OG Chapitre 227
OG Chapitre 229

Pfiou ! Voilà enfin le OG du jour ! Désolé d’avoir été long, mes heures de sommeil en retard me rattrapent ^^’

Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 228

 

La carte réduisait tout à une plus petite échelle. Reidan, en plein milieu, avait la taille d’une pièce de 500 won. (NdT soit 2,6cm)

Une grande ville pouvant accueillir 430,000 personnes n’a que la taille d’une pièce de 500 won…

Ça démontrait parfaitement l’immensité de l’Ouest.

Le Royaume Éternel était divisé en quatre régions : l’Est, l’Ouest, le Nord et le Sud. Cependant, leurs tailles étaient inégales : l’Ouest était la plus grande région, suivie par le Nord, l’Est et le Sud.

Mais le plus grand territoire était soudainement devenu un désert… Et s’il anéantissait tous les vers et restaurait la région ? Il serait juste à la suite de la plus grande puissance du royaume, son beau-père, et pourrait établir une position unique.

« Regardez là. » Dit Lapin en désignant un coin de la carte : la rivière Hebend qui traversait Reidan. « Comme vous pouvez le voir, les villes et villages sont concentrés dans le bassin méridional de la rivière. »

Y avait-il des survivants là-bas ? Ça n’avait cependant aucune importance.

« Pourquoi la population est-elle concentrée là-bas ? »

« … ? »

Grid fur surpris par la question subite de son gouverneur.

Pourquoi me demande-t-il ça ? Comment pourrais-je le savoir ?

Auparavant, il n’aurait pas hésité à manifester son mécontentement à haute voix, mais à présent, il accueillait toute occasion d’améliorer ses capacités cognitives.

« Hum… »

Il mobilisa son cerveau déficient et parvint à peine à trouver une réponse : « À cause de l’eau ? »

Les gens avaient besoin d’eau pour vivre ; c’était une réponse simple et logique, mais pas la bonne.

« Faux. Il devrait être tout aussi facile de récupérer de l’eau dans le bassin Nord, non ? La population était concentrée sur le bassin sud autrefois parce quelque chose d’autre que l’eau y attirait les gens. »

« C’est à dire ? »

« Je parle des mines. Comme vous le voyez, il y a une petite chaîne montagneuse, donc ce doit être ça. »

« Des mines ? »

C’était une bonne nouvelle. Peu importe que ça soit des mines de fer, d’argent ou d’or ; mettre la main sur ces ressources leur profiterait purement et simplement. C’était une bonne nouvelle pour Reidan. Cependant…

« Je suis content de l’apprendre, mais pourquoi parlez-vous soudainement de ces mines ? Ce ne sont que des mines, rien que Lauel et vous ne puissiez gérer. Là maintenant, j’ai besoin de pierres d’amélioration, donc comment est-on arrivé à ce sujet ? »

Effectivement… On peut aussi donner ce genre de réponses en entendant parler de mines.

Lapin avait clairement réalisé que l’aventurier était différent des seigneurs normaux, et qu’il n’avait que peu d’intérêt envers son rôle de noble.

Il s’est entièrement consacré à la forge ces quatre mois. Certaines personnes pourraient le traiter d’irresponsable, mais le gouverneur voyait ça comme une bonne chose. Le Duc a raison d’agir ainsi. Il est peut-être le meilleur forgeron et le meilleur guerrier, mais il manque de connaissances. Mieux vaut pour lui rester loin de l’aspect administratif de sa fonction.

Certains seigneurs essayaient de contrôler de force la gérance de leurs domaines, malgré leurs lourdes déficiences. Grid, lui, avait choisi de s’en remettre à des subordonnés compétents, car il reconnaissait ses propres insuffisances. C’était un seigneur idéal qui savait ce qu’il était capable de faire, et ce dont il était incapable.

Il est vraiment sage et merveilleux.

Le forgeron était différent du chef stupide de la Compagnie Méro, que Lapin servait auparavant.

Il continua son explication : « Les membres de Surstuffé ont exploré le bassin Sud pour voir s’il y a réellement des mines, mais ils ont dû abandonner l’exploration après être tombés sur un puissant boss et ont classé cette zone comme étant dangereuse. »

« Quels membres de la guilde s’y sont rendus ? »

« Tous. »

« Pardon ? »

La guilde Surstuffé était puissante, et chacun de ses membres faisait partie du top 40, mais bien qu’ils aient attaqué ensemble… Il y avait un boss assez puissant pour les forcer à battre en retraite ?

Serait-il au niveau d’un Gao d’Enfer en pleine possession de ses forces ? Même Grid n’était pas de taille à affronter un Gao d’Enfer à 100 % de ses capacités. Il n’était parvenu à le vaincre qu’après l’avoir affaibli en extrayant deux pierres de feu. Et les guildeux sont bien plus forts actuellement que je ne l’étais alors…

Regas était le premier de la guilde à obtenir sa troisième évolution de classe, et il avait choisi la classe Asura, un démon guerrier qui correspondait à sa personnalité. Ensuite, il alla immédiatement trouver le forgeron et lui demanda de le combattre en duel, afin de se venger de sa défaite en final des matches JcJ . L’aventurier avait gagné, mais…

J’ai presque dû utiliser mon sort passif d’invincibilité.

Il était regrettable pour le moine que ce duel ait eu lieu après qu’il se soit entraîné avec Piaro, mais il était bien plus puissant qu’auparavant avec sa classe d’Asura. Et les autres membres de la guilde n’étaient pas en reste ! Mais il y avait un boss à l’Ouest qu’ils étaient incapables de vaincre ?

Ce bassin est un endroit terrible.

Grid fit claquer sa langue et répliqua : « Et donc ? Quel est le rapport avec les pierres d’amélioration ? »

« Savez-vous pourquoi j’ai investi plus de la moitié des fonds de la guilde dans l’institut d’alchimie ? »

« Lauel m’a raconté. Les effets de l’alchimie sont fantastiques, non ? Ça permet de faire diverses potions d’amélioration de stats, ainsi que d’assigner des options spéciales aux objets. »

« L’alchimie permet effectivement de faire bien des choses, mais la plupart des villes évitent d’investir dans ce domaine, au point que même les villes les plus riches d’un royaume y rechignent. »

« Et pourquoi ça ? »

« Parce qu’elle n’offre aucun retour garanti. »

Les effets des objets produits grâce à l’alchimie n’étaient pas constants, voire même souvent aléatoires. De plus, le taux de réussite de l’alchimie était extrêmement faible. Par exemple, même si l’institut était du plus haut niveau, elle aurait moins de 70 % de chance de réussir à produire une potion d’amélioration de stats, et moins de 30 % de chance de donner une option à un objet.

De plus, les matériaux nécessaires pour l’alchimie étaient terriblement chers. En conclusion, c’était un terrible investissement.

Grid fronça les sourcils à cette explication : « Mais c’est complètement de la merde alors ? »

Il eut l’impression de recevoir un grand coup sec derrière la nuque, vu que 2,937,000 pièces d’or sur les 5 millions de la guilde avaient été investies dans l’alchimie.

Cet homme est déterminé à me détruire !

Lapin s’expliqua en voyant son expression : « J’ai l’intention de faire de Reidan une seconde Talima. »

« Talima ? La ville des nains ? »

« C’est exact. »

La ville naine de Talima était surnommée la ville du paradis. La rumeur disait qu’il s’y vendait massivement toutes sortes de pièces d’équipement aux performances spéciales, indépendamment de leur rang. Même un petit magasin disposait d’articles fiables comparables à des objets uniques, et du coup nombre de gens s’y rendaient pour acheter de nouvelles pièces d’équipement. Il leur était cependant impossible de rentrer car Talima se trouvait dans le territoire du dragon Trauka, et aucun humain ne pouvait y entrer.

« Et si Reidan avait des objets similaires à ceux de Talima ? »

Devrait-ce arriver que la ville aurait une présence unique. Des gens viendraient de tout le continent pour s’y rendre. Lapin espérait faire de ce rêve une réalité, aussi encourageait-il la formation de forgerons et investissait-il dans l’alchimie.

« L’alchimie est une façon de mettre en valeur les objets que vos forgerons et vous-même produisez. Je suis convaincu que Reidan est la seule ville du continent où investir dans l’alchimie serait rentable. »

« Hmm… »

Si la ville se développait selon le souhait de Lapin, alors elle donnerait naissance à un boom économique considérable. Grid souhaitait également que ça arrive, mais…

« Le taux de réussite de l’alchimie est le pire qui soit, non ? Peut-on se le permettre ?  Et si nous devions avoir la poisse et faisions faillite au lieu de devenir la seconde Talima ? »

« Vous souvenez-vous de l’administrateur Arik ? »

« Arik ? Aaaah, le gouverneur du coin jusqu’à ce que je sois nommé seigneur ? » Arik était un type marrant, et son historiette était vraiment exceptionnelle. « Ne croupit-il pas en prison ? Quel est le problème avec lui ? »

« Lauel ne l’a pas tué sur-le-champ afin de récupérer toutes les informations qu’il avait sur l’Ouest. Il put ainsi obtenir de précieux renseignements. »

« Comme quoi ? »

« Comme l’existence d’une mine de mithril jaune quelque part à l’ouest. »

« De mithril jaune ? »

C’est cette information qui poussa Lapin à investir dans l’alchimie.

« Le mithril jaune est un matériau nécessaire à la production de poudre de fée. Et la poudre de fée est un matériau augmentant dramatiquement les chances de réussite de l’alchimie. Je pense que cette fameuse mine doit se trouver dans le bassin Sud de la rivière Hebend. »

« Oh… »

Il existait un minerai capable de vaincre les faibles de réussite de l’alchimie. Le forgeron était enthousiasmé. Il vit le futur radieux de Reidan se tracer dans son esprit et devint excité.

«  Et donc, le rapport avec les pierres d’amélioration… ? »

La patience de Grid touchant à sa fin, Lapin alla droit au but.

« L’alchimie peut produire des pierres d’amélioration. »

« … ! »

L’aventurier écarquilla les yeux de surprise, car il pensait qu’on ne pouvait en récupérer que sur les boss.

« En général, il est plus judicieux d’éviter d’en produire de cette façon à cause des chances de réussite extrêmement basses, mais ce serait une tout autre histoire avec de la poussière de fée en notre possession. »

Ce fut enfin le moment où la longue explication de Lapin arriva à son but.

« En conclusion, allez sécuriser la mine, s’il vous plaît. »

« D’accord. » Répondit instantanément le Duc, qui n’avait aucune raison de refuser. Les guildeux avaient peut-être du mal à affronter le boss, mais ça allait être complètement différent s’il ajoutait ses forces ainsi que celles de Noé aux leurs.

« Je vais partir immédiatement, du coup. »

Personne ne pouvait l’arrêter une fois qu’il avait pris sa décision. Il convoqua immédiatement les membres de la guilde, qui furent excités de se battre à ses côtés après si longtemps.

« C’est la première fois depuis l’invasion des golems. »

« Nous allons pouvoir abattre ce monstre si nous combattons avec Grid. »

Ce dernier regarda ses camarades et leur demanda : « Quel genre de monstre est-ce ? Un démon ? »

« Non, c’est un doppelgänger. »

« Un doppelgänger ? »

C’était un monstre qui copiait l’apparence et les aptitudes de sa cible. Ils étaient évidemment difficiles à vaincre, mais…

« Même s’il se change en l’un de nous, nous avons la supériorité numérique ; ne pouvons-nous pas facilement le tuer ? »

« Comme tu l’as toi-même dit, un doppelgänger est facile à vaincre s’il se change en l’un de nous. Mais le truc, c’est qu’il s’est transformé en quelqu’un de bien plus fort que nous. » Expliqua Pon.

Vantner continua : « Il était vraiment incroyablement puissant. Il était mince, beau, et il se déplaçait rapidement tout en utilisant une épée aussi grande que Dainsleif. »

Regas intervint également : « Sa façon d’utiliser son épée à deux mains me fait penser à toi, Grid. »

« Ses mouvements de base sont similaires à ceux de Grid, mais ses techniques à l’épée sont bien meilleures que les siennes. »

« Hmm…  »

L’ennemi était aussi formidable que ça ? Le forgeron s’intéressa énormément au pouvoir du doppelgänger, que les plus puissants membres de Surstuffé encensaient.

Je verrai ça de mes propres yeux bien assez tôt.

Une fois que les guildeux eurent fini leurs préparations, Grid donna ses ordres. « Allons-y. Jude, protège Reidan avec les soldats. »

« À vos ordres… »

Jude était déçu de ne pas pouvoir venir, et il recula d’un pas.

« Je vais venir avec vous. » Dit le meilleur épéiste du continent, Piaro. Il avait complètement changé physiquement : il était rasé de près et portait des vêtements propres. Loin de l’image de clochard qu’il donnait il y a quelques mois, il faisait à présent forte impression.

« Avez grand plaisir. » Grid l’accueillit avec plaisir, tandis que les membres de la guilde furent confus.

Pourquoi emmène-t-il un fermier ?

Un fermier ne servait à rien dans un raid ? Quel rôle pourrait-il avoir ? Les fermiers étaient censés rester dans les champs. Lauel s’apprêta à dire quelque chose avant de se taire.

J’y pense, Piaro est un expert en feng-shui, non ?

Le forgeron avait-il l’intention de se servir de son pouvoir pour mettre la main sur des territoires utiles ?

C’est surprenant. Il est si malin…

Lauel accueillait à bras ouverts l’éventualité que son maître mûrisse davantage. Il semblait être devenu quelqu’un de complètement différent.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 227
OG Chapitre 229

Related Posts

9 thoughts on “OG Chapitre 228

  1. first mouahahahahahah

    vous ne me vainquerais jamais !!
    oui j’ai lu , l’aile devrait vraiment utiliser l’épée de seigneur plus souvent …

Répondre à Shirosuu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com