal, les monstres de quatrième classe n’apparaissaient que dans les mondes qui avaient au minimum traversé leur second cataclysme, voire le troisième si ses habitants s’en sortaient bien.

– Vous m’excuserez, commença-t-elle après un moment, mais je crois qu’il y a une question beaucoup plus importante. Qui a causé la surcharge ?

– Il y avait quelques anges dans le coin, mais personne ne sait qui, avoua un ange.

– L’intendance vient seulement de comprendre que des pièges de la destruction avaient disparu, ajouta un autre. Quelle bande de cons…

– Feyta était pourtant sur les lieux mais n’a absolument rien vu. Je n’aimerais pas être à sa place, en ce moment…

Des anges avaient été spécialement dépêchés sur Terre pour prévenir tout incident de ce type, mais à l’évidence, Yu Ilhan avait vu juste. Ils ne servaient à rien, et Herta fut bien forcée de se ranger à son avis. Enfin, Spira vint se mêler à la foule.

– Oh, Spira… Lita se repose, elle viendra s’entraîner un peu plus tard, lui fit savoir Herta.

– Ce n’est plus la peine, lui répondit Spira.

– Comment ? Vous annulez sa montée en grade ?

– Non, au contraire. Elle a été approuvée.

Herta aurait sans doute dû se sentir enjouée pour sa collègue, mais quelque chose lui disait que ce ne pouvait être une bonne nouvelle.

– La porte du chaos est en train de s’ouvrir. À croire que tout avait été prévu… nous avons focalisé tous nos efforts sur la Terre, et ça nous retombe dessus maintenant. Elle n’a pas le temps de s’entraîner davantage, ajouta Spira.

La porte du chaos était le théâtre du combat qui depuis toujours opposait les anges et les démons. Le but de ces derniers était d’absorber les annales akashiques de tous les mondes que les cieux géraient d’une main de fer. Or, ses murs s’affaiblissaient et les anges devaient se préparer à répondre à l’appel de l’Armée des Cieux.

Sans doute Yu Ilhan aurait-il changé d’avis à leur sujet s’il savait face à quelles responsabilités ils devaient sans cesse faire face, mais ça ne changeait rien au fait que des anges étaient bel et bien responsables de la situation sur Terre.

– Alors, vous allez avoir besoin d’elle ? lui demanda Herta.

– Oui, Lita sera un atout de poids pour nous. Si elle n’avait pas autant insisté, d’ailleurs, nous ne l’aurions jamais envoyée sur Terre, se justifia Spira. Je sais ce qu’il se passe sur Terre, mais nous ne pouvons plus allouer autant de forces pour ce seul monde. Les humains vont devoir se débrouiller.

Se débrouiller alors même que la Terre traversait une telle crise ? Herta fit tout son possible pour ravaler sa rancœur, consciente qu’elle n’obtiendrait rien en cédant à la colère.

– Je comprends, mais la situation sur Terre n’en reste pas moins gravissime. Si Yu Ilhan n’avait pas été là, elle serait déjà détruite à l’heure où nous parlons. N’avons-nous pas commis assez de crimes envers ce monde ?

– Tu fais bien d’en parler, Herta. Yu Ilhan est là, alors la Terre est sauve, fit pour simple calcul Spira.

Herta leva les yeux l’instant d’une seconde. Spira suggérait qu’on laisse la gestion d’un monde à un simple humain ? Cette fois, elle céda pour de bon à la colère.

– C’est n’importe quoi !

– Je crois que je comprends mieux… tu es aussi tombée amoureuse de lui, n’est-ce pas ? s’amusa Spira.

– Je ne fais que m’inquiéter pour mon partenaire, s’expliqua l’ange aux cheveux noirs.

– Appelle ça comme tu veux, ça m’est parfaitement égal. Ce qui me l’est moins, c’est l’idée que tu exprimes des sentiments à l’égard d’un être inférieur que tu ne connais que depuis trois mois, rétorqua-t-elle d’un ton à vous glacer le temps.

– Tu me déçois, Spira. Je ne pensais pas que tu t’abaisserais à faire de la discrimination.

– Je n’enlève rien aux capacités de ton petit protégé. Je ne fais que différencier notre caste des autres, et tu ferais bien d’en faire autant.

Herta s’en tint au silence. Elle aurait voulu poignarder le cœur pourri et éteint de cette espèce de harpie, mais en toute honnêteté, elle ne faisait pas le poids.

– Au cas où tu l’aurais oublié, ajouta Spira, notre devoir et de gérer les mondes avec équité et de les protéger. En privilégier un seul, ce serait contrevenir à un devoir bien plus important : empêcher la destruction de tous les autres en maintenant la ligne de front aux abords de la porte du chaos. C’est triste pour la Terre, mais sauf si tu as trouvé un moyen pour qu’on se démultiplie, nous n’avons pas le choix.

– Je sais tout ça… soupira Herta.

– Tss…

Elle n’avait pourtant pas l’air de bien comprendre. Spira aurait pu s’énerver à son tour, mais elle estimait trop Herta pour jouer ainsi de son autorité. Pour cette même raison, elle fit disperser la foule et l’emmena vers un sanctuaire de repos. L’endroit le plus chiant du monde, en adéquation parfaite avec ce que les humains pouvaient se représenter du paradis. De la verdure, des petits oiseaux, et rien à faire.

– Je vais t’avouer quelque chose… commença Spira. J’ai eu un peu peur quand j’ai appris qu’il y avait des traîtres dans nos rangs. Et puis, je me suis rappelée que tout ce qu’ils pouvaient faire, c’était de lier la Terre à d’autres mondes ou créer des surcharges. Au final, ça ne concerne que les êtres inférieurs qui peuplent cette planète.

– Certes, mais ça n’en reste pas moins une situation de crise que les humains ne devraient pas avoir à gérer lors d’une première phase de l’apocalypse, s’opposa Herta.

– N’en reste pas moins que c’est quelque chose qui concerne des êtres inférieurs. Nous ne pouvons agir directement. La seule chose que nous pouvons faire, c’est tenter de prévenir les dégâts, mais ça ne fonctionne pas.

Elle disait vrai. Au final, que la situation lui ait ou non convenu, Herta ne pouvait contrevenir aux règles.

– Même les anges les plus gradés font n’importe quoi, et je doute fort que ce soit parce que nous n’avons envoyé que des nuls sur Terre, ajouta Spira. C’est même impossible, à moins que la traîtrise n’ait lieu dans les plus hautes instances célestes et qu’ils puissent prévoir le futur.

– Je ne vois pas en quoi ça justifie de tout laisser tomber, soupira Herta. Tu t’imagines peut-être que le problème va disparaître simplement en abandonnant la Terre ?

– Non. Ce que je te dis, Herta, c’est que plus nous enverrons d’anges sur Terre, plus la Terre courra de risques. Il faut qu’on disjoncte leur plan.

Les cieux avaient accumulé de si nombreux ennemis au fil du temps qu’il était impossible d’estimer avec certitude qui était responsable.

– C’est pour ça que nous devons protéger l’intégralité des mondes. La Terre incluse.

– En laissant les Terriens se démerder… souffla Herta.

– Précisément, répondit étonnamment Spira en hochant la tête. Les cieux doivent faire ce qui est en leur pouvoir pour les soutenir, mais les Terriens doivent en faire autant s’ils veulent subsister. Les hautes instances pensent que ce sera plus efficace ainsi, tout en limitant au maximum les risques. Donc…

– Donc ?

– Nous allons offrir autant de soutien et de récompenses à la Terre que l’Armée Céleste peut se le permettre, tout du moins pour ceux d’entre ses habitants qui décideront de la protéger. Un petit oiseau m’a dit qu’un homme occupait de très loin la première place…

Spira tira tout à coup Herta vers elle, et lui passa une main autour de l’épaule.

– Nous allons ouvrir la salle aux trésors. Il y a une récompense qui conviendra tout à fait…

– Je ne comprends pas vraiment votre décision, répondit Herta un peu gênée, mais je ne vais pas cracher sur un coup de main. Merci.

– Comment ça, merci ? Ce n’est pas pour toi, c’est pour lui !

Tandis qu’Herta se sentie un peu bête, Spira explosa de rire. Après quoi, les deux femmes purent discuter plus calmement.

– Herta, fais attention à tes émotions. N’oublie pas que les anges déchus ont un jour été des êtres de lumière, dont l’affect a corrompu jusqu’à l’essence. C’est d’autant plus vrai pour l’amour. C’est quelque chose de dangereux. C’est sauvage, puissant et incroyablement séduisant.

– Hmpf… je vais tâcher de garder ça à l’esprit, admit Herta.

Plus tard, Yu Ilhan s’éveilla enfin. Quoiqu’à la vérité, le terme était peut-être mal choisi. Lui qui s’était attendu à dormir plus de 24 heures n’en avait en vérité dormi que 5 ! Malgré une privation de sommeil de près d’un mois, il n’eut besoin que de très peu de temps pour faire disparaître jusqu’au souvenir de la fatigue.

– Je peux même plus dormir, maintenant… se mit-il à gémir.

– Tu récupères très bien, je ne vois pas de quoi tu te plains ? s’étonna Lita.

Puis elle lui sourit et se serra plus fortement contre lui. Surpris, Yu Ilhan se leva d’un bond, afin de ne surtout pas exposer une bosse bien localisée à celle qu’il considérait comme une sœur.

– Bon, j’ai faim ! Il faut que je mange ! lança-t-il pour s’éloigner lui-même de la gêne.

– Je suis toute à toi… lui dit-elle en lui faisant les yeux doux.

Peut-être ses tentatives auraient-elles mieux fonctionné si elle avait été plus directe, mais si elle en avait été capable, le jeune homme aurait depuis bien longtemps perdu sa virginité. Lita n’eut d’autre choix que de se lever en soupirant, lorsqu’Herta apparut soudainement, la forçant à récupérer sa taille miniature en toute hâte.

– J’ai rien fait, je te jure ! se justifia-t-elle immédiatement.

– Tu aurais dû, lui répondit placidement Herta.

– Comment ? s’étonna Lita, tout autant à la vérité que Yu Ilhan.

– La porte du chaos est en train de s’ouvrir. Tu dois rejoindre le combat contre les prédateurs… enfin, ta promotion a été acceptée. Tu vas changer de nom, je suppose, lui expliqua-t-elle.

– Et toi ?

– Je dois rester avec Ilhan.

Le regard de Lita se teinta soudainement des pires flammes. Elle l’aurait tuée sur-le-champ !

– Ce n’était pas ma décision, je te l’assure ! J’étais même contre !

– Je sais. C’est eux, que je vais aller tuer… grogna Lita.

– Tu es certaine de bien savoir à quoi tu t’attaques ? Ça ne risque pas de se terminer de sitôt… s’inquiéta sa collègue la plus raisonnable.

Quant au premier concerné, il n’était pas certain lui-même de bien savoir à quoi elles faisaient référence, mais il comprit tout au moins que Lita allait une nouvelle fois devoir s’éclipser. Maintenant qu’il pouvait se servir du mana, il n’avait plus autant besoin des deux anges, mais…

– On ne pas se revoir avant longtemps, c’est ça ? fit-il d’un ton passablement attristé.

– Tu parles ! Un combat comme ça, je vais te le régler en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tenta de le rassurer Lita.

Finalement, elle savait que c’était vain. Alors elle fit ce qu’elle avait le plus envie de faire au monde, le serrer encore contre lui. Enfin, le jeune homme daigna la toucher… ce n’était qu’un tapotement dans le dos, mais c’était pour lui un sacré pas qui venait d’être franchi.

– Alors, je t’attendrai. Reviens-moi vite, lui dit-il.

Elle lui embrassa la joue, puis se tourna vers Herta sans relâcher son étreinte.

– Si tu oses ne serait-ce que… ai-je besoin de terminer ma phrase ?

– Tu me fais peur, Lita. Vraiment, arrête de me regarder comme ça !

Enfin et après avoir profité un dernier moment de la chaleur de Yu Ilhan, Lita s’en alla vers d’autres cieux. Quant à Herta, soulagée, elle put enfin entamer un brin de conversation avec lui. À l’évidence, le puceau millénaire n’avait toujours rien compris…

– Si tu oses quoi ? Vous êtes amoureuses du même type ? C’est qui ?

– Non, c’est une formule de politesse entre anges. Changeons de sujet ! décida Herta. J’ai quelques récompenses pour toi.

Comment était-il capable de déterminer qu’il s’agissait bien d’une affaire de cœur, sans pour autant comprendre qu’il en était la cible ? À tous les égards, il restait une énigme… et cette énigme-là, Yu Ilhan se fit la promesse de la déchiffrer en temps voulu. La main de l’ange vint se poser sur la sienne, et du texte apparut devant ses yeux.

Quête divine 005 (Invasions) accomplie !
Tous les attributs augmentent de 7, +10 pour la magie.
Vous avez obtenu la compétence passive : Résistance améliorée aux malédictions.

 

– C’est… commença-t-il.

– Ce n’est pas terminé, le coupa Herta.

La compétence lui plaisait bien, mais surtout, autant de points d’attributs ?! Et en plus, il avait d’autres récompenses !

– Ah bon ? s’étonna-t-il.

Il avait d’ores et déjà amélioré sa besace, aussi de demanda-t-il bien pourquoi les cieux se faisaient avec lui si généreux. Il ne semblait pas bien avoir pris toute la mesure de l’exploit qu’il avait accompli…

– Ça, dit-elle en lui tendant un sablier, dont le sable semblait étrangement fixe.

– C’est une blague ? C’est quoi ce truc pourri ?

– Inspecte-le plutôt…

Il soupira longuement, puis se décida enfin à accéder à sa requête.

Sablier de l’éternité
Rang : Divin
Options :

– Une fois par mois, son utilisateur peut déployer autour de lui une zone qui sera la seule où le temps s’écoulera. Le temps ne peut être ainsi arrêté que durant un maximum de 2 mois, et personne d’autre que son propriétaire ne peut entrer dans la zone.

Restrictions d’usage : l’objet appartient à Yu Ilhan et ne peut être échangé.
Durabilité : infinie.

 

S’il existait un artéfact à même d’incarner sa solitude, c’était bien celui-ci.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

EER Chapitre 75
EER Chapitre 77

12 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  2. gutsguts

    Merci pour ce chapitre,il va forger a une de ces vitesse maintenant ^^

    Répondre
  3. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Cèlen

    Merci pour le chap!!

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Ça me fait penser au retourneur de temps dans Harry Poter.

    Répondre
  6. JikanJikan

    Merci pour le chapitre !!

    Ilhan est en train de dépasser Nie li au niveau du héros le plus badasse de tt les temps!!!!

    L’intrigue et les personnages sont tellement biens !!!!! Merci Nostra pour tes supers traductions!!

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Nie Li, carrément ? Ça c’est du compliment ! Merci 😀

      Répondre
  7. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. 4Help4Help

    Ah d’accord, il a une salle du temps plus pété et qui est transportable.
    Merci du chapitre.

    Répondre
  9. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Team lita =)

    Répondre
  10. HiroHiro

    M-E-R-C-I !!! Pour ces magnifiques chapitres !!! Je suis en mode intoxiqué à L’EER excusez-moi ^^’

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com