OG Chapitre 245
OG Chapitre 247

Zebra est mort, tout est bien qui finit bien… Ou pas ? Grid va avoir bien des soucis à se faire…

Bonne lecture à tous 😀

 

 

Chapitre 246

 

Allons-nous mourir ici ?

Les assassins étaient entrainés à rester calme en toute circonstance. L’exercice de leur métier exigeait discrétion et patience, aussi contrôler ses émotions était la base de leur apprentissage.

Mais à ce moment, les assassins de la Flèche Noire avaient perdu leur sang-froid ; ils étaient même clairement terrifiés. C’était bien la preuve qu’ils n’étaient que des seconds couteaux : un assassin digne de ce nom aurait conservé son sang-froid quelle que soit la force de sa cible.

« Votre maître est un chien et vous, vous êtes des petites frappes. »

Marche, marche.

La cible se rapprocha d’eux, ce qui était généralement une bonne chose pour des assassins maîtrisant les armes de corps à corps, mais… La situation présente était une exception.

Leurs collègues s’étaient fait tuer en une fraction de seconde, aussi les six survivants décidèrent rapidement de leur prochaine action et se dispersèrent avant de lancer leur dague vers leur proie.

Pa pa pa pat !

Des douzaines de lames volèrent vers Grid, et il y en avait tant qu’on aurait cru qu’il lui serait impossible de les esquiver. Les assassins étaient persuadés de le toucher, mais… Ils avaient une bien piètre imagination.

Suuk.

Une épée à deux mains de jade fut prestement et calmement dégainée, puis elle créa un vortex qui aspira en son sein les dagues volantes. Ce n’était pas fini : le vortex changea soudain de sens et les lames en jaillirent comme des balles.

C’était la technique de Pagma, Riposte Miroir.

Puk ! Puuok !

« Keook ! »

« Argh ! »

Le déluge de lames transforma les assassins en hérissons et, pour remuer le couteau dans la plaie, les 20% de dégâts supplémentaires de Riposte Miroir les blessèrent encore plus.

Je me fais frapper par ma propre attaque !

La situation était critique. Les regards des assassins vacillèrent comme une flamme dans la tempête. Grid activa la Fureur du Forgeron et brandit Échec à la vitesse de l’éclair.

Seokeok !

Deux tueurs perdirent la vie en un coup, leur têtes se séparant de leur corps avant de finir en cendres.

Il est trop fort… !

Les assassins étaient parfaitement conscients de la force du Boucher, mais ils étaient sûrs de pouvoir le tuer s’ils l’attaquaient en tenaille à 9 contre 1. Cela dit, seules 3 personnes pouvaient entrer dans sa cellule en même temps.

Leur cible était un monstre pour avoir tué le Boucher seul, mais ils s’imaginaient pouvoir le vaincre en le prenant en embuscade ensemble. Malheureusement, leur proie était bien plus puissante qu’ils ne le croyaient. Il pourrait même être à la hauteur des fameux Chevaliers Rouges.

Les Flèches Noires, fidèles lames du Comte Zebra et responsables de bien des cruautés, furent exterminées ce jour-là.

 

***

 

Si je vise un point vital, j’ai bien plus de chances de déclencher la technique Découpage… Ou pas ? Je dois expérimenter davantage pour en être sûr.

Grid avait obtenu beaucoup de points d’expérience en vainquant le Boucher. Il avait également abattu les 9 assassins des Flèches Noires, qui avaient un niveau moyen de 240, ce qui lui fit gagner un niveau. Il était à présent niveau 288 et faisait désormais parti du top 500 du classement.

Mais sa force n’avait rien à voir avec son rang.

Mon agilité est trop basse.

Le forgeron avait investi ses 10 points de stats en agilité, mais il n’était pas satisfait pour autant. Piaro avait autant de points en force qu’en agilité et en le prenant en exemple, il avait investi tous ses points en agilité durant des mois, mais ses stats étaient encore très déséquilibrées. Avant de le rencontrer, il avait tout mis en force.

Actuellement, il disposait de 2,810 points en force, et de 1,606 en agilité. S’il désirait atteindre un équilibre entre les deux et pouvoir manier ses armes avec force et rapidité, il lui fallait gagner encore au moins 120 niveaux.

Je ne suis pas au bout de mes peines.

En éprouvait-il du désespoir pour autant ? Aucune chance !

Je dois chasser dès que j’en ai l’occasion.

L’aventurier ne craignait pas de s’épuiser à la tâche, car il savait qu’il serait récompensé à la mesure de ses efforts. Il en était parfaitement conscient.

Noé vola jusqu’à lui. « Félicite la meilleure bête démoniaque des enfers ! Nyang ! »

D’après son expression, il devait avoir accompli sa mission. Le règne de terreur du Comte Zebra avait pris fin.

« Bien, rendons-nous à Titan à présent. »

Grid n’avait plus besoin de chapeau, maintenant que le masque et le cache-œil couvrait son visage et, se faisant, cachaient automatiquement son pseudo.

Il se mit en route sans hésitation, tuant les monstres sur la route vers Titan, et s’habituant peu à peu à manier deux armes à la fois, et à se servir du sort ‘détection des points vitaux’. Après chaque bataille, il visualisait le combat dans son esprit et cherchait à combler ses lacunes.

Arriver à Titan lui prendrait approximativement une quinzaine de jours, et le forgeron voulait atteindre le niveau 291 d’ici-là.

Étonnamment, Randy et Noé se lièrent d’amitié.

« Noé est mignon ! »

« Kyang Caresse la tête de la meilleure bête des enfers ! Frotte mon menton également ! Kyang ! »

 

***

 

Le 31° Chevalier Rouge, Idan, était le plus jeune de la compagnie. Il rejoignit les chevaliers à 14 ans, et il en avait à présent 23. Il ne venait pas d’une famille prestigieuse, mais…

Personne ne pouvait l’ignorer.

Qui oserait se moquer de l’un des meilleurs chevaliers de l’empire ?

« “Hrmm~ »

Des douzaines de nobles et de chevaliers étaient présents au château du Comte Zebra, devant son cadavre. Ils interrogeaient les soldats qui avaient tués ce dernier afin de connaître leurs motifs.

Au bout d’un certain temps, Idan parut finalement comprendre la situation.

« Hum~ Je vois. »

Il s’assit alors sur son trône, le cadavre du comte à ses pieds. Personne n’osa lui signaler que son comportement était déplacé.

« Exécutez-les et tuez leur familles. » Ordonna-t-il.

« S-Sire Idan ! » S’écrièrent les sept soldats coupables du meurtre.

N’avait-il pas dit qu’il épargnerait leur famille s’ils coopéraient à son enquête ? C’était un ordre impitoyable !

Idan sourit en les voyant le fixer d’un regard plein de supplications et de ressentiments.

« Je comprends pourquoi vous avez assassiné le Comte Zebra, et qu’il méritait de mourir, mais… Un crime reste un crime. Je dois appliquer la loi. »

« Pourquoi faites-vous ça ? Vous avez promis d’épargner nos familles ! »

« À la seule condition que vous coopériez. »

« Mais nous avons pleinement coopéré ! »

« Ah oui~ ? Quand ça ? »

« … ! »

Les soldats réalisèrent alors qu’Idan était aussi mauvais et vicieux que Zebra. Le voir rire en condamnant des dizaines de personnes à mort glaçait le sang. Le chevalier regarda les soldats être trainés dehors avant de se tourner vers les nobles.

« Vous disiez être le Baron Veradin ? »

« En effet. »

Veradin fit un pas en avant après avoir été interpellé. Idan l’observa attentivement avant de sourire.

« Donc vous avez accidentellement été témoins du meurtre du Comte Zebra des mains de ses soldats et les avaient arrêtés… N’êtes-vous pas merveilleux ? »

Son ton transpirait le sarcasme. Le chevalier voyait bien que la situation avait été fabriquée de toute pièces pour mettre Veradin en avant. Ce dernier resta impassible sous sa raillerie, et il s’inclina en gardant son calme.

« J’aurais pu sauver le Comte Zebra si j’étais arrivé un peu plus tôt. Je suis navré. »

Idan plissa les yeux devant l’impassibilité du baron.

« Savez-vous quoi que ce soit à propos du tueur du Boucher ? »

Quelqu’un avait tué seul le Boucher juste avant la mort du Comte Zebra. Idan suspectait ce tueur d’être impliqué dans la mort du comte, mais le problème était que Veradin maintenait sa version des faits.

« C’est un homme gracieux aux cheveux noirs qui voyageait seul. C’est tout ce que les soldats ont dit ; je ne l’ai pas vu moi-même. »

« Oui, je comprends. »

Idan en avait fini avec son enquête, et il s’en alla sans accorder le moindre regard au corps de Zebra. Il tourna alors son regard dans la direction que le tueur du Boucher avait pris.

« Qui est cet homme ? »

La division des renseignements de l’empire avait jugé que le Boucher était un monstre de rang A+. Comme trois chevaliers noirs n’avaient rien pu faire face à lui, Idan avait été envoyé seul le vaincre. Il était déjà agacé qu’on lui refile une affaire aussi pénible, aussi était-il à présent irrité que la situation soit devenue plus complexe.

Quelqu’un capable de gérer un monstre de rang A+ seul n’est en rien ordinaire… Mes séniors n’accepteront pas que je rentre sans enquêter sur son identité.

« Aaah… »

Il ne pouvait que soupirer.

 

***

 

« Est-ce que cette information est vraie ? »

« Oui. »

« Bien, c’est donc le moment parfait pour agir. »

Zibal était n°2 au Classement Global. La Guilde du Serpent, qu’il dirigeait, grandissait rapidement et atteignait à présent les 275 membres, au niveau moyen surpassant les 230. Cependant, il ne pouvait étouffer l’anxiété qui le rongeait.

Il avait récemment réussi à devenir comte du Royaume Haken, au moins 100 de ses guildeux faisaient partie du top 100… Bref, il aurait dû être le premier jour à devenir roi. Le problème était qu’un obstacle s’était dressé sur sa route.

Ce problème n’était autre que Grid. Il était devenu duc suite à l’invasion massive de golems, et il était on ne peut plus probable qu’il devienne le premier à devenir roi. Zibal ne pouvait pas rester les bras croisés, aussi élabora-t-il un plan.

Sept guildes allaient joindre leurs forces pour maîtriser Grid et Reidan. Les chefs de ces guildes avaient promis de coopérer dans ce but. Mais… Il y avait un problème.

Grid et la Guilde Surstuffé étaient trop forts. Comment pouvaient-ils envahir Reidan quand ces monstres dominaient complètement le Classement Global de la 10° à la 40° place ? Peut-être parviendraient-ils à les tuer en s’y mettant à sept guildes, mais ils subiraient se faisant de lourdes pertes. Ils sortiraient perdants de l’échange.

Zibal et les chefs des autres guildes ne pouvaient pas agir à la légère. Ils durent patienter ces derniers mois, malgré leurs inquiétudes.

C’est alors qu’une chance se présenta à eux. D’après leurs éclaireurs à l’Ouest du Royaume Éternel, Grid avait récemment disparu et les membres de Surstuffé avaient quitté Reidan pour développer une mine.

Reidan était actuellement complètement vide. Qu’ils envahissent la ville, détruisent ses infrastructures, et ils infligeraient un énorme revers à Grid.

« Rendez-vous immédiatement à Reidan. Portez un casque ou un masque pour camoufler votre identité et agissez aussi rapidement et discrètement que possible. »

Au même moment, à Reidan…

« Alors voilà la ville de Grid… ! »

La vue des champs s’étendant à perte de vue et des murailles immenses subjuguèrent Damian. Il avait visité bien des villes durant ses aventures, mais aucune n’égalait la taille de Reidan.

« Ce doit vraiment être fantastique d’être duc et de diriger cette super ville ! C’est incroyable ! Elle doit avoir une population d’au moins 100,000 habitants ! » Dit-il, plein d’admiration.

Deux fermiers s’arrêtèrent soudain devant lui. Les visiteurs étaient-ils les malvenus ?

« Qui êtes-vous ? » Lui demandèrent-ils.

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 245
OG Chapitre 247

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 246

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com