Rebirth — Chapitre 64

Rebirth — Chapitre 63
Rebirth — Chapitre 65

Bonjour à tous !

Voici le chapitre bonus offert avec générosité par Julien et Yoann !

Un grand merci à eux, et je vous souhaite un bon début de période de fête 😉

ps : s’il y a des bordelais qui veulent venir boire un coup en ville, n’hésitez pas à le dire. Promis, on parlera pas que de LN, et ça fera une super photo pour tonton Nostra !

 

Rebirth — Chapitre 64 : Mort Lente

 

{Whoosh ! Whoosh ! Whoosh !}

Trois nouveaux carreaux s’étaient plantés dans le torse de l’Ogre Dévoreur, provoquant une nouvelle vague de frustration de sa part ainsi que ceux deux Ogres communs qui s’étaient alors joints à la fête.

Maintenant, ça, c’est un problème. Nie Yan avait jeté un coup d’œil à la barre de vie du boss pour s’apercevoir qu’il n’en restait plus qu’un tiers après trente minutes de dur labeur. S’il mettait de côté ce monstre Élite pour s’occuper des deux Ogres normaux sur le côté, sa barre de vie se régénèrerait jusqu’au bout, rendant tous ses efforts précédents caduques. Peu importe le danger ! Je vais le finir en premier !

Une fois son objectif déterminé, Nie Yan avait accéléré sa cadence de tir alors que les deux Ogres communs rejoignaient le champ de bataille, quoi que boucherie aurait été un terme plus adapté. La pression s’était soudain faite plus présente.

En voyant l’angle qu’ils avaient pris pour rejoindre le combat, il était probable qu’il ne soit pas possible de s’en débarrasser facilement. Ils avaient tenté d’encercler Nie Yan pour le piéger, mais ils avaient sous‐estimé son agilité. Alors qu’il réussissait constamment à s’échapper, il tirait continuellement entre les arbres, faisant penser que les traits venaient de nulle part.

Un rugissement enragé s’était échappé de la gorge de l’Ogre Dévoreur et il avait, de nouveau, brandit son gourdin immense pour l’abattre sur Nie Yan, encore une fois incapable de l’atteindre. Les deux Ogres normaux n’étaient d’aucune aide pour leur chef grâce au contrôle subtil de Nie Yan sur le cours de la bataille. Ils devenaient des obstacles supplémentaires, en plus des arbres déjà enrageant au plus haut point pour les deux têtes décérébrées.

Si un spectateur extérieur venait à voir le visage de Nie Yan, il aurait l’impression qu’il n’avait absolument aucun problème avec la situation malgré les périls de celle‐ci. Alors qu’il se préparait à tirer une nouvelle salve, un genou au sol et l’arbalète en main, les yeux de l’Ogre Dévoreur avaient commencé à briller malicieusement avec une lueur rougeâtre.

Merde, c’est encore Regard Pétrifiant !

Mettant son arbalète de côté, il avait effectué une roulade pour se mettre à couvert derrière un arbre.

Raté !

Maintenant qu’il avait une meilleure compréhension du sort du boss, il savait que tant qu’il aurait un arbre à proximité lors du lancement de celui‐ci, il n’aurait aucun problème à l’esquiver.

Cependant, avant qu’il ait pu reprendre pied après sa roulade, une énorme ombre s’était abattue sur lui depuis le haut. Un des deux Ogres avait fait le tour pour le prendre par derrière, évitant totalement sa détection, et l’ombre en question était l’énorme gourdin qui venait dans sa direction.

Sans aucune envie de rester à portée de ce coup dévastateur, il avait décidé de poursuivre son mouvement en se jetant au sol pour éviter l’attaque fatale.

{Boom !}

L’impact avait laissé un trou tout en voyant des fragments de pierre et de poussière aux alentours. En voyant ça, un certain Voleur n’avait aucun doute quant à son destin s’il se faisait toucher par ça ! Le contrecoup l’aurait envoyé valser dans les airs. Et entre le vol, l’atterrissage et la remise sur ses pieds, les 2 secondes qui s’écouleraient pourraient être ses deux dernières secondes de vie.

En retrouvant l’équilibre, Nie Yan avait été surpris de voir qu’il avait été entouré par les trois Ogres. Avec leurs gourdins levés dans les airs, ils s’étaient tous trois rapprochés avec des sourires mauvais.

Je suis foutu. On dirait que c’est la fin du spectacle. Ce genre d’accidents faisait partie de ses calculs. Après tout, il savait qu’il n’était pas invincible. Alors que son regard déambulé sur ses alentours à la recherche d’une opportunité, il avait été incapable de voir une échappatoire.

L’Ogre Dévoreur avait rugit à en faire trembler son ventre, le son parcourant toute la forêt. Son gourdin en l’air, il l’avait sauvagement abattu vers l’asticot qui l’avait irrité tout ce temps.

En un instant, l’ombre immense avait laissé Nie Yan dans un monde de ténèbres, le laissant uniquement apprécier les clous plantés dans le gourdin. L’arrière bloquée par deux Ogres, l’avant se précipitant sur lui pour l’écraser, il sentait sa poitrine lui faire mal en voyant qu’il allait certainement mourir là.

Et c’est alors qu’il les avait aperçues ! Les branches au‐dessus de lui.

Elles étaient environ huit mètres au‐dessus du sol et étaient décorées de feuilles émeraudes. Malgré le fait qu’elles soient des plus ordinaires, aux yeux du Voleur acculé, elles avaient des airs d’arbres sacrés !

Là ! Sautant sur le côté afin d’éviter au mieux le gourdin létal, il s’était ensuite accroupi rapidement pour faire un saut vertical le plus haut possible, lançant en même temps un fil de soie de son Anneau Fileur.

Grâce à ses stats élevées, son saut l’avait propulsé trois mètres en hauteur alors que la toile de l’Anneau Fileur avait une longueur d’environ cinq mètres. Il n’aurait pas fallu que les branches soient un mètre plus haut.

Le fil de soie était passé entre les premières branches, les plus fragiles, avant de s’accrocher à une qui semblait assez solide. Là, suspendu en plein air, Nie Yan avait profité d’un appui proche pour sauter par‐dessus la tête de l’Ogre Dévoreur dont l’arme s’écrasait au sol, aussi que celles de ses collègues.

{Boom ! Boom ! Boom !}

Un nuage de poussière s’était élevé de la position qu’occupé Nie Yan quelques instants plus tôt. Mais au grand regrets des monstres, ni sang ni chair n’y était visible.

Alors que les trois idiots se relevaient avec un air bovin, on pouvait facilement voir leur confusion.

En atterrissant, Nie Yan s’était mis à courir pour mettre le plus de distance entre lui et eux. Lorsque cette distance avait été suffisante, il avait posé un genou à terre et avait lâché de nouveau une salve de carreaux.

{Put ! Put ! Put !}

Bien que l’Ogre Dévoreur avait brièvement perdu sa cible de vu, il avait vite retrouvé trace de celle‐ci lorsque les « cure‐dents » lui avait pénétré la couenne. Il s’était alors tourné dans la direction d’où venait l’attaque en rugissant.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, Nie Yan ne s’était pas remis en mouvement. Au lieu de ça, il avait continué à tirer sur l’énorme forteresse de chair qui s’approchait rapidement.

Voyant l’énorme gourdin sur le point de l’écraser une nouvelle fois, il avait de nouveau effectué une roulade pour s’échapper.

La barre de vie de l’Ogre Dévoreur avait été bien entamée, et maintenant que Nie Yan avait intensifier sa cadence de tir, il ne faudrait pas longtemps pour que celle‐ci soit complètement vide.

Avec sa quarantaine de points de vie, il n’allait pas aller bien loin. Alors que Nie Yan le contournait en rangeant son arbalète, l’Ogre avait commencé à se redresser. C’est alors que Nie Yan avait sorti ses dagues avant de se jeter sur le dos de son ennemi.

Coup Vital !

Lacération !

Prenant avantage des quelques instants nécessaires pour que le mastodonte tourne ses têtes, les attaques du Voleur avaient ravagé le dos exposé, y laissant de longues marques alors que le sang s’écoulait sur le sol.

Les nouveaux équipements de Nie Yan avaient significativement augmenté sa valeur d’attaque. Si on ajoutait à ça le bonus de 30% pour une attaque dans le dos, le résultat avait été assez impressionnant.

Alors qu’il ressentait une vive douleur dans le dos, l’Ogre Dévoreur avait fait un mouvement de balayage en arrière avec son gourdin tout en poussant un cri misérable.

Grâce à ses réflexes incroyables qu’il avait affutés durant des années, Nie Yan avait esquivé l’attaque imminente en plongeant vers le sol, sentant l’air vibrer au sommet de son crâne.

{Voom !}

Fiou ! C’était pas loin ! Il avait alors levé de nouveau ses dagues pour frapper la poitrine exposée de l’Ogre Dévoreur avec Assassinat.

Enfin, la dernière bribe de vie restante s’était évanouie. Après un léger soubresaut, la silhouette colossale s’était effondrée, soulevant un nuage de poussière.

Au même moment, les deux Ogres restants étaient en train de charger Nie Yan. Ce dernier avait rapidement récupéré son butin sur le cadavre du boss avant de battre en retraite, arbalète à la main, en plein slalom au milieu des arbres. N’étant que des monstres ordinaires, ils étaient loin d’avoir la résilience de l’Ogre Dévoreur à la peau épaisse. C’est pourquoi ils étaient vite tombés sous les assauts répétés de notre héros.

Maintenant qu’il était enfin seul dans les environs, ce dernier s’était enfin accordé un moment pour respirer. Encore un boss sauvage de mort. Sans les méthodes ingénieuses pour tuer ces monstres, il n’aurait eu aucune chance de tuer Gato et l’Ogre Dévoreur seul avec une si grande différence de niveaux entre eux. Tout cela était possible grâce à l’accumulation de connaissances de la base de joueurs de son ancienne vie.

En jetant un coup d’œil à sa barre d’expérience, il avait vu qu’elle avait fait un nouveau bond. Du fait de la peau épaisse, de la grande barre de vie, des attaques puissantes et du sort de Regard Pétrifiant, l’Ogre Dévoreur avait l’avantage d’être généreux en termes d’expérience. Et comme Nie Yan avait trois niveaux de moins que lui, il en avait reçu encore plus, lui permettant de gagner 37% de sa barre d’expérience d’un coup, l’amenant aux trois‐quarts du niveau 5.

En n’ayant tué que deux monstres d’Élite et quelques monstres sur le côté, il avait réussi à accumuler autant d’expérience qu’un joueur moyen aurait gagné en plusieurs jours de chasse ! Sa vitesse de leveling était incroyable ! De plus, il n’y avait pas plus grande satisfaction que de tuer un boss avec un niveau supérieur au sien. Hélas, il n’y avait que quelques rares cas pouvant être chassés de cette façon, et comme ils mettaient du temps à revenir à la vie, il n’était pas en capacité de faire ça toute la journée.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Rebirth — Chapitre 63
Rebirth — Chapitre 65

9 Commentaires

  1. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Cèlen

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Tranquille, le mec pourrait faire ça toute la journée.

    Répondre
  6. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  8. NostraNostra

    J’préfèrerais une pinte qu’une photo 😀

    Répondre
  9. Troll

    Si y’a des bordelais ca peut faire une sortie sympa ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com