LVL1S : Chapitr 86

LVL1S : Chapitre 85
LVL1S : Chapitre 87

Chapitre 86

 

« Viezda, que dirais-tu d’essayer tes nouveaux vêtements ? »

« Ouais, bien sûr. »

Tandis que je lui amenais tous les articles que nous avions acheté la veille, elle avait déjà commencé à se dévêtir.

« Uh, uh… J’attends dehors. »

Je me précipitai hors de la chambre.

« Huoooooo, je ne m’attendais pas à ce qu’elle se déshabille sur-le-champ, il faut que je sois plus prudent lorsque je prononce son nom. »

« Maître, j’ai fini de me changer. »

En rentrant dans la chambre, je fus accueilli par une magnifique beauté au visage légèrement rouge. Elle possédait déjà un charme naturel fondamental mais ces vêtements ne faisaient que l’accentuer.

« Je pense que mon cœur va exploser ! »

« Maître ? Êtes-vous malade ? »

Viezda avait l’air légèrement paniquée.

« Oui, plus ou moins. Quand je vois quelque chose d’aussi beau, mon cœur est au bord de l’effondrement. »

Comprenant mal ce que je voulais dire, elle fronça légèrement les sourcils.

« Je suppose que ces habits ne me font pas, si je suis trop laide pour eux. »

« Comment peux-tu dire ça ?! Est-ce que tu penses vraiment ? »

Je voulais vraiment creuser au fond de ce problème parce que j’étais réellement trop confus. Avait-elle sincèrement une estime d’elle-même si basse, malgré sa beauté incomparable ?

« Lena, qu’en penses-tu ? »

« Si l’on se base sur les proportions humaines, elle serait effectivement classée dans les beautés de niveau mondial, sur Terre. Cependant, le ton cuivré de sa peau est un peu exotique et conviendrait plus à des goûts spéciaux. »

« Vraiment ? Hmm… »

« À qui parlez-vous ? »

Naturellement, Viezda pensait que je parlais tout seul ; Lena s’exprimait au travers de vibrations dans mes os et les autres ne pouvaient l’entendre.

« Oh, non, ce n’est rien. »

Je pense que c’est à cause de la malédiction de la lune de sang. Mais pourquoi ne suis-je pas affecté ?

Je repoussai ce petit mystère au fond de ma tête et décidai de me concentrer sur une chose que j’avais souhaité découvrir.

« Viezda, tu sais comment utiliser cette compétence de vol, n’est-ce pas ? »

« Oui… Mais comment savez-vous que… Je ne l’ai jamais dit à personne. »

Elle répondit, un peu gênée.

« As-tu déjà tenté de l’utiliser ? »

« Juste une fois, lorsque j’étais toute jeune. J’étais intéressée par la magie d’une autre personne. Mais après tout ce temps, je ne l’ai jamais réutilisée. »

« Pourquoi pas ? »

« Je me souviens encore de l’expression dévastée de cette personne lorsqu’elle a réalisée qu’elle ne pouvait plus utiliser sa compétence. »

« Combien de temps dure l’effet ? »

« Environ 30 minutes. »

« Tu devrais l’utiliser plus que ça. Je pense que si tu l’améliorais, peut-être le temps serait-il plus long. Viezda, essaye de voler ma compétence Sphère d’Eau. »

« Oui, Maître. Vol de compétence : Sphère d’Eau. »

Elle attrapa ma main et récolta ma compétence, juste comme ça. En regardant ma page de statut, je constatai que je ne la possédais réellement plus.

« Je… Je suis désolée, Maître. »

« Pourquoi ? Tu n’as fait qu’obéir. »

J’étais fatigué de la voir demander pardon pour tout et n’importe quoi et je décidai de changer de sujet.

« Que penses-tu de l’idée de devenir Aventurière ? »

« Eh bien, il est vrai que c’est un rêve d’enfance. »

« As-tu essayé ? »

Elle secoua la tête.

« Pourquoi ? »

« Mon Maître précédent était une personne bizarre qui aimait collectionner des esclaves de toutes sortes. Il m’a achetée et vendue à peine 10 jours plus tard afin de s’en procurer un autre, plus coûteux. »

« Est-ce lui qui t’a interdit de parler ? »

« Oui. Il a dit que j’étais trop horrible et qu’il ne voulait pas entendre ma voix. »

La respiration de Viezda devint chaotique tandis qu’elle se souvenait de ce passé pas si lointain et pas savoureuses du tout.

« C’est du passé, tout ça. Maintenant, essaye de le laisser derrière toi. »

« Mais… vous n’avez jamais été dégoûté par mon apparence… »

Elle essuya des larmes, qui avaient commencé à couler, et afficha un large sourire.

« À mes yeux, tu es magnifique. »

« Vous devez avez des goûts étranges, vraiment étranges. Je sais que je ne suis pas attirante. »

« Je pense que ça a à voir avec la malédiction de la lune de sang, mais pour une raison obscure, je ne suis pas affecté. »

« Malédiction ? »

« Oui, une malédiction. »

« Est-ce vrai ? Je suis belle à vos yeux ? »

Je hochai la tête, le plus sérieux possible.

« …Êtes-vous… sûr ? »

« Bien entendu ! »

Son visage se teinta à nouveau d’un rouge profond, du genre que je ne lui connaissais pas.

« C’est une bonne chose que je n’apparaisse ainsi qu’à vos yeux, Maître. »

« Pourquoi ? »

« Puisque personne d’autre ne va me désirer, seul vous pourrez me voir sous ce jour. »

« Haha~ Le destin a dû nous rassembler ! Si ce n’était pas à cause du fait que je suis le seul à te voir sous ton vrai jour, je pense que je n’aurais jamais pu t’acheter, je n’aurais pas eu assez de fonds. »

« Alors, le destin ? »

« Oui, c’est obligé ! »

Elle esquissa un léger sourire, innocent et timide.

« Maître ? »

« Hmm ? »

« Maître ! »

« Quoi donc ? »

« Maître, Maître, Maître !! »

Viezda se laissa soudain tomber dans mes bras et me serra fort.

« S’il vous plaît, ne m’abandonnez jamais ! »

« Comment pourrais-je faire ça ? »

En m’entendant répondre, elle soupira de soulagement et me relâcha.

« Je ne pleurerai plus jamais devant vous. Pensez-vous que je suis idiote ? »

« Non, pas du tout. Peu importe ce qu’il se passe, tu es toujours belle à mes yeux. »

« Si vous continuez à le dire, je pourrais commencer à le croire. »

« C’est la vérité, pourtant. »

« Ok, alors je vous crois. »

« Compris. Alors, notre première aventure ? On y va ? »

« Très bien, Maître ! »

Viezda me répondit en criant avec une énergie nouvellement retrouvée. Comme si elle avait laissé derrière elle les chaînes du passé, elle s’ouvrait à une toute nouvelle vie.

Elle me fait penser à Valenor. Mêmes sensations.

Son optimisme me faisait penser à ces moments où Valenor posait son regard sur moi. Et Exactement 30 minutes plus tard, ma compétence réapparut sur ma page de statut.

J’ai récupéré ma magie.

« J’ai récupéré ma magie, alors, veux-tu utiliser ta compétence à nouveau afin de la faire évoluer ? »

Elle tenta, mais malheureusement n’en était pas capable. Peut-être était-ce une compétence possédant un temps de récupération assez long, alors nous avions décidé de retenter le coup quatre heures plus tard.

Une fois Viezda complètement équipée avec les objets que je lui avais achetés la veille, nous allâmes trouver Jillian.

« Monsieur Johra. »

« J’ai une faveur à te demander. »

« Dites-moi tout, je ferai de mon mieux pour satisfaire votre demande. »

C’était un petit peu troublant de demander une faveur à Jillian, parce qu’il me respectait tant qu’il aurait eu bien du mal à refuser. C’est pourquoi je devais m’assurer que je ne profitais pas de sa bonne volonté.

« J’aimerais un autre lit dans ma chambre. »

« Oh, ce n’est rien de compliqué. »

« Où êtes-vous en train de partir, profess… non, Johra ? »

Il se rattrapa rapidement en me parlant parce que je ne voulais pas qu’il soit trop poli avec moi et je le lui avais déjà dit.

« Je vais l’enregistrer en tant qu’aventurière et effectuer quelques quêtes. »

« Oh, pourrais-je peut-être me joindre à vous ? »

Jillian était travailleur et intelligent mais il n’était pas particulièrement talentueux. Bien qu’il aurait été bon de l’avoir près de moi, je n’étais pas confiant en me capacité à le protéger en tout situation.

« Ce pourrait être un peu dangereux, je vais avoir besoin de la permission de ton père. »

« Ah oui… Malheureusement, il ne rentre que la semaine prochaine, alors je crois que je vais devoir attendre jusque-là. »

Son visage s’effondra, empli d’une déception non-dissimulée.

Je tentai de le remotiver un peu mais dus rapidement partir pour rejoindre Viezda dans le chariot. Comme nous quittions le manoir, je pouvais voir mes deux jeunes disciples nous regarder partir au loin.

« Johra, où allons-nous aujourd’hui ? »

« S’il te plaît, amène-nous à la Guilde des Aventuriers à Gartmar, Levin. »

« Oui~ »

Deux heures plus tard, Levin nous déposa en face de la Guilde et s’en retourna à la maison, nous promettant de revenir nous chercher dans la soirée.

Et la Guilde était relativement vide à cette heure.

« Entr… Oh ! Johra ? »

« Hello, miss Chou, ça fait longtemps ! »

« Pourquoi ne vous êtes-vous pas arrêté plus souvent ? Avez-vous la moindre idée de l’ennui que représente le travail solitaire ici, tous les jours ? Personne ne vient et il y a même une rumeur… ils prévoiraient de fermer la Guilde de Gartmar… »

« Oh… Vraiment ? »

« Vous êtes le seul aventurier que j’ai enregistré. Vous et votre partenaire êtes les deux seuls Aventuriers de Gartmar ! »

Sa voix devenait un peu émotionnelle.

« Eh, ne vous agitez pas trop. Regardez, je vous amène une autre personne à enregistrer. »

« Celle qui se tient derrière vous ? »

Chou regarda Viezda en fronçant les sourcils.

Je me demande comment les autres personnes la voient. Elle doit avoir eu une saloperie de vie.

Nous fûmes capables de récupérer un set de débutant pour Viezda après avoir terminé son insciption.

« Merci encore, miss Chou. »

« Je suis désolée pour avant. Revenez nous voir souvent ! »

« Promis. Oh, d’ailleurs, de quel côté se trouve la Guilde des Mages ? »

Elle me dessina un plan et me le tendit.

Je profitai alors de cette chance pour aller jeter un œil sur le tableau des quêtes mais à mon grand dam, rien ne semblait avoir été mis à jour depuis tout ce temps. Acceptant la quête d’élimination des gobelins, nous partîmes ensuite en direction de la Guilde des mages.

« On va à la Guilde des Mages. »

« Je vais devenir un Mage ? »

« Tu n’aimes pas l’idée ? »

« C’est bon… mais ai-je le droit d’utiliser la magie ? »

« Évidemment. J’espère que tu l’utiliseras souvent ! »

« … »

Me demandant si elle avait subi un traumatisme concernant la magie, je ne pouvais qu’en juger par sa réaction froide. Ce n’était pas quelque chose qui pouvait être surmonté en un temps record.

« Oh, bonjour. Êtes-vous là pour la Guilde des mages ? Vous allez êtes nos premiers clients ! »

« Ahahaha… C’est bien le cas, oui. »

Le Maître de Guilde enthousiaste se présenta sous le nom de Pero. En fait, il s’agissait d’un gnome, une espèce rare dans ces contrées. Et bien entendu, comme dans la Guilde des guerriers, sa seule source de revenus se trouvait être la vente de potions dans le magasin de Guilde.

« Voilà, posez vos mains ici. »

Un lumière violette brilla au-dessus de nous. Vizeda acquit la classe de mage et reçut le sort Boule de Feu. Je ne reçus pour ma part que le sort de départ Choc de Feu.

« Voyons voir, où ai-je mis ce… Aah ! »

« Qu’est-ce donc ? »

« Normalement, ça devrait vous coûter une pièce d’or, mais comme vous êtes les premiers membres officiels, je vous l’offre ! C’est simplement un grimoire de débutant mais il va vous falloir un sacré bout de temps pour maîtriser tous les sorts qui y sont contenus ! Étudiez avec passion ! »

Les humains doivent étudier la magie ? En tant que Mort-Vivant, j’avais simplement besoin de tuer des créatures pour la première fois afin de recevoir des sorts. La vie était si simple à cette époque. »

Je remerciai Pero pour sa générosité et lui achetai par la même occasion quelques potions.

« Hm… C’était un chic type. »

« C’est vrai, il n’a même pas sourcillé en me voyant. »

« Ah… Je n’ai pas remarqué ça. Il a simplement l’air d’être une bonne personne, alors on devrait lui rendre visite souvent. »

« Ouais. »

« On part à la chasse aux gobelins ? »

Viezda arbora alors une expression plus sérieuse.

Après deux heures de marche, nous arrivâmes en bordure de la forêt. Dans cette zone, il était plutôt commun de trouver des lapins à corne.

« Et si tu chassais un de ces lapins ? »

« Moi ? »

« Ouais. En fait, je peux les capturer facilement avec ma puissance, mais toi, tu pourrais ensuite t’en servir pour t’entraîner. »

« Ok. »

Tendant les bras vers le lapin qui ne se doutait de rien cinq mètres plus loin, elle commença son incantation.

« Essence du feu, offre cette chaleur à mon ennemi, Choc de Feu ! »

C’était un peu trop bavard à mon goût mais le résultat était là. Elle parvint à rôtir le lapin d’un simple sort.

« C’était plutôt puissant pour un Choc de Feu. »

« … »

Viezda retrouva son expression sombre et désolée.

« Que se passe-t-il ? »

« … »

« Tu vas bien ? »

« Tu es en colère ? »

« Pourquoi devrais-je l’être ? Tu as fait un bon boulot ! »

« Vraiment ? »

J’acquiesçais rapidement. Puis, elle se mit à larmoyer à nouveau.

« Mais quoi encore ? »

« Je pense aussi que c’était le destin. »

Je ne pouvais pas bien saisir le sens de ce qu’elle voulait dire, je sentais qu’il y avait une profonde révélation qui n’attendait qu’à être… révélée.

« On y retourne ? »

« Oui ! »

Au moment où nous avions fini, la population de lapins avait été réduite de vingt dans cette partie de la forêt. Nous nous dirigeâmes alors vers la ville pour y déposer nos butins de guerre avant d’attendre que Levin vienne nous chercher.

« Comment s’est passé la chasse aujourd’hui, Johra ? »

« Très bien, merci. Nous avons capturé un paquet de lapins à corne, on pourrait même se faire un barbecue ce soir ! »

« Hmm, ça m’a l’air délicieux, je vais faire venir les cuisiniers dès notre retour ! »

« Ok, merci. »

« Vous êtes si talentueux. »

« Les fruits de la chasse du jour sont entièrement dus à Viezda. »

« Vraiment ? »

« Vraiment. »

« Hahaha ! Arrête de plaisanter ! Tout le monde sait que les Elfes Noirs ne font pas de bons Aventuriers ! »

Je jetai un coup d’œil en direction de Viezda pour obtenir une confirmation et elle hocha la tête. Apparemment, c’était de notoriété publique.

« Pourtant, elle a tout fait. »

« Ok, disons que c’est vrai. Quoi qu’il en soit, je m’attends à un sacré repas ce soir ! »

« Bien évidemment ! Nous avons capturé un bon paquet de lapins, alors on va pouvoir les partager avec tout le manoir ! »

« Pour de vrai ? »

« Oui ! »

« Je pense que leur opinion des Aventuriers va grimper en flèche juste grâce à ce repas ! »

Cette nuit-là, tout le monde finit avec un ventre plein. Le lapin était un délice difficile à obtenir si l’on n’était pas un Aventurier. C’était une viande de haute qualité, peu servie à la table du comte parce qu’il ne baignait pas dans l’argent jusqu’à récemment.

« Viezda, ta compétence est prête ? »

« Pas encore… »

« Je suppose que ça va être compliqué de la faire évoluer… »

J’étais plutôt intéressé par sa compétence et je voulais qu’elle la maîtrise autant que possible, je prévoyais d’en faire bon usage à l’avenir.

Je souhaite vraiment que ça fonctionne, plus tard.

À cause de ce somptueux festin, l’attitude du personnel du manoir envers Viezda s’était un peu améliorée.

« Toc Toc ! »

Un toc toc enfantin résonna de l’autre côté de la porte.

« Oui… ? »

« On joue aux échecs ?! »

Même s’il était l’heure de dormir, je me mis à jouer avec Jerna, un peu coupable de l’avoir délaissée toute la journée.

 

Nom : Viezda
Sexe : Femelle
Statut : Normal
Type : Elfe Noire
Classe : Esclave
Rang : H+
Niveau : 7/77
PV : 21/21
PM : 34/34
Dégâts : 3 (+5)
Défense : 4 (+10)
Agilité : 15
Intelligence : 21
¤ Compétences uniques
[Choc de Feu Nv 4][Vol de Compétence Nv 1][Herboriste Nv 1][Boule de Feu Nv 1]
¤ Titres
[Esclave Magique (Johra)][Malédiction de la Lune de Sang]

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 85
LVL1S : Chapitre 87

10 Commentaires

  1. KingloanKingloan

    Merci pour le chap ^^

    Répondre
  2. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    ——-

    « je n’étais pas confiant en me capacité »

    Répondre
  3. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. IsybileXiaoNovels

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. DarkramDarkram

    Plus le temps passe et plus notre chère Viezda commence à prendre de l’assurance grâce à la gentillesse que lui porte particulièrement Johra. Mais c’est qu’elle a l’air de te plaire cette petite pour que tu sois aussi attentionnée envers elle mon cher petit Johra :p. Bref, blague à part, il commence à se constituer une petite équipe. Après deux, c’est peu pour une équipe mais c’est mieux que rien ^^.

    Merci en tout cas pour le chapitre !

    Répondre
  9. GoblesGobles

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  10. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com