MWLU : Chapitre 95 Bonus

MWLU : Chapitre 94
MWLU : Chapitre 96

Et un grand merci à Julien et DEMANSON pour un chapitre qui nous ouvre une suite qui va nous faire baver !

 


 

〈 95. Changements dans la vie quotidienne — 2 (2) 〉

 

« …Tu quoi ? »

C’était dans l’après-midi.

Comme tous les autres jours, Sae‐Jin l’Orque avait accueilli Yu‐Rin, mais pour cette fois se retrouver face à une proposition complètement inattendue.

« De l’aide ? »

Les changements d’expression sur le visage de l’Orque étaient probablement les plus honnêtes qu’elle avait vus depuis fort longtemps. Et ça démontrait l’absurdité de ce qu’elle venait de lui demander.

« …Oui. C’est un monstre vraiment très puissant. Si tu désires combattre avec nous, alors il y a une chance que le nombre de victimes puisse diminuer… »

Kim Yu‐Rin essayait sérieusement de convaincre un monstre de l’aider à tuer un autre monstre.

L’Orque la scrutait avec attention tout en sentant sa bouche s’affaisser. Mais il ne put détecter le moindre signe dénotant le début d’une blague. Elle était sérieuse !

« Et puis, tu es l’ennemi naturel parfait pour ce genre de gros oiseau. Avec l’onde de choc surpuissante que tu es capable d’engendrer… »

« Tu, vouloir que je combatte aux côtés d’humains ? »

Décidément, Sae‐Jin ne supportait pas la façon dont le corps de l’Orque l’obligeait à parler. Quant au fait d’aider Yu‐Rin dans sa quête de puissance, même l’humain qu’était Sae‐Jin à l’intérieur trouvait ça ridicule.

Bien sûr, s’il choisissait d’accepter, alors il deviendrait un puissant allié. Mais une chasse coopérative – un raid – nécessitait un travail d’équipe parfait à cause des vies de chacun qui étaient en jeu à chaque instant. Mais elle voulait qu’un monstre colle son cul dans cette histoire ? Non seulement les Chevaliers, mais même les civils auraient refusé tout net.

Nourrissait‐elle la fausse idée qu’il avait un était d’esprit et une morale d’humain parce qu’il savait parler ? Ou était‐elle juste trop naïve ? L’Orque la regarda de haut, les yeux légèrement critiques.

« Je suis bien consciente de tes inquiétudes… Mais… »

« Oublie ça. Tu veux parler absurdité, alors pars. »

Avant même que Kim Yu‐Rin ne puisse terminer, l’Orque l’avait coupée nette.

« Eh ? Huh ? »

De base, les Orques adoraient combattre, et le Héros Orque avait aidé les humains auparavant, sans même parler du fait qu’il était en de bons termes avec eux. C’est pour cette raison qu’elle s’était mis en tête de lui en parler, mais à présent, elle se sentait frustrée par son refus froid et distant.

« Je joue avec toi parfois, et tu devenir folle. J’ai dit, pars. »

Elle tenta de rétorquer quelque chose, mais l’Orque secoua la tête pour lui montrer qu’il n’y avait rien de plus à dire avant de se lever et de quitter les lieux. Tout ce qu’elle fut capable de faire, c’était de regarder son dos s’en aller.

Face à une attitude si froide et assurée, elle faillit penser qu’elle voyait devant elle un hologramme lui signifiant « La bonne impression de la cible a chuté ». Exactement comme une certaine personne voyait des messages affichés devant ses yeux à cause de son Trait.

 

*

 

L’attention du monde entier était naturellement tournée vers ce monstre apparu en Corée du Sud. La date que l’Ordre du Corbeau avait définie pour l’attaque était fixée au 25 juillet, ce qui signifiait qu’il y avait encore du temps avant le moment fatidique. De nombreuses stations de télévision se préparaient du mieux qu’elles pouvaient pour cet évènement.

La première chose qu’il firent fut d’interviewer les dix participants de l’équipe de raid – en commençant par Yi Hye‐Rin, puis Song Min‐Yu, et Joo Hah‐Yeoung, Kim Yu‐Rin et d’autres Chevaliers de haut niveau et de très haut niveau, et même…

« Oui. C’est vrai, notre Guilde a décidé de fournir les potions nécessaires. »

…même Sae‐Jin.

Bien que son expression montrait clairement sa confusion face à une interview le concernant, comme lui et le journaliste avait un bon passif, il avait simplement accepté sans trop en faire.

« Mais nous avons entendu que ce n’était pas que des potions ? N’allez-vous pas laisser mademoiselle Yi Hye‐Rin emprunter quelque chose de spécial, aussi ? »

« Oh, ça. Oui, puisqu’un membre de ma guilde me l’a demandé, je vais lui prêter un Griffon. »

Trois jours plus tôt, l’Ordre du Corbeau avait demandé à emprunter un Griffon afin de les aider lors du raid. Au début, Kim Sae‐Jin se demandait pourquoi il avait besoin d’une telle bête, mais après avoir reçu un appel de Yi Hye‐Rin, il finit par en comprendre les raisons.

Elle adorait s’occuper des Griffons, à un point que lorsqu’elle n’avait rien de prévu dans son agenda, elle trouvait toujours du temps pour chevaucher des Griffons. Elle avait même fini par acquérir le surnom de « Chevauche‐Griffon » de la part de Joo Ji‐Hyuk. Ainsi, elle, montée sur un tel monstre, oui, ça représenterait clairement un avantage tactique indéniable dans la bataille à venir.

Et d’ailleurs, le Griffon en question n’était pas Muffin, mais un de ses bébés mâles.

À peu près six mois auparavant, Muffin fut mariée à un Griffon mâle plus jeune qu’elle, et le nombre de jeunes qu’ils avaient pondus s’élevait jusqu’à présent à 13.

Bon, le « mari », dans ce cas, se desséchait comme une canette momifiée à cause de l’appétit sexuel vorace de Muffin, mais qu’importait…

Kim Sae‐Jin avait sélectionné le mâle parmi 13 jeunes, il était celui qui était le plus proche de Yi Hye‐Rin, et le plus à même d’avoir une grande affinité avec elle.

« C’est tellement incroyable. Au fait, il semble y avoir une atmosphère étrange entre le Corbeau et l’Aube en ce moment. Quelles sont vos impressions sur ce développement ? »

« …une atmosphère étrange ? »

« Oui monsieur. N’est-ce pas vrai que vous, le maître de Guilde, êtes relativement proche de l’Aube ? Bon, il y a certaines rumeurs qui courent, comme quoi vous seriez en train de changer d’allégeance pour vous tourner vers le Corbeau, vu à quel point vous les soutenez sans condition pour ce raid. »

Le journaliste était conscient de l’influence de la Guilde et il choisissait ses mots avec prudence.

En toute honnêteté, le fait qu’il pose ce genre de question montrait à quel point le Monstre était puissant désormais. Normalement, il était de mise que les Sociétés soient toujours au fait de ce qu’il se passait dans les Ordres de Chevaliers et les Tours de Sorciers, mais avec le Monstre, l’inverse se produisait – à la fois les Ordres et les Tours tentaient de s’assurer les petits papiers de la Guilde. C’était le monde à l’envers.

« Ah, ça… Ne serait‐ce pas géant s’ils arrivaient à s’entendre pour combiner leurs forces ? J’apprécie chacun de ces Ordres, vous savez. »

Il était déjà conscient de ce fait, et Sae‐Jin avait décidé d’y répondre assez vaguement.

« Dans ce cas… »

« Ne devrions‐nous pas terminer l’interview, maintenant ? J’ai d’autres choses à faire, après tout. »

Sae‐Jin avait coupé la question suivante pour mettre un terme à leur entretien.

C’était le 14 juillet, la date à laquelle une promesse vraiment très importante allait devoir être tenue.

« Oh, oui. Merci pour avoir accepté de répondre à nos questions. »

Il avait toujours de nombreuses interrogations qui demandaient réponses, mais l’équipe de tournage et le journaliste se hâtèrent de tout remballer et de quitter les lieux. En s’apprêtant à s’en aller, il tendit la main à Sae‐Jin. Leur comportement avait changé dans le temps, et Sae‐Jin s’en satisfaisait tandis qu’il lui serrait la main en souriant.

 

*

 

Maintenant, le jour du grand raid était arrivé ; un évènement unique qui avait toute l’attention du globe, largement assez pour dépasser 30% d’audimat au travers du monde entier.

Les dix Chevaliers et quatre Sorciers choisis pour ce raid entrèrent dans une limousine sous les encouragements et les vœux de réussite de la foule en extase, et se dépêchèrent de se rendre vers ce fameux boss ; plus précisément, l’endroit où il avait fait son nid.

Après être entrés dans la ville de Youngju, ils sortirent du véhicule et parcoururent le reste du chemin à pied, observant avec précaution leur entourage dans la cité dévastée.

« Il est là ! »

Yi Hye‐Rin s’écria la première.

Seulement après avoir anéanti des hordes de monstres et marché pendant un long moment purent‐ils enfin localiser la silhouette noire à une distance certaine.

« …eh, est‐ce qu’il n’est pas beaucoup plus gros qu’on ne le croyait ? »

Cependant, ils sentirent que quelque chose n’allait pas en l’observant. Il avait l’air largement plus énorme que les prévisions ne l’avaient laissé entendre lors de la discussion préalable…

« On dirait qu’il a grandi. Et puis, Hye‐Rin, souviens‐toi que nous sommes sur un champ de bataille. »

« …Mais je fais de mon mieux ? »

« Oui, tu joues du mieux que tu peux avec un Griffon. »

Yi Hye‐Rin se crêpait le chignon avec Song Min‐Yu. Kim Yu‐Rin tua une future dispute dans l’œuf.

« Stop, tous les deux. D’abord, les Sorciers. La portée de l’attaque du boss ainsi que sa distance d’aggro ont l’air d’être considérables. »

Elle commençait déjà le briefing de la mission en cours.

« Alors veuillez vous tenir à la distance la plus grande possible, cachez‐vous bien et utilisez vos sorts quand ils seront nécessaires. »

Les Sorciers hochèrent la tête en même temps.

« Et à tous les Chevaliers présents, nous allons combattre exactement comme nous avons prévu pendant l’entraînement prévisionnel. »

« « « Oui, m’dame ! » » »

Tous répondirent d’une seule voix, à l’exception de Hye‐Rin qui était trop absorbée à brosser la fourrure de son Griffon.

« Yi Hye‐Rin ? »

« Ah, oui ! Oui ?! »

« …Peux‐tu le faire ? Ta cible, ce sont ses yeux. »

La raison pour laquelle ils avaient décidé d’escorter un Griffon jusque‐là tout en sacrifiant une partie de la récompense était bel et bien celle‐ci : ils voulaient attaquer les yeux du monstre, son point faible. Elle était aussi grande que deux Ogres posés l’un sur l’autre les bras levés, et il se serait avéré incroyablement difficile de les toucher avec leurs épées ou leurs attaques magiques.

« Mais bien entendu~ Laisse‐moi m’occuper de ça. »

Yi He‐Rin répondit vigoureusement, et comme pour signifier son accord, le Griffon à ses côtés battit violemment des ailes.

« …Bon, alors, tout le monde, veuillez boire vos potions maintenant. »

Kim Yu‐Rin sortit une potion ‘Courage du Gobelin’ tout en ordonnant aux autres de faire de même.

Le liquide cramoisi était classé au top des potions de fortification corporelles sur le marché. Elle était également vue comme le deuxième meilleur objet créé par l’Alchimiste Gobelin, après bien sûr sa fameuse potion de soin, ‘La Gentillesse du Gobelin’. La demande en était si élevée qu’il était compliqué de s’en procurer une seule, quelle que soit l’époque de l’année. Ce jour‐là, ils en disposaient du nombre nécessaire grâce à la bienveillance d’une certaine Guilde.

« N’hésitez pas juste parce qu’elle est rare ! Buvez tout ! De toute façon, tout ce qui reste sera confisqué. »

Suite à sa déclaration, un ou deux Chevaliers décidèrent de vider leur potion d’une traite tout en éprouvant un profond regret. L’exception évidente était toujours Yi Hye‐Rin, évidemment, qui avait décidé de partager sa potion avec le Griffon.

« Allons‐y. »

Les effets étaient comme promis. Tous les Chevaliers qui avaient avalé la potion pouvaient sentir leur vitalité atteindre des sommets.

« Ok !! »

« Go ! »

« J’y vais la première ! »

- Kkiiieeeeck !!

Comme ils avaient répété de nombreuses fois auparavant, le Griffon laissa Hye‐Rin monter sur son dos et s’envola dans les airs en rugissant bruyamment. Quand l’oiseau pour lequel ils étaient là tourna la tête vers cette intrusion soudaine, les Chevaliers au sol urgèrent leur départ, et se ruèrent vers leur cible, le plus furtivement possible, sans pour autant perdre de temps.

Sentant que quelque chose clochait, le gros oiseau noir étendit des tentacules de son corps, mais Hye‐Rin montée sur un Griffon, ce n’était pas une cible facile à toucher. Elle esquivait brillamment tout en faisant danser son épée acérée.

Il n’y avait pas vraiment besoin de trop s’approcher, son épée pouvait se tordre dans tous les sens grâce à sa compétence propre, ce qui lui permettait de manipuler librement l’angle et la distance des attaques.

Un rayon de lumière provenant de la lame de l’épée dessina une trajectoire bleue en se dirigeant vers les yeux du boss. Peu après, un cri de douleur se réverbéra à travers les terres désolées de Yougnju.

« Yiiiha ! »

Trente seconde après le début de la bataille. Après avoir atteint son objectif et rempli son rôle, elle laissa échapper un cri de victoire. Les Chevaliers se précipitèrent vers le monstre en portant un sourire montrant à quel point ils étaient désormais confiant.

 

*

 

Quelqu’un a dit, un jour, qu’il ne fallait pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

L’équipe de raid avait réussi à rapidement priver le monstre de ses yeux, mais la situation qui suivit n’allait pas dans le bon sens. C’était de pire en pire.

Le problème résidait dans la taille massive de l’ennemi. Ils savaient déjà que le nombre de tentacules allait être élevé à cause de son corps imposant, mais pourtant, ils n’étaient vraiment pas préparés pour une taille tellement ridiculement énorme en réalité.

Non, ce n’était pas simplement un problème de tentacules. L’information avait clairement appris que le boss japonais avait nécessité trois Chevaliers de très haut niveau, alors que l’équipe présente comprenait quatre Chevaliers de très haut niveau, six de haut niveau et quatre Sorciers de rang B, et pourtant…

« Kkeuhk !! »

Malheureusement, dans ce genre de situation, nourrir des doutes quant à la puissance réelle de l’ennemi était un luxe que les Chevaliers en présence ne pouvaient pas se permettre.

Les tentacules jaillissaient comme une tempête, ne leur donnant même pas la chance de souffler. C’était une erreur grossière que de croire que ses yeux étaient son point faible ; le monstre parvenait toujours à intercepter les attaques de Chevaliers efficacement même après avoir perdu la vue.

Comment est‐ce possible… ?

Le nombre total de tentacules tranchés dépassait déjà l’entendement. Plus de dix mille, peut‐être ? Néanmoins, ils avaient beau en couper encore et encore, leur nombre ne semblait pas vouloir diminuer pour autant.

Il n’y avait aucune ouverture à exploiter dans leurs attaques qui pleuvaient comme une averse sous un ciel noir, et évidemment, il n’y avait aucune chance de placer la moindre contrattaque. En plus de ça, ces putains de merde de trucs mous et tranchants faisaient du petit bois des barrières de mana des Chevaliers, ce qui rendait toute possibilité d’une attaque brutale et directe nulle.

Personne n’avait dit que ces trucs pouvaient dissiper nos barrières de mana !

Kim Yu‐Rin grinçait des dents tandis qu’elle hachait toujours plus de tentacules.

Elle avait clairement sous‐estimé ce monstre – puisque ces tentacules en faisaient intrinsèquement partie, elle s’imaginait que suite à l’activation de son Trait, ça ne prendrait pas longtemps pour descendre ce putain de piaf.

Mais penser de la sorte était une erreur.

Ces tentacules n’étaient pas un organe du monstre mais une entité à part entière. La preuve en était faite par la posture du monstre. Il se tenait toujours debout même après qu’elle eut forcé la réalité « Tombe inconscient, même pour peu de temps » dans les attaques dirigées vers les tentacules.

Ils étaient en tout état de cause des parasites ou des symbiotes qui vivaient en puisant dans les nutriments du corps principal.

« …Putain de bordel de merde !! »

Son épée virevoltant cruellement et brutalement dessina un croissant de lune avant de mettre à mort encore de nombreux tentacules, et d’autres ne cessaient pourtant de les remplacer.

« Tout le monde, repli ! »

Kim Yu‐Rin cria. Sa voix parvint à atteindre les autres même à travers l’épaisse forêt de tentacules, mais par manque de chance, aucun d’eux ne possédait de marge de manœuvre suffisante pour fuir. Ils devaient tout donner rien que pour se défendre face à ces tentacules.

Ainsi, Kim Yu‐Rin réalisa que même elle ne pouvait plus gérer le flux de la bataille, ses ordres étaient devenus inutiles.

Tout ça parce que sa conscience tomba dans un choc soudain pour un instant lorsque le corbeau géant explosa les environs.

« …Kkheuck ! »

Trouvant l’opportunité, un tentacule perça son corps et se retira. Mais Yu‐Rin se contenta d’envelopper l’épaule rouge de sang avec du mana et continua à agiter son épée.

Elle n’avait pas abandonné, et pourtant la situation ne se développait pas dans son intérêt.

La bataille n’allait pas en son sens, le désavantage était de plus en plus flagrant, et ils ne pouvaient même plus se replier en toute sécurité, désormais – la pire des situations les moins enviables sur un champ de bataille.

Tandis que le désespoir germait dans l’esprit des Chevaliers présents çà et là, tandis que leur défaite suivie de leur mort se faisait de plus en plus évidente au fur et à mesure que le temps passait…

« – — !! »

De quelque part alentours, un rugissement puissant et meurtrier tonna comme mille éclairs, faisant vibrer l’air, le sol et la conscience de chaque être vivant à proximité. Un rugissement plus puissant que dans ses souvenirs, mais familier. Un cri de salut aux oreilles de Kim Yu‐Rin.

Kkwaaahang !!

Accompagnant le rugissement, une onde de choc d’une puissante inouïe traversa le champ de bataille en provenance du nord‐est et broya inexorablement tous les tentacules rencontrés sans leur donner de chance, tout en se dirigeant vers le corps de l’oiseau géant.

- Kkieeck !!

La créature fut touchée de plein fouet. Elle laissa échapper un cri assez court et tous les tentacules retournèrent vers elle afin de la protéger, ce qui laissa un peu de temps aux Chevaliers pour souffler. Un temps précieux.

« …Haah. »

Les Chevaliers tournèrent rapidement la tête en direction de la montagne, l’endroit d’où provenait l’onde de choc salvatrice, tout en tentant de respirer et de se calmer. Tous avaient une idée de ce qui venait de se passer, et à quel allié cette attaque était due. Et ils désiraient tous voir arriver cet Orque bleu, sauveur et salvateur, dieu bienfaiteur du champ de bataille.

Et à ce moment, personne ne sut quoi penser, personne ne sut quoi dire, personne ne sut quoi.

Pas un, pas deux, mais des dizaines et des dizaines d’Orques bleus descendaient en courant dans un capharnaüm digne de la Chevauchée Fantastique, armes à la main et bave au menton, suivis d’un nuage de poussière probablement bientôt capable de couvrir les ruines de la ville toute entière.

« Ah… »

Et Yu‐Rin laissa par inadvertance échapper un soupir de soulagement et d’incrédulité en voyant cette armée d’Orques se ruer ainsi, dirigée à l’avant par le Héros Orque qu’elle connaissait désormais si bien ; tous étaient entourés d’une aura héroïque sans précédent.

C’était une apparition aussi cool qu’inespérée.

Raka

Raka

Mélange satyrique de Daria et Docteur House, élevé à grands coups de Fluide Glacial pendant un peu trop longtemps, le cynisme n'est égalé que par l'excès d'humour noir et de sarcasme quotidien dont je fais preuve.
Mais on s'en fout, pas vrai ?
Raka

Les derniers articles par Raka (tout voir)

MWLU : Chapitre 94
MWLU : Chapitre 96

15 Commentaires

  1. KryllaKrylla

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Gunts92Gunts92

    Rakka tu es mon héros merci

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ah, vraiment ?
      Parce que j’écris des fins pareilles, c’est ça ? x)

      Répondre
  3. Shirosuu

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Charlatan

    Imagine
    Le chapeau de Noël sur le héro‐orque

    Répondre
  5. Cèlen

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  6. Higanbana

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Lauvel

    Merci pour le chapitre !
    Il toujours aussi doué pour faire de tel entrer fracassante !

    Répondre
    1. RakaRaka (Auteur de l'article)

      Ses entrées elles sont de pire en pire mdr

      Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. gutsguts

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. noname.exenoname.exe

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre et merci aux donateurs

    Répondre
  13. Aximili

    Merci pour le chapitre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com