IATM Chapitre 17

IATM Chapitre 16
IATM Chapitre 18

Bonjour. Voici enfin la suite des aventures de Roan ! Bonne lecture. Vous remarquerez, au passage, que de la même façon que pour SSN, les séparations de texte seront réalisées par des lignes plutôt que des points de suspension. En parlant d’SSN… À tout à l’heure !

 

 

Chapitre 17 : Le spectre du champ de bataille 3/6

 

« Au moins 5000 vous dites ?» demanda Gale après avoir écouté le rapport des éclaireurs.

« Oui. Ils vont sûrement attaquer dès ce soir. » confirma Benson comme s’il en avait été l’auteur.

Puis il fit un signe triangulaire avec ses mains pour lui montrer la formation que les monstres allaient déployer.

« Il y a toujours des opportunistes…» pensa Roan qui contractait un peu les lèvres.

Il avait, de par le passé, beaucoup souffert de ce genre de personnes. Il n’était pas question dans cette vie de laisser la situation tourner une nouvelle fois à son désavantage.

« Maintenant, c’est à mon tour. »

« Nous devons nous préparer pour l’assaut qu’ils vont donner. » conclut Benson en hochant la tête.

Gale fronça les sourcils et se saisit le menton. Alors que le silence venait à peine de tomber, Roan s’avança :

« Commandant. »

« Oui ?»

« Il nous faut attaquer immédiatement. » lança Roan.

« Immédiatement ?» s’étonna Gale.

Il était temps pour lui de présenter sa propre idée sur la chose…

« Actuellement, ils sont épuisés. Il est stupide d’attendre qu’ils récupèrent et nous attaquent, d’autant plus que leur nombre ne va faire que grossir. D’autres arrivent du nord à cause de la tactique déployée par Byron. Par dessus le marché…» commença Roan.

Il fusilla Benson du regard et fit à son tour un signe triangulaire avec les mains.

« Nous, nous sommes au milieu. Le sud est ouvert. Donc…»

Il joignit ses deux pouces et fit une figure ronde.

« Si on attend, ils vont nous cerner. C’est certain. »

Gale regarda Roan avec attention en réfléchissant. Ce fut moins son discours que lui-même qui l’étonna.

« Il a su nous guider jusque là, et il continue à tout prévoir…» pensa-t-il avant de se lever.

« Roan. »

« Oui ?»

« Tu saurais répéter tout ça au Colonel ?»

« Bien évidemment. » répondit Roan en faisant tout pour étouffer une exclamation.

L’opportunité était trop belle.

« Bien. On y va. » conclut Gale avant de se mettre en marche.

Roan le suivit de près en jetant un dernier regard à Benson dont le visage était aussi crispé que si on venait de lui faire avaler de force du verre brisé.

« T’as voulu jouer, t’as perdu. » pensa Roan.

Les Majors soupirèrent à nouveau et se mirent à pester.

« Dire qu’il va déjà avoir une audience avec lui alors qu’il vient seulement d’arriver…»

« C’est dingue, hein ?»

« Il va finir par nous donner des ordres à ce rythme…»

Leur regard se porta alors sur Benson qui était resté bloqué sur place, sans trop savoir quoi faire.

« Benson, il te fait quelle impression ce Roan ?»

« Et toi qui voulais qu’on prépare une défense… Conneries. »

« C’est vraiment plus ce que c’était la discipline militaire !»

Benson baissa la tête, à la fois énervé et gêné par les réprimandes venues s’ajouter à la honte qu’il ressentait déjà.

« J’aurais mieux fait de fermer ma gueule…» pensa-t-il. Toutefois, il était trop tard pour exprimer du regret. Il l’avait cherché.

 


 

« Votre théorie me semble très probable. » conclut le Colonel Aaron Tate en se frottant la barbe. C’était un aristocrate, l’image ne laissa aucun doute.

« J’ai peine à croire que ce soit un bleu. » pensa-t-il.

C’était d’autant plus vrai qu’au départ, il était quelque peu réfractaire à l’idée de perdre son temps avec la nouvelle recrue que souhaitait lui introduire Gale.

Cependant, à peine Roan commença-t-il à s’exprimer qu’il lui accorda toute son attention comme s’il eut s’agit d’un stratège vétéran. À tel point qu’il en était sidéré. Il garda toutefois son calme et continua de garder cette expression parfaitement désintéressée qui le caractérisait. Il n’était pas aristocrate pour rien…

« Nous allons leur montrer de quoi nous sommes capables. » conclut-il avant de faire appeler l’intégralité du commandement.

Ceux-ci arrivés, il leur transmit les informations que Roan lui avait délivré.

« Des monstres sont arrivés à l’ouest de notre position. Préparez vos soldats en toute hâte. »

« Oui mon Colonel !» s’écrièrent toutes les voix de concert avec force.

« Toi. » dit-il en pointant du doigt Roan.

« Oui, mon Coloenl. » répondit Roan, parfaitement rôdé aux usages de l’étiquette militaire.

« Survis à ce combat. Tu mérites une récompense. » ajouta Aaron Tate.

« Compris !» répondit Roan avant de retourner dans son escouade.

Tane s’approcha de lui.

« Où étais-tu passé ? Tu as été bien plus long que prévu !»

« Préparez-vous au combat. » répondit Roan avec un sourire mauvais.

« Comment ça, se préparer au combat ?!» cria Tane.

Tous les regards convergèrent vers lui. Il n’eut pas à s’expliquer. Une annonce se fit rapidement entendre sur tout le campement.

« PREPAREZ-VOUS AU COMBAT !»

« T’as encore découvert quelque chose ?» s’étonna à nouveau Tane.

« Des monstres. » répondit Roan en riant.

 


 

Des milliers de soldats s’avançaient dans les herbes. Le Major Jack, qui dirigeait les lanciers, leva le poing en l’air. Tous les lanciers comprirent l’ordre et s’arrêtèrent aussitôt en silence.

Le vent d’ouest continuait à souffler très fort. Tous purent voir les monstres encore assoupis pour la plupart.

La tension était à son comble. Le silence à peine perturbé par le son du vent ajoutait au caractère dramatique de la scène.

Ce fut bientôt au tour du Major Jones, à la tête des archers, de lever le poing.

Les deux se toisèrent du regard avec un petit sourire narquois. D’un coup, ils abattirent leur main vers le sol comme s’ils écrasaient un insecte.

Le silence fut immédiatement brisé. Deux milliers de flèches s’élevèrent vers le ciel en sifflant. La horde de soldats se lança en hurlant.

Une pluie de fer s’abattit soudain sur les bêtes endormies.

« Kroh !»

« Guargh !»

« WAAAAAGH !»

Les cavaliers chargèrent en battant le sol des sabots de leurs chevaux dans une cadence infernale vers les monstres paniqués.

« CHARGEZ !» hurla Jack.

Les lanciers se lancèrent aussitôt à la rencontre de ceux qui avaient survécu aux flèches en poussant un cri puissant.

« CHARGEZ !» hurla aussi Roan, en tête des lanciers.

Les monstres résistaient encore aux cavaliers quand dans un nuage de poussière, Roan mit sa lance en position d’attaque.

Nostra

Nostra

Administrateur, traducteur d'EER, IATM et SSN. Nostra est un personnage obstiné, perfectionniste et dont seul l'ego parvient à rivaliser avec son talent.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

IATM Chapitre 16
IATM Chapitre 18

7 Commentaires

  1. eVoX

    merci pour le chap^^

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com