LVL1S : Chapitre 115

LVL1S : Chapitre 114
LVL1S : Chapitre 116

Chapitre 115

 

« Ouah, quelle plage magnifique… Tout ce sable blanc ! »

Je sortis du Natilus pour poser le pied du premier explorateur de ce nouveau continent. Un petit pas pour le squelette…

« Lena, garde un œil sur le Nautilus, qu’il reste en sécurité. »

« Compris. Je vais le mettre en mode patrouille le long de la côte. »

La faune dans ces contrées était totalement différente de ce qu’on connaissait sur l’ancien continent. Des oiseaux colorés volaient entre les palmiers.

« C’est un environnement similaire au Rio Negro, c’est un climat tropical qui regorge de vie. »

« C’est incroyable… mais j’ai horreur des insectes. »

M’avançant dans la forêt tropicale, j’essayai d’ignorer le nombre incessant de bourdonnements qui semblaient vouloir m’assaillir de toutes parts.

Le soleil dardait de puissants rayons, pour la plupart bloqués par la canopée dense mais la proximité de la côte rendait l’humidité insupportable et je faillis me prendre un coup de chaud à plusieurs reprises.

« Merde, pourquoi est-ce qu’il fait si chaud par ici ? »

« Johra, un humain normal aurait déjà succombé à un coup de chaleur et serait en train de mourir de déshydratation, inconscient de son sort. Je pense qu’il est temps de faire une pause. »

« Je suppose que je n’ai pas le choix ? »

Je créai un cercle de téléportation sous un grand arbre avant de retourner dans mon manoir.

« Ah, c’est comme revenir dans un paradis perdu… »

L’air frais et agréable des lieux me força à soupirer de soulagement.

« Maître, vous êtes de retour ! »

« Johra, vous êtes rentré. »

Dans la salle de bains était spécialement préparé un bain froid, rempli de glaçons.

« Merci, c’est parfait. »

Sans hésitation, je bondis à l’intérieur, sans me soucier de passe d’un extrême à l’autre.

« Pfiou, j’ai besoin de faire plus d’exercice, je deviens fainéant. »

Le donjon de Pali, ma destination actuelle, était encore à cinq jours de marche de la plage. C’était dix fois la distance que j’avais parcourue ce jour.

Après avoir ramené la température de mon corps à la normale, je fis une grimace et replongeai en direction de la forêt tropicale.

« Lena, GPS, s’il te plait. »

« Compris. Je vais afficher la carte sur ta cornée. »

Ainsi, je traçai la voie vers le donjon de Pali avec l’aide de Lena.

Et d’un seul coup…

* Boooooot Qauac *

C’était arrivé instantanément, une créature venait de sortir du sol et de me piquer le pied.

« Quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette… Elle a réussi à… ? Mais d’où vient-elle ? »

[Vous avez été affecté par la malédiction Venin d’Apollon.]

J’attrapai le scorpion rouge vif qui avait l’air de se moquer de moi silencieusement et l’écrasai dans ma main droite. Puis, baissant les yeux, je réalisai que la blessure était plutôt sérieuse et avait même atteint l’os.

« C’est étrange, je n’ai pas été capable de le détecter à l’aide de mes capteurs. Je n’ai donc pas pu préparer le bouclier Rohim à temps. »

« Ce n’est rien, Lena, juste une petite piqure. C’est quoi, le venin d’Apollon ? »

Le petit truc rouge avait été capable de me perforer peau et chair, une matière organique désormais capable de tenir tête à un dragon, merde. Il avait même échappé à la détection de Lena. J’étais vraiment curieux et désirais effectuer des tests sur ce scorpion. Manque de bol, je l’avais déjà écrabouillé dans la furie du moment.

« Johra, le poison dans ton pied a l’air sérieux. »

« Quoi ? »

Effectivement, mon pied devenait déjà vert.

« Merde ! »

Je plaçai rapidement un cercle de téléportation dans le but de retourner au donjon, mais ça ne fonctionnera pas.

« Quoi ? Pourquoi ma magie ne fonctionne-t-elle pas ? Création de matériau ! Création de matériau ! Non, ça non plus ? Pourquoi ? Est-ce à cause du poison ? La malédiction d’Apollon ? Merde, c’est l’œuvre d’un dieu ! »

« Oh, mon cher Maître, même vos cris de désespoir sont d’une telle beauté. »

Thanatos apparut à mes côtés et m’observa en souriant d’un air mystérieux et lugubre.

« Hm… Merci, Thanatos, mais ne reste pas plantée là, fais quelque chose. »

« Désolée, je suis arrivée trop tard. On dirait que vous n’avez d’autre choix que de mourir, maintenant. »

Elle plaça sa main sur mon cœur, qui s’arrêta net.

« Huuuuu que fais-tu… Thana… »

« Vous savez que ma seule capacité est de tuer. Je ne connais pas d’autre méthode pour vous sauver que de tuer ce qui est en train de vous tuer. »

Je sentis la volonté mortelle de Thanatos envahir mon corps et chacun de mes vaisseaux sanguins pour y purifier le poison par un moyen brutal mais efficace. Au bout d’un moment, je ne pus résister plus longtemps à l’arrêt de mon cœur et tombai dans les pommes. Mêmes mes statistiques de taré ne me permettaient pas ça.

« Ahh… Ahhhhh… Je ne suis pas mort ? »

« Ah ? Réveillé ? Non, Maître, bien heureusement, le poison est mort avant vous. »

« C’est le dieu du soleil, Apollon ! Le scorpion a été envoyé par ses soins ?! »

« Je suis désolée, Johra, à l’avenir je m’assurerai de garder le bouclier Rohim actif en permanence. »

En entendant Lena s’excuser, je ne pus m’empêcher de renifler froidement.

« Si tout va bien, je vais retourner torturer Harpok. Appelez-moi si vous avez besoin de moi, Maître. »

Après la disparition instantanée de Thanatos, la lumière du soleil envahit mes yeux et je dus les couvrir de mes mains. Je m’allongeai au sol et y restai immobile une demi-journée, incapable de me lever après l’expérience que mon corps avait subie.

« Merde, même si le poison a été retiré, je suis toujours incapable d’utiliser la magie. La malédiction est toujours effective ? »

Je tentais tous mes sorts, l’un après l’autre. Rien.

« Lena, aide-moi à dessiner un cercle de téléportation. »

Même un cercle tracé à la perfection à l’aide de Lena fut incapable de se montrer coopératif.

« Je suppose que je vais retourner au Nautilus. Peux-tu m’indiquer la route la plus rapide ? Et je vais avoir besoin de boire bientôt ou je pourrais bien mourir pour de bon. »

J’étais devenu bien moins arrogant tout à coup. Par chance, chasser ma propre nourriture n’était pas trop compliqué en considérant ma puissance et le bouclier Rohim et grâce à Lena, je ne pouvais pas me perdre, trouver de l’eau et éviter les prédateurs ennuyeux. Mais le fait que ma magie avait été neutralisée signifiait que j’étais tout de même sévèrement handicapé.

« Un dieu a interféré dans mes projets directement et en toute impunité. Je croyais qu’ils ne pouvaient pas faire ça ? »

Je ne pouvais pas m’empêcher de grommeler tout bas face à mon manque d’informations. En arrivant sur la plage et dans le Nautilus, je me laissai immédiatement tomber sur le lit.

« Ah… C’est si bon d’être climatisé à nouveau… »

Le sous-marin était équipé de nourriture, d’eau et d’un endroit confortable où dormir. J’étais dans l’endroit idéal pour recouvrer mes forces.

Je dormis, ignorant combien de temps exactement. Mais lorsque je m’éveillai, nous étions à 10 km sous le niveau de la mer.

« Combien de temps ai-je dormi, Lena ? »

« Dix-neuf heures. »

« Hoo, tu as communiqué avec le manoir ? »

« Je les ai informés à propos de la situation mais pour l’instant, il nous est impossible de rentrer. Et puis, ils ne peuvent pas sortir non plus parce que le donjon ne possède pas de vraie sortie sans ton aide. »

Si ce n’était pas pour mes cercles de téléportation, notre manoir était une prison dimensionnelle parfaite… Quelle ironie de définir ainsi l’endroit où nous étions le plus libres.

« Alors, si je ne peux pas résoudre ce problème de malédiction… »

« …en théorie, tu ne pourras pas rentrer. Bien qu’il serait possible de compléter le cercle avec des pierres magiques, il serait incroyablement instable et les résultats pourraient être imprévisibles. »

« Et si on échoue ? »

« Je n’ai pas la moindre idée de ce qui pourrait se passer. »

En comprenant ce que Lena m’expliquait, je fondis de désespoir. Tous mes amis, ma famille et toutes les préparations que j’avais faites ces quelques dernières années étaient enfermés dans ce donjon.

Maintenant, j’étais interdit d’y remettre les pieds, incapable de m’y opposer.

« Lena, où allons-nous ? »

« Dans la vallée la plus profonde de l’océan. »

« Pourquoi ? »

« Parce que tu es dans un état vulnérable et affaibli, ce sera un endroit parfait pour se cacher un temps. »

« Alors je suis juste un faiblard si je ne peux pas utiliser la magie ? »

Frustré, je plongeai la main dans ma poche et en sortis le collier faiseur de dieux que je transportais partout avec moi.

« Et… ça pourrait être la seule solution à mon problème. Non, pas comme ça. »

Je m’arrêtai pour réfléchir un instant avant de l’appeler.

« Thanatos. »

Elle apparut naturellement devant moi en l’espace d’un souffle.

« Oui, Maître. »

Contrairement à ses mots doux, sa voix était sombre et un peu glauque.

« Thanatos, peux-tu lever la malédiction qui pèse sur moi ? »

« Désolée, ce n’est pas en mon pouvoir. »

« Alors peux-tu me téléporter au manoir ? »

« C’est également une chose que je ne peux pas faire. Ma seule capacité réside dans la mort. »

« Alors quel est l’intérêt d’être un dieu ? »

« Eh bien, je peux faire pleuvoir la mort sur vos ennemis. »

« C’est vraiment le seul truc que tu as trouvé pour m’aider ? »

« Je peux vous faire mourir temporairement. »

« Mourir temporairement ? Comme une expérience où on voit la lumière et après on revient ? »

Thanathos laissa échapper un rire lourdingue, de tout cœur.

« C’est vrai. Pour une période de temps, vous seriez mort. Vous vivriez une expérience de mort imminente avant de revenir à la vie. Bien sûr, si je faisais la moindre erreur, la mort serait définitive. »

« Tu es dangereuse, tu le sais ? »

« Vous n’imaginez tout de même pas que je vous laisserais du mal arriver par ma faute ? »

Le sourire démoniaque de Thanatos ne m’inspirait vraiment pas la moindre once de confiance.

« Peut-être qu’on essaiera ça en tout dernier recours. »

« Ok. Je retourne à ma torture, dans ce cas. »

« Pour combien de temps en as-tu encore, d’après toi ? »

« On dirait que ça commence à fonctionner, j’obtiens des résultats. Je lui ai fait subir plusieurs expériences de mort imminente et il semble étourdi. Mais ne vous inquiétez pas, je ne vais pas le tuer si facilement. »

« C’est horrible. Attends, les dieux peuvent aussi mourir ? »

« Je n’en suis pas certaine mais oui, il semble que oui. »

Thanatos se remit à sourire de manière sinistre alors qu’elle se souvenait de ses plus récentes découvertes en matière de torture.

« Ok, quand tu as des informations, fais-moi un rapport détaillé. »

« Oui, Maître. Je vais prendre grand soin de notre ami Harpok. »

Elle disparut instantanément, me laissant seul avec Lena dans le sous-marin.

« Hmmm… Que dois-je faire, maintenant ? »

Je bataillais avec moi-même afin de décider quelle devait être la marche à suivre. Devais-je enfiler le collier et tenter ma chance ? C’était un choix vraiment difficile à faire, spécialement après avoir vu de mes yeux à quel point il était ardu de tenter le challenge qui s’en suivait.

« Merde, je n’ai pas de solution. »

« Johra, je t’encourage à te reposer en premier lieu afin d’y repenser avec l’esprit clair. »

« Tu as raison. Qui sait, peut-être que cette malédiction va simplement se dissiper avec le temps. »

Ainsi passai-je les trois mois qui suivirent au fond de l’océan, à souvent regarder mon statut pour y voir encore et toujours cette malédiction.

Finalement, un matin, je trouvai Thanatos assise sur moi comme je m’éveillai.

« HAAAAA ! Je pensais avoir fait un cauchemar. »

« Haha. »

« Si vous aviez un cauchemar dans lequel apparaissait le dieu de la mort, ce serait une expérience inoubliable. »

« Merde, arrête de tourner autour du pot ! »

« Pourquoi ? J’aime toucher le corps de mon Maître. »

« Il faut attendre le moment idéal pour ça. »

« Je suis prête pour vous, quel que soit l’endroit et le temps… »

« Bien… Pourquoi es-tu là, déjà ? »

« La torture est arrivée à son terme. »

« Vraiment ? Et qu’as-tu appris de lui ? Comment va-t-il ? »

« Eh bien… »

« Oui ? »

« Je pense que je l’ai peut-être tué par accident. »

« Tu quoi ? »

« Hmm… Il était plutôt mort, et puis… plus tard, il est revenu à la vie. »

« Quoi ? Dis-moi tout. »

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

LVL1S : Chapitre 114
LVL1S : Chapitre 116

9 Commentaires

  1. Newancientgod

    Merci pour le chapitre

    Je veux qu’il essai le collier ,si il devient un dieu ca relachera peut etre la malédiction.

    Répondre
  2. Hinomurakid

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. DarkramDarkram

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  5. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. PoloZore

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  9. owo

    Bon anniv waz !

    Répondre

Répondre à owo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com