OG Chapitre 228
OG Chapitre 230

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous avez passé un bon week-end =)

En attendant, voici votre OG du lundi !

J’en profite pour annoncer que je vais prendre des vacances du 24 au 3 inclus, histoire de terminer cette année de merde avec mes frangins.

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 228

 

Grid avait prouvé, lors de la Compétition Internationale et de l’invasion des golems, qu’il était le plus fort. Cependant, deux mois s’étaient écoulés dans la réalité depuis l’invasion ; surpassait-il toujours les autres joueurs ?

Je ne pense pas. 』 

Sur quoi basez-vous vos affirmations ?

Les classes ayant passé leur troisième évolution affichent des performances largement supérieures aux classes de seconde évolution ; elles sont d’un tout autre niveau. À présent que la plupart des joueurs classés du top 50 du classement ont passé leur troisième évolution, le Duc Grid et son contrôle immature n’ont plus rien d’unique, à présent.

Je suis d’accord. Le Duc Grid avait subjugué ses adversaires lors de la Compétition avec ses objets et sa classe, mais il a maintenant perdu les avantages qu’elle lui offrait.

Et si Grid parvenait à surmonter son contrôle défaillant ?

Haha ! Il est impossible qu’il y parvienne. D’un point de vue de professionnel, le Duc Grid n’a aucun talent pour le contrôle, et ses objets sont son seul avantage.

Et cet avantage va être compensé par le contrôle fantastique des autres joueurs classés.

Alors que les informations quant aux troisièmes évolutions de classes commençaient à être dévoilées une à une, les experts commencèrent à s’attaquer à Grid. Ils estimaient que les joueurs classés de 3e évolution allaient totalement le surclasser, d’autant que le Descendant de Pagma n’était pas une classe offensive, mais une classe de production.

Le forgeron n’allait pas pouvoir gagner lors de la seconde Compétition Internationale, qui allait avoir lieu à Paris d’ici neuf mois.

Ah, fans du Duc Grid, ne vous méprenez pas, s’il vous plaît ; loin de moi l’idée de lui manquer de respect. C’est un bon leader qui a su absorber la guilde Tzedakah, et qui a réuni des gens talentueux comme Huroi, Lauel, Euphémina et Rubis. 』 

Je sais également que c’est un grand forgeron ; cependant, nous analysons actuellement ses aptitudes au combat, aussi devons-nous les critiquer.

En fait, les experts de Satisfy en voulaient à Grid, qui les avait embarrassés publiquement en prouvant durant la Compétition Internationale que leurs analyses étaient fausses.

Ce serait bien que l’ère de Grid touche rapidement à sa fin.

Je ne veux plus parler de Grid. Je suis embarrassé à chaque fois que mon analyse tape à côté.

Est-ce que ces souhaits allaient se réaliser… ?

***

« Charge du Sura ! »

Pepepepeong !

Après avoir changé de classe pour devenir un Asura, Regas avait obtenu une puissance offensive deux fois supérieure à celle d’un artiste martial. Les trajectoires de ses coups de pied et de poing plongèrent l’ennemi dans la confusion et lui permirent de dominer le champ de bataille, en combinant les techniques de lumière et de ténèbre. Le voir affronter quatre vers géants en même temps était un sacré spectacle.

Il est plus puissant que lorsqu’on s’est affronté en duel. S’est-il complètement adapté à sa nouvelle classe ?

« Personne ne peut qualifier Regas de maître du Taekwondo, à présent. Tôt ou tard, on le traitera de dieu de la guerre. »

« Yep. »

Tandis que Grid et Lauel admiraient le moine, le chevalier lancier commença à charger à dos de chameau.

Puk ! Puk puk !

Gronde !

Kiyack !

La puissance d’attaque d’un chevalier lancier augmentait lorsqu’il chevauchait une monture, comme un cheval ou un familier, et c’était plutôt spectaculaire à voir. Même les monstres de l’Ouest furent incapables de faire face à ses coups. Cela étant, il était impossible de tuer ces monstres en un coup… À moins de s’appeler Grid.

Pon faisait face à cinq vers géants. Avait-il des problèmes pour autant ? Non.

« Lace Gatling. »

Pepeng ! Pepepepeng !

La lance sonique frappa plusieurs fois dans un angle de 90° devant lui, puis les cinq vers furent taillés en pièces et se changèrent en lumière.

Super.

La Lance Gatling exerçait une puissance comparable à danse du sabre de Pagma, Tuer. Cela était, elle avait un grand champ d’action, contrairement à cette dernière qui était monocible. Le forgeron était admiratif.

Mes stats sont plus élevées que celle de Pon, et Échec à des performances supérieures à celles de son arme…

Néanmoins, la différence entre leurs sorts passifs était trop grande. Les classes de combat avaient toutes des sorts passifs de maîtres d’armes, qui avaient pour effet d’augmenter leur puissance d’attaque. L’aventurier, de son côté, était clairement limité vu qu’il dépendait exclusivement de ses danses du sabre.

[Danse du Sabre de Pagma niveau 2 (89,9%)]
[ – Lorsque le sort est désactivé – ]
[Vous pouvez ne plus faire qu’un avec votre arme à tout moment. Augmente votre attaque physique de 30 %, vos chances de coup critique de 20 %, et les dégâts critiques de 10%]
[ * Ces effets ne sont appliqués que lorsque vous êtes équipé d’une arme de type épée.]
[ * Ce sort ne consomme pas de mana.]

[ – Lorsque le sort est activé – ]
[Vous ne faites plus qu’un avec votre épée. Vous pouvez utiliser un total de sept techniques à l’épée : Vagues, Restriction, Liens, Tuer, Transcender, Liens Transcendés et Tueries Liées.]
[ * Vous perdez les effets que le sort gagne lorsqu’il est désactivé.]
[ * Vous avez besoin de 20 points de mana pour l’activer.]
[ * Une fois désactivé, vous devrez patienter 10 secondes avant de pouvoir l’activer à nouveau. Vous ne consommez rien en le désactivant.]

La Danse du Sabre de Pagma avait une faiblesse fatale : l’effet passif disparaissait lorsqu’il s’en servait. Les 30 % d’augmentation de puissance d’attaque, les 20 % de chance supplémentaire de coup critique et les 10 % d’augmentation des dégâts critiques ne s’appliquaient pas à Tuer ou Liens.

Ces passifs ne s’appliquaient qu’aux dégâts de base… C’était là les limites du Successeur de Pagma.

Mais Grid n’était pas inquiet pour autant ; on pouvait même dire qu’il débordait d’assurance.

Regas et Pon ont peut-être actuellement une puissance comparable à la mienne, mais ça ne durera pas. Je recreuserai l’écart dès que j’atteindrai le niveau 300.

Un vieux proverbe dit que ‘les niveaux sont des brutes’, et ça s’appliquait également dans Satisfy.

On gagnait 10 points de stats à chaque fois qu’on montait en niveau, et les joueurs devenaient plus forts lorsque leurs stats augmentaient. Ce n’était pas simplement une question de meilleur équipement ou de meilleurs sorts ; c’était surtout dû aux fonctions uniques des stats.

Prenons par exemple la stat de force. Au niveau 200, chaque point de force ajouté représentait 0,3 point de puissance d’attaque, 7 points de vie et une augmentation du poids portable de 40. Au niveau 300, le même point de force valait 0,4 point de puissance d’attaque, 9 points de vie et une augmentation du poids portable de 50.

Ainsi, les effets des stats augmentaient tous les 100 niveaux, et c’était ce qu’on appelait l’éveil des stats. Au niveau 275, le forgeron avait plus de points de stat que les guildeux de niveau 300. Si on se basait juste sur le nombre total de ses stats, son niveau approchait presque 380.

S’il avait tellement de points de stat, c’était parce qu’il s’était retrouvé en niveaux négatifs, avait obtenu des titres spéciaux et avaient produit d’innombrables objets. Qu’allait-il se passer lorsqu’il atteindrait le niveau 300 et recevrait son troisième éveil de stats ?

La différence entre nos sorts passifs ne s’applique que maintenant.

La source de sa puissance venait de ses stats écrasantes. Le forgeron le savait mieux que quiconque, aussi l’évolution des autres ne l’angoissait pas.

Si je termine l’ensemble d’armures Grid, alors… 

Il serait le plus puissant.

« Huhuhu…  »

Qu’est-ce qui lui prend, tout à coup ? Lauel frémit en voyant sourire ; c’était comme s’il venait de rencontrer un démon.

Huroi s’écria alors : « Mon Seigneur ! Il y a 7 basilics à 800 mètres au sud ! »

Les membres de Surstuffé devinrent nerveux.

« Sept basilics ? »

« Nous devrions les contourner. »

Les monstres de l’Ouest réapparaissaient à une vitesse anormalement élevée. Qu’une bataille prenne trop longtemps, et ils se retrouvaient encerclés par des monstres. Les basilics étaient une des créatures les plus puissantes du désert, aussi se retrouveraient-ils dans de beaux draps s’ils devaient en affronter 7.

« Il y a une petite montagne à l’Ouest. Ça nous retardera peut-être, mais nous pourrons ainsi éviter les monstres. » Conseilla Lauel.

« J’ai pas envie. » Répondit Grid en se saisissant d’Échec. « Ça fait 131 jours que je n’ai pas chassé. Je vais saisir cette occasion pour augmenter mon expérience. »

Le désert était un terrain difficile, où leurs pieds s’enfonçaient à chaque pas, ce qui limitait leurs mouvements. Les guildeux étaient des experts du combat et s’étaient déjà adaptés au sable, mais qu’en était-il du forgeron ?

Ils s’inquiétaient tous pour lui , car il lui était impossible d’exercer toute sa puissance dans le désert, avec ses mouvements mornes et son manque total de sens du combat. C’est d’ailleurs pourquoi ils jouaient les éclaireurs pour tuer tous les monstres qu’ils croisaient sur leur chemin.

Cela dit, était-ce la vérité ?

Jebeok jebeok.

Grid, armé de ses bottes lourdes, marcha sur le sable comme s’il se trouvait dans une plaine. Il se mit même à accélérer et à courir ! Tout ça grâce aux enseignements rigoureux de Piaro.

« Hein… ? »

« Comment-est ce qu’il arrive à bouger ainsi… ? »

Les guildeux n’en crurent pas leurs yeux.

Kiyaaak !

Un basilic remarqua qu’un humain approchait en courant et ouvrit la gueule, pour tirer un rayon pétrificateur qui infligeait également de gros dégâts. C’était un sort difficile à contrer à cause de sa portée et de sa vitesse.

Les membres de Surstuffé étaient sûrs que leur chef allait subir de gros dégâts. Il se déplaçait grossièrement et se faisait toujours toucher par les monstres, et c’est pourquoi ils étaient aussi pessimistes. Cependant…

« Tu crois que je ne me suis battu qu’une ou deux fois contre des comme toi ? »

L’aventurier s’était rendu à Reidan depuis Patrian. Piaro lui avait appris bien des choses en chemin, et il avait tué de nombreux basilics ; c’est d’ailleurs pourquoi il avait prévu cette attaque. Il put précisément estimer le timing du rayon et lança la danse du sabre de Pagma, Vagues, pour le neutraliser. Il approcha alors du monstre ralenti, utilisa la Fureur du Forgeron et planta son épée dans ses yeux fragiles.

Kiyaaaaaah !

Le basilic se débattit de douleur et tout à coup, les six autres créatures encerclèrent Grid et brandirent leurs queues.

« Mon Seigneur ! »

« Grid ! »

Les guildeux pâlirent car leur ami mourait sans aucun doute si les six basilics devaient frapper en même temps. Cependant, Grid avait déjà reculé en arrière ; il évita quatre queues qui l’attaquaient de front, et se défendit contre les deux autres avec le pavranium.

Jjeejeeeong !

Kieek ?

Les basilics restèrent perplexes en voyant les lames dorées bloquer leurs attaques. Ils virent alors les yeux noirs de l’humain entre les lames dorées, qui les regardait comme des proies, et se sentirent en danger.

Un des plus grands prédateurs du désert était une proie ? Cet humain était dangereux. Les balisics devinrent instinctivement terrifiés.

Le forgeron avança vers le monstre qui l’avait attaqué en premier. « Commençons par celui-là. »

Teong !

Le poids des bottes de Grid fit courir les grains de sable puis son épée à deux mains, qui contenait une plus grande puissance qu’auparavant, frappa les yeux endommagés du basilic. Ce n’était pas tout ; après avoir évité la contre-attaque de la bête, le jeune homme employa une danse du sabre de Pagma.

L’épée suivit ses mouvements tandis qu’il esquivait.

« Tuer. »

Peeeeeong !

L’épée à deux mains bleue rappelant le prédateur de l’océan pénétra le crâne du basilic.

Kuwaaah !

Une des sept créatures se changea instantanément en lumière grise. Les guildeux l’observèrent, bouche bée.

« C’est vraiment Grid ? »

Ses mouvements n’étaient pas particulièrement remarquables, car n’importe qui jouant assez à Satisfy pouvait en faire autant. Cependant, tout le monde se payait la tête de Grid, qui avait un contrôle pitoyable de ses mouvements… Et cette personne sans talent avait enfin appris les bases.

Il avait surmonté sa faiblesse de lui-même.

S’est-il toujours entraîné à l’abri des regards ?

Combien d’efforts a-t-il faits pour en arriver là ?

« Vous êtes vraiment Mon Seigneur ! Je suis fier de vous ! »

« Non mais, vous n’allez pas venir m’aider ? Aaaaack ! »

« … »

Alors que l’enthousiasme gagnait la bande, Grid se couvrait petit à petit de sang à cause des six autres monstres. La fenêtre de groupe montrait que sa barre de vie descendait à vitesse grand V. Les guildeux paniquèrent alors et se lancèrent précipitamment à sa rescousse.

Piaro, de son côté, avait observé son combat du début à la fin et fit claquer sa langue.

« Il ne montre vraiment aucun signe d’amélioration. »

Vantner, qui l’entendit, secoua la tête. Ce fermier n’a pas toute sa tête non plus.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 228
OG Chapitre 230

Related Posts

10 thoughts on “OG Chapitre 229

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com