OG Chapitre 255
OG Chapitre 257

Bonsoir tout le monde !

Désolé pour le retard, j’étais bien occupé aujourd’hui, et j’ai découvert que la vieillesse était un naufrage.

Je ne peux plus manger un fromage entier sans en payer le prix fort le lendemain :'( (est-ce que ça m’empêchera d’en manger ? NON !)

Bonne lecture à tous et à demain pour la suite =)

 

 

Chapitre 256

 

Chambre des invités de marque du château seigneurial

Damien, assis face aux membres de Surstuffés, raconta comment il avait rencontré Grid et les raisons de sa venue à Reidan. Il raconta son récit en détails, car il n’avait rien à leur cacher.

Les guildeux l’écoutèrent silencieusement, et Vantner finit même par pleurer.

« Vous luttez pour sauver votre bien-aimée… ! C’est si beau, snif ! »

Voir un gros chauve pleurer n’était pas agréable et Pon n’aurait pas raté l’occasion de le taquiner s’il avait été présent. Malheureusement pour lui, il était en mission avec Regas, et ça faisait d’ailleurs déjà deux jours qu’ils avaient disparu. Leurs collègues estimaient qu’ils avaient découvert un donjon instancié, qui les coupait du monde extérieur.

Lauel ignora le nez coulant du chauve et demanda au paladin :

« Je comprends que vous deviez rencontrer Grid pour sauver les Filles de Rebecca, mais pourquoi travailliez-vous dans les champs ? Un homme tel que vous aurait été très bien traité eussiez-vous rendu visite à l’administrateur, qui nous aurait alors rapidement contacté. »

Il existait des douzaines de religions, petites ou grandes, au sein de Satisfy, mais aucune n’égalait l’Église de Rebecca. On estimait le nombre de ses fidèles à plus de 80 millions. Damien était candidat à la papauté et par conséquent, il était reçu en grande pompe partout où il allait. Pourquoi jouait-il les fermiers, dans ce cas ?

« Eh bien… »

Damien eut la nausée sous les regards confus des membres de Surstuffé.

Pourquoi n’avait-il pas rencontré l’administrateur local ? À cause de Piaro. Cela dit, il était trop embarrassé pour le leur avouer. De plus, il avait oublié tout reproche qu’il aurait pu avoir à son égard en recevant sa quête secrète. En fait, ils étaient même amis à présent.

Il cacha donc la vérité. « En fait, j’ai toujours aimé travailler la terre. »

« Oh, d’accord. »

Il existait toutes sortes de loisirs, après tout, et comme il n’avait aucune raison de mentir, les guildeux n’avaient aucune raison de remettre en cause ses dires.

Et de fait, ils ignoraient tout des exactions commises par Piaro hors des murailles de la ville, et aucun d’entre eux n’aurait pensé qu’il puisse s’attaquer aux passants et fasse d’eux des fermiers. Damien avait d’ailleurs pitié de ses prochaines victimes…

« Et qui était la personne avec vous ? »

« Un étranger dont je ne connais pas non plus l’identité. Il n’a jamais enlevé son chapeau. »

« Je vois… »

Peut-être devrais-je le faire observer par les ‘yeux de surveillance’.

Lauel ne s’en méfiait pas plus que ça, car Piaro se débarrassait de tous ceux qui voulaient causer du tort à Reidan. Il lui faisait confiance, aussi se concentra-t-il uniquement sur Damien.

Si Grid devenait le bienfaiteur du Pape…

Reidan et l’Église de Rebecca ne manqueraient pas de se rapprocher et d’échanger diplomatiquement et commercialement. Recevraient-ils l’autorisation de construire un temple de Rebecca en ville qu’ils parviendraient non seulement à avoir des prêtres, mais en plus tous les habitants recevraient un buff ! Ce qui ne manquerait pas d’attirer de nouveaux résidents…

Lauel serra la main sale du paladin.

« Damien, la guilde Surstuffé vous soutiendra par tous les moyens possibles. Je vous aiderai à gagner l’élection papale, ainsi qu’à convaincre Grid de sauver les Filles de Rebecca. N’hésitez pas à venir me trouver si vous avez besoin de quoi que ce soit. »

Cet homme était un cadeau tombé du ciel qu’il ne fallait pas rater. Lauel lui sourit aussi gentiment que possible, du même sourire que les bénévoles d’organisations humanitaires qu’on croise en centre-ville. Damien, qui ne le connaissait pas plus que ça, fut véritablement enthousiasmé par son soutien.

« Vous êtes si bon… ! Merci ! Merci beaucoup ! Je vous donnerai un édredon à l’image de ma superbe Isabelle-chan en remerciement ! »

« Huhuhu… Je suis heureux de pouvoir vous aider. L’alter-ego que j’ai scellé par le passé en danse de joie. »

Qu’est-ce qu’ils racontent ?

Aucune idée…

Les guildeux n’arrivèrent pas à comprendre leur conversation, qui était vraiment difficile à interpréter.

 

***

 

Lapin savait de quoi Piaro était capable, et ce avant même que les membres de Surstuffé apprennent son identité. Ce n’était rien de compliqué pour un homme aussi perspicace que lui et s’il l’avait laissé travailler dans les champs, c’était pour une seule et unique raison.

Pour préserver les finances de la ville. Lui aurait-il donné un poste à la hauteur de ses capacités qu’il aurait dû lui verser un salaire considérable, ce qui aurait pesé sur les finances de Reidan. Voilà la raison qui le poussa à laisser Piaro devenir un fermier.

C’est ainsi que Lapin obtint le meilleur résultat avec le moins de frais possible. Les champs de blé étaient le domaine d’un fermier, donc Piaro recevait un salaire de 73 pièces d’argent pour défendre ses champs de tout ennemi envahissant son territoire.

Sa décision produisit des résultats surpassant toutes ses attentes, c’était vraiment incroyable… Et tout aussi frustrant.

Je dois le récompenser à la hauteur de sa performance…

Si Lapin devait convertir pécuniairement les exploits de Piaro, cela représenterait plusieurs centaines de millions de pièces d’or, que Reidan ne possédait évidemment pas.

Je dois quand-même lui donner quelque chose…

C’était au seigneur local d’accorder une récompense, pas à l’administrateur. Cependant, Grid était momentanément absent, il n’y avait personne pour compenser proprement le fermier.

Dans ce cas…

Lapin fit preuve de toute la sincérité dont il était capable dans les limites fixées par l’autorité qui lui était accordée.

[Je, soussigné l’Administrateur Lapin, nomme le fermier Piaro gérant des champs de blés.]

Le salaire de Piaro monta alors à 2 pièces d’or et 30 d’argent, soit plus du triple de son précédent salaire. C’était aussi tout ce que la conscience de Lapin lui permettait d’offrir.

 

***

 

[Un des 10 grands magiciens du continent se bat pour le Duc Grid !]

Ce titre provocateur fit le buzz sur internet, tout comme son contenu montrant que les guildes Yak et Zéraph s’étaient faites massacrer par le Comte Ashur après avoir tenté, au nom de l’alliance des sept guildes (la guilde Géante exceptée), d’envahir Reidan.

Les recherches en temps réel furent envahies par des requêtes de type ‘Grid,’ ‘Comte Ashur,’ ‘10 grands magiciens du continent,’ ‘sept guildes,’ ‘invasion de Reidan’ et ainsi de suite. Toutes ces recherches ensevelirent l’annonce d’un nouveau fermier légendaire.

Bunny Bunny, l’auteur de l’article à la source du buzz, toucha le jackpot.

Le contenu de son live attira pas moins de 300,000 spectateurs et en comptant ceux qui regardèrent la vod, il atteignit les 600,000 en un jour. Non seulement le streameur en tira une énorme somme, mais il regagna également sa réputation.

Le meilleur streameur du monde parvint avec succès à retrouver sa gloire passée.

Grid est fantastique à avoir fait du Comte Ashur son subordonné ! *tremble*

-Mais le Comte Ashur n’est pas le plus grand magicien du Royaume Éternel ? Woah, vraiment… ? Il est réellement notre Dieu Grid.

-Je vis aux États-Unis et Grid apparait tous les jours à la télé lololol. Je crois qu’il n’y a pas une seule personne dans le pays qui ne le connaisse pas. Mdrmdrmdr

-Je vais à l’école au Japon et après la Compétition Internationale, tous mes amis japonais m’ont demandé de leur parler de Grid. Je suis fier d’être coréen grâce à Monsieur Grid. 😊

-Mais qu’en est-il des quatre autres guildes qui voulaient envahir Reidan ?

L’ami du cousin de la femme d’un ami est membre de la Guilde Dorée et d’après lui, elles ont été pulvérisées par les fermiers de Reidan.

Soupir… Ahlala. On trouve des écrivains en fantasy partout de nos jours. Si tu veux écrire un LN, tu pourrais au moins faire en sorte qu’elle ait du sens.

Les internautes coréens étaient particulièrement excités. Chaque fois que Grid attirait l’attention du monde entier, ils brûlaient de fierté patriotique.

Cela étant, le forgeron ignorait tout de l’invasion de Reidan. Ses collègues ne lui avaient rien dit de crainte de le déranger dans sa quête et grâce à eux, il put pleinement se concentrer dessus.

 

***

Titan, capitale de l’Empire Saharan

Grid arriva devant le manoir d’Asmophel après un voyage de trois semaines. Il ouvrit alors sa feuille de personnage.

 

Nom : Grid  Niveau : 291

Classe : Descendant de Pagma

Force : 2,770(+140)   Endurance : 1,246(+120)
Agilité : 1,626(+110)   Intelligence : 711(+310)
Dextérité : 1,634(+660)   Persistance : 958(+110)
Sang-Froid : 658(+110)   Indomptable : 913(+220)  
Dignité : 1,566(+110)   Perspicacité : 1,406(+110)
Courage : 602(+110)   Puissance magique démoniaque : 31

Ces stats étaient absolument démentielles. Elles grandissaient bien moins vites que par le passé à cause de la pénalité due à la production du 5e objet légendaire, mais il n’était pas déçu pour autant.

Il continuait de progresser en forgeant des objets, et les titres qu’il avait obtenu après tant d’épreuves augmentaient également significativement ses stats. Il avait les objets, les sorts et maintenant le contrôle qui lui permettaient à présent d’affirmer avec assurance, ‘Je suis le meilleur’.

Il avait atteint ce niveau après 28 ans d’existence. Il débordait d’assurance et de motivation.

« Asmophel. » L’homme qui avait piégé Piaro. « C’est maintenant à toi de perdre. »

Il enfila le sweat à capuche blanc, et son cache-œil du Boucher se mit à luire d’une lueur rouge.

 

***

 

Asmophel était un homme noble et sincère. Il était l’ainé du Comte Pedro, un des trois confidents de l’empereur, et il remplissait loyalement son devoir malgré la pression de ses responsabilités. Il ne négligeait jamais l’entraînement, comme le voulaient les lois familiales, et sa dévotion à l’épée lui permit de rejoindre tôt les Chevaliers Rouges et d’accroître sa réputation.

Malgré tout, sa position était fragile. Il réalisait quasi-quotidiennement de nouveaux exploits, étendait son réseau et était loué comme étant l’un des piliers de l’empire, aux côtés de son meilleur ami, Piaro. Mais il perdit tout au moment où il fut piégé par l’Impératrice Marie.

Il poignarda ses amis et collègues droit au cœur. Chaque jour était un nouveau cauchemar.

« Maudite putain ! »

Ku tang tang tang !

Amosphel renversa la table couverte de bouteilles d’alcool.

Il s’était plongé dans la boisson pour oublier cette maudite bonne femme, mais en vain. Sa beauté intense ne pouvait pas disparaître de son esprit.

« Piaro… ! Mon ami ! »

Il était désolé. Vraiment. Il l’avait déjà hurlé à plein poumons des centaines de fois, mais il savait parfaitement que ses excuses n’atteindraient jamais son ami. Et ça lui faisait d’autant plus mal.

« Que se passe-t-il ? »

Des chevaliers vêtus d’armures rouge accoururent, alertés par le bruit. Ils étaient au service de Marie et surveillaient Asmophel sous le prétexte de le protéger. C’était à cause d’eux qu’il était enfermé dans ce manoir depuis des années.

« Maudits chiens… »

Il ne cacha nullement sa haine et sa fureur, et il chercha alentour une arme pour les occire. En vain, évidemment. Les chevaliers échangèrent à voix basse avant de faire venir un magicien. C’était un magicien noir, à la vue duquel Asmophel trembla.

« A-arrêtez ! »

Il tenta de résister, mais c’était futile. Il avait subi une grave blessure des mains de Piaro, et son corps comme son esprit avaient été compromis par l’alcool et la magie noire des années durant, rendant sa volonté faible.

Teong !

Un puissant sort de lavage de cerveau fut utilisé, et le visage enragé et craintif du guerrier devint inexpressif.

« Qui est Piaro ? »

« Un traître envers l’empire et mon ennemi. »

Les yeux d’Asmophel se brouillèrent de larmes tandis qu’il répondit à la question sans hésitation. C’était les restes de ses remords survivants au lavage de cerveau.

 

 

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 255
OG Chapitre 257

Related Posts

5 thoughts on “OG Chapitre 256

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com