OG Chapitre 137
OG Chapitre 139

Et comme promis, voilà le second chapitre bonus en l’honneur de notre mécène Steven ! Un grand merci à lui, une fois de plus ^^

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 138

 

Lors de leur première rencontre, il y a quelques mois, Grid avait déplu à Faker. Pourquoi ?

Parce que bien que sa technique de forgeron et ses capacités offensives soient excellentes, il était encore immature et ne pouvait pas se servir pleinement des outils à sa disposition. Il ne l’avait jamais dit à personne, mais pour être honnête, le ninja le trouvait ridicule et incapable de tirer au mieux parti de sa classe.

Mais la situation était à présent différente. De longs mois s’étaient écoulaient et l’aventurier avait changé.

Je pourrais peut-être lui confier mes arrières un jour, s’il continue de progresser ainsi…

Alors que cette pensée le traversait, le forgeron lui montra les outils d’installation de pièges et la machine de combinaison de poison.

« Ce sont les objets dont je te parlais… Je ne sais pas comment m’en servir, il n’y avait aucun manuel fourni avec. »

Faker regarda lesdits objets avec stupéfaction. « Ce sont de bons outils. La machine à combiner les poisons est particulièrement exceptionnelle… Où les as-tu trouvés ? »

« Sur un assassin du nom de Shay que j’ai tué. »

« Shay… Un joueur ? »

« C’est ça. »

Shay était le n°5 au classement des assassins. C’était un joueur à la réputation bien établie, mais il avait apparemment était vaincu par Grid et avait perdu son objet.

Shay est connu pour être toujours accompagné de Kerb et de Sniffeur… Grid les a tous vaincus tout seul ? Quelle force a-t-il, à présent ?

Il s’était apparemment plus amélioré qu’il ne l’avait cru…

Jishuka et Vantner estimaient que Grid avait le niveau de Regas et de Pon, voire qu’il était meilleur encore…

Il avait cru qu’ils plaisantaient, mais c’était peut-être vrai, au final ? Faker était agressif, comme tous les autres guildeux, et il eut du coup envie d’affronter le forgeron. Cela étant, ce n’était pas le moment.

« Ne vaudrait-il pas mieux que je t’apprenne à t’en servir la prochaine fois ? Regarde l’heure qu’il est ; ton mariage va bientôt commencer. »

« Ah, déjà ? »

Grid regarda l’heure et sortit de la forge. Il ne pouvait pas être en retard à son propre mariage. Les guildeux de Tzedakah et Khan le suivirent, et ce dernier avait l’air abattu.

« Grid… Grid va devenir le mari de la Dame… »

La maladie avait emporté sa femme et son fils, et la solitude le fit plonger dans l’alcoolisme. Il s’était même retrouvé sur le point de perdre sa forge, transmise depuis des générations dans sa famille, à cause des manoeuvres de la Compagnie Mero,

Mais un jour, Grid déboula tout à coup dans sa vie et le sauva. Il lui permit d’échapper à la peine qui le ronger et à remettre sa forge sur pied. Grid était son sauveur ; il avait plus ou moins le même âge que feu son fils, et il le chérissait.

Et à présent, cette précieuse personne s’en allait loin de lui, dans un endroit qu’il ne pourrait jamais atteindre… Il était heureux pour lui, bien sûr, mais il ne pouvait pas cacher sa tristesse. Il s’adressa à son fils adoptif en ravalant à peine ses larmes.

« Grid, tu es peut-être un roturier qui se marie dans une famille de nobles, mais ne courbe pas l’échine et sois heureux. Je t’encouragerai toujours. »

L’aventurier lui adressa un grand sourire : « Je suis le Descendant de Pagma, pourquoi devrais-je courber l’échine devant des nobles ? Et ne parle pas comme si on allait plus se voir. Je continuerai de venir à la forge même après avoir épousé Irène. As-tu oublié ? Je suis ton successeur. »

« Grid… ! »

Ce devait être pénible que d’aider un pauvre vieillard malade, mais Grid ne le montrait pas du tout. Aux anges, Khan se mit à pleurer, et son cher successeur lui tendit un mouchoir en disant : « Ton fils m’a demandé de faire quelque chose pour lui , il m’a demandé de prendre soin de son père. »

C’était la vérité. Les deux hommes s’étaient rendu, il y a quelques mois, au cimetière familial de Khan, et il avait rencontré des fantômes pendant que le vieillard dormait. Parmi eux, l’ancêtre de ce dernier lui avait un indice qui lui avait permis d’obtenir l’habilité à l’épée de Pagma, et son fils lui avait demandé de prendre soin de son père.

L’aventurier avait été touché par la dévotion ce fils qui s’inquiétait pour son père, même après la mort. Du coup, il avait essayé de prendre soin de Khan, mais ça n’était pas par pure bonté de coeur. Pour être honnête, il avait agi en parti pour hériter de la forge, mais ça ne changeait rien au fait qu’il aime le vieil homme.

L’expression de ce dernier commença à se tordre lentement.

« Grid… Pourquoi est-ce que ton mouchoir est aussi sale ? C’est un torchon ? »

« Non, c’est bien un mouchoir, mais il ressemble à un torchon parce que je ne l’ai pas lavé. Ha ha ha ! Bah, ce n’est pas grave. Tu ne vas pas mourir d’avoir essuyé tes larmes avec un torchon, pas vrai ? »

« Tsk tsk, tu es pire qu’un vieux veuf… Ça me rassure de savoir que les domestiques s’occuperont de toi quand tu auras épousé la Dame. »

De leur côté, les guildeux de Tzedakah couvraient les deux hommes d’un regard chaleureux. Grid avait l’air fantastique à leurs yeux, car il prouvait que les joueurs et les PNJs pouvaient vraiment être amis. Les PNJs éprouvaient des émotions, comme les humains, et ils avaient honte de ne pas l’avoir su et d’avoir traité ces gens comme de simples intelligences artificielles.

Le groupe arriva ensuite au château.

« Soyez les bienvenus ! »

Les chevaliers et les soldats reconnaissaient déjà Grid comme leur seigneur, qu’ils louaient comme un héros. Ils entrèrent ensuite dans les jardins du château, où la superbe jeune mariée accueilla son futur époux.

« Grid ! »

« Dame Irène… »

Sa robe blanche soulignait sa beauté au point que la jeune femme, qui souriait timidement, était assez belle pour être comparée à Yura et Jishuka.

Ack…!”

Cette sublime et noble femme allait être enlevée par le forgeron ! Vantner ravala ses larmes, puis il tomba sur le chevalier Bland, qui pleurait au point d’en avoir le nez qui cul. Il éprouva immédiatement un sentiment de camaraderie à son égard.

« Vous aussi, Dame Irène… »

« Vous… »

Les deux hommes s’échangèrent des regards pendant que la cérémonie du mariage avait lieu.

Des douzaines de nobles venus de tout le royaume étaient présents, ainsi que des envoyés de pays étrangers. Le discours du Comte Steim et le message de félicitations du messager du roi  enflammèrent davantage les esprits.

« Il y a des émissaires de pays voisins et même un message du roi…  Le Comte Steim est bel et bien une des plus grandes puissances du royaume. »

Jishuka admirait la scène. Elle n’avait prêté allégeance à Irène à cause de Grid, mais elle trouvait à présent que c’était une excellente décision, et de bien des façons.

« Jurez-vous de vous respecter de vous aimer l’un l’autre, et ce jusqu’à ce que vous redeveniez lumière et retourniez auprès de la Déesse Rebecca ? »

« Je le jure. »

« Je le jure. »

Les deux époux répondirent simultanément, et les invités les acclamèrent comme s’ils venaient de voir des âmes soeurs.

« Donnez-vous l’un l’autre les symboles de votre promesse. »

Les symboles de notre promesse ?

Grid ne comprenait pas ce que le prêtre voulait dire. La famille de la mariée s’était occupée des préparatifs, aussi ne put-il s’empêcher de paniquer. Irène lui remit alors une paire d’anneaux en or pur, sertis d’un diamant.

« Mettez ces anneaux à nos doigts. » Lui murmura timidement Irène.

Ses joues rouges la rendaient si adorable que le forgeron se saisit du petit anneau d’une main tremblante, puis il le glissa au doigt de son épouse. Celle-ci glissa l’autre à son doigt, et une fenêtre de notification apparut devant Grid.

[Vous avez équipé l’Anneau du Serment.]
[Vous avez promis votre amour éternel à Irène Winston von Steim.]
[Vous êtes devenu le mari d’une Dame.]
[Vous pouvez maintenant regarder les informations des propriétés en vous servant de votre autorité d’époux de la Dame. Cependant, vous n’avez pas le droit de décider de la politique du domaine.]
[Plus votre femme vous aimera, et plus vous aurez d’autorité et d’avantages.]
[Si votre femme ne vous aime peu, elle pourra dans le pire des cas demander le divorce. Soyez prudent.]
[Vous êtes devenu le beau-fils d’un Comte.]
[La stat Noblesse est à présent accessible.]
[Toutes vos stats ont augmenté de 20.]
[Vous pouvez évoluer dans le cercle social des nobles.]
[Vous allez recevoir un salaire mensuel de 500 pièces d’or.]

Grid en resta bouche bée. Sa fortune allait d’augmenter grâce à sa belle, douce et compétente épouse.

De son côté, le Comte Steim regarda sa fille rougir pendant que son beau-fils glissait l’anneau à son doigt, et il s’aperçut que Khan était là. Il l’approcha aussitôt et lui tendit un verre.

« Êtes-vous l’ami de Grid ? »

Khan leva les yeux, surpris, et demanda : « Pourquoi un grand personnage tel que vous, monsieur le Comte, s’intéresse à quelqu’un comme moi… ? »

« Ne dites pas des choses pareilles. N’êtes-vous pas le forgeron qui représente le Nord, et l’ami de mon beau-fils ? C’est un honneur que de vous rencontrer. »

« … Pour moi de même… »

S’en suivit une beuverie où la plupart des gens burent de l’alcool comme du petit lait, tout en bénissant les deux mariés. Vantner et Bland burent ensemble en maudissant le marié, forçant le capitaine des chevaliers Phénix à les mettre à la porte.

Certains nobles et émissaires étrangers se moquèrent discrètement du jeune marié pour ses origines roturières, mais Faker préserva la bonne ambiance en les assommant et en les jetant dans un coin.

Les habitants et les joueurs de Winston célébrèrent également l’évènement à coups de feux d’artifice et de musique.

« Dame Irène s’est mariée ! »

« Aaah ! Et à notre héros ! »

« J’espère qu’elle donnera naissance à un fils ! »

« Moi aussi ! J’ai hâte de voir ce que le futur nous réserve ! »

Les PNJs apprirent que l’époux de Dame Irène était Grid et dansèrent de joie. Les joueurs, eux, ignoraient les détails et n’étaient pas très intéressés par ce mariage. Par contre, ils étaient ravis pour d’autres raisons.

[Irène, la Dame de Winston, s’est mariée et a béni tout le monde !]
[Tous les produits de Winston seront dispensés de taxes durant les 10 prochains jours.]
[Les joueurs qui feront de Winston leur résidence bénéficieront d’une augmentation de 50% de leurs points d’expérience, et d’une augmentation de 30% de chances d’obtenir un objets durant les 15 prochains jours.]
[Les joueurs qui se sont installés dans une ville ou un village appartenant au Comte Steim bénéficieront d’une augmentation de 30% de leurs points d’expérience, et d’une augmentation de 15% de chances d’obtenir un objets durant les 10 prochains jours.]

C’était un sacré coup de chance !

Les millions de joueurs sur le territoire du Comte Steim commencèrent à chasser pour profiter de cette occasion. La nouvelle se répandit et des joueurs vinrent s’installer sur les territoires du comte pour profiter de cet évènement, provoquant une énorme augmentation de la population.

Aucune autre ville ne profita autant de cet afflux migratoire que Winston, mais le problème était que cette dernière était déjà saturée. Par conséquent, les joueurs qui voulaient s’installer là-bas furent forcés de se tourner vers les villages alentour.

Parmi eux, il y avait Bairan, géré par la Guilde Tzedakah. Bairan était un village sous l’autorité de Winston et du coup, elle connut une croissance extraordinaire en peu de temps. Des milliers de joueurs immigraient chaque jour, des centaines de nouvelles maisons étaient construites, le nombre de boutiques croissait et l’économie prospérait.

« Aaaaah~ ! Mais quel bordel ! Je suis surchargé ! » S’écrièrent Jishuka et les autres guildeux. Si cette tendance devait se poursuivre, alors leurs coffres se rempliraient, mais ils craignaient d’être occupés au point de ne plus avoir le temps de chasser.

Sur ce, revenons à la nuit de noces !

Grid était nu et faisait face à Irène, à la peau blanche comme neige.

« Tu es sublime… »

« Je suis gênée… »

Irène avait des hanches larges et de longs membres fins, comme une mannequin. Elle avait de petits seins, ce qui ne correspondait pas vraiment aux goûts de Grid, mais il n’était pas déçu pour autant. Ses seins avaient une forme parfaite et des couleurs harmonieuses… Passons les détails.

Irène !!”

« Oh là là~. »

Excité, Grid guida Irène sur le lit, puis il utilisa immédiatement les techniques décrites dans le livre qu’il avait lu avant de se connecter à Satisfy. Ses techniques étaient vraiment éblouissantes… Passons les détails.

« Aaah ! »

Partout où les longs doigts rudes de l’aventurier glissèrent sur la peau douce et blanche d’Irène… Passons les détails.

« Grid… ! »

Irène pleura en ressentant un plaisir comme elle n’en avait jamais éprouvé durant ses 20 jeunes années. Le plaisir était si intense qu’elle en était presque effrayée.

« J’ai peur… J’ai l’impression d’être quelque d’autre… J’ai l’impression que je vais m’envoler quelque part… »

Il lui donnait tant de plaisir de ses mains qu’il était difficile de croire qu’il soit puceau. Il parvenait à démontrer d’excellentes techniques de ses mains non pas grâce à son livre, mais parce qu’il était affecté par sa grande stat de dextérité.

La combinaison de ses stats et de ses titres l’amenait à plus de 1,500 points de dextérité, un niveau transcendant les limites humaines. Parfois il était doux ! Parfois plus vif ! Il parvenait parfaitement à contrôler le tempo tandis que ses mains parcouraient le corps entier de son épouse. C’était presque assez pour lui donner le titre de roi des caresses.

« Grid… Dépêche-toi… ! »

« Irène !! »

La jeune femme le couvrit d’un regard ardent et, lorsque son forgeron de mari le croisa, il perdit la raison. Il prit une grande inspiration tandis que pour la première fois depuis 27 ans… Passons les détails.

Ahh… Grid ! Je t’aime… ! Je t’aime !! Je t’aiiiiiiime ! »

Plus la nuit avançait et plus Irène éprouvait du plaisir. Avec tous ses titres combinés, Grid avait plus de 1,600 points de force et plus de 1,000 points d’endurance. Il était comparable au roi viril légendaire.

Grâce à ça, Irène fut submergée par des plaisirs que les femmes ordinaires n’avaient jamais connus… Passons les détails.

[Irène vous aime davantage.]
[Irène vous aime davantage.]
[Irène vous aime davantage.]

Elle l’aimait davantage à chaque fois qu’il remuait son bassin… Passons les détails.

Cette nuit de noces fut un grand succès. Grid parvint à obtenir l’affection maximale d’Irène en une seule nuit.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 137
OG Chapitre 139

Related Posts

17 thoughts on “OG Chapitre 138 [Bonus]

  1. XDDDDD ! What a chap!!!
    Haaa non mais j’en pleure de rire il est dément ce chapitre !

    Merci bcp !

    [Irène vous aime davantage.]
    [Irène vous aime davantage.]
    [Irène vous aime davantage.] :’D

  2. En trois mots : « Passons les détails » mais sinon merci pour ce chapitre qui m’aura fait beaucoup rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com