OG Chapitre 33

OG Chapitre 32
OG Chapitre 34 [Bonus]

Yop, voici le premier chap’ régulier de la semaine ! Désolé de ne pas avoir sorti de bonus hier soir, j’ai eu un week‐end éreintant =_= Un BTTH bonus sortira ce soir !
Bonne lecture !

 

 

Chapitre 33

 

Il est temps de faire cette quête.

C’était la toute première fois que Huroi recevait une quête cachée depuis qu’il avait commencé à jouer à Satisfy, il y a près d’un an de ça. Il avait beau y avoir joué depuis le lancement, il n’avait jamais eu une telle chance.

Justice Inébranlable’ n’existait pas encore alors il ne pouvait pas mesurer son efficacité. Par contre, j’ai entendu parler de la statistique de courage, et la rumeur dit qu’à chaque fois qu’elle augmente de dix points, l’attaque et la défense augmentent de façon permanente.

Huroi trembla.

Je peux devenir plus fort grâce à cette stat si je réussis la quête et obtiens le titre d’Apôtre de la Justice. Je pourrais alors devenir un joueur classé…

Huroi était alors niveau 127. Il avait un très haut niveau comparé à la majorité des joueurs, et était considéré comme tel partout où il allait. Cela étant, son niveau n’était pas si élevé que ça si on considérait qu’il jouait depuis le lancement du jeu.

Il n’était que niveau 127 bien qu’il passe 18 heures à jouer chaque jour, et tout ça à cause de sa classe qui n’était ni offensive ni centrée sur l’artisanat. Il était un ’orateur’.

L’arme d’un orateur était ses paroles !

Les combattants comme les artisanats pouvaient monter en niveau avec une relative facilité, que ça soit en chassant ou en produisant des objets. Cependant, un orateur ne se battait qu’avec des mots, donc il avait une faible puissance offensive et ne pouvait pas produire d’objets.

Huroi était parvenu à atteindre ce niveau parce qu’il recevait toujours des quêtes des PNJs en discutant avec eux. Cependant, cette méthode avait à présent atteint ses limites : plus il était de haut niveau, plus haute était la difficulté de la quête et moins il gagnait d’expérience. Là où les autres chassaient des monstres ou vendaient des objets, lui devait faire des allers‐retours en accomplissant des quêtes qui ne lui faisaient rien gagner.

Du coup, Huroi avait désespérément besoin de gagner de l’expérience en chassant.

Cela étant, les orateurs ne pouvaient utiliser qu’un nombre d’armes très limité. Ils avaient le moins de points de vie parmi toutes les classes, et leurs stats offensives comme leurs sorts étaient médiocres. Il était coincé dans un cycle dont il ne pouvait s’échapper, condamné à avoir du mal à battre un monstre de 15 niveaux de moins que lui.

Un de ses sorts principaux, ’Langue fourchue’, était puissant et diminuait toutes les stats de la cible, mais il n’était pas facile à utiliser dans un combat à mort et évidemment, il y avait des limites à son utilisation.

La faiblesse fatale de ma classe réside en sa puissance offensive déplorable… Je peux la surmonter avec la stat ’courage’.

Et pour l’obtenir, il lui fallait réussir la quête et gagner le titre d’Apôtre de la Justice. Après avoir réaffirmé sa détermination, il arriva devant la porte ouest du village.

Il n’y avait pas grand monde à la porte, car le seigneur de Winston surveillait strictement les habitants et les empêchait de partir. Même à ce moment, aucun résident ne passait la porte, seul des étrangers.

Huroi approcha les gardes et les salua en leur tendant sa carte d’identité. « Merci pour vos efforts. » En tant que voyageur, il pouvait aisément entrer et sortir à sa guise.

Mais étrangement, les gardes ne le laissèrent pas passer… Le jeune homme sentit que le danger le guettait.

La Compagnie Mero serait déjà au courant de ma trahison ?

C’était sérieux : il allait se faire capturer par la compagnie et échouerait sa quête s’il s’attardait davantage.

Il tenta de parler aux soldats afin de les persuader ou de les tromper grâce à son arme, son éloquence.

« Pourquoi m’arrêtez-vous ? Ce doit certainement une erreur !»

.…..”

Mais les gardes gardèrent le silence et ne lui répondirent pas. Ils évitaient ouvertement d’entamer la conversation.

C’est mauvais signe.

Huroi décida de quitter le village sans tarder, mais c’est à ce moment qu’il entendit une voix familière derrière lui.

« Les soldats ne répondront pas quoi que vous leur disiez. Je leur ai dit de ne pas réagir à ce que vous pouviez dire, à moins que je leur en donne le signal. »

Huroi fut si surpris de voir Lapin surgir de nulle part qu’il eut l’impression que son coeur s’arrêtait. C’était un cadre de la Compagnie Mero, et celui qui l’avait engagé pour persuader les habitants de Winston.

Le jeune orateur tenta de cacher sa confusion et le salua. « N’êtes-vous pas Monsieur Lapin ? Ne devriez‐vous pas être occupé à travailler dans votre bureau ?»

« J’ai eu mal au crâne alors je suis sorti prendre l’air. »

« Ha ha, il est important de savoir se détendre. On ne peut pas travailler efficacement sans être en forme. Monsieur Lapin, pourquoi avez‐vous ordonné aux soldats de ne pas me parler ? Essayez‐vous de me priver de la joie de parler aux autres ? Ça m’attriste beaucoup. »

Lapin lui adressa un grand sourire et dit : « Monsieur Huroi, le contrat qui nous lie vous oblige à pousser les habitants de Winston à collaborer avec nous. Auriez‐vous réussi que vous m’auriez naturellement rendu visite, mais vous n’avez rien fait et avez tenté de quitter Winston… Alors je ne sais pas trop quoi en penser. »

Huroi expliqua calmement : « Pour mes mots soient des armes efficaces, je dois pouvoir profiter d’une faille dans le raisonnement de mon adversaire. Je dois attendre le moment pour les persuader ; ce n’est pas un problème qu’on peut résoudre à la va‐vite. J’ai beaucoup entendu parler des paysages autour de Winston, alors je voulais les voir en attendant. Je ne quitte pas Winston, c’est un malentendu. »

Lapin eut l’air surpris et dit : « Ah bon ? J’ai compris vos intentions de travers ?»

Huroi bénéficiait d’un sort passif nommé ’Persuasion’ en tant qu’orateur, ainsi que de la stat ’pouvoir de persuasion’. Le sort avait atteint un très haut niveau et sa stat était également très élevé, aussi pouvait il manipulait les PNJs à sa guise s’il s’en servait bien.

Il était certain d’avoir réussi devant la réponse de lapin. « Oui, c’est un simple malentendu. Du coup, pouvez‐vous ordonner aux soldats de me laisser passer, Monsieur Lapin ?» Cependant, il se trompait : Lapin était un PNJ très intelligent. Il avait gagné beaucoup d’expérience en faisant de la Compagnie Mero une des quatre meilleures compagnies du nord. Il n’avait pas encore un assez haut niveau pour le manipuler.

Lapin eut une expression navrée : « Je croyais que vous aviez une verve remarquable et que vous parviendriez facilement à persuader les habitants, mais à présent vous avez l’air incompétent. J’admets avoir mal jugé vos compétences. »

«… Hein ?»

« La Compagnie Mero a distribué les prospectus à travers le village ce matin, comme prévu, et a laissé de gros doutes dans l’esprit des habitants. Ils hésitaient, ils étaient confus et c’était le parfait moment pour vous d’intervenir et de les éblouir avec vos mots, pour faire pencher leurs coeurs vers la Compagnie Mero. Mais vous n’avez pas su profiter de leur état d’esprit… Ou alors, c’est que vous m’avez trahi. »

« Kuk !»

Lapin le regardait avec des yeux de rapace. Son regard acéré lui infligeait une énorme pression.

Huroi réalisa alors : « Vous avez prévu ma trahison à l’avance, Lapin ? Vous vous attendiez à ce que je tente de m’enfuir en induisant les gardes en erreur, et c’est pour ça que vous leur avez ordonné de ne pas me répondre !»

Lapin secoua la tête. « J’ai rencontré et dirigé de nombreuses personnes dans ma vie, alors je n’ai jamais eu confiance en qui que ce soit de base. Plutôt que de m’attendre à ce que vous me trahissiez, j’ai supposé que ça pouvait arriver et me suis préparé au pire. Bien, venez par ici ; je vais devoir vous enfermer quelque temps. Vous avez rejoint les habitants plutôt que de les persuader et par conséquent, je ne peux pas vous laisser aller rencontrer le Comte Steim. »

Lapin fit un geste à l’attention des soldats, et ceux‐ci coururent vers Huroi.

C’est terminé, je ne peux pas m’enfuir avec mes techniques offensives. Je vais être emprisonné et rater la quête. Non… Je ne peux pas abandonner !

Il n’aurait peut‐être plus jamais la chance d’avoir une quête cachée, il ne pouvait pas laisser cette opportunité lui passer sous le nez.

Pas la peine d’agir imprudemment. Je vais me déconnecter pour éviter le problème immédiat ; j’ai besoin de réfléchir minutieusement pour trouver une façon de résoudre cette crise.

Huroi prit rapidement une décision et tenta de se déconnecter. C’était impossible lorsqu’on se trouvait dans un endroit spécifique à une quête, mais là il était au centre d’un village. Des joueurs observaient d’ailleurs la situation avec curiosité.

Il était dans un endroit public, dont il pensait pouvoir quitter le jeu.

« Déconnexion !»

Il fut stupéfait de voir une fenêtre de notification apparaître.

[Vous ne pouvez pas quitter le jeu ici.]

« Quoi… ?»

« Toute résistance est inutile !» (NdT vous serez assimilés !)

« Urgh !»

Huroi fut capturé et attaché par les soldats.

Lapin commenta cyniquement : « Ah, déconnexion, ce sort mystérieux qui emmènent vos corps immortels Dieu sait où. Ne sais‐tu pas que nous avons le pouvoir de le neutraliser ?»

Les PNJs étaient parfaitement conscients des différences entre les joueurs et eux, et c’était pourquoi Lapin avait l’intention de garder sa proie en vie. Huroi ressusciterait ailleurs s’il venait à mourir, aussi valait‐il mieux l’emprisonner.

Il ordonna aux soldats : « Enfermez‐le dans le donjon du château, et dites au seigneur qu’il faut le surveiller étroitement pendant quelque temps. »

« M‐mais…»

C’était la première quête secrète qu’il avait reçue en une année, et Huroi allait la rater ! Il était au fond du gouffre et, tandis que le désespoir s’empara de lui, une fenêtre de notification clignota sous son nez.

[La quête ’Pour les habitants de Winston (A)’ a été changé en ’Attente (S)’.]

[Attente]
[Difficulté : S]
[Vous n’avez pas pu dénoncer les méfaits du seigneur de Winston et de la Compagnie Mero au Comte Steim comme demandé, après être tombé dans le piège de Lapin. Fort heureusement, il y a encore de l’espoir.]
[Le donjon du château de Winston est réputé pour n’avoir jamais connu d’évasion ! Vous allez devoir survivre dans ce donjon froid, sombre et insalubre jusqu’au bout. Si vous parvenez à supporter la faim et le froid, l’Apôtre de la Justice viendra sûrement à votre secours.]
[Conditions de réussite de la quête : ne vous déconnectez pas pendant cinquante heures réelles.]
[*C’est une quête extrêmement dangereuse. Veuillez l’abandonner si vous êtes une personne âgée ou si vous avez une santé fragile.]
[Voulez‐vous accepter la quête ?]

Mais qu’est ce que c’est que cette quête ?!

La fenêtre d’information étrange crispa Huroi et le plongea dans la confusion.

Je ne dois pas me déconnecter pendant cinquante heures réelles, pas cinquante heures de Satisfy ? C’est quoi cette condition absurde ?

Huroi avait confiance dans sa forme physique dans la vraie vie, et c’était grâce à ça qu’il pouvait jouer pendant 20 heures dans la capsule. Mais ces 20 heures étaient le maximum d’heures successives auquel il pouvait jouer, car le système de sécurité de la capsule n’en permettait pas davantage. Au bout de 20 heures de jeu, les joueurs se faisaient déconnecter de force et ne pouvaient pas rejouer pendant six heures.

En d’autres termes, le groupe S.A qui produisait et vendait les capsules de Satisfy recommandait vivement de ne pas jouer plus de 20 heures par sécurité… Et pourtant, cette quête demandait à ce qu’il reste connecté 50 heures durant ? Et qui plus est, coincé dans un donjon à attendre ?

50 heures irl équivalent à 8 jours et 8 heures dans Satisfy… Est‐ce que j’arriverai à tenir mentalement, enfermé dans une cellule tout ce temps à ne rien faire ?

C’était vraiment une quête dangereuse, une quête qui pourrait le rendre dingue s’il ne se préparait pas mentalement… Mais c’était également une opportunité.

Ma quête cachée était jusque‐là de rang A, et elle est passé à S… Je ne dois pas rater cette occasion, quoi qu’il arrive !

Huroi décida d’accepter la quête, mais il lui fallait d’abord réfléchir à certaines choses. Avait‐il quelque chose de prévu et d’indécommandable ces prochains jours ? Non, rien du tout récemment. Avait‐il de la famille qui s’inquiéterait à son sujet et débrancherait la capsule de force ? Non, il était alors célibataire.

Avait‐il verrouillé la porte d’entrée ? Il allait passer quatre jours à la maison sans sortir, après tout. La porte était bien verrouillée. Quand avait‐il mangé et était‐il allé aux toilettes la dernière fois ? Il y a trois heures. S’il passait la capsule en mode veille, son corps pourrait supporter trois jours de jeûne.

Avait‐il eu des problèmes de santé en restant connecté trop longtemps à la capsule ? Nope, il était en parfaite santé.

Okay, je suis en pleine forme, je vais tenter le coup. Le Groupe S.A a créé cette quête, ils ne laisseront pas un joueur mourir.

Il résolut fermement d’accepter la quête et de ne pas l’abandonner.

[C’est votre dernier avertissement : êtes‐vous sûr de vouloir poursuivre la quête ?]

« Oui. »

[La quête a été acceptée.]

 

[Attente]
[Difficulté : S]
[Vous n’avez pas pu dénoncer les méfaits du seigneur de Winston et de la Compagnie Mero au Comte Steim comme demandé, après être tombé dans le piège de Lapin. Fort heureusement, il y a encore de l’espoir.]
[Le donjon du château de Winston est réputé pour n’avoir jamais connu d’évasion ! Vous allez devoir survivre dans ce donjon froid, sombre et insalubre jusqu’au bout. Si vous parvenez à supporter la faim et le froid, l’Apôtre de la Justice viendra sûrement à votre secours.]
[Conditions de réussite de la quête : ne vous déconnectez pas pendant cinquante heures réelles.]
[*C’est une quête extrêmement dangereuse. Veuillez l’abandonner si vous êtes une personne âgée ou si vous avez une santé fragile.]
[*Une fois la quête acceptée, le système surveillera et supervisera de près vos ondes cérébrales et vos constantes vitales en temps réel. Le système vous déconnectera de force en cas de problème vital.]
[*En cas de déconnexion forcée, le Groupe S.A enverra des cadres et du personnel médical à votre domicile pour anticiper le pire.]
[*Le Groupe S.A enverra des cadres et du personnel médical même si vous parvenez à accomplir cette quête.]
[*Vous devez endurer 200 heures de Satisfy pour réussir cette quête. Dans le pire des cas, il se peut que vous confondiez le jeu et la réalité à force de rester connecté. Veuillez ne pas vous relâcher jusqu’au bout et faites preuve de force d’esprit.]
[Récompense de quête : une seconde classe nommée ’Partenaire de l’Apôtre de la Justice’. Titre : ’Celui qui surmonte les difficultés’.]
[*Partenaire de l’Apôtre de la Justice : la stat’ de ’Courage’ sera dévoilée. Toutes vos stats augmenteront de 20% lorsque vous serez avec l’Apôtre de la Justice. Le sort ’Justice Inébranlable’ sera créé. Le sort ’Sacrifice pour la Justice’ sera créé.]
[Celui qui surmonte les épreuves : la stat’ ’Indomptable’ sera dévoilée. Le sort ’Grande Volonté’ sera créé.]
[Pénalité d’échec : aucune.]

[La capsule va désormais passer en mode veille.]
[Il est impossible de l’éteindre depuis l’extérieur.]
[Si votre capsule subit le moindre choc extérieur ou une tentative d’extinction forcée, un employé de S.A sera envoyé à votre domicile pour la protéger.]
[Nous applaudissons votre courage. Bonne chance. ]

« J’ai l’impression d’être un client privilégié. » Se dit Huroi en lisant les fenêtres d’information successives.

Ne t’inquiète pas, tu es assez solide pour supporter 200 heures.

Toutes ses inquiétudes s’étaient envolées, car il avait confiance dans la gestion minutieusement et la supervision du Groupe S.A.

Je vais attendre cet Apôtre de la Justice. S’il vient me sauver, je lui serais loyal, même si c’est un PNJ !

Huroi se promit de rencontrer cet apôtre inconnu depuis sa cellule dans le donjon du château de Winston.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

OG Chapitre 32
OG Chapitre 34 [Bonus]

12 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nikos74190

    merci pour le chapitre !
    ps : Grid !!!! Ramène ton cul!!!

    Répondre
  3. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Grid, apôtre de la justice ? Faut pas trop rêver.

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Shirosuu

    J’imagine que l’apôtre de la justice sera notre fameux MC legendaire mdr. Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. 4Help

    Nan l’apôtre de la justice , c’est notre artisanat , accompagné de 2 anges , préférez pas Grid.
    Mrc du chap.

    Répondre
  7. vico70

    8 chapitres bonus de DNC bordel !!! et merci pour ce chapitre

    Répondre
  8. Cèlen

    Merci pour le chapitre!!! Tu es passé de Héro a acolyte gg pour la promotion XDDD !

    Répondre
  9. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre
    Grid pov con magne toi

    Répondre
  10. RtIfYouJoke

    Hello merci pour le chapitre !
    Juste pour dire que la série parait un pey répétitive au début et on a l’impression que ça avance pas(plutôt niveau personnage que histoire) mais pour ceux que ça dérangerait je précise juste que vous ne serez pas déçu (normalement) par la suite et que le novel vaut la peine d’être suivi ! Un com de la trad en anglais disait qu’avant le chap 90 c’est une sorte de mise en situation

    Répondre
  11. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com