OG Chapitre 214
OG Chapitre 216

Et voilà le second chapitre promis !

Bonne lecture et bonne nuit !

Chapitre 215

Reidan était à trois ou quatre jours de marche de Patrian, mais comme les trois voyageurs ne cessaient de tomber sur des monstres sans jamais les éviter, leur voyage s’étira considérablement.

Je gagne vraiment beaucoup d’expérience.

Ça faisait maintenant six jours qu’ils avaient quittés Patrian.

Pendant ce temps, Grid s’était attaqué aux plus puissants monstres de l’Ouest et avait atteint le niveau 273. De plus, sa barre d’expérience s’était remplie à 60 %, ce qui était une vitesse stupéfiante que les joueurs ne pouvaient rêver d’égaler, vu qu’il gagnait un niveau tous les deux jours.

Le forgeron l’ignorait, mais même Kraugel aurait été incapable de monter aussi rapidement en niveau lorsqu’il était niveau 270.

Je serai niveau 275 le temps qu’on arrive à Reidan ! Même les meilleurs joueurs classés auraient du mal à affronter ces monstres du désert, aussi était-il fier de ses objets et de ses techniques.

Ce jeu met vraiment l’emphase sur les objets. Le contrôle ? C’est un truc dont seuls les losers mal équipés se soucient. Pwahahah !

De toute façon, le contrôle était utilisé par le faible pour vaincre le fort ; il n’en avait pas besoin s’il avait une puissance écrasante. Il était devenu terriblement étroit d’esprit depuis la réussite du raid de Malacus. Il ne doutait plus de la supériorité des objets.

Mais cette conviction profonde était sur le point d’être ébranlée…

***

« Aaah, aaah… Bon sang, c’est vraiment terrible. Les vers géants n’étaient qu’une mise en bouche. » Grid était épuisé de traverser le désert vers Reidan. Grâce à sa résistance passive, il n’eut pas de coups de chaleur, mais il faisait suffisamment chaud pour que son endurance se réduise plus vite que d’habitude. De plus, il n’arrivait pas à s’adapter au terrain du désert.

D’un autre côté, les monstres devenaient de plus en plus puissants. Quatre basilics, des monstres considérés comme des bosses dans le Nord, apparurent devant le forgeron. Ce dernier déploya toutes sortes de techniques contre eux, mais il fut attaqué en pince par les monstres et se retrouva dans une situation critique.

« Ah, sérieux ! Laissez-moi souffler ! »

Il ne savait plus que faire. Il permettait constamment aux monstres de l’attaquer à cause de son contrôle médiocre, aussi même son excellente armure ne put le protéger et il perdit des points de vie. Il ne serait pas étonnant, dans cette situation, que son invulnérabilité passive s’active.

Même l’armée de golems de Braham était incapable de démontrer une puissance égale à celle des monstres d’ici.

Les monstres de l’Ouest étaient puissants et nombreux, et c’était pour cette raison que le royaume avait choisi de laisser les vers géants se répandre plutôt que de les exterminer.

Le royaume est incapable de gérer l’Ouest correctement, du coup le roi m’a envoyé là-bas.

Il avait deviné juste. Le Roi Wiesbaden souhaitait que Grid nettoie l’Ouest, qui était devenu désertique à cause de ces puissants monstres. Il lui avait donc donné Reidan, ce qui prouvait sa confiance absolue en lui, mais le jeune homme croyait qu’il l’avait utilisé et ne pouvait s’empêcher de jurer.

Kiyaaaaak !

Tandis qu’il maudissait Sa Majesté, une énorme grenouille du désert sortit sa langue de sa gueule et cracha un mucus collant qui le recouvrit. Ce mucus était une sorte de poison qui paralysait sa cible en un instant. Cependant…

[Vous avez résisté.]

Il contre-attaqua alors, et Échec+9 traversa le ventre gras de la grenouille. Cependant, les monstres du désert n’étaient pas assez faibles pour mourir sous un seul de ses coups ; la grenouille le contra en se servant de sa langue comme un fouet.

Bordel !

Le forgeron réagit trop tard et se retrouva profondément plongé dans l’estomac du monstre. Ku tang tang tang !

Il était plus solide que l’acier et on ne peut plus résistant, mais un coup le toucha à la tête et il tomba. D’autres monstres se jetèrent alors sur lui.

« Kuak… ! Transcender et Liens Transcendés sont encore en rechargement ! » L’aventurier avait tendance à dépendre de ses techniques pour pallier à son manque de contrôle, mais c’était une faiblesse fatale. Si ses sorts étaient indisponibles, il se retrouvait faible. « Piaro ! Aide-moi… Hein ? »

Au final, il dut s’en remettre à l’ancien commandant, mais il fut cependant surpris de voir Bland se lancer. Il ne lui avait pas vraiment prêté attention ces six derniers jours, mais le jeune homme était devenu extrêmement fort durant ce court laps de temps.

Que se passe-t-il tout à coup ?

Cet homme, qui galérait face à des gobelins cornus de niveau 280 il y a six jours, se prenait à présent les monstres du désert de 50 niveaux de plus que lui en un contre un. Il avait vraiment progressé.

Ce n’est quand même pas un bug…

Quel était le secret derrière sa soudaine croissance ? Lorsque Bland récupéra l’attention des monstres, l’aventurier se retira à l’arrière, puis il s’équipa de l’épée du Grand Seigneur et il l’examina.

Nom : Bland
Âge : 25 ans. Sexe : masculin
Profession : épéiste magique
Titre : Fils du Grand Magicien.
[Il a hérité du talent magique de son père, le Comte Ashur. Il reçoit un bonus à sa vitesse d’incantation et à sa régénération de mana. Son intelligence augmente de façon significative à chaque fois qu’il gagne un niveau.]

Titre : Disciple du Marquis Steim.
[Il a auparavant appris à se battre à l’épée avec le Marquis Steim, un épéiste du nord. Lorsqu’il est équipé d’une arme dotée d’une lame, sa puissance d’attaque augmente de 20 % et sa vitesse d’attaque de 10 %.]

Niveau : 255
Force : 1,331/1,990 Endurance : 420/1,030

Agilité : 519/1,401    Intelligence : 2,540/4,550

Charme : 212/800

Techniques : Habileté à l’épée du Nord (B), augmentation de la vitesse d’incantation (S), concentration de puissance magique (S), 9 sorts de rang C, 5 sorts de rang B, 2 sorts de rang A.

* Cliquez sur les détails pour examiner les sorts dont la cible dispose.

[Durant son enfance et son adolescence, Bland étudia la magie sous l’aile de son père, et le maniement de l’épée sous celle du Marquis Steim. Il suivit l’éducation typique des nobles et fut un jeune génie considéré comme un des futurs piliers du Royaume Éternel.]

Il n’y a rien de particulier… ?

Grid avait observé les détails du jeune homme peu après qu’il l’ait rejoint en tant qu’otage. La seule différence qu’il voyait depuis ce moment était cinq niveaux supplémentaires et une légère augmentation de ses stats.

Pourquoi est-il devenu bien plus fort, dans ce cas ?

Le forgeron était curieux.

« C’est ça, tu as bien compris. Tu ne devrais pas faire le zouave avec une épée en main. Plutôt que d’éviter les attaques de l’ennemi, il vaut mieux se concentrer sur la défense ou comment contre-attaquer. Il te sera plus facile de vaincre un adversaire, même plus fort que toi, si tu continues de bouger ton épée. » Dit Piaro à Bland.

L’aventurier comprit alors. C’est grâce aux enseignements de Piaro !

Il était peut-être un grand épéiste, mais pouvait-on vraiment faire mûrir une personne aussi rapidement juste avec des conseils ? Il commença à observer l’ancien commandant et le jeune homme et, contrairement à avant, il n’alla pas au front chasser seul et resta près d’eux.

« Tu es trop fixé sur l’idée d’être un épéiste magique. On ne peut pas incanter et se battre à l’épée en même temps alors si tu essaies, tu vas créer une faille. Cependant, ça ne veut pas dire que tu devrais oublier la magie ; tu es plus doué en magie qu’à l’épée alors si tu dois te retrouver face à un ennemi plus puissant, tu devrais te concentrer sur ta magie. Ton habileté à l’épée est idéale pour une défense minimale. »

Piaro donnait un conseil, et Bland l’appliquait en temps réel à chaque fois qu’un monstre apparaissait. Sa croissance rapide eut un gros impact sur Grid. Apprendre à se battre proprement, en d’autres termes le pouvoir du contrôle était plus important qu’il ne le croyait.

Quelle puissance puis-je atteindre si je peux combiner le contrôle et les objets… ?

Il se rendit enfin compte qu’il atteindrait rapidement ses limites dans le futur s’il ne devait dépendre que de ses objets. Au final, il se tourna vers Piaro : « Apprends-moi également, s’il te plaît. »

« N’aviez-vous pas dit ne pas en avoir besoin ? »

« Une personne a de base un esprit flexible. Maintenant, je veux apprendre de toi. »

Est-ce parce qu’il ne peut plus regarder Bland devenir plus fort seul sans rien faire ? A-t-il perdu son assurance de Descendant de Pagma ? 

L’ancien commandant comprenait que Grid n’avait aucun scrupule et, bien que ça soit le genre de personnes qu’il haïsse, il accepta sans hésiter sa demande dans l’espoir de pouvoir s’améliorer en l’aidant à progresser.

Son esprit figé dans l’obsession de la vengeance se mit lentement à revivre en rencontrant Bland et l’aventurier. C’était un petit changement, mais un changement significatif.

Par la suite…

« Ne bougez pas votre tête. Combien de fois devrais-je vous le dire ? »

« N’est-il pas normal de bouger ma tête à chaque fois que je me déplace ? Comment puis-je contrôler mon corps ? »

« Essayez de faire un effort. Réfléchissez pendant que vous vous battez, et ne dépendez pas de ‘Vol’. Les guerriers doivent s’habituer à tout type de terrain, aussi vous battre sur le désert sera une excellente expérience pour vous. »

« Comment puis-je manier mon épée quand mes pieds sont enfouis dans le sable ? »

« Mettez votre poids à la pointe de votre épée, pas dans vos pieds. »

« Et comment je fais ça ? »

« Combien de fois vais-je devoir vous expliquer que vous devez bien bouger vos muscles ? »

« Non mais, comment je bouge mes muscles ? »

« … »

Bland progressait rapidement parce qu’il était un génie. Le meilleur maître et le meilleur disciple se rencontrèrent et leur synergie explosa. Cependant, Grid était stupide, et même un grand épéiste avait du mal à lui apprendre quoi que ce soit.

Piaro souffrit en enseignant au forgeron, qui ne comprenait rien et apprenait lentement. Il commença à avoir mal au crâne.

Je pensais qu’il était intelligent, mais ça n’est pas le cas…

Comment un imbécile avait pu gagner l’héritage et le pouvoir de Pagma ? Honnêtement, il voulait laisser tomber, mais il ne pouvait pas revenir sur sa parole.

L’aventurier grommela que c’était difficile, mais il fit de son mieux pour suivre les conseils de l’ancien commandant. Il répéta ses exercices durant les trois jours précédents son arrivée à Reidan et s’améliora enfin.

« Il est un peu ordinaire, à présent. »

Grid avait pu maîtriser les bases d’un épéiste. C’était là ses limites, et les limites des capacités à enseigner d’un grand épéiste.

Je ne crois pas que Grid puisse s’améliorer davantage.

Piaro était accablé par un sentiment de défaite. Le groupe arriva alors à Reidan.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 214
OG Chapitre 216

Related Posts

8 thoughts on “OG Chapitre 215

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com