OG Chapitre 249
OG Chapitre 251

Coucou, tu veux voir mon OG du mercredi soir ?

Alors le voici ! Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 250

 

Dans les champs de blé dorés de Reidan

C’est pénible…

[Agent de la Déesse]

Le propriétaire de cette classe unique, Damien, travaillait dur dans les champs. Il portait un chapeau de paille qui le protégeait du soleil et moissonnait le blé avec une faucille. Il donnait parfaitement l’impression d’être un fermier aguerri.

Pourquoi un candidat au poste de pape s’affairait dans les champs quand il avait tant à faire ? Pour expliquer sa situation, il nous faut revenir une semaine en arrière.

Une semaine plus tôt

« Vous ne pouvez pas entrer dans Reidan à moins de me vaincre. »

Damien regarda l’étranger et réalisa qu’il n’allait pas le laisser tranquille.

Que c’est triste…

Ce fermier du nom de Piaro était cinglé, ça ne faisait aucun doute. Qui d’autre interpellerait tout à coup un parfait étranger pour le défier en duel ? Et à présent, ce fermier se comportait en racaille après avoir été rejeté ? Son agressivité et son obstination étaient vraiment extraordinaires. On pouvait difficilement échapper à ce genre de dingues.

J’ai eu tort de réagir ainsi. 

Le paladin soupira de regret. Il était venu dans cette ville lointaine pour voir Grid mais avant même de le rencontrer, il avait été interpellé par un fou comme pour lui rappeler que rien n’était facile dans la vie.

Ahlala… Je ne peux pas éviter ce combat.

Il devait rencontrer le forgeron pour lui demander de sceller la Lance de Raphaël, et pour ça… Il devait assommer ce fermier fou qui lui bloquait le passage. Il décida donc d’utiliser la bénédiction de la lumière.

Chaaeng !

Un pilier doré tomba du ciel et enveloppa Damien, lui augmentant de 80% son attaque, sa défense et sa précision. Le défaut de cette bénédiction était son long temps de rechargement, mais ses effets étaient formidables. Non plus que formidables ; ce n’était rien de moins que le meilleur buff.

« Quelle puissance divine incroyable ! » Admira Piaro.

« Je vais accepter votre requête. » Lui dit le paladin en lui jetant un regard noir. « Prenez garde de ne pas mourir. »

« Excellent esprit combattif. »

N’ayant plus rien à se dire, les deux hommes se jetèrent l’un sur l’autre. Damien mania adroitement son épée à une main, et Piaro abandonna ses outils pour se servir de son épée. Le combat des deux hommes paraissait féroce à première vue.

Le résultat ?

Le paladin perdit en 10 minutes.

« Vous avez une meilleure défense que les gardes impériaux de l’empereur, et votre capacité à soigner égale presque celle d’un prêtre. Vous êtes le premier à me résister aussi longtemps. Cette sensation… Je vais m’amuser à m’entraîner à l’épée. » Le complimenta Piaro.

Cependant, Damien ne pouvait pas l’entendre.

C’est impossible.

Il était devenu l’Agent de la Déesse grâce à Grid et avait massacré plus de monstres qu’il ne pouvait en compter jusque-là. Même les boss les plus redoutables ne pouvaient le tuer, même après des heures d’affrontement.

Il n’y avait pas meilleur paladin que lui, du moins telle était sa fierté, et pourtant… Il avait été vaincu par un fermier, et en 10 minutes seulement !

« C’est absolument ridicule ! »

Damien était abasourdi et ne parvenait pas à comprendre la situation. Étonnamment, un autre fermier l’approcha alors. C’était Kraugel, qui dissimulait son identité.

« Je veux me battre également. »

« … Bordel ! D’accord ! Battons-nous ! Allons-y ! Putain, ces fermiers en redemandent ! »

Le paladin extrêmement agité, et fut forcé par la situation d’accepter le combat face à Kraugel ? Le résultat ? Il fut vaincu une fois de plus. Heureusement (?), il résista 20 minutes cette fois, mais c’était un maigre réconfort.

« Je n’arrive pas y croire ! »

C’était la seconde fois qu’il perdait contre un fermier. Damien était frustré car il en était venu à croire qu’il était le protagoniste de l’histoire, comme dans ses romans préférés, mais il n’était en fait qu’un second couteau… Piaro lui fit alors une suggestion.

« En fait… Le Duc Grid est actuellement absent. Il ne reviendra pas avant trois semaines, alors pourquoi ne pas accomplir cette tâche ensemble ? »

Ensemble ?

Hein ?

Le paladin ne comprenait pas de quoi il parlait, aussi le vieux chevalier désigna le champ de blé du doigt.

« Travaillez dans les champs le matin, et entraînez-vous l’après-midi.

« … ? »

Que racontait-il ? Ce fermier était bel et bien cinglé. Naturellement, Damien allait refuser, et c’est alors qu’une fenêtre de proposition de quête apparut sous ses yeux. Ce n’était pas une bête quête, mais une de ces fameuses quêtes secrètes.

 

[Entraînement amusant et agréable !]
[★Quête Secrète★]
[Vivez à Reidan avec le fermier Piaro. Vous pourrez grandement vous améliorer si vous le rejoignez.]
[Conditions de réussite : Vivez avec Piaro pendant trois semaines. Vous devez suivre scrupuleusement son emploi du temps.] 
[Récompenses : +30 Force, +60 Endurance. Votre maîtrise avancée de l’épée augmentera de 2 niveaux. Vous obtiendrez la capacité ‘Agriculture’.]

« Heok. »

Il fallait au moins trois mois d’entraînement pour augmenter d’un niveau sa maîtrise avancée de l’épée, si tant est que vous chassiez sans jamais vous reposer. Et là, il pouvait gagner 2 niveaux en seulement trois semaines ? Ses stats augmenteraient même de 90 points, ce qui équivalait à gagner neuf niveaux.

Et il y a la capacité agriculture… Non, ça c’est complètement inutile.

Quoi qu’il en soit, cette quête était trop alléchante pour être refusée. Son nom était peut-être douteux, mais c’était une bonne affaire. Le fermier fou ne racontait pas de balivernes. Au final, Damien accepta son offre.

Une semaine s’était écoulée depuis, et le paladin était devenu plus fort. Il n’avait pas encore terminé la quête, aussi ses stats et le niveau de sa maîtrise n’avaient pas augmenté, mais il contrôlait bien mieux ses déplacements et son arme après s’être entraîné contre les deux fermiers (Piaro et le fermier sans nom).

Il pouvait désormais tenir 15 minutes contre Piaro.

Je devrais m’en réjoui, mais…

Damien était confus car il ignorait qui était réellement Piaro. Il craignait aussi d’oublier le but de sa présence, mais rien se servait de se faire du mouron en attendant que Grid ne rentre. Ainsi, il se débarrassa de toute pensée superflue et travailla dur, portant 10 sacs de blé sur ses épaules.

« Oh ? »

Bien au-delà des champs de blé, un groupe de personnes semblait s’approchait. Le paladin pencha sa tête sur le côté.

« Qui sont-ils ? »

Reidan n’avait eu aucun visiteur durant la dernière semaine. C’était une ville complètement isolée de tout, alors que venait faire cette bande de plusieurs centaines de personnes ?

« Des invités très désirables sont arrivés. » Ria Piaro.

Son enthousiasme mettait Damien mal à l’aise.

 

***

 

À l’Oasis de la Balance

Cette oasis était le point de rendez-vous des sept guildes.

« Ils n’ont aucune notion du temps. »

Les six guildes -vu que la Guilde Géante ne participait pas à l’assaut- étaient censées se réunir à cet endroit il y a dix minutes de ça, mais les guildes de la Fleur de Glace, Yak et Zéraph n’étaient pas encore arrivées.

Seuron, le maître de la Guilde Dorée, se plaignit : « Hé Zibal, combien de temps allons-nous encore perdre ? Crois-tu que nous n’ayons que ça à faire ? »

La Guilde Dorée était la plus grande guilde après celle du Serpent et la Guilde Géante. Leur amour-propre avait grimpé en flèche récemment, car leur maître de guilde avait obtenu une classe secrète de rang unique. Il était 70e au Classement Global durant la Compétition Internationale, et était à présent classé 23e.

Leur futur s’annonçait glorieux. On estimait que les capacités offensives de la classe de Seuron, ‘Prédateur d’Âmes’, était bien supérieures à celles du Successeur de Pagma.

« Attendons dix minutes encore, nous ne devrions pas agir de notre propre chef. »

Le maître de la guilde Hadès, Hao, voyait également sa patience se réduire comme peau de chagrin. Il était 16e au Classement Global, et un de ceux que Yura disait ne pouvoir vaincre. Zibal n’avait pas envie de se brouiller avec lui.

Reidan est vide, de toute façon.

En fait, la Guilde du Serpent seule suffisait à décimer Reidan, mais Zibal avait demandé l’assistance des six autres guildes afin de développer des rapports amicaux. Il ciblait tout particulièrement la Guilde Géante, la Guilde Dorée et la guilde Hadès, avec qui il souhaitait établir une alliance. Du moins pour le moment.

« Bon, allons détruire et piller Reidan. »

La Guilde du Serpent avait 275 membres, la Guilde Dorée 211 et Hadès 70.

Ils marchèrent donc vers la ville sans hésitation. Ils n’avaient même pas besoin de plan face aux troupes de Reidan ; ce n’était qu’une armée de PNJs.

Zibal observa les vastes champs de blé avec dérision.

« Grid n’a aucun talent pour ce qui est de la gestion du territoire. Pourquoi faire d’une aussi grande ville une cité agricole… »

Il tourna son regard vers le meilleur magicien de sa guilde.

« Bien, et si nous réduisions ces champs en cendres ? »

« Laissez-moi m’en charger. »

Le magicien du nom de Big Boy s’apprêtait à invoquer ses flammes, quand soudain…

« Qui êtes-vous ? »

« … ? »

Quatre fermiers apparurent, avec des outils agricoles en main. L’un d’entre eux, coiffé d’un chapeau de paille, avança vers eux. « Vous dégoulinez d’intention meurtrière. Êtes-vous des ennemis de Reidan ? »

« Puhahahat ! » S’esclaffa Zibal. Un fermier osait demander l’intention de cette grande armée avec une telle confiance… « Vous êtes comme votre maître, hein ? Même les fermiers du coin sont stupides. »

Il rit un moment avant d’afficher une expression glaciale.

« Tue-les. » Ordonna-t-il.

C’était aussi facile que de voler la sucette d’un bébé. Pour Big Boy, ces fermiers n’étaient pas plus dangereux que des mouches. Il lança son sort vers le fermier.

[Tsunami de Flammes]

Afin de brûler tous les champs d’un coup, il lança un sort de zone d’envergure de rang A vers les 4 fermiers. Le tsunami de flammes fit monter la température du coin rapidement ; les fermiers allaient finir en cendres…

« Eh ? Eeeeeeeh ? »

Big Boy était stupéfait, et il n’était pas le seul. Toute l’armée l’était. Le fermier avait brandi sa houe, et les flammes féroces disparurent comme si elles n’avaient jamais été là.

« C’est quoi ce délire ? »

Les membres des trois guildes ne parvinrent pas à en croire leurs yeux. Piaro jeta son chapeau de paille et éclata de rire. « Bienvenue à Reidan ! »

« Préparez-vous à vous battre !Heok ? »

Zibal avait réalisé que quelque chose clochait, et il donna rapidement un ordre… Mais trop tard. Piaro s’était déjà approché de lui.

« Destiné à Mourir. »

Kwarurung !

On entendit un coup de tonnerre gronder lorsque la houe bougea.

Puk !

Le bout acéré de la houe se planta dans le front de Zibal.

[Vous avez subi des dégâts fatals !]
[Vous êtes mort.]

« ??? »

Le n°2 au classement mourut en un coup. Plus de 550 personnes n’en crurent pas leurs yeux, tandis que Kraugel et Damien en furent stupéfaits.

« Une technique de mort instantanée… ! »

C’était complètement pété. Piaro était plus puissant qu’ils ne le pensaient.

Mais qui est-il, à la fin ?

Alors que Kraugel et Damien étaient dubitatifs, les membres des trois guildes nageaient dans la confusion.

« Q-qui êtes-vous ? »

C’était étrange que de voir des centaines de joueurs s’éloigner d’un fermier.

« Je suis un fermier de Reidan. » Se présenta Piaro.

Ce n’était pas un mensonge, il n’était réellement plus qu’un fermier. En fait, il recevait même un salaire mensuel de 73 pièces d’argent, versé par l’administrateur Lapin. Il trouvait ça amusant que d’économiser son argent.

Par comparaison, Lapin gagnait 5,300 pièces d’or par mois.

 

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 249
OG Chapitre 251

Related Posts

6 thoughts on “OG Chapitre 250

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com