OG Chapitre 231
OG Chapitre 233

Après ce week-end de régal avec du rebirth dans tous les sens, on reprend la semaine avec un bon OG des familles ^^

Bonne lecture !

Chapitre 232

 

Le doppelgänger ne pouvait pas complètement reproduire la puissance de Pagma, mais quoi qu’il en soit, ses stats équivalaient celles de Gao d’Enfer. Il était naturel de le voir complètement vaincu après que ses techniques aient été parés, étant donné qu’il se reposait complètement sur ces dernières.

Je dois combattre à nouveau cet horrible monstre… ?

Grid n’en avait aucune envie, vu que l’issue du combat ne changerait pas même au bout de plusieurs tentatives. Laisser Piaro s’en charger serait beaucoup moins pénible, mais il oublia rapidement cette idée.

Piaro m’a dit d’absorber les danses du sabre de Pagma… C’est bel et bien une chance de devenir plus fort.

De la force, encore de la force et toujours plus de force ; c’est ce dont il avait besoin pour faire ce qu’il avait à faire.

« Soupir… »

Il hésita un instant avant de prendre une grande inspiration.

Kuoooh !

Le doppelgänger frappa d’estoc droit devant et, bien qu’il soit à 5m de lui, on aurait dit que son coup allait atteindre son estomac.

« Une épée à deux mains a des limites évidentes : c’est gros, c’est lent et pénible à manier. De plus, un adversaire peut facilement anticiper et éviter une frappe d’estoc. Par contre, avec ça tu n’as pas à te soucier d’armes secrètes ; tu peux juste les bloquer. »

C’était un avis convaincant. Davantage confiant, le forgeron se mut calmement et évita la frappe du monstre en se déplaçant de gauche à droite avec le jeu de jambes de Liens.

Kudududuk !

L’épée à deux mains de jade frotta contre l’Armure de la Lumière Sacrée et la friction provoqua des étincelles, qui ne semblèrent pas gêner le doppelgänger.

« Une faille apparaît lors d’un coup d’estoc raté ; c’est le moment de contre-attaquer. »

Une épée à deux mains était massive et lourde, aussi la personne la maniant perdrait son équilibre et sa posture s’effondrerait s’il devait rater son estoc.

« D’accord ! »

L’aventurier sourit de satisfaction en contrant. Il fit une attaque circulaire de bas en haut en visant le coeur de son adversaire.

Seokeok !

Le doppelgänger évita le coup agilement en tordant le haut de son corps, mais l’épée déchira ses vêtements et son torse nu fut clairement révélé aux yeux de tous.

« Kyaaak ! »

Laella, une membre du groupe, poussa un cri d’appréciation. Le doppelgänger reproduisait l’apparence de Pagma et était si beau qu’il avait immédiatement capturé son coeur. Il n’était pas exagéré que d’affirmer que son corps ciselé était une création de dieu… Cela étant, la beauté du corps n’était pas importante lors d’un combat ; seul le plus fort survivrait.

« Ohhhh ! »

Échec passa au-dessus de la tête du monstre et descendit à nouveau.

Sukakak !

Le coup était lourd. Grid avait pleinement profité du poids de ses nouvelles bottes, aussi le poids porté au bout de son épée était incomparablement plus lourd qu’avant. Il pouvait même facilement désintégrer une pierre ! Est-ce que cette créature allait pouvoir encaisser le coup ?

Évidemment. Le doppelgänger était un boss portant un nom, qui occupait la Forêt Mystérieuse depuis au moins 100 ans. Sans même parler de ses stats, ses points de vie devaient atteindre les millions.

[Coup critique!]
[Vous avez infligé 17,790 points de dégâts à la cible.]

Effectivement… Il n’a même pas une éraflure.

À son grand désarroi, la barre de vie du monstre ne sembla même pas descendre sous son attaque. C’est à ce moment que l’épée à deux mains de jade frappa vers son flanc.

Ah !

Un frisson parcourut son échine.

Jeeeong !

Les sept lames dorées bougèrent pour le protéger et se combinèrent pour former une barrière, afin de bloquer l’épée. Cependant, elles ne purent pleinement absorber le choc et se retrouvèrent figées.

Piaro prit à nouveau la parole : « Le plus grand désavantage de l’épée à deux mains, c’est le temps de récupération de l’arme après une attaque. Tu l’as oublié et as ainsi offert à ton ennemi une occasion de contre-attaquer. »

Que devait-il faire, alors ?

Jjejeong ! Jjang !

Alors que Grid était confus, le doppelgänger passa à la vitesse supérieure. Il lança un assaut interminable et ne montra aucune faiblesse, empêchant ainsi son adversaire de contre-attaquer. Le pavranium tentait également de protéger son maître, mais il ne pouvait intervenir à chaque fois vu qu’il se faisait figer.

« Votre adversaire a trouvé la bonne réponse ; vous devriez l’imiter. Vous pouvez enchaîner davantage d’attaques en profitant du recul de vos coups. »

« Urgh… ! »

L’aventurier sentit qu’il avait besoin d’interrompre le barrage de coups du monstre. Pour se faire, il devrait esquiver plutôt que se défendre, mais l’ancien capitaine lui avait conseillé ‘de ne pas jouer lorsqu’il tient une épée en main’. Le problème était que le doppelgänger frappait bien plus rapidement que lui et que, du coup, il ne pouvait pas réagir tranquillement face à ses coups.

Que devrais-je faire alors ? Plongé dans ses pensées, il laissa une attaque percer sa garde, et le coup suivant visa son coup. Ensuite…

Teong !

Piaro intervint à nouveau, bloqua l’épée du monstre et sauva une fois de plus la vie de Grid.

« Pourquoi n’utilisez-vous les lames dorées que pour vous défendre ? Optimisez votre contrôle et servez-vous-en comme arme si possible. Retournez vous battre, à présent. »

« …  »

La même scène se répéta de nombreuses fois par la suite. Le forgeron écoutait l’avis de son nouveau mentor, affrontait le doppelgänger et lorsqu’il faisait une erreur mortelle, il se faisait sauver.

Il avait l’impression d’être dans une salle d’arcade.

Lorsque je pense que la partie est finie, le petit voisin ajoute un nouveau continu. 

En fait, il n’avait jamais rencontré quelqu’un comme lui.

« Si votre adversaire a plus de vie que vous, oubliez toute défense et concentrez-vous sur l’attaque. Retournez vous battre. »

« Un coup porté de bas en haut sera inévitablement plus faible que son contraire à cause de la force gravitationnelle. Vous utilisez peut-être ce coup dans l’intention de blesser l’ennemi, mais vous finissez par être blessé vous-même. Et de toute façon, pouvez-vous vraiment attaquer de la sorte avec une arme aussi énorme ? Retournez vous battre. »

« Ne négligez pas les lames dorées parce qu’elles ne peuvent pas tuer l’ennemi. Continuez de bloquer la vision de l’ennemi avec, et elles vous seront plus utiles que quelques collègues. Retournez vous battre. »

« Je vous ai déjà expliqué pourquoi l’estoc avec une épée à deux mains était une technique simple, mais je ne comprends pas pourquoi l’estoc vous obsède autant. Frappez d’estoc quand vous êtes absolument sûr de pouvoir envoyer votre adversaire bouler. Comme vous le savez, une épée à deux mains est créée dans le but de pouvoir être utilisée de taille ou d’estoc. N’oubliez pas d’utiliser la technique appropriée au bon moment. Retournez vous battre. »

« Encore une fois ! »

« Battez-vous encore ! »

« Encore ! Encore ! Encore ! »

« … Aaah, aaah. »

Combien de fois s’était-il battu contre ce foutu monstre ? Ils étaient arrivés dans la forêt de bambou à l’aube mais à présent, le soleil flottait haut dans le ciel. Grid était épuisé aussi bien mentalement que physiquement.

De leur côté, les membres de Surstuffé…

« Nom de nom, Grid souffre beaucoup. »

« Le plus puissant PNJ lui apprend à manier l’épée et à se protéger, alors pourquoi souffrirait-il ? Je serais excité à sa place. »

« C’est excitant, mais difficile. »

« Ouais, se battre une demi-journée n’a rien d’aisé. »

« C’est pas faux… Me serais-je battu continuellement comme lui que mon endurance aurait déjà atteint ses limites. »

Les guildeux avaient déjà oublié leur impuissance précédente et mangeaient devant le feu de camp. Ils avaient fait cuir et bouillir des patates arc-en-ciel, et se détendaient en regardant leur chef se battre.

Ce n’était pas par fainéantise, bien au contraire : ils voulaient également se joindre au combat… Ils adoraient se sentir progresser en luttant ! Mais là, ils ne pouvaient pas intervenir : Piaro entraînait Grid avec le doppelgänger de Pagma, et ils n’avaient aucune occasion de s’immiscer dans la bataille.

« Quoi qu’il en soit, Grid progresse à une vitesse prodigieuse. » Remarqua Lauel.

Les autres membres étaient du même avis.

« En effet, il s’améliore considérablement. »

Lors du premier combat, le doppelgänger l’avait complètement écrasé, au point qu’il se fasse attaquer sans pouvoir rendre le moindre coup et manquer de mourir. Lors de la seconde bataille, le forgeron était parvenu à le toucher une fois ; lors de la troisième, deux fois, et trois lors de la quatrième. À la 51e bataille, l’aventurier rendait coup pour coup, et sa façon d’éviter la mort à chaque échange était tout particulièrement impressionnante.

« Grid part de zéro, c’est normal qu’il progresse un minimum. »

Grid améliorait son contrôle grâce à la synergie qu’offrait le meilleur enseignant et le meilleur partenaire d’entraînement. Quel joueur ne rêvait pas de se retrouver à sa place ? Ses guildeux l’enviaient vraiment.

« J’aimerais avoir un mentor pareil… »

« Comment Grid a fait pour obtenir un PNJ aussi génial ? »

« J’ai la chair de poule en me disant qu’il jouait les fermiers… »

Quelle était l’identité de Piaro ? Et quelles circonstances l’avaient amené à apprendre à Grid à se battre ? Alors qu’ils s’interrogeaient toujours plus…

« Snif… ! »

Grid finit par s’effondrer, vidé de toute endurance. De son côté, le doppelgänger était encore en pleine forme. Il s’était battu contre le forgeron une demie-journée, mais il n’avait perdu que 1/10 de sa vie.

L’ancien capitaine l’empêcha d’achever l’aventurier, puis il tourna la tête vers les membres de Surstuffé. Il désigna alors Regas du doigt.

« Vous, là. »

« Hein ? Moi ? »

Regas était agacé de voir Grid s’améliorer et s’entraîner seul, aussi s’était-il imaginé affronter le doppelgänger de Pagma dans son esprit pour s’exercer mentalement. Par conséquent, il fut stupéfié que Piaro le désigne.

« Vous allez affronter cet ennemi pendant que le Duc Grid se repose. » Dit ce dernier.

Les yeux du moine brillèrent comme des joyaux. « Allez-vous m’entraîner ? »

L’ex-capitaine ne le nia pas. « J’ai jaugé votre potentiel de loin. »

« Oooh… ! »

Regas jubilait devant cette occasion d’être entraîné par la personne la plus puissante qu’il connaissance. Piaro débuta la leçon dès qu’il arriva devant le monstre.

« Wow. »

« Qu’est-ce que… ? Ce PNJ va donner des conseils à tout le monde ? »

« Fantastique ! On peut recevoir son enseignement ? »

Les membres de la guilde étaient excités, car ils s’attendaient à ce que l’entraînement de Piaro les rende plus fort. Et leurs attentes devinrent réalité.

« Au suivant. »

Piaro fit tourner les guildeux et leur permit d’affronter le doppelgänger de Pagma. Il les aida également à progresser en leur expliquant les forces et leurs faiblesses, qu’il avait relevées en les observant à Reidan. Il les aidait dans l’espoir qu’ils deviennent plus forts et le rendent plus fort également.

Le grand épéiste Piaro allait devenir une énorme chance pour Grid et les membres de Surstuffé.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 231
OG Chapitre 233

Related Posts

8 thoughts on “OG Chapitre 232

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com