MWLU : Chapitre 96

MWLU : Chapitre 95 Bonus
MWLU : Chapitre 97 Bonus
〈 96. Changements dans la vie quotidienne – 2 (3) 〉

 

Le flux de la bataille s’inversa en un souffle au moment où la bande d’Orques sauta dans la mêlée.

Kwaaahang !!

Une nouvelle onde de choc se répandit dans toutes les directions, anéantissant aussi facilement que ça des centaines de tentacules, qui couvraient le ciel quelques secondes plus tôt, et se contentaient désormais de disparaitre comme autant de volutes de brouillard.

Et cette pause dans l’attaque incessante des tentacules donna naturellement aux Chevaliers le temps de respirer un peu ; maintenant que leur propre rythme était à nouveau imposé sur le champ de bataille, ils pouvaient à nouveau passer à l’offensive.

Cependant, le nombre de tentacules qui s’éjectaient du monstre semblait ne pas avoir de fin.

Pourtant, l’assaut de ces Orques d’élite n’était pas à prendre à la légère non plus.

À chaque fois qu’ils balançaient leurs masses destructrices, des milliers de tentacules disparaissaient. Ces Orques ne se préoccupaient pas du style ou de la technique, mais se concentraient uniquement sur leur puissance brute, et rien d’autre.

— !!

L’Orque le plus héroïque du lot, le plus magnifique et le plus dominant rugit puissamment et frappa le sol du pied, se propulsant dans les airs.

La puissance de ses jambes lui permettait de bondir sur plusieurs dizaines de mètres de hauteur sans trop pousser, et cette fois-ci, il se précipita directement vers sa crête…

Sentant instinctivement le danger approcher, les tentacules montés sur le corps du piaf commencèrent à éjecter du poison en direction de l’Orque tout en émettant un bruit étrange. Mais L’assaillant bleu n’en avait simplement rien à foutre et activa les écailles du Léviathan à leur maximum.

Le monstre avait expulsé le poison de manière plutôt confiante, et pourtant, il n’eut aucun effet sur les écailles, mis à part peut-être de les nettoyer de la poussière et de la saleté, pour les rendre encore plus brillantes qu’avant.

Ce n’est pas suffisant.

Mais, à moins que Sae-Jin ne se change en Lycanthrope, il semblait bien que c’était là la limite de ce que la puissance des jambes de l’Orque pouvait lui permettre ; il cherchait en réalité à atteindre le point faible de l’oiseau géant, sa crête, mais il ne parvint qu’à se hisser d’un bond jusqu’à son cou.

Et comme il ne pouvait pas y faire grand-chose, il se contenta d’utiliser l’Assaut Féroce de côté du cou du monstre.

Tthaaahang !!

Le hurlement claire et vivace résonna au moment où l’attaque toucha. Le monstre géant gueulait de douleur après cette attaque sur ses cordes vocales, mais il ne pouvait plus utiliser ce cri destructeur. Maintenant que les choses en étaient arrivées à ce point, le plan B avait l’air meilleur que ce qu’il avait initialement jugé.

Néanmoins, les tentacules ne souffraient pas du même mal que le corps de l’oiseau, puisqu’ils étaient des entités séparées. Et comme ils sentaient que la vie de leur hôte était en danger, ils perdirent tous ce qu’ils possédaient de faculté de raisonnement et se concentrèrent sur une seule et unique cible. Ils se précipitèrent en direction de l’Orque qui venait d’attaquer leur source de nutriments.

Et ce fut la plus grosse erreur que ce monstre et ses tentacules avaient pu faire dans leur vie.

« Tout le monde !! »

Pressée par le temps, Kim Yu-Rin donna son signal tout en se ruant vers le monstre. Les autres Chevaliers partageaient le même état d’esprit qu’elle et ils bondirent tous en même temps vers leur ennemi commun.

Mais pour être honnête, ils n’étaient même pas nécessaires. Kim Yu-Rin était largement suffisante pour le coup. Elle puisa jusqu’à la dernière goutte de mana de son corps et activa son Trait, Desideratum, infusant son épée avec le plus puissant des souhaits qu’elle pouvait donner à une attaque – « Tombe dans les pommes, et ne te réveille pas. »

« … »

Au moment où la lame de Yu-Rin toucha le monstre, son corps commença aussitôt à s’effondrer sur le côté.

« Heu-euck… »

Même Yu-Rin elle-même tituba et fut obligée de s’asseoir. Comme elle n’avait plus assez de mana, le Trait – et donc l’ordre absolu qui allait avec – ne resterait actif que pour dix secondes au maximum, mais c’était bien plus que nécessaire.

Après tout, il importait peu que ces tentacules continuaient à pointer à droite et à gauche, comme le monstre était déjà couché sur le flanc et ne bougeait plus, ne le rendant pas plus dangereux qu’un poulet sur une planche à découper.

Et sur ce poulet géant, la troupe d’Orque et les Chevaliers se ruèrent.

Ce fut à ce moment que Sae-Jin put voir une de ces fenêtres d’informations, une de plus.

La vraie raison pour laquelle il avait amené ce groupe d’Orques d’élite était simple. Il pensait que, s’il en jugeait ce qu’il avait vu jusqu’à présent, il pourrait évoluer en Chef Orque s’il menait d’autres Orques à une chasse en groupe.

Et ses attentes s’avérèrent plus que parfaites.

[Condition remplie : chasse en groupe (3/3)

[La forme du Grand Guerrier Orque va évoluer en Chef Orque.]

[Toutes les statistiques vont augmenter drastiquement, et le système pileux de l’hôte va pousser en conséquence.]

…Pileux ?

Quoi, le système pileux ?! Mes putains de cheveux représentent le niveau de la compétence, ou quoi ?

À l’origine, il avait senti une légère frustration. Mais bon, quand il jeta un œil à sa page de statut, sa mâchoire faillit heurter le sol. À l’exception de son Affinité Magique et sa Puissance Magique, chaque statistique avait fait un bond de plus de 100 points.

En plus, le temps qu’il pouvait passer sous forme humain et réprimer les instincts du Lycanthrope était passé à plus de 18h30… Alors oui, à cet instant, il ne pouvait pas être plus heureux, même s’il essayait.

 

*

 

La bataille arriva à son terme avec le Chef Orque arrachant la crête du monstre aviaire ; la seule chose qui remplissait ces lieux désolés n’était plus que le silence absolu. Dix Chevaliers tentaient de contrôler leur respiration lourde, tout en fixant les Orques de façon dubitative.

« … »

Comme prévu, la première à bouger fut Kim Yu-Rin. Elle s’approcha prudemment du tout nouveau Chef Orque.

Tandis que le vent désolé soufflait sur les terres et faisait frémir les corps encore transpirants, Yu-Rin croisa ses bras avec précaution devant sa poitrine tout en observant Sae-Jin l’Orque. Ce léger sourire sur ses lèvres semblait trahir les émotions qui traversaient son esprit après cette bataille qu’elle croyait perdue.

« …Tu es venu. Mais, tu avais dit que tu n’en ferais rien. »

Elle ouvrit la bouche plutôt timidement. L’Orque tourna légèrement la tête vers elle, pour l’observer de haut.

Le truc, c’était que le visage de la jeune femme était repeint d’un mélange de sueur et d’une substance non-identifiée et déjà sèche, mélange de sang noir et de terre – ce qui ne la rendait pas si éclatante à ce moment précis, il fallait l’avouer. En plus de ça, son nez ultra-sensible décelait une odeur atroce qui émanait d’elle, réminiscence lointaine d’un égout bouché.

« …Ah, je… »

Cependant, tout en étant totalement inconsciente de son apparence actuelle, elle perdit de plus en plus sa contenance face au regard inquisiteur de l’Orque, et commença à se tordre par ci par là.

« … »

L’Orque laisse échapper un léger ricanement et se retourna pour s’en aller. Comme il avait évolué, il avait obtenu ce pour quoi il était venu. Il n’avait pas besoin de supporter cette odeur s’il avait le choix.

« Attends ! »

Kim Yu-Rin était sur le point de poursuivre cet Orque froid et indifférent, mais quelqu’un apparut de nulle part et l’attrapa par le bras, la stoppant d’un coup.

C’était Yi Hye-Rin cette fois encore. Le visage de Yu-Rin se durcit alors qu’elle tirait son bras pour le libérer.

Mais Yi Hye-Rin avait joué finement, et au lieu de dire quoi que ce soit, elle présenta à Yu-Rin son reflet sur la surface polie de son épée. Et le visage qui lui rendait ce regard perplexe… C’était quelque chose.

« …Ah. »

La mâchoire de Yu-Rin tomba bien bas comme si elle venait de recevoir un choc mental, après avoir vu cette apparence pitoyable. Même sa conscience lui envoyait des signaux lui urgeant de tomber dans les pommes pour oublier ça.

 

*

 

L’embargo informatif sur le raid du boss fut levé au moment où le monstre fut vaincu et où les participants revinrent plus ou moins sains et saufs. Les médias qui avaient observé la bataille de loin se dépêchèrent de faire leur boulot.

Surpassant tout le reste, la nouvelle de l’Orque entrant dans la mêlée au moment critique se répandit comme une boule de neige dans une avalanche. Le public ne prêta aucune attention à la toute-puissance que possédait le monstre, contre toute attente, mais se concentrèrent sur l’Orque et son arrivée fracassante.

Parmi toutes les interventions, celle de Kim Yu-Rin, qui prétendait que les Chevaliers étaient capables de mener ce raid à bien avec l’aide de l’Orque, fut réévalué à la hausse. Mais durant la conférence qui suivit, la personne elle-même semblait plutôt opprimée pour une raison inconnue.

[J’ai été chargée de la surveillance du village Orque, et durant mon temps sur place, je suis devenue relativement proche du Héros Orque. Quand nous avons planifié ce raid, j’ai immédiatement imaginé lui demander son aide, mais il a refusé de but en blanc. Cependant… le jour du raid, il est finalement venu nous prêter main forte et… nous sauver la vie.]

Grâce à la conférence de presse de Yu-Rin, l’Orque fut capable de recevoir une réaction explosive et inattendue de la part féminine de la population. Elles disaient quelque chose à propos de cet Orque qui serait un « bad boy », le type pour lequel de nombreuses femmes tombaient.

D’un autre côté, de nombreux historiens et littéraires s’excitèrent, prétendant que cet évènement allait être une première dans les livres d’Histoire et rester gravé dans les annales. C’était d’après eux le début d’une nouvelle ère, et ils se mirent même à écrire des dissertations à propos de cette bataille.

Cependant, celui qui était responsable de tout ce bordel, Kim Sae-Jin, devait se rendre dans un endroit plutôt étrange en ce premier jour du mois d’août.

« Combien ? »

Il y avait une tour dans la Province de Gangwon, qui s’élançait très loin vers les cieux. Une tour qui possédait une présence si imposante parmi cette forêt de buildings, et en même temps tellement différente de toutes les autres.

Cette tour était souvent décrite comme étant la terre sainte des Chevaliers, et portait le doux sobriquet d’Eden.

« Ils sont 205 à avoir réussi à passer l’examen éliminatoire préliminaire. C’est plutôt beaucoup. »

« Je n’aurais pas dit ‘plutôt’, c’est vraiment beaucoup ! »

Eden organisait chaque année une évaluation pour nommer les Chevaliers et définir leurs niveaux. Et ce jour-là, c’était celui durant lequel les Chevaliers de très bas niveau – ceux qui seraient assignés à des Ordres aux quatre coins du pays – étaient sélectionnés.

Normalement, les participants de ce test étaient des cadets de l’Académie de Chevaliers ainsi que ceux qui avaient éveillé leur Trait.

Les cadets sans Trait étaient tout de même autorisés à participer s’ils présentaient leurs résultats de l’Académie. Quant à ceux qui avaient éveillé leur Trait récemment, ils devaient prouver qu’ils possédaient un Trait utile pour pouvoir entrer.

« Quel est le ratio ? »

« Presque tous – non, à l’exception d’un seul type, tous les autres sont soit des cadets passant le test pour la première fois, ou d’autres qui le passent une seconde fois. Dix d’entre eux possèdent des Traits, monsieur. »

« Quelqu’un d’intéressant que nous devrions observer ? »

« Oui. Il y en a trois. »

Le Chevalier tendit un document à son supérieur.

« Tout d’abord, Yi Yu-Jin. Une femme qui a eu un très bon score dans la manipulation de mana. À en juger par la qualité de son contrôle de l’épée et de l’aura qui y est attachée, je pense qu’elle pourrait rapidement être appelée la nouvelle Kim Yu-Rin ou même Yu Sae-Jung. »

« …C’est une mode, en ce moment, pour les femmes Chevaliers talentueuses, de ressembler à des modèles ou des mannequins ? »

« Haha… Ben, on ne peut rien y faire, monsieur. Quand une femme manipule le mana, ce processus seul travaille la peau et reconstruit légèrement le visage vers la forme idéale, après tout. »

Un léger sourire amer se dessina sur les lèvres du Chevalier supérieur. Il se sentait plutôt déçu devant cet idiot qui croyait toujours à quelque chose d’aussi stupide…

« Ensuite ? »

« Son nom est Kim Myung-Hahn, monsieur. Un homme qui possède un Trait unique appelé Asura, qui lui permet de contrôler le mana ambiant comme s’il était le sien. »

« Hooh. »

« Et finalement… Le seul qui n’est pas un cadet, monsieur. C’est un sans-abri, aussi. Apparemment, son Trait s’est éveillé il y a un moment, lorsqu’il était sur le point de mourir de froid et il a présenté sa candidature pour aujourd’hui. »

Le supérieur fronça les sourcils. Un tel cas était assez rare mais pas inexistant. Et à chaque fois qu’il entendait ça, ça le faisait chier, en quelque sorte. Et dire que ces bons-à-rien essayaient de devenir Chevaliers en se reposant uniquement sur leur Trait, et non pas sur un travail acharné…

« Et quel est son nom ? »

« Jin Seh-Hahn. »

« …Souviens-toi de ce nom, et s’il agit de manière étrange, fous-le dehors. »

Jin Seh-Hahn.

En réalité, c’était une identité fabriquée de toutes pièces utilisée par Sae-Jin. Il avait été facile de la créer avec l’aide de son équipe d’espions, mais Sae-Jin passait encore plus inaperçu grâce à l’intervention de Yu Baek-Song.

Le plus gros problème était son apparence, et il avait été réglé avec une chose appelé « Bestification Partielle ».

Evidemment, il ne pouvait rien faire pour sa structure faciale globale, mais le trait de ses yeux, son nez et la forme de sa mâchoire avaient changé légèrement pour ressembler encore un peu plus à un loup ; en laissant pousser sa barbe jusqu’à une taille surprenante, il avait certainement l’air d’un clochard. En tout cas, une toute autre personne.

Quant à son odeur puissante – bon, il avait un artefact qui laissait échapper une fragrance très déplaisante qui masquait la sienne jusqu’à un certain point.

Et la raison pour laquelle il voulait infiltrer le test d’aptitude d’Eden en allant aussi loin que ça, c’était pour…

…Eh bien, pour comprendre ça, il fallait remonter le temps jusqu’à 4 semaines plus tôt, le 14 juillet.

L’après-midi de ce jour particulier était simplement ensoleillé, et Kim Sae-Jin avait rendez-vous avec Yu Baek-Song dans son bureau.

 

*

 

Maintenant qu’elle s’était vue offert le poste de chef de la DES, Yu Baek-Song avait l’air quelque peu mitigée, en conflit avec elle-même, moitié triste, moitié heureuse.

« Et quand se déroulera la cérémonie d’inauguration pour le poste de ministre vacant ? »

« Comment pourrais-je le savoir ? Ce sera annoncé le moment venu, je suppose. »

Kim Hahn-Seol était poursuivi pour corruption ainsi que conflits d’intérêts évidents. Et même là, il tentait toujours de contacter Sae-Jin, cherchant désespérément un moyen de s’en sortir, mais le principal concerné était après tout celui qui l’avait mis dans cette situation, et il restait sans pitié.

« Si tu te hisses jusque-là, tu pourras finalement trouver les informations dont nous avons parlé, hein ? »

« …Ben, le truc, c’est que… j’ai déjà vérifié. »

Suite aux mots de Yu Baek-Song, les yeux de Sae-Jin s’arrondirent.

« Mais, ça… »

« Cependant, ce n’est pas ce à quoi tu t’attendais. Pas du tout, même. Cette information est inaccessible, même pour moi. »

« …Comment ça ? »

Ses expectations momentanées se changèrent bien vite en une froide déception.

« Parce que je manque toujours de qualifications. Et puis, tout ce que j’ai pu trouver, du coup, n’était que l’endroit où l’info en question peut se cacher. »

Elle soupira grandement.

« …Et où est-ce qu’elle pourrait bien être ? »

« Les Archives des Enregistrements Secrets du 2ème rang, situé au milieu de la tour Eden. On dirait que ton père était un Chevalier qui travaillait directement pour Eden. »

« …… »

« Je suis sûr que tu en est déjà conscient ; Eden est une organisation à échelle mondiale, et possède les mêmes qualifications qu’un état à part entière. Bien sûr, c’est différent de pays en pays, mais quoi qu’il arrive, à moins d’être un membre de l’administration d’Eden, il est impossible d’extraire la moindre information de là. »

Kim Sae-Jin s’attrapa la tête en affichant une expression douloureuse. Comme les choses qu’il avait faites jusque-là étaient une perte de temps, la hauteur de sa déception ne pouvait être calculée.

Ce qui venait après la déception était la colère. Mis à part le fait que son père était un Chevalier travaillant apparemment pour Eden, quel genre de vérité avait pu urger le besoin de classer les informations à son sujet aussi fermement ?

« …Alors, afin d’extraire les informations pertinentes, nous avons besoin de quelqu’un qui deviendra un Chevalier d’Eden. »

« Théoriquement, oui. Mais… Qui au juste aurait les qualifications nécessaires pour Eden ? Je veux dire, c’est déjà suffisamment dur de devenir un Chevalier pour un Ordre classique, alors Eden… »

Si on voulait être capable d’une telle prouesse, il fallait tout d’abord oublier ses propres rêves et tout donner pour l’organisation de façon volontaire.

Ce qui signifiait qu’après avoir passé le test, on devait abandonner l’idée d’entrer dans n’importe quel autre Ordre et choisir Eden, rien qu’Eden.

En plus de ça, en considérant le fait que l’entrée à ce test n’était pas ouverte uniquement aux voisins mais au monde entier, le minimum auquel il fallait pouvoir aspirer était largement au-delà du bas niveau. Sans oublier qu’un individu n’aurait qu’une seule chance de toute sa vie d’entrer à Eden.

Ainsi, le nombre de candidats admis dans Eden au cours des trois dernières années en Corée s’élevait à… un.

Ce chiffre montrait bien à quel point Eden considérait la valeur des compétences et du potentiel de ses futurs candidats…

« … »

« … »

À cet instant, Kim Sae-Jin fixait Yu Baek-Song, et elle lui rendait son regard.

Un regard silencieux lourd de sens qui n’avait pas besoin d’explications.

Cependant, Kim Sae-Jin possédait déjà un passif de Chasseur, et il était trop célèbre, alors il n’était pas possible pour lui de devenir un Chevalier affilié à Eden, qui mettait un point d’honneur à obtenir l’implication totale de leurs membres.

« …Tu as dit que tu pouvais créer des artefacts ? »

Yu Baek-Song ouvrit la bouche la première. Bien que rare, les artefacts permettant de modifier l’apparence d’une personne existaient tout de même.

« Oui. »

Il acquiesça mais en vérité, il n’avait pas besoin d’un artefact pour ça.

« J’ai entendu que les Chevaliers d’Eden pouvaient communiquer librement selon leur bon vouloir ? »

« Ouais, c’est vrai. Ces type d’Eden reçoivent des demandes d’autres Ordres et du gouvernement, tu vois. Alors ils ont beaucoup de temps libre. »

Kim Sae-Jin commença à sourire d’une manière diabolique.

N’était-ce pas juste une occasion parfaite pour lui ?

« Mais peux-tu combattre, vraiment très bien ? »

« On va dire que oui. »

Bien sûr, il n’avait pas encore affronté un Chevalier utilisant le mana à fond pendant ses entraînements. Mais même s’il comparait simplement son physique à un humain normal, il avait largement le niveau moyen.

« Je pense que ça va prendre du temps, est-ce que ça te va ? »

« …Pourquoi est-ce que ça devrait prendre du temps ? Les Chevaliers ne cherchent que les capacités, après tout. »

Tant qu’il était prudent quant à l’entraînement potentiel en camp, ça irait.

 

*

 

Et ce fut ainsi que Kim Sae-Jin entra dans le concours en tant que Kin Seh-Hahn.

« Bienvenue, tout le monde. »

À chaque fois qu’une évaluation était menée, Eden invitait de célèbres Chevaliers afin de servir d’instructeurs intérimaires. Et la personne invitée cette fois-ci était quelqu’un de très familier.

C’était Joo Ji-Hyuk.

Il essayait de se donner un air supérieur, autant que possible, et de paraître dominant envers la foule.

« Vous allez participer à plusieurs tests une fois par jour pendant une semaine. Vous pouvez choisir de rester dans les dortoirs situés au rez-de-chaussée de la tour Eden, ou de rentrer chez vous… »

…Haaaaahhh…

En entendant ça, Sae-Jin soupira intérieurement. Il n’était pas en train de tourner un épisode de « Patron Incognito » et pourtant, dans quelle situation il était…

« Pour l’instant, asseyez-vous et tenez-vous prêts. Allez. »

Tandis que Sae-Jin traversait tout un panel de honte, il perdit la fin des annonces de Joo Ji-Hyuk et finit par paniquer un peu.

« …Putain. »

Les participants qui étaient déjà familiers les uns avec les autres commencèrent à former des groupes, ceux qui repassaient el test, ceux qui venaient du même quartier, etc…

Il n’y avait aucun moyen visible de pénétrer dans leurs groupes, et bientôt, les 204 qu’ils étaient envoyaient déjà des regards plein de mépris vers Sae-Jin. Les rumeurs disant qu’il avait passé les épreuves préliminaires grâce à un Trait formidable avaient déjà fait le tour.

Ainsi, il devint le trouble-fête en l’espace de quelques secondes.

« …C’est lui ? »

« Je ne sais pas quel est son Trait, mais ça doit être plutôt cool, huh ? »

« Ma mère m’a dit que c’était un imbécile. Un imbécile sans-abri !! Regarde cette barbe, elle est tellement épaisse et désordonnée ! »

Tout en tendant l’oreille vers les conversations dont il était le sujet principal, Sae-Jin ne peut rien faire d’autre qu’endurer et soupirer intérieurement. Ils étaient peut-être des Chevaliers, mais ils restaient un troupeau de gamins.

« Mais, hmm. Tu ne crois pas qu’il pourrait avoir l’air cool si on lui enlevait sa barbe ? »

« …Et alors ? Il reste un type qui n’a pas fourni tous les efforts qu’on a dû fournir, nous. Il est comme un gagnant du loto qui viendrait se pavaner. »

Il prit ensuite note d’une personne qui le complimentait et sa tête tourna en direction de ces belles paroles, presque par reflexe.

Il vit un gars et une fille. Il aurait pu y voir un charmant petit couple. Ils n’étaient que deux, et personne n’orbitait autour d’eux.

« …Huh ? Il regarde par ici ? Tu crois qu’il pourrait venir ? »

Le garçon avait l’air intéressé.

« S’il vient, dis-lui de dégager. »

Mais la fille était plutôt désagréable, par contre.

Je ne viendrai pas même si tu me supplies.

Après les avoir légèrement étudié, Sae-Jin secoua la tête et s’installa au sol là où il se trouvait avant de commencer à se caresser la barbe. Il y avait décidément quelque chose d’addictif dans le fait de jouer avec une barbe.

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 95 Bonus
MWLU : Chapitre 97 Bonus

11 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Merci pour le chapitre
    Encore un super chapitre

    Répondre
  3. tang san

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Cèlen

    Kiff la barbe !!! Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  9. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com