OG Chapitre 236
OG Chapitre 238

Et voilà le dernier chap’ de la semaine ! On progresse encore dans l’intrigue, avec un Grid qui part pour l’Empire…

Bonne lecture :p

 

 

Chapitre 237

 

Grid avait beaucoup d’expérience dans l’amélioration d’objets, d’autant qu’il avait accompli de nombreuses améliorations par rapport aux autres joueurs. Il avait profité de son sort passif augmentant les chances de réussite d’améliorations pour perfectionner les objets des guildeux.

Il n’existe aucun truc pour augmenter ses chances.

L’amélioration n’était pas affectée par les stats, comme la dextérité, pas plus qu’elle ne l’était par les superstitions du genre ‘améliorer un objet à certaines heures’, ou encore ‘réparer l’objet avant de l’améliorer’. La réussite de l’amélioration dépendait purement de la chance ; c’était une vérité qu’il avait découverte après d’innombrables tentatives.

« Hummm. »

Le jeune homme observa les douzaines de pierres d’amélioration dans son inventaire, extrêmement nerveux. Il était même plus nerveux que lorsqu’il était allé voir son premier amour, Ahyoung.

J’ai besoin que les bottes ou l’épée à deux mains atteignent au moins les +7…

Allait-il réussir, ou allait-il en perdre à nouveau ses cheveux ? Ça le touchait évidemment plus, comme il s’agissait d’une question d’argent… Dieu, Bouddha, Déesse Rebecca, etc. Le forgeron pria sincèrement les dieux du jeu et de la réalité, puis il commença les améliorations avec des mains tremblantes.

***

Les discussions quant au développement de la mine et aux fonds d’investissement destinés à l’alchimie s’étaient terminées positivement, avec l’accord de Lauel et de Lapin. Cependant, les membres de la guilde qui quittèrent la salle de réunion n’étaient pas contents.

« Nous allons souffrir ces prochains mois. » Grommela Vantner.

Il avait reçu pour mission de détruire les monstres sur le chemin menant de Reidan à la montagne Alzar. Il devait détruire au moins 10 nids de vers géants pour que ces monstres ne réapparaissent plus.

Les 17 guildeux assignés à cette mission avec lui soupirèrent, mais Pion les enviait.

Leur mission est toujours meilleure que la mienne… 

Pon avait l’ordre d’identifier tous les donjons et les boss de l’Ouest, afin de déterminer quel terrain de chasse serait le plus lucratif. Il avait été placé aux commandes au vu de la difficulté de la mission.

Regas, qui avait été placé sous ses ordres, sourit et dit : « C’est une mission intéressante ! Profitons-en pour nous attaquer à un raid à deux ! » C’était son rêve que de s’améliorer en surmontant les difficultés. Le pauvre Pon pouvait déjà imaginer tous les problèmes que ce mou du bulbe allait leur attirer…

« Nous devons tenir nos rôles pendant l’absence de Grid. Prenons nos responsabilités en montant en niveau et en développant la ville. » Les encouragea Lauel.

« Grid part pour l’Empire Saharan ? »

« Oui, il a dit qu’il devait s’y rendre pour une quête importante de Piaro. »

« Dans l’Empire, hein… J’espère que Grid n’aura pas de problèmes en chemin. »

Le monde était vaste et rempli de monstres, et la plupart d’entre eux se trouvaient dans l’Empire.

***

Dans les vastes plaines de Reidan

Piaro se tenait dans un champ où le blé avait commencé à pousser, et il ressemblait totalement à un fermier, couvert de sueur qu’il était. Bland et les ouvriers virent alors un visage familier approcher.

« Le Duc Grid arrive. »

« … ! »

Tous les travailleurs tournèrent immédiatement la tête dans sa direction et confirmèrent que c’était bien lui. Ils poussèrent alors des vivants.

« Vive le Duc Grid ! Vive le Duc Grid ! » Ils ne l’acclamaient pas à chaque fois par obligation, mais juste parce qu’ils lui étaient absolument loyaux.

« Vous avez réussi votre amélioration. »

Une énergie bleue s’échappait des Bottes de Grid comme une brume. Le forgeron sourit non pas parce que l’ancien commandant l’avait remarquée, mais parce qu’il avait réussi à renforcer l’Épée du Doppelgänger et ses bottes jusqu’à +8.

Il avait eu de la chance. Sa dernière expédition lui avait permis de mieux connaître la danse du sabre de Pagma, de mettre la main sur un doppelgänger et d’en faire un familier, et de découvrir une mine de mithril jaune. Que demander de plus.

L’aventurier voulait continuer sur sa lancée.

« Je pense qu’il est temps de te venger. Je vais me rendre dans l’Empire. » Dit-il avec un regard déterminé.

« Je suis sûr que vous y parviendrez. » Dit Piaro, qui avait grandement confiance en lui.

[Une quête a été créée.]
[Le Vrai Traître des Chevaliers Rouges]
[Difficulté : SS]
[Asmophel a osé avoir un rendez-vous avec l’impératrice, et il a été pris en flagrant délit par Piaro. Celui-ci, ainsi que ses hommes, furent piégés et accusés de trahison.]
[À cause de cette accusation, il perdit ses hommes et fut contraint de fuir. À présent, il n’a aucune intention de pardonner Asmophel, bien qu’il lui soit virtuellement impossible de se venger lui-même.]
[Piaro a fait de vous l’instrument de sa vengeance.]
[Condition de réussite : Tuer Asmophel, l’ancien vice-capitaine des Chevaliers Rouges.]
[Récompense : Votre affinité avec Piaro atteindra son maximum.]
[Pénalité d’échec : -6 niveaux.]
[Voulez-vous accepter la quête ?]

L’intitulé de la quête a bien changé.

Auparavant, le niveau de difficulté de cette quête était à S, et la récompense était le titre de ‘Instrument de Vengeance’, ainsi que l’épée de Piaro. La difficulté avait été augmentée et les récompenses changées.

Tout ça était arrivé grâce à l’amélioration de sa relation avec l’ancien capitaine, et l’apaisement de ses tourments.

Qu’arrivera-t-il lorsque mon affinité avec Piaro atteindra son apogée ? 

Était-il possible qu’il lui apprenne ses techniques à l’épée ?

Nah, ça n’arrivera pas.

Ses techniques à l’épée appartenaient à sa famille, et il ne l’enseignerait pas si facilement aux autres. Il pensa alors à d’autres possibilités.

Deviendra-t-il mon subordonné ?

La puissance de l’ancien capitaine surpassait l’imagination, aussi obtiendrait-il l’équivalent d’un bataillon s’il devait mettre son épée à son service. Plein d’espoirs, l’aventurier accepta la quête.

« Crois en moi. »

Piaro remarqua sa confiance et le mit en garde : « Je vous l’ai déjà dit, mais l’empire est plein de gens puissants. Approcher Asmophel va être difficile, alors faites attention. »

« Je comprends. » Répondit Grid, sans être vraiment nerveux.

« Ne vous fiez pas à votre technique à deux épées ; ce n’est pas quelque chose que vous pouvez complètement maîtrisé en si peu de temps. »

Le forgeron s’était exercé au maniement de deux épées sur le chemin du retour depuis la mine. Il hocha la tête : « Ne t’inquiète pas, j’en suis conscient. »

Je ne suis pas assez bon pour le moment, mais je m’améliorerai avec le temps.

Sa destination ? La capitale de l’Empire, Titan. Le voyage allait lui prendre au moins 20 jours, aussi parviendrait-il à maîtriser suffisamment le style à deux épées s’il s’entraînait continuellement en chemin. C’était possible grâce à l’entraînement de Piaro.

***

L’Empire était au centre du monde, aussi ses habitants jugeaient qu’il était normal que l’Empire domine le continent et que les autres royaumes lui obéissent. C’était une opinion aussi arrogante qu’égoïste.

Cependant, aucun royaume ne pouvait les en blâmer, tant la puissance de l’Empire était écrasante.

« Voici le village du Clan Ul. »

Le maître de la guilde du Loup Blanc était un baron de l’empire, qui avait reçu l’ordre d’asservir les immigrants de la part du Comte Zebra. Il avait enfin trouvé la base de l’ennemi, et c’était une prouesse qui concluait son voyage d’une semaine.

« Combien y a-t-il d’ennemis ? » Demanda prudemment Veradin.

Kiki, un sniper, utilisa le sort ‘Oeil de Faucon’ et répondit : « 1,050, et plus de la moitié d’entre eux sont des femmes et des enfants en bas-âge. »

Ça signifiait que moins de 500 personnes pouvaient se battre correctement, au grand soulagement de Veradin.

« Pas besoin de stratégies complexes : foncez dans le tas et massacrez-les. »

« J’ai beau retourner la question dans tous les sens, on ne devrait pas faire un truc pareil. » Répondit Kiki d’un ton hésitant.

Les membres du Clan Ul étaient des gens ordinaires et pas des monstres. C’était un clan qui prospérait avant que l’empire ne les spolie de leurs terres, leur refuse la nationalité saharanienne, et ne les plonge dans la pauvreté. Les quelques survivants du clan se cachèrent dans les régions les plus reculées pour survivre.

Kiki rechignait à les tuer.

« Ce ne sont que des PNJs, ne laisse pas tes sentiments t’ébranler. » La gronda Veradin.

Tuer le Clan Ul augmenterait de 12 points par personne leur contribution envers l’empire. Veradin voulait établir les fondations nécessaires à l’obtention du titre de vicomte en accomplissant parfaitement cette quête.

La snipeuse soupira. « Aaah… J’aimerais qu’une armée de golems arrive. »

Elle mentionnait évidemment l’invasion de golems qui avait ravagé le Royaume Éternel il y a quelques mois. Naturellement, le nom de Grid fut évoqué.

« Ce gamin Grid a vraiment eu de la chance. »

« En effet, il est devenu duc d’un coup en tuant par chance l’armée de golems qui avait envahi le royaume. »

« Aaah, je l’envie tellement ! Aurions-nous fait partie du Royaume Éternel qu’on aurait pu vaincre ces golems et obtenir le titre de duc ! »

« Concentrez-vous sur la mission ! » Gronda Veradin tandis qu’ils se perdaient en bavardages inutiles.

« À vos ordres ! »

Les guildeux se ressaisirent. Contrairement à Kiki, tuer les membres du Clan Ul ne leur faisait ni chaud ni froid. Les PNJs n’étaient-ils pas que des tas de pixels et d’intelligence artificielle ? Ils avaient beau ressembler à des êtres humains, ils n’en étaient pas pour autant.

Les tuer ne leur faisait rien. C’était facile. Veradin s’assura que les membres de la guilde débordaient d’esprit combatif, puis il leur ordonna : « Écrasez-les. »

« Waaaaahhhhh ! »

Les 24 guildeux dévalèrent la montagne ensemble, à part Kiki qui ne bougea pas.

Ils filèrent à une vitesse considérable, sans même être ralentis par les diverses pierres. Le Clan Ul remarqua leur assaut, et les sentinelles sur les tours de garde tirèrent des flèches et lancèrent des sorts. Ce fut cependant en vain, car les membres du Loup Blanc les esquivèrent ou s’en protégèrent avant d’atteindre rapidement leur objectif.

« Dégagez ! »

« Merci pour les points de contribution~. »

« Kuaack ! »

C’était une scène incroyable. 24 personnes en massacraient un millier, transformant rapidement le petit village en un véritable enfer. C’était un massacre à sens unique.

« P-pitié, épargnez ma fille unique… »

« Crève en silence, tu veux. »

Les villageois supplièrent, mais les membres du Loup Blanc ne montrèrent aucune pitié. Les femmes, les enfants et les vieillards furent massacrés… Mais cette tuerie cruelle ne dura pas longtemps.

« Je ne suis pas ce jeune détective (NdT référence à détective Conan :p), alors pourquoi les ennuis me suivent partout où je vais ? Enfin, j’ai reçu une quête et elle n’est pas trop mal… »

Les guildeux du Loup Blanc furent décontenancés de voir un joueur, et pas un PNJ, apparaître depuis un coin du village.

Qui est ce type ?

Il portait un chapeau aux bords larges qui couvrait son visage et empêchait son pseudo d’apparaître.

« Qui êtes-vous ? » Demandèrent les meurtriers.

« Moi ? » L’homme s’équipa d’une épée à deux mains de jade et répondit : « Cette fois, je suis l’Apôtre de la Justice. »

Puok !

« Quoi?! » Veradin écarquilla les yeux, car le même homme apparut derrière un de ses alliés avant de le planter.

« Un clone… ! »

Ce n’était pas un clone normal. C’était même la première fois qu’il voyait un clone capable d’exercer une telle puissance.

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 236
OG Chapitre 238

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 237

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com