OG Chapitre 235
OG Chapitre 237

Pfiou, déjà le milieu de semaine, et pourtant ça traine… Consolons-nous avec l’OG du jour :3

Bonne lecture !

Chapitre 236

Grid et les autres rentrèrent à Reidan. Leur trajet prit quatre jours, soit deux fois plus que prévu. Lapin vint à leur rencontre.

« Vous étiez si long que je m’inquiétais. »

« Nous avons vaincu tous les monstres sur le chemin du retour pour nous entraîner. » Grommela Vantner.

Ses grommellements firent rire Grid. « Mais grâce à ça, nous devenus bien plus forts. »

C’était la vérité.

Ces quatre derniers jours, ils avaient constamment chassé et par conséquent, tout le monde avait considérablement progressé. Ce n’était pas qu’en termes de niveaux et d’objets : leur contrôle et leur capacité à coopérer les uns avec les autres avaient drastiquement augmenté grâce aux conseils de Piaro, un expert en escrime et en stratégie.

« Suivez le planning à l’avenir, s’il vous plaît, où nous en pâtirons. » Dit amèrement Lapin.

Le forgeron et ses compagnons occupaient tous des positions importantes à Reidan, et ils avaient tous des emplois du temps chargé. Il grava ce conseil dans sa mémoire.

« Je ferai plus attention. »

Il a mûri. Lapin sourit en percevant les changements de son Seigneur. « Quoi qu’il en soit, je suis heureux que vous n’ayez rien. Qu’a donné votre exploration ? »

Y’avait-il réellement une mine dans la montagne Alzar ?

Et s’il y en avait bien une, était-ce vraiment une mine de mithril jaune ? L’administrateur était plein d’espoir, et l’aventurier ne le déçut pas.

« Nous avons sécurisé la mine et, comme vous l’aviez deviné, c’est une mine de mithril jaune. »

« Oooh… ! »

Le mithril jaune était apparu dans l’histoire de l’alchimie il y a plusieurs centaines d’années, mais personne de nos jours n’en avait vu. En d’autres termes, Reidan avait dorénavant le monopole sur ce minerai. C’était un exploit que même l’empire, qui occupait la moitié du continent, avait échoué à accomplir.

Les répercussions de cette prouesse allaient être énormes.

« Excellent travail, le futur de Reidan est assuré. »

Ce n’était pas en rien une exagération. Reidan allait pouvoir occuper une position unique dans l’alchimie, et tout le monde s’attendait à ce qu’il y ait une synergie explosive entre le forgeron légendaire et ce domaine.

Reidan deviendrait par conséquent la Talima de l’humanité.

« Allons à la sale de réunion, nous devons discuter du développement de la mine et des fonds à investir dans l’alchimie. » S’exclama joyeusement Lapin.

Grid secoua cependant la tête : « Je file, discutez-en avec les membres de la guilde et décidez par vous-même. »

« À vos ordres. »

L’administrateur savait déjà que son Seigneur évitait délibérément de remplir ses devoirs, mais il ne s’en inquiétait pas. Il était même soulagé qu’il lui fasse confiance, et ça le motivait énormément.

Je vais faire de mieux pour nous rendre tous les deux riches.

Un Lapin déterminé fila vers la salle de réunion avec les guildeux. Une petite femme coiffée de deux couettes blondes resta seule avec le forgeron. C’était Euphémina.

« On dirait que vous avez terminé tout ce qu’il y avait à faire avec brio. Félicitations. »

Euphémina était épuisée, ce qui était normal vu qu’elle avait travaillé sans cesse depuis son retour de Frontière avec Lapin.

« Pourquoi m’as-tu appelé ? As-tu une autre tâche à me donner ? » Demanda la jeune femme d’un ton un peu acerbe. On aurait dit qu’elle avait envie de le frapper.

L’aventurier lui dit alors quelque chose de surprenant.

« Reposez-vous pour le moment. »

« … Hein ? »

La demoiselle écarquilla les yeux, confuse par cet ordre inattendu.

« Je sais que vous avez travaillé plus dur que quiconque, ces derniers mois. N’en avez-vous pas bavé depuis que vous avez rejoint la guilde ? Prenez le temps de recharger vos batteries et dormez autant que nécessaire. Vous pouvez également augmenter votre niveau ; je sais que vous l’aviez remis à plus tard. »

« Puis-je vraiment ? »

Reidan manquait cruellement de personnel, par rapport à ce qu’une ville de cette taille devrait avoir, aussi l’absence de quelqu’un d’aussi compétent qu’elle avait un énorme impact. Sa résistance fit rire Grid.

« Oui, Reidan est plutôt stable grâce à vos efforts. On a fini d’entraîner les experts de chaque branche, alors ne vous inquiétez pas. »

« Grid… »

Euphémina était émue.

En y réfléchissant, c’était la première fois qu’il était aussi gentil à son égard. Il avait toujours été froid et mal à l’aise avec elle, aussi ce changement d’attitude lui parut comme une récompense. Mais cette belle atmosphère ne dura pas.

« Je vous recommande de chasser au Royaume Sirène et tant que vous y êtes, vous devriez récupérer quelques larmes du Roi du Clan de l’Eau. » Les vraies intentions du forgeron éclatèrent au grand jour.

« … »

« … Tu veux que j’aille au Royaume Sirène et que je récupère les larmes du roi ? »

Ces larmes étaient un matériau rare, à l’effet inégalé : elles pouvaient attribuer de façon permanente un sort à un objet. L’aventurier lui avait donné une nouvelle mission sous couvert de lui donner des vacances.

Combien de temps dois-je être maltraité de la sorte ?

Euphémina soupira. Auparavant, elle était traitée comme une princesse partout où elle allait, mais elle n’était à présent plus qu’une employée ? Elle en vint à se demander si elle avait vraiment bien fait de rejoindre la guilde Surstuffé. Grid lui donna alors un objet ; ce n’était ni une robe, ni une cape, mais un survêtement à capuche à fermeture éclair, comme on en trouvait dans la vie réelle.

« Qu’est-ce que c’est ? » Demanda la jeune femme, perplexe.

« Un cadeau. »

« Quoi… ? »

La jeune femme ne réagit pas plus que ça, puisqu’elle s’imaginait que ce vêtement était un objet cosmétique. Par contre, elle fut choquée en confirmant ses informations…

« C-c’est une cape d’invisibilité ? »

Le tailleur légendaire Krüger avait produit cinq capes d’invisibilité il y a deux cents ans, et certaines rumeurs disaient qu’il en existait encore deux… Mais personne ne parvint à mettre la main dessus. C’est dire si ce genre d’objets était rare. La demoiselle fut enthousiasmée par ce cadeau.

« Je vais me rendre au Royaume Sirène ! »

Elle pensa une fois de plus qu’elle avait bien fait de rejoindre la guilde. Sa joie rendit le forgeron de meilleure humeur.

C’était du donnant-donnant. La joie d’une collègue faisait la sienne. Les progrès d’une collègue étaient les siens. C’était ce que l’aventurier pensait du fond du coeur.

***

Forge de Khan

Grid ouvrit l’inventaire de familiers et sortit le Doppelgänger de la Forêt Mystérieuse.

Flop.

Le liquide ressemblant à du métal en fusion se répandit à terre sans véritable problème. Le forgeron sortit son marteau.

Retape-le.

Wendy avait dit dans son journal que Pagma avait réparé le doppelgänger et en toute logique, son Successeur devrait en être également capable. Il n’en doutait pas un instant. Ainsi, il commença à réparer le monstre avec la technique de Réparation du Forgeron Légendaire niveau 3.

Ttang ! Ttang !

Ce n’était pas une tâche aisée. Le jeune homme ne savait comment le réparer, car il ne connaissait rien de son anatomie. Il n’avait donc d’autre choix que de l’étudier, d’autant qu’il avait confiance en lui. Ou, pour être plus précis, il croyait en sa technique de Réparation. Il était certain que sa technique le guiderait correctement.

Une heure plus tard, Grid détermina enfin la position de son noyau, et il le martela rapidement.

[Votre dextérité est montée de 5.]
[Votre persistance est montée de 3.]
[La technique de Réparation du Forgeron Légendaire a atteint le niveau 4.]
[Le Doppelgänger de la Forêt Mystérieuse a été restauré!]

Des fenêtres de notification bienvenues apparurent alors que le doppelgänger commença à bouger. Il avait à présent l’apparence d’un slime. Le forgeron vérifia la fenêtre d’information.

[Nom : indéfini]
[Espèce : Doppelgänger]
[Niveau : 1 (0/200)]
[Affinité : 0/100]
[Points de vie : 1,200/1,200]
[Puissance d’attaque physique : 15 Puissance d’attaque magique : 2]
[Défense : 30 Résistance magique : 6]
[Attributs : aucun]
[État : confusion]
[(Qui suis-je…?)]
[ * Un doppelgänger vivant depuis 150 ans dans la Forêt Mystérieuse. Il a accumulé une certaine sagesse à force de côtoyer des humains, et a une grande expérience du combat.]
[Par dessus tout, il a le pouvoir de copier l’apparence et les aptitudes du forgeron légendaire Pagma, et par conséquent on ne peut le comparer à un doppelgänger ordinaire.]

Liste de capacités

[Copie niveau 10 (Maîtrisée)]
[Peut copier parfaitement l’apparence de la cible d’un niveau inférieur au sien. Ses stats sont copiées à 80 %. Ses compétences sont partiellement copiées, et aléatoirement.]
[Peut copier parfaitement l’apparence d’une cible d’un même niveau. Ses stats sont copiées à 50 %. Seules quelques compétences seront copiées, et aléatoirement.]
[Peut copier parfaitement l’apparence d’une cible d’un niveau supérieur. Ses stats sont copiées à 20 %. Un petit nombre de compétences sera copié, et aléatoirement.]
[Peut copier parfaitement l’apparence de son maître. Ses stats sont copiées à 30 %. Seules quelques compétences seront copiées, et aléatoirement.]

[Langage niveau 1]
[Sa capacité à communiquer équivaut à celle d’un enfant de 5 ans.]

[Semi Immortalité niveau 1]
[Un noyau d’énergie vitale existe quelque part dans le corps du doppelgänger, qui ne mourra pas tant que ce noyau ne sera pas complètement détruit.

Merveilleux.

Les stats de base du doppelgänger au niveau 1 étaient très en dessous de celles de Noé, mais son sort ‘Copie’ était excellent. Grid pouvait en faire un clone qui aurait 30 % de ses stats.

Je vais le faire monter en niveau en douceur.

Il décida de traiter le doppelgänger différemment de Noé, qui en ferait une crise de jalousie s’il l’apprenait.

« Q-qui… ? » Le doppelgänger était confus. « Qui suis-je… ? Vous… Qui ? »

« Tu t’appelles Randy, et moi c’est Grid. Nous sommes amis. » Expliqua gentiment l’aventurier.

« Ran… dy… A… mis. »

Conservait-il encore de vagues souvenirs ? Le doppelgänger commença lentement à prendre l’apparence d’une petite fille de cinq-six ans, qui deviendrait une belle femme une fois adulte.

Ce doit être Wendy.

Grid se rembrunit, car il éprouvait de la compassion envers les vies malheureuses de Randy et Wendy.

« Randy. Bon nom. Amis. Bien. »

« Je suis content que tu l’aimes. »

Randy sourit radieusement, et le forgeron ne put s’empêcher de lui caresser la tête.

Ta vie passée s’est peut-être terminée tragiquement, mais celle-là sera différente.

Il décida de le rendre heureux.

« Et maintenant… »

Il avait besoin de renforcer l’Épée du Doppelgänger et les Bottes de Grid. Il sortit donc une grande quantité de pierres d’amélioration, que les guildeux lui avaient cédées.

Et une fois prêt, je vengerai Piaro.

Le moment où une nouvelle légende allait être écrite dans l’histoire de l’Empire Saharan allait bientôt commencer.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 235
OG Chapitre 237

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 236

  1. Mon premier commentaire depuis que je suis cette série (vu que j’ai enfin rattrapé le chapitre 236 au bout de 3 jours), mais merci pour le travail apporté pour les chapitres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com