EER : Chapitre 90
EER : Chapitre 92

Chapitre 91

 

Ces types de l’Armée du Démon de la Destruction étaient des tarés, satisfaits tant qu’ils étaient entourés de chaos. Il semblait qu’ils eussent été ceux ayant poussé les dragons paressant çà et là sur Darus à exterminer les Elfes.

— Cela pourra paraître un peu étrange venant d’un dragon tel que moi, mais l’Armée du Démon de la Destruction et les dragons vont vraiment bien ensemble. Les uns désirent détruire, les autres aiment se prélasser dans le pouvoir. Darus a vécu une ère cruelle, et les Elfes ont connu un bien triste sort.

— Comment as-tu pu les laisser faire ? s’insurgea Yu Ilhan.

— Pour une minorité de dragons dont je faisais partie, la révélation du Jardin du Crépuscule est arrivée. Cette révélation nous intimait de protéger les Elfes afin de préserver le potentiel de ce monde. Alors, non. Nous ne les avons pas vraiment laissé faire.

Jusqu’alors, c’était une histoire qui aurait pu être entendue n’importe où. Les gentils et les méchants clairement divisés, une histoire qui finit dans le désespoir mais contient un souffle d’espoir !

Le problème, c’était que Darus a fini par se connecter à la Terre. Un problème vraiment important qui rappela à Yu Ilhan ce qu’on aimait faire à Hollywood, après avoir créé un premier volet brillant, quand on se forçait à écrire une suite qui n’en finissait que médiocre.

Pour lui, les deux seuls à avoir réussi à imposer une suite digne de l’original étaient Termin*tor et Die H*rd.

— L’Armée du Démon de la Destruction l’a également remarqué. Bien sûr, les dragons furent mis au courant, eux aussi. Tout ce qu’ils attendaient, c’était un passage vers la Terre. Oui, un donjon.

— Alors, si le donjon était scellé et laissé tel quel, la Terre pourrait être perdue, huh, comprit Yu Ilhan avant de sourire amèrement, rapidement imitée par le dragon – qui s’avérait en réalité être une femelle.

— Le Jardin du Crépuscule a tout d’abord vu ça comme une opportunité, continua-t-elle.

— Parce que les dragons iront sur Terre s’ils attendent ? Parce que la Terre va être condamnée, mais que Darus va survivre ?

Le dragon doré fut momentanément sans voix face aux mots trop directs de Yu Ilhan. Elle était vraiment dans l’embarras.

— Néanmoins, une variable est apparue, nota le dragon. Toi, représentant de l’Armée des Cieux.

Voyant qu’il y avait sur Darus une existence monstrueuse en train d’éradiquer en solitaire la population de dragons qui avaient un jour amené la destruction aux quatre coins du continent, le Jardin du Crépuscule avait senti une possibilité. Et en l’observant de plus près, décidèrent qu’il était grand temps de changer leur façon de faire, pour passer à des méthodes plus directes.

— En y repensant, les draconiques sont une forme de vie de Darus. Même s’ils partaient sur Terre pour y semer la dévastation, ils finiraient par revenir. Et ils n’apprécieraient pas beaucoup de trouver des Elfes sur place à ce moment.

— Ouais, ils se sentiraient comme un type rentrant de vacances pour trouver des squatteurs chez lui, ironisa Yu Ilhan.

Ils n’auraient pas ce genre de problème s’ils embauchaient des agents de sécurité ! Ces dragons ne pensaient vraiment à rien… Yu Ilhan en eut presque honte pour eux.

— Cependant, une possibilité est née grâce à toi, ajouta le dragon. Celle promettant la destruction de l’Armée du Démon de la Destruction sur Darus, afin que ce monde puisse retrouver la paix après avoir été rendu aux Elfes !

— Et donc ?

— Alors, formons un groupe, répéta le dragon.

L’histoire était à nouveau au point de départ. Herta ne put s’empêcher d’intervenir.

— Que désire le Jardin du Crépuscule ?

— J’aurais déjà dû vous le dire. Ils veulent que les Elfes continuent de vivre. Et c’est ce que je désire, moi aussi. Cependant, combattre contre des dragons plus puissants… Nous autres ne sommes pas à la hauteur, et avons donc besoin de toi, toi qui combats déjà notre ennemi.

— Et c’est vraiment tout ? demanda l’Ange en plissant les yeux. Je suis un Ange appartenant à l’Armée des Cieux. En quelques occasions, j’ai pu combattre le Jardin du Crépuscule. Et à chaque fois, à cause de raisons inconnues ! Je ne peux pas croire que votre seule motivation soit la possibilité de sauver des vies.

— Quand bien même serait-ce le cas, ne se laissa pas démonter le dragon, n’est-ce pas malgré tout suffisant pour coopérer ?

Contrairement à Herta, Reta devait sa vie aux Elfes et se trouvait plutôt optimiste face à ce dragon. Bien sûr, sa voix n’avait aucune chance d’atteindre leur interlocuteur, puisqu’elle n’était qu’une pensée.

— Vos doutes sont raisonnables. Cela dit, je ne veux pas grand-chose en retour. Coopérez avec moi jusqu’à ce que nous ayons exécuté tous les dragons de l’Armée du Démon de la Destruction. N’est-ce pas ce que vous vous apprêtez à faire, de toute façon ?

— Donc, ça ne te gêne en rien que je pointe ma lance vers toi après tout ça ? Tu as si confiance en moi ? demanda Yu Ilhan.

— Je ne pense pas survivre à ce que nous allons entamer face à l’Armée de Démon de la Destruction, avoua aussitôt le dragon. Mais le cas échéant, alors je t’affronterai autant que tu le désires. Cependant, tu n’attaqueras pas les Elfes. C’est ma condition, la seule sous laquelle nous ferons alliance.

Le désir de survie était une chose fondamentale pour tout être vivant. Pourtant, un dragon pouvait dire de telles choses ? Yu Ilhan ne pouvait la comprendre, mais ce n’était pas faute d’avoir rencontré ce type de personnes auparavant.

Les fanatiques de divers cultes agissaient ainsi, parfois.

S’il découvrait, plus tard, que quelque chose clochait chez elle, il ne serait pas encore trop tard pour tourner son arme dans sa direction. Pour l’heure, il semblait plus pertinent de faire équipe avec elle. Herta ne se montra pas obstinée, elle non plus : si Yu Ilhan pouvait bénéficier d’une protection supplémentaire, alors c’était mieux ainsi.

— Ok, je coopère, finit par conclure celui-ci. Tant que les Elfes ne montrent pas les dents face à moi, je n’ai, quoi qu’il arrive, pas l’intention de les attaquer.

— Merci ! s’écria le dragon. Voilà qui est rassurant.

Yu Ilhan ramassa les harpons et les piliers et le dragon se releva.

— Mais dis-moi, ajouta-t-il. Qui sont les alliés des dragons, à l’heure actuelle ? Je suppose que je devrais éviter de les tuer.

— Ce serait résolu si tu formais enfin un groupe avec moi !

Elle offrit sa griffe comme elle aurait pu tendre une main, poussant Yu Ilhan à l’attraper.

Alors comme ça, il était possible d’avoir des monstres dans son groupe ! Non, en réalité, pouvait-on réellement les considérer comme tel, intelligents comme ils l’étaient ?

Il aurait été mensonger de dire qu’il n’avait pas hésité, mais il était maintenant trop tard pour refuser son offre, juste après avoir accepté l’alliance. De plus, même dans le même groupe, l’expérience était attribuée en fonction de la contribution de chacun, alors il ne serait pas vraiment perdant.

Il mit fin à son fil de réflexion à ce moment précis et attrapa la griffe tendue. Tout sentiment d’hostilité s’effaça, remplacé par une plénitude, l’impression profonde d’être dans le même camp qu’elle, jusqu’au plus profond de son cœur. C’était quelque chose de merveilleux.

[Vous êtes entré dans un groupe.]

[Nombre de membres du groupe : 238]

[Vous avez acquis le titre : Allié des Dragons. Tout dégât provenant des draconiques sera réduit de 15%, et votre puissance d’attaque sera augmentée de 15% lorsque vous combattrez aux côtés d’un dragon.]

Il semblait que les dragons étaient vraiment une race extraordinaire, au point d’obtenir un nouveau titre juste en partageant un group avec eux. Ignorant la seconde partie de l’option, la réduction des dégâts était elle aussi vraiment bienvenue.

Mais quelque part, il y avait quand même vachement plus de membres qu’il se l’était imaginé, dans ce groupe.

— 220 d’entre eux sont des draconiques de troisième classe. Il y en avait un peu plus, mais tu les as tués.

— Je ne peux rien y faire, trancha net Yu Ilhan. Ils étaient mes ennemis.

Il était ferme. En fait, il se sentait désolé, mais ne le montra pas, au risque de perdre ce qu’il possédait d’égal dans cette alliance.

— …En réalité, il y a dans ce groupe certains individus qui n’aident le Jardin du Crépuscule que parce qu’ils n’aiment pas l’Armée du Démon de la Destruction. Alors tu peux dire que les moins coopératifs ont été les premiers à mourir. Quoi qu’il en soit, ne pointe pas ta lance vers un membre du groupe, à partir de maintenant, ok ?

— Tout à fait ok, conclut Yu Ilhan en hochant la tête avant de faire demi-tour. Le dragon paniqua et l’attrapa par le bras.

— Allons-y ensemble ! Nous venons de devenir alliés, alors pourquoi pas ?

— C’est plus facile seul. Vous combattez selon vos règles, à votre façon. Elles ne me conviennent pas forcément. Je pense que c’est mieux pour vous également.

Le dragon ouvrit la gueule après avoir entendu des mots qui sonnaient réellement honnêtes de la part d’un vrai solitaire.

— Tu dis vrai, mais… À quel point peux-tu être puissant pour te montrer si… Non, bon, tu as éradiqué la moitié des dragons de Darus, je dois le reconnaître, mais… Tout ira bien ?

— Ouaip.

S’il s’était déplacé en même temps que le groupe de dragons à partir de là, il aurait pu vraiment voir un poids retiré de ses épaules à court terme. Néanmoins, se déplacer avec eux signifiait que le nombre de ses mises à mort allait décroître, et son avancement de classe s’en verrait tout autant reportée. Sans même parler du fait qu’il deviendrait une cible plus facile pour ses ennemis.

À l’opposée, s’il se déplaçait seul, il diviserait leur attention et la pression subie des deux côtés s’en verrait amoindrie. Comme il se déplacerait en solitaire, Yu Ilhan pourrait alors compléter sa quête plus rapidement.

Ce raisonnement était bien entendu valable uniquement grâce à la confiance qu’il portait en sa capacité à survive contre n’importe qui.

— Tu es vraiment un dragon parmi les Hommes, commenta son nouvel allié.

— Avant que je parte, tu pourrais me dire si c’est un compliment ou une insulte ? Attends, non, c’est une insulte, hein ?

— Tu es clairement arrogant, et tu as ce qu’il faut pour l’être. Tu aimes la solitude, et si ce n’est pas être un dragon, alors dis-moi, qu’est-ce donc ?

C’était vraiment une insulte !

— Je comprends, ajouta-t-elle sans laisser à Yu Ilhan le temps de répondre. Nous allons faire comme tu le désires. Cependant, nous allons un jour finir par combattre au même endroit. Les dragons ayant reçu les révélations de l’Armée du Démon de la Destruction commencent à se rassembler.

C’était ce qu’il semblait à Yu Ilhan, en effet. Se battre seul contre des centaines de dragons n’était pas pire que de briser un œuf sur un rocher.

Aussi décida-t-il de les éliminer un à un autant que possible en les attirant loin de leurs groupes, et seulement lorsque ça ne fonctionnerait plus, il pourrait alors coopérer pleinement avec le Jardin du Crépuscule.

— Ok, fit-il. Lorsque le moment arrivera, je ferai attention à vous autres.

— Pour finir…

Au moment même où Yu Ilhan était sur le point de disparaître à l’aide de Reta, le dragon ouvrit à nouveau la gueule.

— Je me nomme Lecidna. Peux-tu me dire ton nom ?

— Yu Ilhan.

— Yu Ilhan. C’est un bon nom. Splendide.

Lecidna semblait avoir encore d’autres choses à dire, mais Reta activa la formation. Yu Ilhan ne regarda plus en arrière, alors qu’il commençait à disparaître…

…et activa la formation une fois de plus en tombant sur un dragon allié.

— Merde ! Il n’y a pas une fonction pour filtrer les alliés, en activant cette formation ?!

— Tu surestimes le monde, Yu Ilhan, soupira Herta.

Tch ! Le prochain sera une victime ! Je l’active immédiatement !

Vingt pierres magiques plus tard, Yu Ilhan put frapper un dragon ennemi, enfin. Et il s’agissait du dernier dragon se déplaçant seul.

[Tuer des monstres de quatrième classe : 958/1000]

— Encore 42.

Collectant le corps du dragon, Yu Ilhan sirota le contenu d’une Boissang.

— Donc à partir de maintenant, c’est moi contre eux en nombre.

Même l’énorme quantité de Boissang qu’il avait amenée avait outrageusement diminuée. Il ne lui en restait plus que 50 litres désormais. Les boucliers en Orochi s’élevaient à 200, et ce, même après l’avancement de la Maîtrise de la Lance. Le reste de son équipement tenait plus ou moins bon parce qu’il le réparait de temps en temps…

— Tu vas activer le Sablier de l’Eternité ? demanda Herta.

Yu Ilhan y avait sérieusement songé, mais secoua la tête.

— Non. Je le regretterai si je l’utilise maintenant.

— Alors, c’est également ton avis, sourit Herta.

— Reta, allons bousiller les dragons en groupes restreints, proposa-t-il.

Je comprends. Un groupe de cinq, c’est le minimum.

— Tu n’as vraiment pas mieux ?

Désolée.

S’il s’agissait du meilleur choix, alors il ne pouvait rien y faire. Sa réponse ferme poussa Yu Ilhan à raffermir sa prise sur sa lance.

— Alors allons-y vite, ordonna-t-il. Allons souffrir dans la bonne humeur.

Reta activa la formation. Yu Ilhan était désormais habitué à la sensation, cligna des yeux, et arriva sur une île, tout près de la plage.

— Je pense que cet endroit ne sera jamais fait pour moi.

Levant la tête, il découvrit un soleil brillant vigoureusement. Il n’y avait aucun nuage à l’horizon, sur une mer qui reflétait de tout son cœur des teintes azures, saphir et émeraude comme si tout ce qui l’entourait se foutait royalement de la gueule de Yu Ilhan pour toutes les heures sup’ qu’il se forçait à terminer. L’aura de papillons voletant en groupes trop sociaux le fit même inconsciemment reculer d’un pas.

Heureusement qu’il s’agissait d’un monde maudit, et que personne ne pouvait le voir.

Perplexe face à la perte d’énergie de son protégé, Herta leva les soucils.

— Et quel endroit pourrait être fait pour toi un jour ? demanda-t-elle.

— Pas la plage. Mais si tu vas un peu plus loin, j’ai tué Moby Dick, dans l’océan.

— Mob…

Il y a des dragons dans le ciel !

— Ah, fit Yu Ilhan en levant la tête. Ah, ouais.

— Je devrais aller à la plage, une fois de retour sur Terre. Et seul ! se résolut Yu Ilhan en son cœur, la lance fermement brandie, telle une promesse vers les cieux. Elle pointait directement vers un dragon dont les ailes battaient au vent. Il bondit aussitôt après.

La silhouette de Yu Ilhan s’éleva dans les airs sur près d’un kilomètre, de façon aussi spectaculaire et silencieuse qu’un feu d’artifice en pleine ascension.

À mi-chemin, il sentit quelque chose. Un espèce d’alarme magique qui lui chatouilla les narines, mais un sort de détection du niveau d’un dragon ne pourrait jamais détecter Yu Ilhan, aussi s’en moqua-t-il.

— Quand va-t-on l’attraper ?

— Ce ne sera plus très long. Maintenant que tous les dragons solitaires sont morts, s’il ne compte pas s’enfuir, la queue entre les jambes face à nous, alors il n’aura d’autre choix que de nous affronter et mourir.

— Saleté d’humain impétueux !

Cependant, il y avait toujours des individus comme ça…

— J’en ai marre, de tout ça ! Mais que fait-on, merde ? Comment les plus puissants de ce monde, nous autres dragons, peuvent-ils avoir peur d’un simple humain !

— Caliana !

— Je m’en vais m’amuser un peu.

L’un des dragons se détacha soudain du groupe et descendit en piqué avant de plonger dans l’océan. Témoin de la scène, Yu Ilhan pointa naturellement sa lance dans sa direction, et fit feu sans y réfléchir à deux fois.

Bien sûr, transfert de poids inclus.

[Coup critique !]

— Khaaaaaaa !!

L’eau couleur saphir se teinta rapidement d’un rouge couleur sang de dragon. Lorsque Yu Ilhan apparut aux yeux des dragons, l’alarme magique se mit finalement à gueuler tous les malheurs du monde à leurs oreilles, comme si elle-même ne comprenait plus rien à la vie.

— H… Humain ?!

— Prends garde ! Nous ne pouvons pas sous-estimer ses capacités de camouflage !

Les dragons firent feu de concert après avoir repéré leur ennemi dans les airs. Des sorts plutôt hétéroclites, allant des dégâts physiques à des magies puissantes, et toutes tentèrent d’épingler Yu Ilhan sur place !

Bien sûr, il s’était attendu à une telle réaction, et il bondit dans les airs aussitôt qu’il fut détecté, pour plonger en direction du sol, cette fois. Il visait maintenant le dragon dont la lance planté dans le crâne faisait une cible de choix !

Quelques sorts le chassèrent, quelque part derrière lui, mais il les ignora royalement, plaçant une confiance totale en son titre et son armure. Ce qui lui importait de façon cruciale à ce moment précis, c’était de réduire le nombre de ses ennemis autant qu’il le pouvait. Et il pouvait commencer par le premier.

— Il continue de charger !

— Caliana, dégage de là !

— Putain, Caliana est en état de choc !

— Juste parce que nous avons permis à un humain de nous attaquer par surprise ! Faible ! Caliana, tu nous fais honte !

Après avoir remarqué que leurs sorts ne parvenaient pas à tuer l’humain comme ils s’y attendaient, les dragons se mirent en mouvement tout en commentant ce qu’il se passait sous leurs yeux ébahis et paniqués.

L’un prédit la trajectoire de chute de Yu Ilhan et tenta de l’intercepter à l’aide d’une magie de transfert spatial de courte distance, tandis qu’un autre créa des dizaines de formations magiques en couloir afin de l’attaquer, un troisième ouvrit grand la gueule pour essayer de le dévorer tout cru.

Naturellement, des tirs alliés étaient fortement inévitable dans le processus.

— Regarde où tu attaques, enfoiré ! hurla l’un des dragons.

— Et qui est apparu soudainement devant mon sort ?! rétorqua l’autre, clairement irrité. Je n’ai pas pu tuer cet humain à cause de toi ! Espèce de… !

— Ces dragons ne savent vraiment pas travailler en équipe, soupira Yu Ilhan sans y prêter plus attention.

Au sein des innombrables sorts et insultes qui allaient avec, il parvint à se camoufler à nouveau. Il se mit à caresser l’idée que c’était peut-être même encore plus facile que d’affronter un dragon en un contre un !

Il percuta l’eau en toute sécurité et récupéra sa lance à distance aussitôt qu’il l’aperçut à portée.

Maintenant qu’il venait d’arriver à portée du dragon qui avait repris ses esprits et secouait la tête, il se contenta de frapper la blessure sanglante sans autre forme de procès.

[Coup critique !]

[La compétence Coup critique est maintenant de niveau 40. La puissance d’attaque augmente encore lorsqu’un Coup critique est asséné.]

— Kyaaaaaak !!!

Le cri du dragon se réverbéra au travers du ciel dans une multitude d’échos magiques, comme si les nuages étaient autant de miroirs et de tunnels acoustiques. Comment aurait-il pu se sentir bien après avoir reçu deux coups critiques d’affilée en pleine tronche à l’aide d’une lance spécialisée dans le meurtre de dragon ?

— Kh… Khaa…AAAA !

En le voyant se rouler au sol sous l’effet d’une douleur que même un dragon ne pouvait tolérer, ceux qui regardaient depuis les cieux prirent soudain peur.

Quelqu’un capable de comprendre le langage corporel d’un dragon, ses mouvements, capable de rester en vie après avoir été touché par la magie draconique, capable d’esquiver la plupart des attaques en plus de ça, et par-dessus le marché capable de se camoufle au milieu d’un combat si confortablement…

— Il est vraiment en train de… balbutia l’un d’eux.

— …chasser les dragons, conclut un autre.

Lorsque Yu Ilhan fit tourner sa lance dans la plaie en y appliquant un transfert de poids conséquent, sa victime rendit l’âme sans fioriture ni grandeur.

En fait, Il l’avait attaqué deux fois à l’aide de la Lance à la Trajectoire Intraçable, mais les dragons n’avaient eu aucun moyen de s’en rendre compte. Il leur était tout bonnement impossible de découvrir le secret résidant derrière la compétence.

[Vous avez reçu 1 022 948 305 points d’expérience.]

[Tuer des dragons de quatrième classe : 959/1000]

— Plus que 41, marmonna Yu Ilhan d’un air résolu, avant de lever les yeux vers le ciel en direction des dragons qui ne faisaient pas mine de bouger, sans doute perdus.

Et il ricana.

Il lui semblait bien qu’il avait l’avantage, tout compte fait.

— Humain…

— Merde ! Attaquez-le ! Allez-vous le laisser tuer d’autres de nos alliés ?!

— Bien ! hurla Yu Ilhan, voyons qui va mourir !

Enfin, il aurait aimé le hurler, mais le garda en son cœur en se disant qu’il fuirait si les choses tournaient mal. Et il bondit à leur rencontre !

Après avoir récupéré le cadavre de l’autre dragon, bien entendu.

Raka
Les derniers articles par Raka (tout voir)
EER : Chapitre 90
EER : Chapitre 92

Related Posts

6 thoughts on “EER : Chapitre 91

Répondre à georgesjungle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com