OG Chapitre 250
OG Chapitre 252

Les maux de bide ne m’empêcheront pas de poster, que cela soit dit ! LE WAZ MEURT MAIS NE SE REND PAS !

Bon, oublions ces problèmes réglables à coups de smecta (beurk), et voyons comment l’union de trois guildes se débrouillent face à quelques pécors…

Kaamelott: Resistance :: La Révolte de Guethenoc

Bonne lecture à tous 😀

 

 

Chapitre 251

 

« Je suis un fermier de Reidan. » Se présenta Piaro.

MON CUL, OUI !

Les membres des trois guildes crurent qu’il se payait leur tête, mais ils le craignaient plus qu’ils n’étaient furieux. Et puis, de la part du monstre qui avait tué Zibal, ce n’était vraiment pas convaincant ; quel genre d’idiot allait le croire ?

La Guilde du Serpent voulait venger la mort de leur maître, mais ils étaient incapables de bouger tant leurs jambes tremblaient à la vue de la houe couverte de sang.

Il est plus fort qu’un boss ! Que cette houe me touche et je mourrais !

La pénalité infligée à la mort était effroyable : non seulement on perdait de l’expérience, mais il y avait également une chance de perdre des objets ! Et malgré ça, ils devaient s’attaquer à un monstre pareil… ?

« Qu’attendez-vous ? Votre adversaire est l’ennemi de notre maître de guilde ! Vengez-le, dussiez-vous vous sacrifier ! » S’écrièrent les cadres de la guilde à l’attention des membres, qui étaient accablés par la puissance de Piaro.

Que ces guildeux reculent de peur, et ils perdraient tout leur prestige ! Ils deviendraient alors la risée de Satisfy et tôt ou tard, ils seraient forcés de dissoudre la guilde. Ils en étaient parfaitement conscients, aussi ravalèrent-ils leur terreur et assaillirent-ils le pseudo fermier.

Bordel… Soit ! Je préfère mourir que de mener la guilde à sa perte !

Je le tuerai, dussé-je en mourir !

Leur détermination venait des avantages astronomiques dont ils bénéficiaient en étant membres de la guilde.

Piaro sourit en les voyant charger.

Combien de champs de bataille ai-je traversé ?

Lorsqu’il faisait partie des Chevaliers Rouges, sa vie n’était que guerre et les champs de bataille son foyer. Il se remémorait avec joie des fois où ses collègues et lui étaient encerclés par des centaines d’ennemis. Il bouillait d’excitation.

« C’est si palpitant. »

C’était différent d’un combat d’entraînement ; cette fois, il n’avait pas besoin de retenir ses coups. C’était l’occasion d’employer les techniques de l’Escrime Suprême qu’il avait développé en travaillant dans les champs et en s’entraînant avec des gens forts des mois durant.

Il se déchaîna sans retenue.

Puok !

« Keok. »

Il perça le cœur d’un membre de la Guilde du Serpent de sa houe, qu’il maîtrisait après des mois d’utilisation. Il fonça vers d’autres adversaires et arriva devant eux avant qu’ils ne le réalisent.

« Choppez ce fumier ! » Les guildeux du Serpent étaient scandalisés de voir leurs collègues, après leur maître, être tués par des outils agricoles. Leur rage surpassait désormais leur terreur, et c’était ce que voulait Piaro.

Il rengaina sa houe et se servit du 5e style de l’Escrime Suprême. Des vagues lumineuses formèrent un carré qui tourbillonna autour de ses ennemis. C’était une technique longue portée qui n’était ni blocable, ni évitable. Des fontaines de sang fleurirent de tout côté mais, chose incroyable, Piaro au centre resta immaculé.

Ce dernier se tourna alors vers Asuka, la berserker qui avait auparavant mis Grid en difficulté. Le fermier pouvait jauger sa force d’un regard.

« Comment oses-tu t’attaquer à la Jeune Demoiselle ! » Beugla Nounours Noir en invoquant 5 ours afin de bloquer la course folle de Piaro. Leurs capes rouges claquèrent joliment au vent tandis qu’ils tentèrent d’intercepter le vieil homme avec leurs arts martiaux.

Kuwaaah !

Ils étaient aussi rapides que puissants, et il était habituellement difficile de trouver une faille dans leur formation. Ils pouvaient même affronter contre une classe ayant faite sa 3e évolution. Malheureusement pour eux, ils étaient tombés sur plus fort qu’eux.

[Ours Cola 1 a disparu.]
[Ours Cola 3 a disparu.]

« Heok. »

Après avoir bloqué leurs attaques de sa houe, le fermier contre-attaqua avec sa houe et après plusieurs contres, ils tombèrent sous ses coups sans rien pouvoir faire. Face à cet homme, ils n’étaient pas des ours, mais de petits chiots.

Il…Il est d’un tout autre niveau. Réalisa Nounours Noir.

Les cadres de la Guilde du Serpent s’arrachaient les cheveux.

Où est ce que Grid a trouvé un monstre pareil ?

Les PNJs nommés étaient difficiles à rencontrer, et ils exerçaient une influence énorme sur le monde de Satisfy. Dans l’absolu, il était impossible pour un joueur d’en avoir un à son service… Cela étant, Grid avait réussi à en avoir un, et un fermier qui plus est.

C’était un tel exploit que les cadres du Serpent ne pouvaient même pas le jalouser. Réussir un coup pareil était si impressionnant qu’ils ne pouvaient que respecter le forgeron.

Puk ! Puk ! Puk !

Piaro détruisit complètement les ours de Nounours Noir, puis il le frappa aussitôt de sa houe.

[Vous avez subi 7,350 points de dégâts.]
[Vous avez subi 7,350 points de dégâts.]
[Vous avez subi 7,350 points de dégâts.]

« Heeok ? »

Ces dégâts fixes ignorant la défense étaient la preuve qu’il utilisait son Qi.

Au final, il ne parvint pas à lire la trajectoire de la houe et finit par succomber.

[Vous êtes mort.]

Nounours Noir rendit l’âme. Le n°1 des utilisateurs de familiers était mort à cause d’une houe, mais il n’en éprouvait aucune honte. Après tout, cette houe n’avait-elle pas tué le n°2 au Classement Global ? C’était un coup de chance, car la rumeur parlerait de Zibal et de sa mort provoquée par une houe, et non pas de lui…

Tout le monde regarda sa mort avec stupéfaction.

Certes, Zibal avait été tué par la houe également, mais tout ce petit monde s’imaginait que c’était dû à la technique de mort instantanée. Cependant, le trépas de Nounours Noir prouvait que ça n’était pas le problème. La puissance d’attaque de base de Piaro était trop élevée. C’était comme une version améliorée de l’Aura de Maître de Hurent ; qui pouvait l’endurer ?

Alors que les assaillants restaient figés comme des statues de pierre, Asuka brûlait d’une détermination farouche. Elle était une berserker, une classe que le danger renforçait et qui changeait passivement la peur en plaisir tout en maximisant ses tendances agressives.

« Je vais me venger de l’humiliation que m’a infligé Grid en tuant son subordonné ! » Proclama-t-elle en se saisissant de son objet légendaire, ‘la Faucille d’Ainas’.

« C’est ça, soyez forte. » L’encouragea Piaro.

Il n’était pas le subordonné du Duc, mais peu importe.

Chwaruruk !

Asuka lança sa faucille aussi fort que possible vers le fermier, le chaîne de l’arme tintant derrière elle. Elle fit ensuite plonger la lame à la vitesse de l’éclair.

« Oh, pas mal du tout. » Admira Piaro tout en se protégeant de sa houe.

Il a mordu à l’hameçon !

La jeune femme sourit de satisfaction et tira sur la chaine d’un coup sec afin d’attirer la houe vers elle.

« C’est une bonne technique, et vous avez de la force à revendre. » La félicita le fermier.

Asuka changea d’arme en faveur de l’épée à deux mains d’Euprates, donc la puissance était remarquable. Grâce à l’argent de son père, elle possédait plusieurs armes légendaires.

« Crève ! »

L’épée d’Euprates tordit l’air environnant sous l’effet de la technique ultime des berserkers ayant réalisé leur troisième évolution, Furie de la Folie.

L’expression du fermier passa de l’excitation à une certaine froideur. « Vos techniques à l’épée à deux mains manquent de maîtrise, surtout comparé au Duc Grid. »

Asuka était la n°2 de sa guilde, et la 31e au Classement Global ; elle était en gros aussi forte que les membres de Surstuffé. Cependant, elle n’arrivait pas à la cheville de Piaro malgré tous ses efforts. Le 4e style de l’Escrime Suprême neutralisa complètement Furie de la Folie, puis il enchaîna avec le 1er style.

Peeng !

Des craquelures apparurent à la surface de l’épée à deux mains, et la houe frappa Asuka.

[Vous avez subi des dégâts fatals.]

« Kyaaa ! »

La défense des berserkers était faible, et Asuka avait investi tous ses points en agilité et en force, sans rien mettre en endurance. Mais tout de même, une seule technique avait descendu ses points de vie de deux tiers ?! La jeune femme s’effondra, incapable de résister à une telle puissance destructrice. Cependant, elle se releva rapidement. Plus un berserker était blessé, et plus ses capacités offensives augmentaient en proportion.

« C’est maintenant que le vrai combat commence ! »

Asuka changea d’arme, passa à la ‘Lance de la Mort Héroïque’ et la mania avec une dextérité remarquable. Piaro fut néanmoins de nouveau déçu.

« Votre maîtrise de la lance ne vaut pas le coup d’œil face à celle du Vicomte Pon. »

Chaaeng !

Il bloqua la lance grossière de sa binette, puis il frappa de sa houe. Asuka n’en crut pas ses yeux.

Puk !

« Ahat ! » S’écria-t-elle en se faisant frapper au front. Après deux coups de houe, sa vie était désormais au plus bas. C’était vraiment absurde. Elle serra les dents, brandit à nouveau sa faucille et fonça droit vers le fermier avec ses capacités physiques renforcées. Cependant, sa piètre maîtrise de ses armes ne pouvait en rien menacer Piaro. Elle tenta, en dernier recours, de lui infliger des dégâts en se sacrifiant, mais ce fut en vain.

La binette et la houe plongèrent la jeune femme dans le désespoir et l’achevèrent. Ce fut le moment où les rumeurs embarrassantes à base de ‘mort à cause d’une houe’ se répandirent…

On ne peut pas le vaincre. Réalisa le chef d’état-major de la Guilde du Serpent, Box.

Piaro était une existence inégalable. Ses capacités offensives parfaites, combinées à ses stats élevées, faisait de lui un mur infranchissable par le niveau actuel des joueurs. Box était même prêt à parier que Kraugel, le n°1 au Classement Global, serait également incapable de le blesser.

Il faudrait que nous soyons au moins de niveau 360 pour rivaliser avec lui. Dans ce cas…

Il oublia toute idée de tuer Piaro et cria à l’attention de Seuron et de Hao : « Nous allons le retenir ! Profitez-en pour détruire Reidan ! »

De fait, ils ne pouvaient pas repartir sur ces échecs cuisants. Leur but initial était de réduire Reidan en cendres pour retarder l’expansion de Grid. Pour ça, Box était prêt à tout sacrifier.

Son jugement fit ricaner Hao et Seuron. « C’est une bonne décision ! »

Honnêtement, ils n’avaient aucune envie d’affronter ce PNJ du nom de Piaro ; ils étaient même prêts à battre en retraite. Fort heureusement, ils n’avaient pas à en arriver là grâce à la décision de la Guilde du Serpent, qui allait retenir ce fermier pendant qu’ils agissaient.

Qu’importe si trois fermiers leurs bloquaient le passage ! Les PNJs nommés ne couraient pas les rues ! Ces trois-là étaient clairement plus faibles que Piaro. Ils étaient peut-être même des fermiers ordinaires.

Seuron le Prédateur d’Âmes ouvrit les hostilités. Il avait déjà récupéré les âmes des membres de la Guilde du Serpent qui avaient perdu la vie, et il lança trois lances d’âmes qu’il avait invoqué.

« Foutez le camp. »

Cette technique unique, Lances d’Âmes, était un sort capable d’infliger un coup mortel que même les joueurs haut classés avaient du mal à gérer, alors de simples fermiers…

Cependant.

Peeng !

Un fermier mordant dans une patate lança un sort et détruisit une lance.

« Quoi ?! »

Seuron et les 211 membres de la Guilde Dorée écarquillèrent les yeux, mais ça n’était pas fini. Un autre fermier sortit un bouclier et bloqua doucement les deux autres lances.

« Q-qui sont ces types ?! »

Seuron devait trouver une faille, aussi visa-t-il le seul fermier qui n’avait pas bougé.

« Ce type doit être un fermier ordinaire ! Passez de son côté ! »

« À vos ordres ! » Répondirent vigoureusement ses guildeux.

Kraugel, le fermier qu’ils visaient, leur fit face en riant.

 

 

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 250
OG Chapitre 252

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 251

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com