OG Chapitre 232
OG Chapitre 234

Ding dong ! Il est l’heure du OG du mercredi ! Et on a encore un sacré chapitre pour notre plus grand plaisir =)

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 233

L’aube se levait à peine. La Forêt Mystérieuse, qui ressemblait à un paysage oriental, avait été dévastée il y a un moment déjà.

« … »

Le ciel était encore peint de bleu sombre. Un homme se tenait debout, éclairé par des flammes derrière lui. Il avait des cheveux noirs épais, et sa peau blanche était balafrée et couverte de poussière.

Suuk.

Des douzaines d’ennemis se reflétaient dans ses yeux solitaires. Ces gens tombaient à terre, se relevaient et tombaient à nouveau. Il voulait les tuer pour qu’ils ne puissent plus se battre, mais ça n’était pas facile.

Ils devenaient de plus en plus fort avec le temps, et un humain excellent les protégeait. Il était probablement à moitié aussi fort que son maître. Il ne pouvait rien faire parce qu’il le dominait aisément.

Combien de temps allait-il pouvoir tenir ?

Autrefois, une armée d’humains était venue… Un autre jour, c’était d’innombrables monstres. L’être protégeait cette forêt contre toute sorte d’envahisseurs depuis longtemps, mais c’était la première fois qu’il se retrouvait en danger. Cependant, il se calma rapidement.

Je…

Il devait les empêcher de passer. Elle occupait la colline derrière la forêt. Elle était la seule à ne pas le haïr, alors qu’il ne pouvait qu’imiter l’apparence des autres. Il ne se souvenait pas quand il l’avait vu la dernière fois, mais le souvenir de sa bonté était encore vif. Il n’allait pas laisser ces intrus traverser la forêt et ruiner son bonheur.

« Danse du Sabe de Pagma. »

Un des humains évoqua une technique familière, la même qu’utilisait son maître. Ce n’était pas difficile à gérer ; il utilisa la même technique, mais bien plus rapidement que l’humain. Aucun problème.

Cependant…

« … ? »

Les mouvements de l’humain changèrent en pleine exécution. Son jeu de jambes passa soudainement de Tuer à Liens.

« Tuer. »

« Liens ! »

L’homme esquiva Tuer et lança des douzaines de lames d’énergie.

Pit ! Pipipipipit !

L’être ne pouvait pas affronter toutes ces attaques seules, et au final du sang gicla de son corps. Il perdit un cinquième de sa vie d’un coup. L’humain était excité d’avoir réussi son attaque.

« Alors, comment était-ce ? Je t’ai eu, hein ? N’est-ce pas génial ? »

Grid. C’était son 83e combat avec le doppelgänger. Il avait changé de technique à l’épée en pleine course et était devenu plus malin. C’était un guerrier brave.

« Magnifique. Le félicita Piaro, qui l’admirait vraiment. L’ancien commandant, durant leur voyage de Patrian à Reidan, avait remarqué que le jeune homme approchait déjà de ses limites. Il était si ignorant qu’il avait jugé qu’il était virtuellement impossible de lui apprendre quoi que ce soit… Mais ils avaient trouvé un excellent matériel pédagogique : le doppelgänger de Pagma. Il ne copiait pas complètement les capacités de ce dernier, mais il était bien plus fort que l’aventurier.

Piaro le conseilla durant ses batailles et, au fur et à mesure, Grid parvint à comprendre bien des choses et s’améliora.

Le mentor montre ses limites à son élève, un bon adversaire brise ses limites, et un adversaire idéal lui fait oublier ses limites… Tels étaient les mots de son maître.

L’ancien capitaine voulait également trouver un adversaire idéal, tout comme le jeune homme devant lui.

« Grr… ! »

Le doppelgänger de Pagma grogna, puis il dégagea une intention meurtrière terriblement puissante. Il montrait les instincts de survie extrêmes qu’il avait développés, maintenant que sa vie était en danger.

« La vraie bataille commence maintenant, Duc Grid. Je vous souhaite bonne chance. »

« Bien. »

Le forgeron avança avec confiance sous ces encouragements, et le monstre le visa avant d’utiliser une toute nouvelle technique.

« Pinacle. »

La danse du sabre de Pagma était composée de technique infligeant des dégâts additionnels en proportion des dégâts physiques de base. De plus, la plupart de ces techniques n’étaient pas ciblées et rataient souvent leur proie… Mais Pinacle était différent. C’était une technique ciblée qui avait l’option d’ignorer la défense de l’adversaire. La portée était proportionnelle à la longueur de l’arme utilisée.

Kwachak !

C’était le point culminant de ce style, et une attaque face à laquelle l’aventurier ne pouvait réagir.

« Kuaaaaak ! »

L’Armure de la Lumière Sacrée était l’armure ultime, produite par le légendaire forgeron Pagma, à partir du minerai divin, l’adamantium. Cependant, même cette armure ne pouvait bloquer Pinacle complètement. Grid tomba tandis que Piaro était captivé par la manifestation d’une technique à l’épée fantastique.

Pagma ! Plus je vois ton habileté à l’épée et plus je veux te rencontrer, toi et pas une copie… !

Un forgeron, mais aussi un maître de l’escrime, à la technique capable de scinder le ciel et les montagnes. Il était bien le meilleur épéiste après le Saint Épéiste Müller…

Ils étaient plus fort que je le suis actuellement !

Piaro était irrité d’être né à cette époque ; pourquoi n’était-il pas né dans la même période que Müller et Pagma ? S’il avait vécu avec eux, il aurait pu éventuellement se retrouver à leurs côtés…

Cependant, il n’y avait personne comme eux à l’époque actuelle. Il était seul et stagnant. Au moment où il se lamentait ainsi…

« … Kuk, okay. » Une lueur vert pâle enveloppa le corps ensanglanté de Grid. « J’ai bien fait de porter l’Anneau de Dora à l’avance. » Dit-il en se relevant.

Il avait étonnamment l’air en bonne santé. L’énorme plaie à sa poitrine disparut sans laisser de trace, tout comme toutes ses autres blessures. Le pouvoir des objets dans toute sa splendeur : les soins de l’Anneau de Doran avaient été amplifiés par l’Armure de la Lumière Sacrée, et ils avaient complètement restauré les points de vie du jeune homme.

« Qu’est-ce que… ? » Balbutia Piaro, secoué par ces soins que même une Sainte légendaire n’aurait pu fournir.

Ttuduk ! Ttududuk !

Le forgeron s’étira et se prépara à attaquer à nouveau.

« Je peux apprendre cette technique également. »

La Danse du Sabre de Pagma consistait généralement en trois à sept pas, formant le jeu de jambes. C’était extrêmement simple, mais cette simplicité permettait de démontrer une habileté à l’épée suprême. De plus, il était non seulement difficile d’imiter cette danse du sabre, mais il était impossible de l’activer même en l’imitant.

Mais l’aventurier en était capable. Il pouvait assimiler cette danse du sabre rien qu’en l’observant. Comment était-ce possible alors qu’il n’avait aucun talent ?

Tout simplement parce qu’il était le Successeur de Pagma. C’est d’ailleurs pour cette seule raison qu’il était parvenu à apprendre sa Danse du Sabre en regardant les fresques. Et là, il avait en plus quelqu’un pour lui apprendre directement les diverses autres danses du sabre. C’était parfait.

« Danse du Sabre de Pagma ! »

Teong !

Les grosses bottes de Grid firent trembler le sol, et il exprima l’essence d’un dieu guerrier avec sa nouvelle technique à l’épée.

« Pinacle. »

[Vous avez appris une nouvelle technique.]

[Pinacle niveau 1]
[Une épée qui exprime l’essence d’un dieu guerrier.]
[Inflige 700 % de votre puissance d’attaque à une cible. La technique ignorera 60 % de l’armure de la cible.]
[Condition d’utilisation : être équipée d’une arme de type épée.]
[Coût en mana : 750]
[Temps de rechargement : 3 minutes]

C’était une technique intermédiaire, entre Tuer et Liens. Elle consommait beaucoup moins de mana que Tuer, avait un temps de rechargement plus court et plus important encore, c’était un sort ciblé. Si cette technique avait été représentée sur les fresques des Chutes de Loran, le jeune homme aurait eu beaucoup moins de mal à monter en niveau…

Kuoooh !

Échec se mut en suivant un croissant de lune, et le coup couvrit le doppelgänger de Pagma… Qui s’y était déjà préparé.

« Riposte Miroir. »

Une contre-attaque avec un timing parfait. Pinacle fut capturé par le vortex et renvoyé au forgeron, qui se retrouva face à la lame d’énergie. Pouvait-il se permettre de l’encaisser alors que le temps de rechargement de l’Anneau de Doran n’était pas écoulé ?

Non.

« Riposte Miroir. »

[Riposte Miroir niveau 1]
[Une technique calme et puissante, comme l’oeil d’un cyclone.]
[Renvoie toutes les attaques qui la touchent pendant 0,5 seconde après invocation, à 100 % de leur puissance.]
[Conditions d’utilisation : être équipé d’une arme de type épée.]
[Coût en mana : 2,000]
[Temps de rechargement : 2 minutes.]

« … ! »

Les membres de la guilde étaient épuisés après s’être battus contre le doppelgänger, pendant que l’aventurier se reposait. Leurs yeux rivés sur le combat s’écarquillèrent de stupeur, et Piaro n’était pas en reste.

C’est impossible !

Tout le monde était abasourdi. Durant ces deux journées à se battre, Grid avait grandement amélioré son contrôle, mais ils ne s’attendaient pas à ce qu’il atteigne un niveau où il pouvait contre-attaquer pile au bon moment.

Ce n’est pas simple que de contre-attaquer : il faut frapper au bon endroit et au bon moment pour neutraliser l’attaque de l’ennemi. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut réussir à faire sans de nombreux efforts.

Mais le jeune homme y était arrivé. Il avait contré une contre-attaque, ce qui prouvait qu’il avait prédit la réaction de son adversaire. Il s’améliorait plus que quiconque l’avait imaginé.

Seokeok !

[L’option d’Échec +9 est activée et génère le sort ‘Couper en Deux’.]
[L’option d’Échec +9 est activée et génère le sort ‘5 Attaques conjointes’.]
[L’option des Gants de la Lumière Sacrée est activée et génère le sort ‘5 Attaques conjointes’.]
[Coup critique!]
[Vous avez infligé 1,375,900 points de dégâts à la cible.]

Le bras droit du doppelgänger tomba à terre, tout comme son épée de jade. Le regard du forgeron était plus acéré que jamais.

Enchaînez les attaques lorsque vous avec une chance de l’emporter !

Le conseil que lui avait donné Pario la veille résonna à ses oreilles.

« Ohhhhhh ! »

Alors que le doppelgänger se débattait après avoir perdu son bras et son épée, Grid utilisa une technique surpassant Transcender : Tueries Liées.

Kwachak !

Échec, un requin – un prédateur qui a régné sur les océans durant 415 millions d’années ! – déchira encore et encore le corps du monstre. Une fois ! Deux fois ! Trois fois ! Quatre fois ! Cinq fois ! Six fois !

[Coup critique!]
[Coup critique!]
[Coup critique!]
[Coup critique!]

[Vous avez épuisé toute votre endurance suite à l’activation du nombre maximal de coups de Tueries Liées.]
[Votre endurance tombe à 0 et vous ne pouvez plus bouger.]

« Urgh… ! »

La vision du jeune homme se troubla. Il tenta de tenir bon, mais il finit par s’écrouler comme une marionnette dont on aurait coupé les fils. Des fenêtres de notification apparurent sous ses yeux.

[Vous avez vaincu le Doppelgänger de la Forêt Mystérieuse, qui a existé pendant 153 ans.]
[Vous avez obtenu 8,450,109 points d’expérience.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu 6,300 pièces d’or.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu le Collier du Gardien.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu l’Épée à deux mains du Gardien.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu 13 pierres d’amélioration d’arme.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu 15 pierres d’amélioration d’armure.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu 4 pierres bénites d’amélioration d’arme.]
[Le chef de groupe ‘Grid’ a obtenu 6 pierres bénites d’amélioration d’armure.]
[Vous avez gagné un niveau.]

« Hah… Haha… »

Lorsque le forgeron regarda l’heure, il remarqua qu’il se battait depuis 23 heures et 21 minutes. Durant ce temps, il avait été vaincu 82 fois, et chaque membre de Surstuffé l’avait été au moins 10 fois… Mais au final, ils avaient remporté » ce combat.

L’aventurier se mit à rire. Il ne pouvait plus lever ne serait-ce que le petit doigt et resta vautré sur la terre froide en riant. Il avait surpassé ses limites et du coup, une joie inexplicable l’étreignait. Les guildeux coururent jusqu’à lui.

« Mon Seigneur ! Vous êtes fantastique ! »

« Grid ! Tu étais vraiment cool ! »

« Tu es vraiment un type génial, Grid ! Haha ! Puahahahat ! »

La Forêt Mystérieuse, qui n’avait connu que des cris d’agonie depuis bien longtemps, résonnait à présent sous leurs rires. Le doppelgänger de Pagma ne put s’empêcher de sourire en les entendant.

Des souvenirs lui revinrent ; le rire innocent qu’elle avait durant son enfance, son rire aigu de jeune fille, son rire tendre de jeune femme…

« … »

Sa vision s’obscurcit et il n’arriva plus à penser. C’est alors qu’il entendit les voix des humains.

« Eh ? Il n’est pas encore mort ? Il gigote ? »

« Il a perdu l’apparence qu’il copiait, mais le nucleus de son corps est encore intact. Cependant, on peut tout aussi bien considérer qu’il est mort, car ses capacités et son intelligence ont énormément dégénéré. »

« Devrions-nous le tuer ? »

« Vu les tendances d’un doppelgänger, je pense que l’étudier peut valoir le coup. Laissez-le récupérer. »

Le monstre devint une sorte de matière ressemblante à un pneu fondu et cessa de bouger.

De son côté, Piaro eut la chair de poule. Il réalisa à nouveau quelque chose en observant la puissance de Grid : il n’était peut-être pas né durant la même période que Müller et Pagma, mais il vivait aux côtés de la puissance du Forgeron.

C’est toi…

La personne qui me mènera au domaine du Saint Épéiste.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 232
OG Chapitre 234

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 233

Répondre à Hinomura Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com