OG Chapitre 341

OG Chapitre 340
OG Chapitre 342

Salut tout le monde !

J’espère que vous avez passé un bon week-end et si vous êtes dans le sud, je compatis à votre souffrance sous la chaleur ^^ »

Voici le premier OG de la semaine !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 341

 

Grid s’était battu de son mieux contre Piaro afin de le convaincre. Il avait abattu toutes ses cartes et avait de ce fait réalisé quelque chose : l’épée à une main convenait davantage à l’escrime de haut niveau que l’épée à deux mains.

L’épée à deux mains, grosse et lourde, ne propose que des trajectoires simples et limitées.

Le style offensif de Grid consistait en des coups répétés, et par conséquent il préférait s’armer d’une épée à deux mains à la puissance destructrice. Cette arme était également très compatible avec l’arbre de talents du Successeur de Pagma, qui était orienté dégâts.

Cependant, le forgeron avait senti les limites de ce style. En se battant contre des superpuissances comme Elfin Stone, Braham ou Piaro, il s’était rendu compte que sa façon de se battre était inefficace. La force destructrice, c’est bien, mais ça ne servait pas à grand-chose contre de puissants adversaires.

Je dois me familiariser avec les épées à une main.

Le duc avait obtenu la meilleure épée à une main, Iyarugt, qui était aussi puissante qu’une à deux mains. Après sa confrontation face à Piaro, il s’était dévoué à s’entraîner aux épées à une main.

Par le passé, il aurait chouiné en disant qu’il n’avait besoin que de ses objets, mais il était différent à présent. Il fit de son mieux pour s’habituer aux épées à une main, comme il faisait de son mieux en forgeant ; ça lui était possible parce qu’il désirait ardemment devenir plus fort.

 

***

 

Comparé à avant, j’ai affiné mon contrôle et je n’ai pas négligé de m’entraîner.

Il était arrogant. Il avait appris ce jour-là face à Chucksley, un chevalier dont il n’avait jamais entendu parler, que ses techniques ne marchaient pas. Bien que Iyarugt lui offre les meilleures trajectoires à suivre, il pouvait à peine suivre face à ce type, ce qui était très frustrant.

Il détermina qu’il aurait du mal à surpasser Chucksley sans l’aide des Mains Divines, mais comme il se trouvait au beau milieu des troupes ennemis, il devait les laisser sur la défensive.

La situation changea ensuite : des alliés arrivèrent et les ennemies plongèrent dans la confusion. Ils cessèrent de se focaliser sur Grid, ce qui lui donna l’occasion d’utiliser Projectile Magique et de se débarrasser du grand épéiste.

Il poursuivit alors l’allié de ce dernier et servit d’appât.

 

***

 

« Kuk… ! »

Chucksley fut touché par Tuer et sa barre de vie descendit aux 2/3. Grid subit de gros dégâts en encaissant sa frappe pour se saisir de son coup ; du sang coulait de sa poitrine, mais ses points de vie ne descendirent pas du tout.

C’était grâce au pouvoir de l’Armure de Lumière Sacré et de l’Anneau de Doran.

Le forgeron, sentant la puissance de la technique du grand épéiste, s’était équipé à l’avance de l’anneau. Il put prendre cette décision grâce aux informations transmises par le Cache-Œil du Boucher, et sa capacité à s’en servir parfaitement était vraiment impressionnante.

Le Duc sourit froidement et murmura à Chucksley : « Sais-tu ce qu’est être surstuffé ? »

« Surstuffé ? »

Qu’est-ce que ça voulait dire ? À utiliser des mots aussi compliqués, Grid lui semblait être un intellectuel.

Je pensais qu’il était un ignare parce qu’il est un roturier, mais il utilise un jargon si compliqué… !

C’était incroyable frustrant pour le grand épéiste, autour duquel volait 4 mains dorées.

Ces mains se déplaçaient et brandissaient leurs armes d’elles-mêmes… Chucksley réalisa le danger qu’elles représentaient et se débattit pour échapper à Grid, qui dût le relâcher. Il s’écria alors sans tarder :

« Projectile Magique ! »

Jiing.

Sa puissance magique se concentra à la pointe des quatre mains.

Pepepepeng !

Des éclairs blancs volèrent et frappèrent le grand épéiste.

« Kuaaaaak ! »

Chucksley fut frappé par une douleur certaine. Les projectiles magiques lancés par ces mains dorées contenaient un pouvoir incroyable pour un sort basique, ce qui était incompréhensible.

Pourquoi est-ce que la résistance de mon Armure Blanche est ignorée ?

La famille Lokan, dont Chucksley était issue, servait la famille royale Éternel depuis des générations. Elle avait accompli d’innombrables prouesses et avait reçu les honneurs et la reconnaissance du peuple. Une de leurs récompenses était l’Armure Blanche.

Cette armure revendiquait une bonne défense physique, et une grande résistance magique, aussi bloquait-elle nombre d’attaques. Avec elle, Chucksley avait toujours été invincible au combat. Il pulvérisait les attaques physiques de son épée et résistait aux attaques magiques surprises ennemies avec son armure.

Cependant !

« Tousse ! Tousse ! »

Ce sort de bas niveau avait pénétré son armure et lui avait infligé un coup parfait ? Non, le Successeur de Pagma était un forgeron, alors comment pouvait-il utiliser la magie pour commencer ? Le secret de sa magie devait résider dans ces mains dorées !

Mais que sont-elles, ces mains dorées… ?

Chuskley toussa du sang, étourdi. Il n’arrivait pas à comprendre Grid ; c’était comme s’il était dans une dimension différente de la sienne. Il avait eu la même sensation lors de l’invasion de golems de Reinhardt.

Pourquoi…

Il s’était entraîné à l’escrime jusqu’à en vomir du sang et par conséquent, il avait obtenu le titre de grand épéiste. Celui qu’on appelait autrefois le meilleur épéiste, Piaro, avait disparu, mais il y avait encore une différence aussi énorme entre eux… ?

Alors c’est ça, une légende !

Grid était déjà devenu une légende, sa progression aurait déjà dû se terminer ! Il aurait dû stagner.

« Pourquoi… ? Pourquoi êtes-vous devenu plus fort ? »

« … »

Le forgeron avait un regard différent de lorsqu’il l’avait rencontré pour la première fois. Il n’ignorait plus Chucksley ; il le respectait, même. Il estimait grandement les puissants, et c’est pourquoi il lui répondit honnêtement.

« Je suis encore faible. »

« Quoi ? »

Il avait vaincu les golems menaçant le royaume, il venait de subjuguer Chucksley, et il prétendait être faible ? Devant son agitation, le duc répéta une phrase qu’il avait entendu auparavant.

« Le monde est vaste et peuplé de puissants guerriers. Si vous rencontrez un jour une vraie superpuissance, alors vous comprendrez à quel point je suis faible. »

Comparé à Braham et Piaro, il n’était pas une légende. Il avait encore une grosse marge de progression, il devait notamment finir sa quête de classe, mais… Grid connaissait la vérité.

Ce n’est pas à cause de la quête de classe.

C’était parce qu’il était incapable de progresser au travers de cette quête. Yura ou Huroi, eux, n’auraient pas été assez stupides pour rester coincés aussi longtemps sur une quête.

Je n’ai aucun talent.

Il n’avait pas le contrôle de Regas et de Faker, ou la capacité de monter en niveau comme Jishuka ou Pon. Il n’avait aucun avantage à faire valoir. S’il occupait sa position actuelle, c’était grâce à sa tenacité. Sans elle, il ne serait jamais devenu le Successeur de Pagma ; il n’aurait été qu’un joueur ordinaire. Non, il serait resté un joueur de bas niveau.

« Bref, tout ça pour dire que… Je vais me dévouer de plus en plus à m’améliorer, de sorte à pouvoir survivre ici-bas. »

Une intention meurtrière envahit son regard. C’était bien de respecter les puissants, mais il n’avait cela dit aucune intention de pardonner les envahisseurs. Ce n’était pas simplement parce qu’il risquait de perdre son territoire.

Reidan comptait 20,000 habitants, et ils éprouvaient tous une affection infinie à son égard. Les ennemis devant lui voulaient s’en prendre à ces gens, aussi ne pouvaient-ils pas leur pardonner. Non, il ne pouvait pas tolérer leur existence.

Tout le monde est prêt, Grid.

Le champ de bataille était à présent dans une forme idéale : les soldats de Reidan tiraient sans cesse des flèches pour réduire le nombre de soldats royaux, pendant que Laden et l’armée du nord les retenaient. Lauel avait alors lancé le plus puissant sort des maîtres quiconq de niveau 300+ : ‘Maître du Courant’.

Tout ce qui restait à faire à présent…

-Faites clairement comprendre au monde que votre territoire est intouchable, s’il vous plaît.

– O-okay…

Lauel s’occuperait du reste. Grid décida de tuer Ferrel en premier. Ce dernier haletait à cause de ses blessures, et il ne put résister à l’épée qui le perça.

[Vous avez vaincu le Vicomte Ferrel, le meilleur archer du Royaume Éternel.]
[La famille Bon vous sera à jamais hostile.]
[Vous avez obtenu 356,410,000 points d’expérience.]
[Vous avez obtenu l’Arc Tonnerre.]
[Votre pouvoir démoniaque augmente de 2.]

« Ferrell ! »

Chucksley et Ferrell étaient de bons amis qui dépendaient l’un de l’autre. L’épéiste le fusilla d’un regard haineux, ce qu’il trouvait absurde.

« N’oublie pas qui a causé cette situation. Vous vous en êtes pris à moi en premier, en oubliant que j’ai sauvé ce royaume. Vous êtes pire que des clébards. »

Grid avait l’air arrogant et malfaisant. Pour instiller la peur et le regret chez son adversaire, une force écrasante ne suffisait pas, elle devait être associée à une attitude adéquate. Huroi lui avait donné des cours intensifs à ce sujet.

« Enfoiré ! »

« Vicomte Ferrell ! »

Ferrel Shaiva du Bon était le seigneur de la famille Shaiva, qui avait une excellente réputation. Sa mort suffisait à provoquer la fureur des Shaiva et de la famille royale ; ainsi, 300 chevaliers et soldats foncèrent droit vers le forgeron.

« Protégez le duc ! » S’écria Laden, qui tenta de déplacer l’armée du nord. Cependant, le Duc lui fit un signe de la main pour l’arrêter.

« Ooooooooh ! »

« Crèèève ! »

Grid, isolé, contempla les 300 ennemis qui lui fonçaient dessus. Le Prince Ren observa la charge, caché par l’escorte qui l’accompagnait.

Je vais lui faire regretter de s’être opposé à moi.

Grid commença une danse du sabre enchanteresse au milieu du champ de bataille couvert de sang et de chair… Il ressemblait à un fou furieux.

« Danse du Sabre de Pagma, Vagues ! »

Kurururu !

Iyarugt avait une plus grande vitesse d’attaque qu’une épée à deux mains. Il semait le chaos dans une bataille de longue haleine, mais elle était inférieure aux épées à deux mains pour ce qui est des techniques à une attaque.

Pour cette raison, le forgeron s’équipa de l’Épée à Deux Mains de Grid au moment où il commença sa danse. L’Épée en question était une arme supérieure à la puissance d’attaque inégalée, qui avait en plus une option augmentant les dégâts des techniques.

Les 300 hommes de la famille Shaiva ne purent endurer les vagues noires qui se répandirent alentour.

Ce monstre… !

Les yeux du Duc brillèrent d’une lueur rouge qui fit naître une peur infinie chez le Prince, qui cependant l’endura.

« Ne forcez pas trop ! Le temps joue en notre faveur ! »

Encore un peu et les 2,000 soldats allaient traverser les Altes et frapper Reidan.

Et de plus !

Grid ! Ta femme tombera bientôt entre mes mains !

Ils avaient juste besoin de tenir jusque-là ! Le Prince Ren était sûr de gagner la guerre grâce à sa stratégie en tenaille.

 

 

N’hésitez pas à me payer un café si vous aimez mes trads ! J’apprécie toujours votre soutien =)

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)
OG Chapitre 340
OG Chapitre 342

Related Posts

7 thoughts on “OG Chapitre 341

  1. ah lala si seulement le prince savaitce qui s’est passé du côté d’Hurent… lol
    merci pour le chapitre

    franchement je commence à peine à aimer un peu Grid x)

Répondre à RysTiK Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com